Un Choplifting... raté ?

Publié le par Dr Floyd

Choplifter est un célèbre jeu d'arcade, mais aussi très répandu sur les micro 8 bits. Perso il m'a surtout fait révé en 1986 avec la sublime version Master System qui m'a donné aussitôt envie de me payer la console de Sega... à une époque où pourtant les consoles étaient totatement has-been (en France).

Et bien bordel de pixel sachez que la licence va faire son grand retour avec Choplifter HD via le studio inXile Entertainment... et on a bien du mal à reconnaître le jeu hélas. Sortie prévue cet automne sur PC et PSN. Franchement je trouve la version Master System bien plus belle...

choplifter-HD.jpg

choplifter-master-system.jpg

Publié dans NEWS

Partager cet article

Atari : le reboot de la mort qui tue !

Publié le par Dr Floyd

Whaouu alors là Atari est allé le cherche bien loin ce "reboot" : ils annoncent le retour de Warlords sur XBLA et PSN (!!!) , développé par Griptonite Games.

Warlords c'est un jeu qui ne parle pas forcement aux bytos. C'est un titre datant de 1980 sorti en arcade et sur la console Atari 2600. Il avait l'originalité de se jouer à quatre, le but étant de détruire les châteaux adverses. Voici un screenshot exclusif de la future version XBLA :

Warlords-2600.png

Heu non pardon ça c'est la version Atari 2600, voici la version "next-gen" prévue pour sortir cet été... bah je trouve qu'il a plus de charme sur Atari 2600.

Publié dans NEWS

Partager cet article

[TEST] Bulletstorm / Xbox 360

Publié le par Dr Floyd

BULLETSTORM
Support : Xbox 360
Existe également sur PS3, PC
Editeur : EA
Développeur : People Can Fly
Sortie : 24 février 2011

bulletstorm-box.jpg

Testé avec le support de Okajeux

Marre des Halo et autres Call of Kotick, envie d'un FPS rafraîchissant ? Voici Bulletstorm, pour lequel les développeurs promettent de l'action, du frag, du doom-like, afin de se démarquer des FPS bidons et scriptés d'aujourd'hui ! Joie, bonheur ! Le FPS ayant pour moi disparu de la circulation sur console (rien de bien génial depuis BLACK sur Xbox et FEAR sur 360) je trépigne donc d'impatience de tester ce jeu ! Gamers can fly ?


Allez on se lance dans l'action ! Oh bah merde y a un scénario finalement... Vous êtes un gros dur appartenant à un groupe de mercenaires, qui allait devoir lutter contre votre ancien général sur une planète hostile. Je vous l'ai fait très court. Et d'entrée on ne comprend plus rien aux promesses des développeurs  car des cinématiques insupportables s'enchaînent pendant de longues minutes... avec des phases de gameplay de quelques secondes ! Je croyais qu'ils voulaient faire l'inverse ???!!! 

bulletstorm-001.jpg

On se retrouve à jouer quelques instant à des scènes scriptées et on se paye en plus des cinématiques bavardes sans arrêt, et blablabla, et blablabla... le drame c'est que ces dialogues sont totalements ridicules, repompés sur Gears of War... en pire ! Bref on a l'impression de jouer avec le clone de Jeff Lebowski ! Franchement je ne comprends pas, les développeurs se sont moqués de Call of Duty (dans une vidéo très drôle) mais font finalement exactement la même chose !!! Tout ça respire plutôt la guerre EA-Activision...


Alors certes le gameplay est assez original : en donnant des coups de pieds sur vos ennemis, ils s'empalent dans un cactus, ou s'envolent dans les airs au ralenti, et là vous les achevez d'un shoot bien placé. Vous disposez aussi d'un fouet pour attirer les ennemis, que vous repousserez aussitot d'un coup de pieds... Tout cela permet de réaliser des combos assez sympa, et avec les points accumulés pour pourrez upgrader vos armes, pour disposer au final d'un matos de fou furieux. Hélas tout ceci se fait dans un périmètre de jeu assez réduit et avec des vagues d'ennemis peu nombreuses. Il existe un mode de jeu Echo, une sorte de time attack, mais pareil l'ensemble étant assez scripté, c'est franchement peu intéressant.


bulletstorm-002.jpg

La réalisation est plutôt correcte mais le framerate sature à 30 img/sec, voire moins, et c'est assez gênant car cela génère des effets de flou lors des déplacements rapides et un manque de précision dans le shoot. Le multi est repompé encore une fois sur Gears of War avec un unique mode de type "horde", mais répétitif et se jouant dans des arènes totalement ridicules.


Il faut bien le dire : People Can Fly se fout de notre poire, ils dénoncent Call of Duty mais font presque pire avec Bulletstorm : un FPS de couloir scripté et bourré de bavardages insupportables. Ils veulent faire original et finalement repompent les gros durs de Gears of War sans talent. Reste un style de gameplay original pour les fans de boucherie. Un bon p'tit jeu d'occas quand même, mais un gros "Flop" !

 

SUPPOS : 3/6
suppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpg

L'avis du patient Azerty0210
Bulletstorm est un FPS plus qu’honnête, le système de skill est bien pensé, et l’ensemble est plutôt homogène. Alors rien de révolutionnaire, c’est gras et bourrin, mais le titre comporte assez de points positifs pour mériter votre attention (jouabilité, réalisation…). Bref, cela change des ambiances militaires de COD ou Battlefield… 3,5/6

Publié dans TESTS

Partager cet article

iPhone, je t'aime, moi non plus

Publié le par Dr Floyd

C'est dingue tout ce qui peut sortir sur iPhone en terme de retrogaming... Hélas tout ceci est un peu vain à cause du support inadapté. Quel monde vidéoludique absurde : la seule plateforme à proposer des tonnes de jeux rétro, consoles ou micro, est celle qui est le moins adaptée...

Je vous reparle de cette aberration car je viens d'apprendre que le shoot'em up Fast Striker (développé sur NeoGeo et adapté sur Dreamcast) déboule sur iPhone pour 3,99€...  Allez éventuellement jeter un oeil sur le site officiel.

fast-striker-001.JPG

fast-striker-002.JPG

Publié dans NEWS

Partager cet article

1000 façons de mourir dans un jeu vidéo

Publié le par Dr Floyd

Vous préférez mourir écrasé en livrant des journaux ? en percutant un palmier en Ferrari ? ou la tête tranchée par un barbare ? Faites votre choix dans cette vidéo !

Publié dans INSOLITE

Partager cet article

Super Arnaque Fighter IV Mouton Edition

Publié le par Dr Floyd

super sf4 arcade

On osait à peine y croire mais c'est hélas vrai : Super Street Fighter IV Arcade Edition est bel et bien prévu pour sortir sur vos chères consoles... Quoi de neuf dans cette troisième édition basée sur la version salle d'arcade ? Des ajustements de gameplay et 4 nouveaux personnages...


On pensait avoir atteint le summum du foutage de gueule avec les add-ons payants sortant en même temps que les jeux, les éditeurs ont trouvé pire : ne pas finir les jeux et les rééditer à plein tarif en plusieurs phases ! Si au moins Capcom bossait sur le design des menus, sur les modes de jeux et sur un vrai tableau de scoring pour les joueurs solo... même pas. Le jeu de baston japonais est vraiment sur la mauvaise pente depuis quelques années.

A dans 3 mois pour Super Street Fighter IV Arcade Edition Prime Collector.

Publié dans NEWS

Partager cet article

[TEST] Pilotwings Resort / Nintendo 3DS

Publié le par Goomba-Powaa

PILOTWINGS RESORT
Editeur : Nintendo

Développeur : Nintendo / Monster Games
Support : Nintendo 3DS
Sortie : 25 mars 2011

pilotwings-resort-titre.jpg


Pilotwings est une licence à part dans le cœur des joueurs Nintendo. Certains iront même jusqu’à dire qu’il s’agit d’une série culte, et cela est certainement dû aux peu d’épisodes proposés jusqu’à présent sur les consoles de Big N. En effet, 3 opus ont seulement vus le jour en 18 ans, dont le dernier en date est Pilotwings Resort, qui bénéficie de la sortie de la 3DS en ce début d’année 2011 pour se glisser dans le line-up de la dernière portable de Nintendo.


Pour Pilotwings 64 sur N64, Nintendo s’était offert les services de Paradigm software, défunt studio spécialisé dans les simulateurs de vol avant de faire du jeu vidéo, puis fermé en 2008. De cette alliance en est ressorti un opus Pilotwings inoubliable pour de nombreux joueurs, offrant en 1996 une expérience et une précision de vol très appréciables, et surtout une liberté d’exploration plutôt grisante pour l’époque, où les jeux « Open-Space » étaient encore rares sur console.


pilotwings-resort-001.JPG

Pilotwings Resort sur 3DS se veut donc son digne successeur, avec au passage le second défi de servir de vitrine 3D afin de montrer aux mieux aux joueurs les avantages de cette nouvelle façon de jouer sur portable. Nintendo s’est cette fois-ci entouré du studio Monster Games, jusqu’alors spécialisé dans les jeux de courses auto (c’est à eux notamment que l’on doit Viper Racing sur PC et l’excellent Excitebike World Rally sur Wiiware). Alors, pari réussi ?

2 modes de jeux principaux sont disponibles : Mode Mission et Mode Libre. Le premier mode permet de boucler 40 missions en 4 modes de difficulté (novice, bronze, argent et or). Le but dans chacune d’entre elles est d’obtenir la note parfaite (qui équivaut à 3 étoiles), voir mieux. Et oui, il est possible de réaliser des 130/125 points ! Mais pour cela, il va falloir faire preuve d’un dextérité hors du commun, et ce dans tous les critères de notes : temps, impact à l’atterrissage, précision de l’atterrissage, qualité de la photo prise en vol, ou encore nombre de cibles détruites. Comme vous le voyez, on retrouve certains aspects de Pilotwings 64.

pilotwings-resort-002.jpg

Malheureusement, les 40 missions se retrouvent vite débloquées et bouclées, la difficulté n’étant pas très exigeante pour monter en grade. On touche alors ici à ce qui est plus gros défaut du soft, selon le joueur que vous êtes : la durée de vie. Effectivement, tout dépendra de votre acharnement à faire et refaire une mission pour y réaliser un perfect (vous savez, les fameux 130/125…). Et là, si les missions novice et bronze ne vous poseront aucun problème, réaliser des scores sans accrocs en difficulté « or » va vous occuper longtemps, tant certaines missions sont retors, rien que pour obtenir 3 étoiles. Adeptes du scoring et des jeux complétés à 100%, à vos manches à balais !

Le second mode, le mode libre, permet entre autres d’explorer l’archipel afin de trouver les 75 points info disséminés sur l’île Wuhu (qui vous informent sur l’histoire des différents lieux de celle-ci). Vous pourrez aussi éclater 120 ballons, afin de gagner des secondes d’exploration. Eh oui, au début le mode libre ne permet d’explorer que durant 2mn30, mais au fur et à mesure vous augmenterez ce compteur jusqu’à obtenir plus de 5mn par sessions.

pilotwings-resort-005.jpg pilotwings-resort-006.jpg


Mais comme vous venez certainement de le lire, il n’y a dans Pilotwings Resort qu’une seule ïle à survoler. Tout droit sortie de Wii Sports Resort, elle est certes très variée, assez vaste, très agréable grâce aux 3 cycles jour / nuit / crépuscule, mais peu interactive et surtout insuffisante pour un soft à 40€. On aurait aimé avoir au minimum 2 maps supplémentaires, comme un remake des USA en miniature comme dans l’épisode N64 !

Afin de réaliser vos exploits et acrobaties, 3 engins (aéronefs pour être précis) sont disponibles au départ : Le deltaplane, le Jet Pack, et l’avion. Chacun ayant des particularités de Gameplay bien établies. Le Jet Pack dispose de 2 vitesses de gaz et peut se révéler très mobile mais parfois un peu brutal et gourmand en carburant, l’avion permet de réaliser des acrobaties sympas mais est quelque peu encombrant dans certains passages, et enfin le deltaplane est très bien simulé, alternant entre douceur, vitesse et forte inertie dans les virages, grâce aux différents types de courant d’air. Bref, ces 3 engins sont très complémentaires, et si je vous dit qu’il en reste 3 autres à découvrir au fur et à mesure de vos sessions de haute voltige, vous ne pourrez plus faire la fine bouche. De plus, le stick directionnel de la 3DS est parfaitement adapté, et permet de doser parfaitement ses déplacements. Comme vous le voyez, la maniabilité de cet opus ne fait pas faux-bon à la réputation de la série.

pilotwings-resort-007.jpg  pilotwings-resort-008.jpg

 

Venons-en enfin aux graphismes et surtout à l’utilisation 3D : L’île Wuhu est très jolie à l’œil, à la fois assez fouillée mais tout en restant lisible. Certaines textures manquent tout de même d’habillage, surtout vues au loin. L’animation est très fluide et votre Mii se déplace agréablement dans les airs (oui, les Miis sont de la partie, exit donc les personnages de Pilotwings 64 comme Ibis, Kiwi, Goose, Hawk, et leurs variations de pilotage dues à leur poids, etc.)

Mais alors, cette fameuse 3D, çà donne quoi ? eh bien elle sert ici à merveille le soft, car elle permet d’améliorer grandement le Gameplay, donnant au joueur une parfaite appréciation des distances et des obstacles à venir. L’immersion est vraiment totale, l’effet 3D parfaitement maîtrisé et utilisé à bon escient, ne fatiguant jamais l’œil. Bref, une totale réussite qui montre bien ce que peut apporter comme expérience de jeu cette 3DS.

 

Pour conclure, Pilotwings Resort a tout du bon jeu, et se classe sans difficulté dans le top 3 du line up de la 3DS. Malheureusement, il aurait pu devenir un Must-Have si les développeurs ne s’étaient pas révélés aussi fainéants (une seule île déjà vue ailleurs et seulement 40 missions). Malgré cela, l’ambiance zen (la musique garde des sonorités très Pilotwingesque 64), la 3D immersive, la maniabilité au poil et l’espoir que Nintendo se mette au contenu additionnel vous fera retourner régulièrement sur ce soft !

SUPPOS : 4/6
suppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpg

Publié dans TESTS

Partager cet article

500 fatalités en 1h55...

Publié le par Dr Floyd / Psyhodelik

Si vous êtes un fan de jeux de baston 2D et si vous avez 2 heures devant vous amusez vous à reconnaître les jeux de ce montage monstrueux qui regroupe plus de 500 "fatalités" en hommage à Mortal Kombat qui s'apprête à faire son grand retour.

Publié dans INSOLITE

Partager cet article

Elle s'éclate à Just Dance 2 à 97 ans !

Publié le par Dr Floyd

Mamie Hard-Core Casual Gamer, 97 ans, excusez le peu, s'éclate à Just Dance 2 sur Wii... Impressionnant, sauf qu'elle a oublié la wiimote en route...

Publié dans INSOLITE

Partager cet article

Certains ont du temps à perdre sur GTA IV...

Publié le par Dr Floyd

Si vous avez retourné GTA IV sur PC dans tous les sens, il reste encore l'éditeur vidéo qui permet de réaliser de petits films, comme ce court-métrage nommé Hard Charger : Wide Open. Franchement impressionnant !

Publié dans INSOLITE

Partager cet article

[TEST] Nintendo 3DS : mon avis après 48h

Publié le par Dr Floyd

Après deux jours d'utilisation, il est temps de faire le point sur la nouvelle console portable de Nintendo, adulée par certains, rejetée par d'autres, qu'en est-il vraiment ? J'ai donc testé pour vous la Nintendo 3DS bleu/noir avec Street Fighter IV 3D et Super Monkey Ball 3D.

3DS-test-box.JPG

Déballage
Une énorme boite, et on comprend vite pourquoi : la documentation est énorme ! Un véritable annuaire... ce qui est un peu ridicule, d'ailleurs je ne l'ai même pas déballée. Je suis passé direct à la console, les premières impressions sont plutôt bonnes : la console est à peine plus épaisse que la DSi, son poids est un poil plus important, ses couleurs passent assez bien (mais contestables), pour une bonne qualité de finition, ce qui n'était vraiment pas le cas pour la première DS à l'époque.

3DS-comp-DSi.jpg
La taille est comparable à celle de la Dsi

3DS-epaisseur.jpg
la 3DS est un poil plus épaisse

Allumage !

On nous propose tout de suite de paramétrer la console, la connexion internet ne pose aucun soucis (contrairement à la DS où dans certains cas c'était plus que galère), et on aboutit sur un menu proche de celui de la DSi. Et ce qui choque tout de suite c'est l'écran du haut animé en 3D relief et qui fait vraiment très mal aux yeux ! Aie...

Bon pas question de tester les gadgets casuals de type photo, son, Mii, etc pour l'instant (on verra ça dans quelques jours), place au jeu ! RAS concernant les boites, elles sont de même format que les boites DS US, donc un peu plus fines que les boites EUR, solides, et idéales pour ranger et collectionner.

3DS-comp-jeux-DS.jpg
Les boites et jeux sont de taille comparable

Super Monkey Ball 3D

test-s-monkey-3DS.JPG


La mauvaise impression se confirme : ça fait très mal aux yeux ! Pire : c'est quasiment injouable en 3D relief... J'ai l'impression de revivre le cauchemar du Virtual Boy ! Je coupe l'option 3D et joue de manière traditionnelle. La maniabilité au stick est plutôt excellente. Je suis totalement rassuré sur ce stick qui répond bien, très largement plus agréable et précis que celui de la PSP.

La fonction gyroscopique fonctionne également bien, cependant c'est totalement incompatible avec l'option 3D vu qu'il faut être toujours en face de l'écran. Donc il faut faire un choix. Le jeu en lui même est plutôt bon, c'est du Monkey Ball, un peu court par contre (comme souvent avec cette licence), mais il est loin d'exploiter les capacités de la console, c'est certain. C'est un jeu vite pondu pour être dispo au line-up.

Sinon la qualité des écrans est très bonne, le son également, au moins aussi bon que sur DSi, voire meilleur. Bon, ce qui m'intéresse vraiment c'est Street Fighter IV, hop changement de cartouche. je flippe vraiment pour cette option 3D...

Street Fighter IV 3D

sf4-3DS.JPG

Et là grosse surprise ! La 3D est ici fantastique ! Durant les combats il y a un effet de profondeur saisissant, et ça ne fait pas mal aux yeux ! Les personnages semblent habiter dans la console, c'est vraiment une expérience toute nouvelle en matière de jeu vidéo. Comment vous dire, on dirait que la console superpose une multitude d'écrans, et que les personnages sont de petites figurines dans une boite... c'est vraiment bluffant !

Alors par contre il ne faut pas bouger sa console et jouer vraiment en face... un petit écart et tout devient flou. Aussi avant chaque partie il faut être bien concentré sur l'écran de jeu car il y a toujours un petit temps d'adaptation, mais une fois vos yeux bien "réglés" c'est le bonheur intégral ! Les graphismes sont sublimés par cette 3D, ils semblent quasiment aussi beau que sur Xbox 360 ou PS3... Dommage seulement que le décor de fond (en 3D) soit figé.

J'y ai joué à la croix, je ne peux pas jouer à un jeu de baston au stick par principe. mais ce n'est pas forcement top car la croix est plus basse que les boutons, et ce n'est pas toujours évident de trouver les combinaisons du premier coup. Mais bon Nintendo a choisi de privilégier le stick, ce qui est ma foi assez normal.

Bon sinon c'est Street Fighter IV avec ses qualités et ses gros défauts (pas de scoring, modes de jeux réduits)... Et puis quelle faute de goût  que de proposer les combos en tactile. Ok il suffit de ne pas les utiliser mais quand même... Le jeu online fonctionne parfaitement bien, j'ai trouvé sans problème des joueurs online, et ça ne rame jamais. Parfait.

Toujours est-il que c'est LE JEU à prendre avec la console pour découvrir la 3D de manière optimale.

test-3DS-croix.JPG
La croix est un peu basse par rapport aux boutons

Le mystère de l'option 3D

Décevante sur Monkey Ball, saisissante sur Street Fighter, que faut-il en conclure ? Que les programmeurs devront apprendre à maitriser cette 3D ? Ou que cette 3D est surtout adaptée aux jeux qui proposent un gameplay 2D sur fond 3D ? A suivre avec les futurs jeux... Mais ne l'oublions pas : cette 3D est optionnelle de toute façon.

La batterie

Alors effectivement la batterie ne tient pas très longtemps, sûrement autour de 3 heures en mode 3D... Mais bon vu qu'elle dispose d'un socle de recharge très pratique, ce n'est pas gênant pour moi, n'y jouant jamais en déplacement, mais uniquement dans le salon, pour des sessions de jeux souvent inférieures à une heure.


test-3DS-socle.JPG
Il suffit de déposer la console sur son socle pour qu'elle se recharge

Les jeux DS

Alors bien sûr les jeux DS passent sur 3DS, avec un son meilleur mais une qualité d'image peut être un poil inférieure sur l'écran du haut (pas évident). Niveau maniabilité, la croix est de meilleure qualité que celle de la DS Lite, et il est possible de jouer avec le stick. J'ai testé Mario Kart DS au stick, c'est parfaitement jouable et même très agréable !

Conclusion

J'ai eu très peur avec Monkey Ball, mais très vite rassuré par Street Fighter IV qui délivre une expérience de jeu vraiment nouvelle... J'attendrai donc encore un peu pour me prononcer sur cet option "relief" même si je suis subjugué par le rendu sur SFIV. Sinon une fois la 3D désactivée la console fait surtout penser à une DS de luxe plus puissante, mais pas à une vraie nouvelle console. j'ai comme l'intuition que c'est une portable intermédiaire pour Nintendo (un peu comme la Gameboy Color ou la GBA SP) avant la VRAIE nouvelle console qui sera à mon avis présentée très vite (surement fin 2012).


Cependant je pense qu'il y a vraiment de quoi faire avec cette 3DS, graphiquement elle ne doit pas être loin de la Gamecube. Et j'ai hâte de découvrir d'autres jeux avec effet relief. Si le Mario Kart de cette console nous propose un effet 3D aussi saisissant que pour SFIV ça sera un moment vidéoludique énorme. Et si votre DS est au bout du rouleau c'est le moment de changer je pense. Et franchement la 3D dans SFIV c'est quelque chose à essayer.

Publié dans NEWS

Partager cet article

[RANDOMIZE] La dernière console de salon à cartouches...

Publié le

nintendo-64-zoom.JPG

Super Mario 64, Golden Eye, Mario Kart 64, Banjo & Kazooei, Starfox 64, Ocarina of Time, Perfect Dark, Conker Bad Fur Day... Vous devinez bien sûr de quelle console je parle. A l'heure du CDRom Nintendo tente le pari fou (pour certains) de faire perdurer le support cartouche avec la Nintendo 64.

> Lire l'article

Publié dans randomize

Partager cet article