SSX Deadly Descents (aux enfers)

Publié le par Dr Floyd

 

Dingue, 5 ans que les consoles next-gen ont fait leur apparition et aucun jeu de glisse digne de ce nom à se mettre sous la manette ! Alors à l'annonce il y a quelques jours d'un nouvel opus de SSX avec un gameplay façon Skate, une lueur de pixels frais se fait ressentir, sauf que le premier teaser du jeu lui nous congèle complètement. Mais c'est quoi ce jeu de kéké bordel de sprite ?!

Je retourne jouer à 1080° Avalanche sur Gamecube.

Publié dans NEWS

Partager cet article

The Elder Scroll V : le teaser !

Publié le par Dr Floyd


Mais quelle belle journée, les pixels chantent, les sprites brillent, les scrollings caressent l'écran ! Pourquoi tant de joie et de bonne humeur ? Car on a enfin la confirmation officielle que Bethesda bosse sur The Elder Scroll V : Skyrim !

On ne sait pas encore grand chose, si ce n'est que ça sera du vrai jeu de rôle poilu avec chevaliers et dragons, que l'histoire se déroule à priori 200 ans après Oblivion, et que c'est prévu pour novembre 2011 sur PC, PS3 et Xbox 360.

> Le site officiel

Publié dans NEWS

Partager cet article

[GAMOPAT ACADEMY] La genèse du Shoot'em up

Publié le par Dr Floyd

galaga-screen.png

Shoot'em up
ou shmup est la contraction de Shoot Them Up que l'on pourrait traduire par "descendez les tous". Ce genre de jeu se caractérise par un véhicule (souvent un vaisseau) ou personnage armé que vous dirigez face à une horde d'ennemis arrivant par vagues. On peut dire que le genre est réellement né avec Space Invaders sur arcade en 1978, un jeu conçu par le génial Tomohiro Nishikado.  Le Shoot'em up est alors devenu un genre très populaire dans les années 80 avant de décliner dans les années 90 avec l'arrivée de la 3D. Aujourd'hui ce genre est hélas réservé aux fans hardcore.

Rétrospective des heures de gloire du shoot'em up :



AVANT 1978

Même si Space Invaders crée réellement le genre shoot'em up en 1978, il y a eu pas mal de jeux qui ont amené ce genre. Je pense bien sur à Space War en 1962 le premier jeu sur ordinateur, un combat entre 2 vaisseaux (le précurseur de Asteroids). Pas étonnant que le premier jeu vidéo soit un jeu dans l'espace, tant l'informatique était liée à la science-fiction dans l'esprit des gens et tant les américains étaient imprégnés par les films de SF, la conquête spatiale et le phénomène UFO.

space-war-2-gamers.jpg
Space War, nous sommes en 1962, le 1er jeu vidéo sur ordinateur !


Steve Russel, le génie derrière Space War, n'avait aucune source d'inspiration vidéoludique, il a du tout imaginer, en s'inspirant des lois de la physique (la gravité) pour créer son jeu. On choisi sa direction, et on se propulse via le moteur, en essayant de viser l'adversaire, tout en faisant attention de ne pas être attiré par le centre de l'écran. Un jeu très technique en fait ! C'est paradoxal, on reviendra à plus de simplicité plus tard !

En 1971 sortira Computer Space, le premier jeu d'arcade, et donc le premier jeu grand public, qui lui aussi est un shoot'em up, qui s'inspire directement de Space War. Il est cependant très compliqué à manier (et c'est aussi pour cela que Pong sorti plus tard est beaucoup plus connu, car c'est le premier jeu vidéo réellement simple à jouer).

Comme vous le voyez le shoot'em up a créé le jeu vidéo et est donc le genre fondateur, d'où le respect qu'on lui doit tous... et pourtant aujourd'hui le shoot'em up est quasi oublié... Revenons pour l'instant en 1978.


1978

Space Invaders de Taito, un concept simple mais diabolique, une horde d'envahisseurs descend petit à petit vers votre base, à vous de tous les détruire avant qu'ils ne touchent le sol. Plus vous tuez d'aliens, plus ceux ci accélèrent. A noter que cet effet n'était pas volontaire ! En fait moins il y avait d'ennemis à l'écran plus le processeur gagnait du temps à l'affichage. Le créateur décida finalement de garder ce "défaut" ! Le jeu est en noir en blanc mais des caches permettaient de simuler des couleurs et des décors. Space Invaders fut un véritable phénomène de société au Japon, et on peut dire aussi qu'il a définitivement démocratisé les bornes d'arcade. Il deviendra un classique du jeu vidéo et influencera tous les jeux de shoot à venir.
 

space-invaders-borne.jpg space-invaders-screenshot.png


En même temps que Space Invaders sort chez Atari le très méconnu Sky Raider, un jeu également en noir et blanc mais qui utilise une technique révolutionnaire : le scrolling (avec en plus un effet de profondeur !). Je me souviens avoir découvert très tardivement ce jeu dans une salle d'arcade en 1981 et encore à cette époque l'effet de scrolling en profondeur était saisissant. Le scrolling deviendra vite un élement indispensable dans tous bon shoot qui se respecte, nous y reviendront plus loin.

sky raider
Sky Raider


1979

Deux grand classiques verront le jour l'année suivante. Galaxian de Namco, shoot de légende qui améliore le concept de Space Invaders en introduisant des graphismes colorés et des ennemis se déplaçant par vagues, en petits groupes, et à des vitesses variables. Quant à Asteroids il instaure le shoot multidirectionnel (sans décors) ou vous devez détruire des astéroïdes (qui éclatent en plusieurs morceaux). A noter aussi que SNK sort son premier jeu vidéo, qui est un shoot, avec Ozma Wars.
 

asteroids_arcade.jpg galaxian_arcade.gif 

Asteroids et Galaxian


1980

En 1980 c'est Defender qui inaugura le jeu à scrolling horizontal, un jeu qui étonne par sa rapidité. Le scrolling, quelle révolution ! On ne voit pas tout ce qu'il se passe dans l'ère de jeu mais juste une partie. Perturbant ! Un radar situé en haut de l'écran représente schématique l'ensemble de l'ère de jeu). Encore plus fou, il est possible de se déplacer vers la droite et vers la gauche, le scrolling va donc dans les deux sens ! Une technique qui sera très peu exploitée par la suite. Defender, c'est donc la naissance d'une catégorie majeure du shoot'em up : le shoot à scrolling horizontal. Le problème du jeu est que les commandes sont trop compliquées : 5 boutons alors qu'à l'époque la plupart des jeux en utilisent un seul : un pour le réacteur, un pour inverser la direction, un pour tirer, un pour la bombe et un pour la téléportation ! Malgré tout le jeu sera populaire, mais réservé aux plus doués !
 

defender sex defender screenshot

A cette époque on adore faire poser des greluches à côté des bornes d'arcade !

L'autre gros titre de cette année c'est Phoenix, dans le style Galaxian, mais plus varié et qui instaure le boss final ! En effet arrivé au round 5 vous affrontez le "Mothership". Vous devez alors détruire le bouclier du vaisseau et ensuite l'alien qui le pilote.

Missile Command de Atari est un jeu un peu à part car il faut déclencher des explosions dans le ciel afin de stopper des missiles, mais il est a classer dans le genre malgré tout. Et n'oublions pas le assez méconnu et original Carnival de SEGA (qui sera très bien adapté sur Colecovision), autre shoot sur écran fixe dans le monde de la fête foraine.
 

Phoenix_Stage5.png Carnival.GIF

Le contraste entre le vaisseau alien de Phoenix et les lapins de Carnival !

1981

Tempest, titre un peu à part, qui crée le tube shooter et la perspective 3D dans le shoot. Le joueur est fixé autour des bords d'un tube en 3D, un genre qui restera très marginal. On peut dire que des titres comme Rez sont un peu les descendants de Tempest.

tempest arcade

Gorf n'invente rien, mélange de Galaxian et de Phoenix, mais devient une référence en matière de shoot sur écran fixe. Mais la vraie star du shoot fixe sur fond noir restera Galaga, il améliore le concept de Galaxian, un jeu addictif qui revient encore aujourd'hui régulièrement dans les compilations rétro. Je trouve ce jeu absolument parfait !
 

gorf-gameplay.jpg galaga-double-shoot.jpg


Scramble de Konami est une autre légende. Il simplifie le concept de Defender avec un déplacement uniquement vers la droite, et avec seulement 2 boutons (tir et bombe). Il propose des graphismes variés et colorés, introduisant le concept d'obstacles à éviter (montagne, immeubles...). Il faudra aussi faire attention à sa jauge de fuel et refaire le plein (étrangement en détruisant les réserves de fuel !). Ce jeu fait réellement franchir un cap au shoot'em up.

Vanguard de SNK introduit le mélange scrolling horizontal/vertical, et le tir dans les 4 directions ! Cependant le jeu n'est pas très réussi.
Centipede de Atari est un shoot original où vous jouez le rôle d'un nain qui protège son jardin des insectes !! C'est la naissance du "shoot décalé" !
 

scramble-arcade.gif vanguard.gif 

Scramble et Vanguard

1982

Et c'est avec Xevious en 1982 que le shoot vertical tiens sa première vraie référence. Il crée les bases de quasiment tous les shoots verticaux actuels : un vaisseau, un défilement de décors vertical, des ennemis variés qui déboulent selon différentes techniques, des boulettes à éviter, et également des ennemis au sol. Même si il est graphiquement un peu austère, je trouve ce jeu exceptionnel et encore très addictif en 2010, car il est essentiellement basé sur les purs réflexes, on peut être très bon sans connaitre le jeu par coeur, c'est un véritable jeu de réflexes/concentration.

La même année sort Robotron 2084, un shoot multiditectionnel sur écran fixe classique mais qui instaure une maniabilité à 2 joystick, un pour se diriger, un pour tirer (ce qui nous amènera jusqu'à Geometry Wars sur XBLA par exemple). Citons également le très bon Time Pilot de Konami, un shoot multi-directionnel très nerveux où vous affrontez des avions de différentes époques en remontant dans le temps.

 

xevious-02.jpg robotron.png 

Xevious, la première référence du shoot vertical, Robotron 2084 un gameplay original et addictif

N'oublions pas Zaxxon de Sega, le premier shoot en 3D isométrique, un genre qui restera très marginal, car assez difficile à jouer avec une perspective peu évidente à évaluer. Très peu de shoots utiliseront ce principe.


1983

En 1983 Konami sort le jeu d'arcade Juno First, un shoot vertical méconnu et quasi oublié aujourd'hui... et pourtant c'est un véritable chef d'oeuvre ! Le jeu est hyper rapide et instinctif, proposant un faux scrolling (fait de points) et des ennemis assez petits, rendant le tout très dynamique. Cultissime, il rentre dans mon top 3 des shoots "ultra-rétro" encore plaisant à jouer en 2013 ! Gyruss, toujours chez Konami, du même auteur que Time Pilot, est un shoot circulaire inspiré de Tempest.

juno-first-002.jpg
Juno First, arcade


1984

Si Xevious pose les bases du shoot vertical en 1982, 1942 démocratise définitivement le genre. Un jeu d'arcade parfait, et qui 26 ans après l'est toujours à mes yeux, il n'a pas vieillit. Gameplay addictif, pur jeu de scoring basé sur les réflexes, c'est un véritable chef d'oeuvre ayant une durée de vie infinie. A noter que votre avion est évolutif et votre armement également.

1942-arcade.gif


1985

Si avec 1942 le shoot vertical a sa référence (avec aussi Twinbee de chez Konami début 1985 qui instaure le shoot "kawai"), le shoot horizontal lui se cherche encore un peu et c'est Gradius (renommé Nemesis en occident) qui va tout révolutionner. Niveaux détaillés et variés, instauration du choix des power-up, avec équipement vraiment évolutif (vaguement abordé dans 1942), apportant un côté stratégique passionnant au jeu. Ce jeu a tellement marqué son époque qu'il n'y a plus eu réellement d'évolution depuis. Une parodie du jeu sortira en 1988, Parodius, tellement excellente, voire supérieure à l'original, que cela deviendra une série à part entière. Parodius Da! (disponible notamment sur PC Engine et Saturn) est l'un des meilleurs shoot 'em up de l'histoire.

gradius_arcade.jpg

A noter aussi la sortie de Space Harrier, sous la forme d'un Rail Shooter en pseudo 3D.


Voilà, c'était la génèse du shoot'em up qui va alors rentrer dans son heure de gloire. L'histoire ne s'arrête donc pas là, essayons de raconter la suite de manière assez synthétique :


L'heure de gloire du shoot'em up

Avec 1942 et Gradius toutes les bases sont posées, tout le monde s'inspirera alors de ces titres jusqu'au milieu des années 90 avec de grandes licences : Fantasy Zone, Aleste, R-Type, Salamander, Darius, Thunder Force, Aero Fighters (Sonic Wings), Raiden...

Raiden !!!! En 1990 Raiden Densetsu de Seibu Kaihatsu fait pour moi la synthèse du meilleur de tous les shoot'em up sortis jusque là avec un shoot vertical parfait, avec de légers déplacements horizontaux de scrolling, des sprites sublimes, des boss géniaux, et un gampelay réellement addictif ! Un jeu de très haute qualité qui aujourd'hui encore est jouissif à jouer, il n'a pris aucune ride.



raiden-001.jpg
Raiden Densetsu, arcade

Sur consoles

Il y a beaucoup de shoots sur console, la plupart adaptés de l'arcade. Voici pour moi quelques une des meilleures références :


- PC Engine : Tiger Heli, R-type I et II, Gradius, Galaga 88, Parodius Da, PC Denjin,
- Sega Master System : R-type, Power Strike, Power Strike 2,
- Megadrive : Thunder Force III et IV, HellFire, Musha Aleste,
- MegaCD : Sylpheed,
- Super Nes : RType III, Super Aleste, Star Fox, UN Squadron (Area 88),
- Neo-Geo AES : dans les jeux à prix abordable, Last Resort, excellent shoot horizontal.

thunderforce3-MD.jpg
Thunder Force III, Megadrive

rtypeIII-01.png
R-Type 3 sur Snes

last resort
Last Resort sur NeoGeo


Sur micro-ordinateurs

Sur micro les shoots sont souvent bien moins réussis et le gameplay moins bien réglé. Dans les meilleurs shoots on peut citer par exemple la serie Aleste sur MSX 2, sur 16/32 bits les très bons Silkworm, Xenon 1 et 2, Battle Squadron, Project X... de bons jeux mais qui n'ont pas vraiment la pêche arcade.


Le run&shoot

Dans ce dossier nous mettrons de côté les run&shoot, qui oscillent entre le genre plateforme/beat'em up/gunfight, mais citons quand même des chef d'oeuvres comme Metal Slug sur Neo Geo ou Gunstar Heroes sur Megadrive. Le genre ayant été démocratisé par Commando de Capcom en 1985 et par Ikari Warriors très connu des fans de l'Amstrad CPC !


1994, le genre s'essoufle, et le manic shooter débarque

Avec l'arrivée en masse de la 3D avec la PS1, la N64 et la Saturn, les gens vont se désintéresser des jeux 2D (surtout en occident) et donc des shoot'em up, même si certaines réalisations 3D sont de qualité, comme Thunder Force V ou Panzer Dragoon sur Saturn. La Saturn (modèle Jap) restera d'ailleurs la seule console du shoot avec également de très bons titres 2D (comme Darius Gaiden).

L'excellent jeu d'arcade Gun Bird annonce alors l'arrivée des manics...
Be afraid.

Car c'est là que le malheur arrive avec un sous-genre du shoot'em up qui va faire son apparition : le Manic Shooter, réservé à une niche de joueurs ("les maniaques" ?). Des shoots où l'écran est souvent totalement envahi de tirs ennemis, qu'on appelle plutôt "les boulettes". La marge de manoeuvre est alors vraiment réduite, voire même totalement absente, du coup les zones de collisions sont également réduites en général au centre du vaisseau. Il est alors surprenant d'être touché par une "boulette" sans perdre de vie, car la collision n'est pas située au centre du vaisseau. Totalement destabilisant.

Le premier jeu du genre est Batsugun de Toaplan sorti en 1994 en arcade. Suivra le plus célèbre Donpachi en 1995.
Mais c'est surtout DoDonpachi qui marque un tournant dans l'excès avec des écrans surchargés et un masque de collision très réduit.

Un sous-genre très difficile, où il faut apprendre par coeur le jeu pour s'en sortir, et à l'intérêt franchement limité selon moi. Pourtant il a ses fans, souvent des gamers plus jeunes n'ayant pas connu la grande époque du shoot. Aujourd'hui les 2 grandes références du genre sont Radiant Silvergun (1998) et Ikaruga (2001).
 

batsugun.png DoDonPachi.gif 

Ici Batsugun et DoDonpachi


Le shoot depuis 2000

Depuis 2000 le shoot'em up est devenu un genre assez confidentiel, il est dominé étrangement par le manic shooter (on en trouve beaucoup sur XBLA), même si quelques fois une perle débarque comme Gradius V de Treasure sur PS2 ou Nanostray 2 de Majesco sur DS. En 2010 le nouveau Sin & Punishment 2 sur Wii, shoot 3D sur rail, est un pur chef d'oeuvre. Quelques tentatives de revival sont également parfois réussies sur PSN ou XBLA comme R-Type Dimensions ou Geometry Wars Retro Evolved II.

Le shoot'em up est aussi bien représenté sur Dreamcast grace à de petits studios indépendants spécialisés dans le rétro. En 2013 sortira le très attendu (3 ans de retard !) Sturmwind, superbe shoot horizontal à l'ancienne.

graduis-5.jpg
Gradius V, le meilleur shoot des années 2000 sur console

Mais du côté des vrais shoots traditionnels et ancestraux sur console de salon on peut dire que seul Gradius V en 2004 a su réelllement s'imposer comme une référence absolue. Preuve hélas que le genre a du mal à survivre.

Si vous êtes un bytos et que vous souhaitez découvrir l'essentiel du shoot'em up rapidement sur support physique je vous conseille d'acquérir une PSP (modèle 2000 pour le meilleur pad) et les jeux suivants : Gradius Portable, Salamender Portable, Parodius Portable, SNK Arcade Classics (avec le fabuleux Last Resort), Capcom Collection Reloaded (avec 1942 !) ainsi qu'une DS avec Konami Arcade Classics qui reprend Scramble et Time pilot. Quant à Namco Museum DS il reprend Xevious et Galaga. Tous ces jeux sont des versions originales arcade, que du bonheur !

Vive le shoot'em up !

MAJ du 01/01/2014

Partager cet article

[RETROGAMING] Land of Illusion / Master System

Publié le par Keneda

Land of illusion starring Mickey Mouse
Support : Master System
Existe également sur GameGear
Editeur : SEGA
Sortie : 1992


land-of-illusion-box.png

A l’heure où Mickey fait sa réapparition sur console, retour vers le passé sur une de ses plus illustres adaptations. Deux ans après avoir marqué l’esprit des possesseurs de Master System et Megadrive (Castle of Illusion), Mickey fait son retour dans Land of Illusion. Après avoir sauvé Minnie, Mickey s’endort en lisant un conte de fée et se retrouve propulsé à l’intérieur du livre.

La recette est simple, on reprend les mêmes ingrédients que ceux de l'opus précédent, et on les booste aux stéroïdes. Le jeu a tout d’abord pris du muscle au niveau graphique. Il est encore plus beau et coloré que son prédécesseur. C’est un véritable plaisir que d’arpenter ces lieux de conte de fée cuisinés à la sauce 8bits. Mention spéciale au premier niveau et ses sprites énormes. Le tout est animé de manière optimale, en particulier le petit Mickey et sa large palette d’expressions. On pourra toutefois lui reprocher un trop grand nombre de passages dans des cavernes ne mettant pas en valeur la beauté du titre. La bande son est une nouvelle fois de qualité, avec les thèmes niais et enjôleurs que l’on attend pour ce genre de titre.

land-of-illusion-001.gif

Coté gameplay, Mickey se sert toujours de son cul pour passer les niveaux et gravir les échelons. (qui aurait cru que Mickey était un adepte de la promotion canapé ?). Mais ce qui caractérise avant tout cet opus, c’est son inventivité de tous les instants. Le gameplay est en effet diversifié par nombre de mécanismes ingénieux et de situations bien pensées. On note des passages au second plan, la présence de tornades qu’il faudra éviter en vous accrochant aux lianes, l’usage d’une potion rétrécissante, d’une grue, le yo-yo ascenseur... bref, la liste est longue. Vous serez étonné de découvrir le nombre de mécanismes qui par la suite ont été repris dans de nombreux jeux de plateforme... Voila bien la preuve de la qualité du soft !

land-of-illusion-003.gif

Autre nouveauté, la présence des checkpoints dans les niveaux. Certes ils ne sont pas d’une grand utilité, eut égard à la relative facilité du jeu. A l’instar d’un Mario 3, votre progression est matérialisée sur une carte. Elle ne sera cependant pas toujours linéaire, car les compagnons que vous libérerez à la fin de certains niveaux vous ouvrirons soit directement un nouveau passage soit vous gratifieront d’un nouvel objet utile à votre progression.

land-of-illusion-002.gif

Le jeu n’est d’ailleurs pas très long en soi, mais sa durée de vie est rallongée par la possibilité de pouvoir revenir dans des niveaux déjà terminés en étant cette fois ci armé des objets que vous aurez récupérés, afin de trouver passages secrets et bonus qui fourmillent dans le jeu.

N’y allons pas par quatre chemins, avec ce Land of Illusion nous sommes en présence de l'un des tous meilleurs jeux de plateforme sur consoles 8 bits. Un jeu magnifique, inventif, et au gameplay impeccable. Que demander de plus ?

SUPPOS : 5,5
suppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpg

Publié dans RETROGAMING

Partager cet article

Patcher, l'idiot du village

Publié le par Dr Floyd

pachter-clown.png

Si vous doutiez encore que Michael Pachter soit un analyste bidon payé à prix d'or pour débiter des conneries sur le jeu vidéo, en voici la preuve finale : Après avoir annoncé il y a moins d'une semaine que la PSP 2 serait un échec total, voir notre news, il annonce aujourd'hui qu'elle sera certainement un franc succès !!!


"si elle a les bonnes caractéristiques et si le prix est compétitif, elle rencontrera le succès"

Je retourne ma veste (certainement suite à un coup de fil de Sony).

Publié dans NEWS

Partager cet article

L'Amiga sur votre iPhone !

Publié le par Dr Floyd

iPhone4_iAmiga.jpg

Bon ok l'Amiga sur iPhone c'est une bonne nouvelle... Mais tout comme pour l'émulateur Commodore C64, cela va forcement être totalement injouable. iAmiga est donc un émulateur produit par le studio Manomio qui a déjà obtenu quelques vraies grosses licences de l'époque : Defender of the Crown, Wings, It Came from the Desert.


La date de sortie n'a pas encore été annoncée. Attention les jeux présentés sur cette vidéo ne sont pas forcément les jeux du "line-up" (hélas) mais ceux ayant servi de test.


Bon écoute Steve, va vraiment falloir sortir un "iPod Game" avec une croix et 2 boutons, et là tu as la meilleure console du monde.

Publié dans NEWS

Partager cet article

L'arme absolue du guerrier viril sur PS3

Publié le par Dr Floyd

Quand je vois ce genre d'accessoire je me dis que le jeu vidéo touche vraiment le fond. Et attention c'est un accessoire OFFICIEL Sony, ça ne rigole pas.

sub-machine-gun.jpg

Mais bon il faut bien faire plaisir aux kéké qui vont tous se jeter sur le Submachine Gun pensé pour KillZone 3, car franchement on va s'y croire avec la petite boule bleue... Réussir à faire plus moche que les accessoires Wii, il faut le faire.

Il faut compter 40$ le bout de plastique qui pourra accueillir le PS Move et sa manette... Amusez vous à additionnez le prix des trois : ça fait très très cher pour être ridicule devant son écran
!

Publié dans NEWS

Partager cet article

Pooyan sur Xbox 360 !

Publié le par Dr Floyd

pooyan-borne.png

Bordel de sprite, si ça continue la Game Room de Microsoft va devenir très intéressante ! Vous savez la salle d'arcade virtuelle de Microsoft qui permet de rejouer aux bons vieux jeux ancestraux (mais qui a du mal à se faire un nom).


Pourquoi cet enthousiasme soudain ? Je viens de découvrir que viennent de débarquer sur ce "support" Detana!! Twinbee, mais aussi et surtout Pooyan, mon petit chouchou, que je considère comme l'un des meilleurs jeux d'arcade de tous les temps. Si vous ne connaissez pas c'est l'occasion ou jamais. Il faut télécharger le pack 12 sur la Game Room (Pooyan vous reviendra à 240 MS points si vous voulez acheter la borne de ce pack).

Publié dans NEWS

Partager cet article

Y a de la sodomie dans l'air !

Publié le par Dr Floyd

“Qu’est ce que le type derrière le premier God of War pense que Kratos doive faire pour finir ses ennemis ? Les baiser, naturellement !” David Jaffe (le créateur de God of War) via twitter à propos de l'arrivée de Kratos dans Mortal Kombat.

kratos-sex.jpg
Fuckality !

Publié dans HOT!

Partager cet article

Les X-Men débarquent sur XBLA !

Publié le par Dr Floyd

X-Men Arcade, c'est pour le 15 décembre prochain, sur XBLA, et rien d'autre. Konami vient en effet de confirmer sa sortie, et son favoritisme (ce sont des pro-Xbox moi j'en suis sûr). Rassurez vous la version Cell-Mission to Mars devrait suivre peu de temps après.

En tout cas je vous conseille cet excellent beat'em all ancestral datant de 1992, qui sera jouable de plus à 4 en local, et même à 6 en ligne. Du bon gros pixel 2D comme on aime.

Publié dans NEWS

Partager cet article

GTA IV Vs Red Dead Redemption, fight !

Publié le par Bowman

A votre avis, dans un duel entre Niko Bellic et John Marston, qui l'emporte ? Simulation :

Publié dans HUMOUR

Partager cet article

Next-Gen Sex Game

Publié le par Dr Floyd

...si du moins vous possédez une poupée gonflable masculine (et avez bu 7 ou 8 bières...)

Publié dans HOT!

Partager cet article