Skyrim... en mode "gros con"

Publié le par Dr Floyd

Dans Skyrim, avec un peu de bouteille, on a souvent le sentiment de toute puissance et d'impunité, mais ça passe plutôt bien... transposé dans la réalité l'effet n'est plus tout à fait le même !

Publié dans HUMOUR

Partager cet article

[TEST] Cardinal Quest / PC

Publié le par Amyntor

CARDINAL QUEST
Support : PC (Windows, Mac et Linux)
Site : http://www.cardinalquest.com/
Éditeur : Ido Yehieli
Développeur : tametick
Année : 2009

cardinal-quest-titre.png

Sorti en septembre 2009 ce jeu indépendant reprend les bases du jeu Rogue, vous êtes dans un donjon généré aléatoirement dans lequel apparaissent aléatoirement des monstres, potions, sorts et objets d'équipement.

Lorsqu'on lance ce jeu on a droit à un menu sobre mais beau qui nous met tout de suite dans le bain, il n'y a pas de sauvegarde et le jeu sera simple, du moins au niveau de la forme. Courageux que vous êtes vous lancez donc le jeu et avez droit à un magnifique texte déroulant sur une image d'un minotaure qui ne semble pas spécialement gentil. Vous apprenez alors que le redoutable minotaure Asterion s'est emparé de la ville de Kallemot (quelle imagination débordante) et a réduit en esclavage les rares villageois qu'il n'a pas tués. Vous avez par chance réussi à grandir en dehors de ce village ravagé et vous êtes désormais un puissant combattant. Ainsi vous vous décidez de partir à l'aventure pour bouter hors de votre pays ce bovin un peu bœuf (elle était facile celle-là, je l'admets ^^).

cardinal-quest-001.png

Clairement le scénario est là pour décorer, tout comme le joli texte qui défilera après la sélection de votre personnage. En effet, trois classes sont disponibles, les classes clichées des rpg, le voleur (qui débute avec un sort d'invisibilité), le guerrier (il démarre avec un sort boostant son attaque) et le mage (qui pourra faire un barbecue de ses ennemis grâce à sa boule de feu).
Les caractéristiques de chaque classe diffèrent, cependant les objets trouvables sont les mêmes quelle que soit votre personnage. Ces objets sont de plusieurs natures, les pièces d'équipement (casque, chaussures, pantalon...), les sorts et les potions (de soins, de régénération de mana, de vitesse...).

cardinal-quest-002.png
La carte que vous voyez est assez bien faite, les carrés marrons sont des portes non-ouvertes, les jaunes des coffres et les traits bleus, les murs.

Les combats se font au tour par tour et tout le jeu peut se jouer uniquement à la souris ou bien vous pourrez diriger votre personnage dans le donjon grâce aux touches classiques (wasd) et des raccourcis claviers pour les sorts et les potions situés au niveau des chiffres (ceux au-dessus des lettres). Il en résulte une prise en main rapide.

Vos sorts se rechargent plus ou moins rapidement selon vos capacités et le fait que le jeu soit en tour par tour fait que vous pourrez établir de micro-stratégies pour vaincre vos ennemis qui seront parfois en nombre. En effet, dans chaque salle il y a un nombre aléatoire d'ennemis, ainsi certaines salles seront vides quand d'autres seront tellement pleines que vous devrez être extrêmement prudents.

cardinal-quest-003.jpg
Voilà un inventaire possible arrivé à l'étage 6. Les sorts dans la barre de droite se rechargent petit à petit, ceux de l'inventaire sont déchargés et ne se rechargent que s'ils sont placés dans la barre de droite.

La prudence est plus que nécessaire dans ce jeu d'ailleurs, votre vie descend plutôt vite si vous vous risquez au corps à corps sans avoir un équipement décent. De plus, vous n'avez le droit de mourir qu'une seule fois, une de plus et vous revenez au menu. Cela ajoute un peu de challenge à un jeu qui sans ça ne présenterait pas de difficulté particulière. Ne vous attendez cependant pas à arriver au dernier étage, le huitième, dès votre première partie, il faudra d'abord tester différents sorts, différents ennemis. Il faut d'ailleurs souligner que les sorts sont disposés dans les niveaux aléatoirement et qu'il y en a plus que nécessaire. Mais le nombre de sorts que l'on peut recharger (et qui se trouvent dans la barre de droite) se limite au nombre de cinq (échangeables à tout moment). Il vous faudra donc bien les choisir en fonction de vos objets et de la classe de votre personnage. Ce jeu se transforme alors en une gestion habile de vos pouvoirs pour atteindre le minotaure et restaurer la paix dans votre village.

cardinal-quest-004.png
Voici le bestiaire complet de Cardinal Quest. Les monstres sont triés par ordre d'apparition dans le jeu, vous avez même droit à leur nom (non-traduit). Les chiffres sont l'étage à partir duquel ils peuvent apparaître (les plus faibles n'apparaissent plus naturellement deux étages plus tard).

Au niveau graphique, le jeu est beau, le style 8/16 bits est une bonne idée mais surtout les sprites sont beaux et on a un nombre d'ennemis assez important (même si certains ont juste la couleur qui change et d'autres capacités). On peut cependant reprocher une trop grande ressemblance entre les graphismes des étages : seule la couleur change, c'est assez dommage mais pas réellement gênant. Au niveau musical les musiques sont sympathiques mais ne restent pas en mémoire, c'est assez dommage mais elles accompagnent au moins le jeu sans nous lasser, c'est le minimum acceptable.

SCENARIO : Que dire de celui-ci ? ce n'est qu'un décor dans le jeu, quelque chose sans réelle importance, ce n'est pas bien grave, on on est venu se faire un steak pas lire ^^
GRAPHISMES : Beaux, très satisfaisants, on peut regretter le manque de variation des décors et l'absence d'animations mais c'est un joli jeu. Je tiens tout de même à émettre une remarque quant à sont format, 1024x768, en 2009 c'est un peu dommage mais ce n'est pas un vrai défaut pour ce jeu.
SONS : La musique est bonne mais pas mémorable, tout comme les bruitages.
JOUABILITÉ : Très simple à prendre en main et un système de jeu très efficace, il n'y a rien à redire de ce côté là.
DURÉE DE VIE : Moyenne, une heure environ pour terminer le jeu si vous explorez entièrement chaque étage. Cependant la génération aléatoire du jeu augmente sa durée de vie.

Pour conclure ce jeu est bon, voire très bon, on ne voit pas le temps passer durant l'heure qu'il faut pour le finir. De plus la génération aléatoire des niveaux lui confère une bonne durée de vie, on pourra recommencer plusieurs fois le jeu sans avoir jamais l'impression de connaître cet étage. Cependant on peut lui reprocher de n'avoir pas de boss final, j'avoue que la fin est plus que décevante, le jeu semble incomplet sans cela. Tuez tous les ennemis du dernier étage et vous aurez droit à un joli petit texte vous disant que le minotaure s'est échappé...

SUPPOS : 5/6
suppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpg

Publié dans TESTS

Partager cet article

[CONCOURS] Gagnez le jeu XBLA Anomaly Warzone Earth

Publié le par Concours

anomaly-titre.jpg

Anomaly : Warzone Earth
c'est un nouveau jeu de stratégie-action sur XBLA, une sorte de tower defense, mais inversé ! En fait vous devez mener un convoi militaire tout en détruisant les installations ennemies.


anomaly-warzone.jpg

Gamopat et Microsoft vous proposent de gagner ce jeu, pour cela rien de plus simple : laissez juste un petit mot en commentaire (sans oublier de laisser votre email dans le formulaire) pour dire quel est votre jeu XBLA préféré.

Une personne sera tirée au sort et remportera le jeu ! Vous pouvez jouer jusqu'au mercredi 9 mai 23h59. Bonne chance !

Publié dans NEWS

Partager cet article

[SPEEDTESTING] Blazblue Continuum Shift Extend / PV Vita

Publié le par Dr Floyd

BLAZBLUE CONTINUUM SHIFT EXTEND

Support : PS Vita

Éditeur : PQube

Développeur : Arc System Works



blazblue-PS-Vita.jpg

Speedtesting de 40 minutes
 avec le support de Gamoniac



Je suis en peu paumé dans toutes les versions de Blazblue... c'est quand même du grand n'importe quoi destiné à faire mousser les fans de baston pointue ! Toujours est-il que, peu importe que ce soit du Continuum, Shift, II, Extend, over-mega ou autre accroche marketing bidon, nous avons de toute façon ici affaire à l'unique vesion PSVita sur laquelle j'ai pu m'exercer rapidement cette semaine.



Et visuellement c'est bien au dessus de la version PSP, et carrément au même niveau que la Xbox 360 et PS3. C'est superbe, que dis-je, magnifique, parfaitement fluide et sans ralentissement. Un bonheur pour les yeux. Aussi le contenu est maximal avec un menu impressionnant (arcade, score attack, story, Vs, etc...) et un mode inédit pour se battre contre une IA de ouf. Bon, cela dit cette liste bluffante de modes me fait un peu rire, car au final cela reste toujours la même chose : de la baston en 1 contre 1 !

blazblue-PS-VITA-001.jpg

La prise en main est bonne, au pad bien sûr, en oubliant l'option tactile arrière ultra casuale (Comment des développeurs pointus fans de baston peuvent oser intégrer du tactile ???? Comment ? Pour en vendre auprès des kékés ? Ah ok). Reste de petits temps de chargement un peu agaçants et tout aussi longs que sur les versions DVD ! La PS Vita confirmant à nouveau sa lenteur excessive pour les chargements de données, ce qui va être un très gros problème pour tous les jeux à venir.



Bref, ce Blazblue c'est tout simplement la version ultime du jeu, sans concession, sur console portable. Les fans qui ont déjà acheté le jeu 3 ou 4 fois (lol) seront ravis, les sceptiques de ce genre de jeux de baston, dont je fais parti, admireront le travail effectué, mais passeront leur chemin.



SUPPOS : 3/6 (avis personnel, overdose du jeu)
6/6 pour les fans

suppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpg

Publié dans TESTS

Partager cet article

[EBOUZE] King's Quest pour Master System !

Publié le par Dr Floyd

Un jeu plutôt rare pour la Sega Master Sytem en vente sur Ebouze US : King's Quest: Quest for the Crown, le fameux jeu d'aventure animé et textuel de Sierra On Line (à l'origine sorti sur Apple 2 et PC en 1984). Il est adapté ici par Parker Brothers. Le vendeur expédie à l'international pour 15$ de frais de port.

king-quest-SMS.JPG

Publié dans BONNES AFFAIRES !

Partager cet article

[RETROGAMING] Earthworm Jim / Super Famicom

Publié le par Onels4

EARTHWORM JIM
Support : Super Nintendo (testé sur super Famicom)

Existe sur Megadrive, Super Nintendo, Game Gear, Gameboy, Master System, Mega-CD et PC
Développeur : Shiny Entertainment (David Perry)
Éditeur : Virgin entertainment
Année : 1994


earthworm-jim-gamopat.jpg

Earthworm Jim ! On pense immédiatement à David Perry, Shining Entertainment et un Age d'or des consoles. Non ? Alors on n'oubliera pas Doug Tennapel, créateur du personnage.

Ce jeu de plateformes solo appartient à la catégorie des jeux décalés, déjantés et délirants. Vous incarnez Jim, un sympathique ver de terre équipé d'une combinaison de cosmonaute lui donnant jambes et bras. Vous êtes armé d'une sorte de pistolet à protons, et au besoin, la combinaison se sert de votre corps de ver (et non de rêve, oups désolé ça ne se reproduira pas) pour fouetter les ennemis, ralentir une chute en tournoyant comme les pales d'un hélicoptère, ou vous accrocher et sauter par dessus des précipices, comme le ferait Indiana Jones.

Il y a un double parti pris, les développeurs ont joué la carte de l'humour décalé, on cite souvent le premier niveau, où l'on est amené à fouetter un frigo, qui tombe sur un tronc d'arbre, qui catapulte une vache dans les airs. Il n'y a bien sûr pas que ça, ce n'est qu'un détail parmi énormément d'autres, il est impossible de raconter tout le jeu tant il est foisonnant !

earthworm-jim-001.jpg

Le deuxième parti pris est d'ordre graphique, avec une patte qui ne laissera pas indifférent. On aime ou on déteste, en général, mais tout est en courbes, ronds, pointes et pics, tas de pneus, tuyaux sous-marins, etc. Mario n'a pas dicté ses règles et reste loin en arrière, adieu les blocs carrés. Heureusement pour le jeu, cette réalisation est couplée à une excellente gestion des hitbox et des contrôles : pas de bugs de collision, une maniabilité hors pair et un rythme effréné.

earthworm-jim-002.jpg

C'est une prouesse, car en voyant les niveaux, on aurait pu craindre la gestion des sauts, les angoisses du gamer type "jusqu'à est-ce que puis-je m'approcher du bord sans tomber", et finalement tout s'enchaîne de façon très naturelle, le personnage répond au quart de tour et ce, malgré des animations extrêmement détaillées et variées, qui ne gênent jamais l'action. Laissez votre personnage inactif, la combinaison fera de la corde à sauter avec le ver, Jim jouera à faire tourner son pistolet autour de l'index (et se grillera la tête), quand un ennemi approche trop, Jim a peur, ses yeux sortent de ses orbites (il en a ?) et il perd son pantalon, etc. Tout a été poussé à l'extrême en terme de détails et d'animations, pour le plaisir.

earthworm-jim-003.jpg

A cela, il faut ajouter un level-design des plus audacieux, mais fonctionnel. Dans la photo ci-dessus, sous Jim vous apercevez un crochet (une petite étoile s'anime pour le mettre en évidence), que vous devrez fouetter pour passer plus loin. On peut se perdre mais on ne restera pas bloqué. Les passages secrets, raccourcis ou astuces abondent, et pour avancer, il faut souvent actionner des mécanismes comme celui de la vache et du frigo évoqué plus haut.

Les ennemis sont très nombreux et variés, tout comme les niveaux, il n'y a pratiquement pas de répétitions (en dehors des niveaux "bonus") et pourtant les niveaux sont nombreux, et longs.

Vous devrez par exemple affronter un monstre baveux dans une compétition de saut à l'élastique :

earthworm-jim-004.jpg

Scrolling vertical ultra rapide (et fluide) au menu : il faut donner des coups d'épaule au monstre pour que son élastique finisse par casser, à force de frotter sur le bord de la falaise, tout en faisant attention au monstre au fond, qui attend pour vous bouffer. C'est vraiment un jeu dans le jeu. Dans le même esprit, vous affrontez à plusieurs reprises le vilain Psy-Crow dans une course au milieu des astéroïdes, monté sur un aspirateur boosté et sur un fond de musique endiablée au banjo.

earthworm-jim-005.jpg

Sans grande difficulté, ces niveaux bonus constituent une pause vraiment sympathique dans l'action, d'autant que les niveaux, en plus d'être longs et nombreux, sont assez difficiles malgré tout. Les énigmes ne posent pas de problème quand il y en a, mais les niveaux deviennent de véritables challenges, de façon très progressive. Une fois habitué au jeu et à sa logique, on passe vite les premiers niveaux, mais ça se corse. Il y a des checkpoints dans les niveaux, c'est tout à fait bienvenu. Il faudra être très polyvalent, vous avez déjà piloté des hamsters ?

earthworm-jim-006.jpg

Il le faudra, car c'est le seul moyen d'éliminer certaines bestioles particulièrement coriaces autrement. Il faut de la précision, un timing sans faille et une certaine connaissance du niveau. Vous pourrez piloter un mini sous-marin, en temps limité et en veillant à ne pas casser votre bulle, attention aux chocs :

earthworm-jim-007.jpg

Par contre cette difficulté est honnête : on peut réussir et progresser, on ne rate pas à cause d'une mauvaise conception ou de contrôles défaillants, ce qui donne envie de continuer. Les musiques méritent qu'on s'y arrête un moment, car elles sont tout à fait fabuleuses. De grands thèmes du classique (habilement adaptés), Mussorgsky et Beethoven croiseront le banjo des niveaux à astéroïdes. Une vraie réussite, que l'on doit à Tommy Tallarico, connu pour la qualité de son travail, qui collabore pour le 2ème opus de la série. Rien que la piste sonore du niveau 1 vaut son pesant de cacahuètes.

earthworm-jim-008.jpg

On croisera des personnages à part entière, qui reviendront dans plusieurs niveaux et dans la suite, comme le chien Pete, qui se transforme en monstre au moindre problème, vous devez faire un niveau entier en le fouettant pour lui faire passer les précipices et les obstacles, sinon il vous bouffera... ho l'adorable toutou, tu parles !

earthworm-jim-009.jpg

On ne s'ennuie jamais, ça tourne bien, c'est fluide, les niveaux sont parfois aussi ravagés qu'un champ de bataille après une partie de Worms, c'est difficile mais ça se mérite. Earthworm Jim est une expérience de jeu rare, du temps où l'on pouvait prendre plus de risques et de libertés au niveau de la création. Le jeu tourne très bien en 50 Hz et 60 Hz. A tester sur Megadrive (il ne perd rien de ses qualités, graphisme et effets un poil en dessous mais un niveau inédit chez Nintendo : plus de compression graphique, plus de place côté niveaux) et sur MegaCD pour ceux qui le peuvent, pour les musiques.

Groovy ! Un jeu fabuleux, original et fun, une maniabilité exemplaire, une durée de vie excellente (dans les 2 heures pour le finir, quand même), des musiques géniales, que du bon !

Suppos : 6/6
suppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpg

Publié dans RETROGAMING

Partager cet article

[RESULTAT CONCOURS] FIFA STREET PS3 / RueduCommerce

Publié le par Concours

fifa-street-illustration.jpg

Gamopat
et RueduCommerce vous proposent aujourd'hui de gagner FIFA STREET sur PS3, le tout dernier, et excellent, jeu de foot de rue signé EA Sports.


Pour gagner, c'est très simple, citez dans les commentaires (sans oublier de laisser votre email dans le formulaire) votre jeu EA Sports préféré en dehors des jeux de foot. Une réponse sera sélectionnée.

fifa-street-rueducommerce.png

Vous pouvez jouer jusqu'au vendredi 4 mai 23h59.

RESULTATS
Le gagnant est AndyT44000. Bravo à lui, merci à tous les participants et à RueduCommerce.

Publié dans NEWS

Partager cet article

[BROCANTE] Un Acorn BBC en vente/échange sur le forum !

Publié le par Dr Floyd

Un BBC Master Acorn en vente sur le forum de Gamopat ! En voilà une belle pièce rare qui respire la micro du début des années 80 ! Le vendeur préférerait un échange si possible... mais bon pas contre un TO7 ou une PSOne ;)

acorn-BBC-gamopat.jpg

[Tout sur la gamme Acorn]

Publié dans FORUM

Partager cet article

[GEEK] Le Samsung Galaxy S III enfiiiiiin dévoilé !

Publié le par Dr Floyd

Samsung, le fabriquant Coréen qui se prend de plus en plus pour Apple, vient donc enfin de présenter ce soir le Galaxy S III, après des mois de teasing et de rumeurs insupportables (du moins pour les anti-Apple).

galaxy-S3.png

Quid des capacités du Galaxy S de troisième génération ? Accrochez-vous :

Processeur Exynos 4 coeurs 1.4Ghz
Ecran Super AMOLED HD de 4,8 pouces
Stokage : 16,32 ou 64Go (+slots MicroSD)
Capteur photo 8 Mp, caméra frontale HD
133 grammes, 8.6mm d'épaisseur
11 heures d'autonomie
Reconnaissance faciale et vocale

Android 4.3 (à priori)

Bon bah y a pas de pad ni de boutons pour jouer, le gamer sera déçu ;) Allez, un petit trailer pour vous faire verser une larme :



C'est trop beau, mon iPhone 4 est has-been. Sortie le 29 mai en Europe, le prix n'est pas précisé.

Publié dans GEEK

Partager cet article

La Xbox 360 et Windows 7 interdits en Allemagne !

Publié le par Saucisse

C'est officiel, la vente de Xbox 360 et de Windows 7 est désormais interdite en Allemagne ! En effet, un tribunal allemand vient de juger un viol de brevets Motorola par Microsoft pour sa Xbox 360 et pour Windows 7, notamment d'un brevet de compression vidéo, le H.264.

allemagne-fete-biere.jpg
C'est la fête de la bière chez Motorola !

Néanmoins, cette décision ne devrait avoir que de faibles conséquences. En effet, le géant américain de l’Électronique (et des bugs huhu) avait déjà prévu cette décision en déménageant son centre de distribution européen d'Allemagne dans les pays nordiques (notamment au Pays-Bas) au début du mois d'avril. De plus, cette décision n'interdit pas aux revendeurs allemands de se fournir à l'étranger pour vendre les produits... Affaire à suivre, donc !

Publié dans NEWS

Partager cet article

[TEST FLASH] FEZ / XBLA

Publié le par Dr Floyd

FEZ

Support : XBLA

Développeur : Polytron Corporation

Éditeur : Microsoft
Sortie : 13 avril 2012
Site officiel


FEZ-XBLA-Gamopat.jpg



Voici un petit jeu indépendant suivi depuis très longtemps par le monde "indy" et qui aura été peaufiné de nombreuses années avant de débouler aujourd'hui sur XBLA avec déjà une bonne réputation derrière lui.



Fez pourrait être un tout banal jeu de plateforme-aventure rétro 2D façon Amiga où notre héros, Gomez, doit tout simplement retrouver 32 morceaux d'un cube doré, éparpillés un peu partout comme il se doit, afin de sauver le monde... pas besoin d'aller dans le détail du scénario sans intérêt. Sauf que, grosse origalité, un artefact mystérieux, fez (un couvre-chef rouge), va permettre à notre héros de déceler la 3eme dimension de son monde 2D !



FEZ-001.jpg

Un gameplay de plateforme bien rétro, mais en fait un jeu sans réel challenge car on ne meurt pas : pas d'ennemis, pas de barre de vie, et si vous chutez, vous réapparaissez aussitôt. Votre mission est plutôt de réussir à évoluer dans ce faux monde 2D, en changeant de perspective pour dévoiler des passages et ainsi progresser. Bref, c'est le principe de Paper Mario.

En fait c'est une sorte de Rubik's Cube du jeu de plateforme. En utilisant les touches de la tranche vous faites ainsi pivoter les décors vers la droite ou la gauche, vous faisant découvrir des passages cachés ou des fragments. Le jeu est assez simple, basé sur la logique, et non sur des coups tordus de développeurs sadiques, et se finit assez rapidement, sauf à vouloir dénicher tous les secrets, et là il y a des surprises et le niveau devient alors vraiment difficile.

FEZ-002.jpg



Techniquement le jeu surfe sur la vague 16 bits, du pixel-art qui nous propose une esthétique assez agréable, quelques effets spéciaux sympa et des idées bien amusantes (de nombreux clins d'oeil old-school que le Gamopat appréciera). Hélas, il y a de petits ralentissements assez agaçants... inacceptables vu la réalisation minimaliste. Autre petit point négatif selon moi, la maniabilité du personnage est moyenne, avec une inertie un peu agaçante. Aussi des bugs semblent perturber le jeu, jusqu'au reboot de la Xbox 360 (ça m'est arrivé une fois). Par contre rien à redire sur la fabuleuse musique du jeu.



Fez est un petit jeu de plateforme rétro très original grâce à ses différentes perspectives, ses énigmes et son level design bien pensés. Hélas entre un esthétisme 2D assez réussi et quelques problèmes techniques le jeu laisse finalement une impression très mitigée. Je le recommande quand même aux fans de casse-tête... sans grande prise de tête... et non aux purs fans de Super Mario.



SUPPOS : 3,5/6
suppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpg

Publié dans TESTS

Partager cet article

Pauvre Sub-Zero...

Publié le par Dr Floyd

Si vous hésitiez à achever vos adversaires dans Mortak Kombat, et bien désormais n'hésitez plus, sinon voici ce qui pourrait arriver :

Publié dans HUMOUR

Partager cet article