1161 articles avec tests

[TEST] NBA 2K Playgrounds 2 / Switch

Publié le par Dr Floyd

NBA 2K PLAYGROUNDS 2
Support : Switch

Existe également sur PS4, XOne et PC
Editeur : 2K Games
Développeur : Saber Interactive
Sortie : novembre 2018

[TEST] NBA 2K Playgrounds 2 / Switch

Ayant eu l’occasion de tater du premier opus sur PS4, je me devais de le prendre la suite en cartouche sur Switch ! Ce jeu trop méconnu est une sorte de NBA JAM plus moderne et avec plus de possibilités/options. Etant fan d’arcade et de jeux de sport, je ne pouvais pas y échapper... et je ne regrette vraiment pas !
 

Nous avons affaire un jeu de basket en 2vs2 qui se joue de manière totalement arcade, avec des dunks de ouf, des coups à l’adversaire, des bonus de jeu, enfin bref, pas de règles ! Le but étant de gagner ! Si vous connaissez NBA JAM vous avez compris. C'est simple, certes répétitif, mais j'adore. Ici le jeu est en 3D en non 2D, mais de la 3D super fun et colorée, et assez fluide sur Switch. On doit tourner autour de 50 frame/Sec en jeu (selon mon oeil de lynx qui compte les frames)... le background (décor de fond) étant assez chargé et animé. C'est beau et colorés, et les "stades" sont assez nombreux.

Si vous voulez du vrai 60FPS hyper fluide prenez la version PS4, mais là pas de cartouche et pas de mode nomade... pour moi le choix est vite fait !

[TEST] NBA 2K Playgrounds 2 / Switch

Une fois les commandes appréhendées ce n’est plus que du bonheur en terme de gameplay ! La gestion de lancer de la balle est un élément primordial dans un jeu de basket, et ici c’est super bien fait, avec une mini-barre de précision (différente en fonction de votre positionnement) qui va définir vos chances de réussite. Le petit coté pseudo aléatoire de la chose (même si c’est avant tout de la précision) renforce l’aspect sportif. Car il ne faut pas comparer ce jeu à un jeu de sport façon NeoGeo (ou après 10 parties vous avez fait le tour et maitrisez les astuces pour être gagnant à chaque fois), ici c’est un vrai challenge à chaque match.

[TEST] NBA 2K Playgrounds 2 / Switch

Il y a différents modes, match rapide (avec réglages de votre choix), jeu online, concours à trois points et championnat NBA. Un championnat super bien ficelé, clair, où on enchaine super rapidement les matchs de 3 minutes, avec un classement par conférence. Top et addictif. Possible d’y jouer en solo, à 2, à 3 et à 4 ! 4 niveau de difficulté selon votre skill. Les joueurs sont les vrais joueurs de la NBA (en caricature), même les gloires du passé sont là, et le nombre de terrains de jeu est assez important. Et puis le fait de tout débloquer au fur et à mesure via l’achat de paquets de cartes est très prenant. J’adore ce petit côté collection !

[TEST] NBA 2K Playgrounds 2 / Switch

Des points négatifs ? Le stade en saison NBA : toujours le même (du moins actuellement), et ce système de déblocage via eShop qui risque de rendre ce jeu impopulaire.

Alors la polémique autour de ces micro-transactions est exagérée. En payant il est possible de tout débloquer dès le départ… ok... Sinon à chaque match vous engrangez des points qui vous permettent de débloquer les joueurs au fur et à mesure… J’ai fait 12 matchs et j’ai pu ouvrir 4 paquets de cartes je crois, et donc débloqué déjà de nombreux joueurs. Bref, comme dans le jeu précédant ! Cette polémique n'a pas lieu d'être, sauf à ce que certaines stars ne soient déblocables que via les micro-transactions ? Mais je n'ai pas d'info à ce sujet. Et je m'en tape, moi je m'éclate !

Vous aimez les jeux de sport fun, vous aimez le jeu d'arcade/console NBA JAM, vous aimerez ce NBA 2K Playgrounds 2 ! C'est sympa, addictif et coloré ! Et on peut se marrer jusque 4 joueurs en local avec 4 manettes. Un vrai jeu ! Je kiffe, surtout à 20,90 boules sur Amazon (prix que j'ai payé), vu le contenu et la qualité du jeu c'est presque cadeau !

SUPPOS : 6/6

[TEST] NBA 2K Playgrounds 2 / Switch

Publié dans TESTS

Partager cet article

[APERCU] GRIP sur Switch

Publié le par Dr Floyd

GRIP
Support : Switch en mode nomade

Existe également sur PS4, XOne, Steam
Développeur : Caged Element
Editeur : Wired Productions
Sortie : novembre 2018

[APERCU] GRIP sur Switch

Pas de test à proprement dit de GRIP sur Switch, mais un aperçu rapide... en mode portable, ce détail a une grande importance.

Alors pas de doute, c'est un hommage à Rollcage (1999, PC et PS1), peut être un peu plus sombre (ambiance Doomesque), ça manque un peu de couleurs et de fun visuel, même si niveau détails c'est tout bon. Seuls les textures vues de près semblent d'un autre âge, mais qui regarde les textures à près à 500 km/h ? le jeu tourne surement aux alentours de 30 img/sec, plutôt stable. Les modes de jeux sont nombreux (jusqu'à l'arène de combat), les courses variées, les options intéressantes. Bref, rien à redire sur le contenu. Ca vaut largement les 25 boules investies pour cette version boite.

Quant au gameplay, c'est du Rollcage, certains peuvent trouver ce style un peu trop débridé, mais moi j'adore : ça file très vite, mais tout est sous contrôle, il y a le freinage, et le frein à main ;) 10 concurrents en piste, c'est du WipEout (d'ailleurs Rollcage c'est Psygnosis) sur route, en plus fun. Turbo, armes, sauts, possibilité de rouler à l'envers, etc.... C'est la grosse fête du slip ! Votre véhicule peut partir en vrille, avec des comportements qui peuvent surprendre, mais on retombe rapidement "sur ses pattes"... c'est arcade avant tout. Quel fun lors des moments qui ressemblent à la course de Pod dans Star Wars avec les passages entre canyons ! Top !  Je regrette juste que les circuits soient dans l'ensemble un peu sombres, et que certains soient vraiment trop techniques.

Et c'est là que les kéké gamers "raclette" du dimanche de moins de 40 ans vont avoir du mal... ils ont été élevé dans l'idée qu'un bon jeu de caisse doit ressembler à Gran Turismo ou Forza. D'où beaucoup de critiques négatives autour de ce jeu. l'arcade ils ne connaissent pas, et n'aiment pas. Il faut un speaker de surf qui balance des conneries 'yo man! T'es un crack du volant mec!", 1000 caisses qui ne servent à rien, des déblocages d'EXP et de Followers, un jeu froid où l'on gagne toutes les courses, sans surprise, ni injustice. GRIP C'est tout l'inverse : l'arcade, le fun, la difficulté, les courses imprévisibles ! Deux mondes s'opposent.

Petit bémol : on voit que le jeu n'a pas été pensé pour la Switch mais pour le PC à la base... pour les geeks ayant les yeux collés à 5cm de l'écran. Les textes sont tout petits ! C'est vraiment agaçant. Même le nombre de tours, et le chrono, c'est trop petit, et puis c'est pas fun (même sur PC c'est critiquable). Donc tout va bien... hélas non... car je passe du mode portable au mode TV...

[APERCU] GRIP sur Switch
[APERCU] GRIP sur Switch
[APERCU] GRIP sur Switch

Et patatra !

Je passe donc en mode TV pour amplifier le spectacle :) Et là catastrophe ! Patatra ! Le jeu parait plutôt moche et saccadé ! Vraiment étonnant que le rendu TV paraisse quasi inférieur au rendu portable ! Franchement c'est pas beau et peu jouable quand on active 10 concurrents sur la piste. Avec peu de concurrents, ou en time trial par contre ça passe. Dommage car on peut y jouer en écran partagé (c'est un vrai jeu à l'ancienne je vous le dit) ! Donc si vous prenez ce jeu c'est uniquement pour le mode nomade... Dommage. Je vais devoir investir dans la version PS4 pour tester sur grand écran. Et là j'aurai un avis définitif sur ce jeu.

Pour résumer cet aperçu, GRIP est sur le principe un super jeu de course à l'ancienne, sans la moindre concession kéké, mais jouable uniquement en mode portable sur Switch, et avec quelques fautes de goûts (textes trop petits, circuits sombres, parfois trop compliqués). Donc bilan mitigé, mais content de l'avoir acheté pour y jouer en nomade, en attendant peut-être un retour sur la version PS4.

Version PS4 (Pro)

je viens d'avoir la version PS4. Si techniquement on sent à nouveau que les développeurs ne sont pas hyper doués, c'est beaucoup mieux que sur Switch ! Les sensations sont supérieures, la fluidité largement supérieure (mais toujours pas en 60FPS avec 10 bagnoles), les textures plus fines, le gameplay devient lisible, et le jeu en écran splitté devient agréable. Un bon jeu de caisse futuriste, mais pas du tout le "game of the year" que j'espérais. Petite déception, cette licence culte méritait mieux.

Publié dans TESTS

Partager cet article

[TEST] Dream Match Tennis VR / PS4 VR

Publié le par Frank Drebin

DREAM MATCH TENNIS VR
Support : PS4 VR
Développeur : Bimboosoft
Sortie : 10 Juillet 2018

[TEST] Dream Match Tennis VR / PS4 VR

2018 devait marquer le retour en force du tennis sur consoles. Australian Open Tennis en janvier et le très attendu Tennis World Tour en mai, on allait voir ce que l'on allait voir... Et on a pas vu grand chose ! Si le premier est très honorable et tient la route maintenant qu'il a été patché de tous les côtés, il lui manque un je ne sais quoi pour que le gameplay soit au rendez vous. Le second quand à lui s'est révélé une catastrophe à sa sortie et est depuis déjà tombé dans l'oubli, certains n'hésitant pas à parler d'arnaque pure et simple (bugs honteux, online très en retard, jeu sorti alors qu'il n'était prêt qu'à 20% pour coïncider avec Roland Garros!). Bref on pouvait ressortir Final Match Tennis, Jimmy Connors ou Super Tennis, voire Top Spin 4 pour les moins barbus... 

C'est dans ce contexte qu'est sorti en démat à 15€ au milieu des vacances et sans aucune communication Dream Match Tennis VR. Un plan marketing exemplaire en terme d'inefficacité, à montrer en contre exemple dans les écoles de commerce! Aucune pub, aucun test et quasiment pas le moindre petit topic dans les forums les plus connus ! Réparons cette injustice et enfilons le casque ! (Désolé pour l'absence de screenshots maison mais pour de la VR vous comprendrez...)

[TEST] Dream Match Tennis VR / PS4 VR[TEST] Dream Match Tennis VR / PS4 VR
[TEST] Dream Match Tennis VR / PS4 VR[TEST] Dream Match Tennis VR / PS4 VR

Les premières balles seront bien sur hésitantes, surtout pour doser la puissance de ses coups. Il faut aussi savoir "casser" son poignet pour trouver des angles imparables. Un gros souci : il faut de la place pour avoir une bonne envergure dans ses gestes, aller chercher une balle très bas arrive souvent et les canapés d'angle n'aiment pas ça ! Très vite on s'amuse mais façon "Club Med", on renvoit la balle gentiment et l'ordi en fait de même...

Et puis on prend le coup, on maîtrise la maniabilité et on trouve des angles ! Le PS move devient vraiment une raquette (vibrations sympas !), et chaque coup devient réel ! Aller claquer une volée au filet procure une sensation jouissive! Et au fur et à mesure qu'on s'améliore le CPU s'améliore aussi, les échanges s'allongent et la puissance des coups s'amplifie. On passe d'un set gagnant à deux puis enfin trois vers la fin, un match peut durer 2h voire plus, bien sûr on peut sauvegarder mais croyez-moi c'est dur de s'arrêter ! On VIT vraiment le jeu et on ne voit pas le temps passer. On joue au tennis sans ressentir de fatigue physique, le pied ! On peut même avec de l'entrainement donner des effets et couper la balle ! Seul le lob est très compliqué à faire, le dosage étant très dur à trouver. Enfin les différences sont bien au rendez-vous niveau surfaces, un amorti sur terre battue sera dur à aller chercher !

Voila donc, au risque de choquer je le dis clairement: ce jeu est le meilleur jeu de tennis auquel j'ai jamais joué (et je crois les avoir tous essayé depuis 30 ans). On JOUE vraiment au tennis (bon sans courir ok...) et les sensations procurées sont quasi réalistes : on sait au moment de lâcher son coup s'il sera bon ou pas, à part quelques (rares) bugs. La réalisation est basique mais on ne regarde que le court et il est bien fait (pour de la VR en tout cas). Le choix laissé dans les déplacements est génial, tout le monde peut jouer même ceux (comme moi) hyper sensibles au motion sickness. Seule la faible durée de vie et l'absence de jeu en ligne est regrettable. Enfin il faut insister quelques temps pour bien commencer à maitriser le jeu, comme en vrai quoi ! Mais pour 15€, et quand on voit les milliers d'articles consacrés à cette daube de Tennis World Tour, je me pose beaucoup de questions sur le "travail" journalistique des sites de JV qui ne testent même pas le jeu...

SUPPOS : 6/6


seal of quality

Publié dans TESTS

Partager cet article

[TEST] Bloodstained: Curse of the Moon / Switch

Publié le par Dr Floyd

Bloodstained: Curse of the Moon
Support : eShop Switch

Existe également sur PS4, 3DS, Vita, Steam
Développeur : Inti Creates
Sortie : mai 2018

[TEST] Bloodstained: Curse of the Moon / Switch

Bloodstained: Curse of the Moon est un petit projet annexe au (très?) attendu Ritual of the Night, auquel a participé le Dieu Koji Igarashi. Je ne suis pas fan de la série Castlevania... même si ici ce n'est pas un vrai Castlevania (on n'est pas chez Konami ici !). Pas fan, d'où ce test à la bourre, car je n'y croyais pas, et pourtant bordel : quelle surprise !

[TEST] Bloodstained: Curse of the Moon / Switch

Bah oui je ne suis pas super fan de Castlevania, ni en général du genre "Metroidvania" comme on dit de nos jours ! Mais celui là m'a vraiment accroché ! Je zappe le scénario, vous êtes comme d'hab un chasseur de démons. Ou plutôt 4 chasseurs de démons... car vous pourrez y jouer 4 personnages en même temps (à débloquer en avançant dans le jeu), chacun ayant bien sûr des forces et faiblesses... à vous de faire les bons choix au bon endroit, classique. Le bon choix des armes récupérées également, en fonction des ennemis qui se présentent. Donc voilà, il y a un petit côté stratégie très sympa. Seulement 8 stages (enfin "seulement", moi perso je trouve que c'est bien 8 stages), mais vous aurez forcement envie d'y revenir, car des endroits ne sont pas accessibles tout de suite. En mode normal (appelé vétéran, hu ?), vous mourrez "en vrai", avec pour seul avantage après le game-over de pouvoir recommencer le stage en cours. Comme d'hab' je vous déconseille l'autre mode, le mode vies infinies... 

[TEST] Bloodstained: Curse of the Moon / Switch

Tout cela est bien ordinaire me diriez-vous, mais très bien dosé, dans son gameplay et sa difficulté. On est loin de la raideur d'un Castlevania sur Nes ou de la difficulté d'un Mega Man. Ici, tout semble "juste" et bien pensé... Alors peut-être que les hardcores gamers trouveront le jeu trop facile ? Pas moi, je suis vieux et sans réflexes ! Mais rassurez-vous les poilus, un mode difficile se débloque, avec d'ailleurs un 9ème stage. Un pro fera surement le parcours en 2 heures, moi il me faut 10 heures LOL... De plus je suis contemplatif ! Hu ? Heu Doc on est pas dans Red Dead Redemption II !

Si si... contemplatif, je m'arrête pour admirer le jeu ! Car ce qui fait vraiment la différence dans ce jeu c'est la réalisation artistique et son pixel art de folie ! Maitrise totale de l'art 8-16bit comme seuls les japonais savent faire ! C'est ma-gni-fi-que ! C'est comme un jeu Snes "augmenté" sans le moindre ralentissement avec un petit côté Nes en même temps ! Le mélange est franchement une réussite TOTALE. Les décors sont superbes, les boss énormes et géniaux ! Sans compter une bande son parfaite. Bref, je kiffe la patte artistique !

[TEST] Bloodstained: Curse of the Moon / Switch

Si vous êtes fan de néo-rétro façon Nes ou Snes, et fan de Metroidvania, ne loupez surtout pas ce faux Castlevania ! Le gameplay est génial, bien réglé, le level design au top et les réalisations techniques et artistiques sont fabuleuses ! Rien de nouveau dans le genre, mais c'est tellement parfait ! Je ne trouve AUCUN défaut. Franchement, un des tous meilleurs jeu néo-rétro 8-16bit jamais produit !

SUPPOS : 6/6


seal of quality

Publié dans TESTS

Partager cet article

[AVIS] Red Dead Redemption II / PS4 et XOne

Publié le par Amy/Kamehameha/Loneken/DrNambu

Red Read Redemption 2
Suport : PS4/XOne
Editeur : Rockstar
Sortie : octobre 2018

[AVIS] Red Dead Redemption II / PS4 et XOne

Red Dead Redemption divise sur le fofo de Gamopat. Alors plutôt de de vous proposer un test, je vais publier ici l'avis de plusieurs Gamopats poilus. A vous de vous faire votre propre avis : Red Dead Exception ou Red Dead Deception ?

[AVIS] Red Dead Redemption II / PS4 et XOne

L'Avis de Amy

Mon avis après quelques heures de jeu. C'est un excellent jeu, mais je trouve quand meme que l'on est loin de la claque que l'on attendait. Le matraquage marketing a été dingue sur ce jeu.

Les plus
- Plus beau jeu de la PS4 sans contestation possible je pense. C'est beau à en crever. J'ai halluciné des traces de pas dans la neige qui ne partent pas. La nature est vraiment très bien réalisée.
- Les différentes caméra (de loin, de près, a la 3eme personne + le mode cinema qui est juste grandiose)
- L'ambiance et la musique sont également très bonnes.
- Pour les petites connexion, seul quelques petits gigas à télécharger.

Les moins
- Le debut du jeu est très long et moribond. Je comprend bien que l'histoire doit se mettre en place et que les développeurs n'ont pas voulu lâcher toute la sauce des le debut, mais que c'est mou..
- La localisation. Je pensais vraiment que pour un tel triple A en 2018 ont aurait le droit à une VF, mais non faut se taper leur texte illisible tout en continuant de regarder ce qu'il se passe a l'écran. Cela reste un beau foutage de gueule selon moi. La dessus plein de petits jeux font mieux.
- La jouabilité : Sérieusement c'est très lourds toutes ces touches a utiliser, ils ne pouvaient pas simplifier comme dans GTA V ?
- Comme lu plus haut, les jauges de vies à gérer (cheval + arthur) me gonflent deja...
- On est bien chez Rockstar, la plupart des mécaniques du jeu sont pompés sur GTA V...

Bref  excellent jeu, le plus beau qui soit, mais un peu surcoté pour le reste. Si je devait noter le jeu après 8 h de jeu, je donnerai un 16/20 et c'est je pense la note qu'il mérite.

[AVIS] Red Dead Redemption II / PS4 et XOne

L'avis de Kamehameha

Plus je joue plus je m'ennuie :

- Commandes contre intuitives au possible. Pour afficher la carte puis la quitter ça prend des plombes, la moindre action prend des plombes (comme choper le fusil, fouiller des meubles, consulter un document...). J'ai l'impression de jouer avec le perso de GTA 3 sérieusement. Genre c'est B pour se battre à mains nues ! B!!!!! le bouton qui de base sert à annuler toute action ! Et X pour se défendre ! X ! Nawak !

- Lourdeur insupportable du personnage principal. Le déplacer de façon précise est impossible (genre pour se mettre devant un cadavre à fouiller ou un personnage en particulier). C'est vraiment ch*ant au possible.

les guns fights se jouent comme un hack de call of duty : visée automatique sur les méchants en tapant deux fois une touche. Aucun intérêt, vraiment.

- y'a des bugs sérieux. Pourquoi ça gène sur ACO et pas sur RDR2 ? 

Et sur l'histoire :

Elle est cool mais les personnages principaux dont le héros n'ont aucune matière à créer de l'empathie. Ce sont des tueurs qui se donnent bonne conscience en versant 10% de leur thune à des pauvres ; youpi. Le héros est un voyou, ni plus ni moins ; il n'a pas le charisme ni le charme des autres héros made in Rockstar. C'est juste un type qui fait des sales coups pas par faim mais par gourmandise. Il n'a aucune motivation particulière et donc on se demande ce qu'on fout là et pourquoi on suit l'histoire de ce type

Il n'y a pas d'histoire de vengeance comme dans RDR1, pas de super magot à dégoter, et pour l'instant pas de méchant charismatique.  Et sur les missions c'est pareil : on sauve une prostituée-voleuse qui voulait arnaquer quelqu'un, osef total. 

Enfin le rythme général du jeu est beaucoup trop lent. Ce qui combiné avec l'extraordinaire lourdeur des commandes rend le jeu tout simplement pesant.

Je ne comprends pas les notes dithyrambiques des sites de jv. Je préfère Assassin's Creed Odyssey ou Origins à ce jeu, infiniment plus dynamiques, tout aussi beaux sur One X, au moins on ne s'ennuie pas, on joue, alors que sur RDR2, on subit assiste à un western interactif au gameplay d'un autre âge. Un jeu qui plaira à ceux qui ont aimé TLOU donc. Perso pour ce genre de jeux, je préfère mater un film.

[AVIS] Red Dead Redemption II / PS4 et XOne

L'avis de Loneken

Premières impressions

Bon les enfants on va pas y aller par 4 chemins RDR 2 est un jeu de poilus et d'une profondeur abyssale totalement opposé aux tendances actuelles, aux canons en vigueur et aux joueurs d'aujourd'hui. Oubliez les jeux kleenex sur-assisté et monorail... C'est le meilleur jeu jamais produit dans toute l'histoire de l'industrie mais qui demande un mode d'emploi et un certain état d'esprit pour être apprécié et correctement joué.

Tout d'abord c'est un jeu d'étape pensé en palier. La première partie est un immense didacticiel de plus d'une dizaine heures pour permettre au joueur d'apprendre à maîtriser chaque aspects du jeu pas à pas. Gestion du perso, combats armés, corps à corps, gestion du cheval, Dead Eye évolutif, gestion du camp principal, housing, amélioration d'infrastructures, ravitaillement et interactions sociales avec les membres, les taches, établissement de campement solo à la belle étoile, artisanat, commerce, personnalisation diverse (armes, vêtements, accessoires personnels, accessoires pour chevaux, matériels...) pistage, chasse, pêche, cuisine, dressage, entretient matériel, hygiène corporelle, entretient des chevaux... la récupération (santé, énergie, sang froid, sommeil, faim, soif, grand froid, grande chaleur...) évolution des traits du perso, gestion du système des noyaux, maitrise des interactions diverses, défis, encyclopédie, apprentissage d'aptitude, collectibles, chasses légendaires, bandes rivales, primes etc... Auxquels s'ajoutent les immenses possibilités d'interactions et d'interface.

Rockstar est comme un prof qui vous apprend à vous servir des outils un par un, maîtriser un concept à la fois avant de vous lâcher dans le grand bain et même là il y toujours quelque chose de nouveau à appréhender à chaque étape.

Dan Houser a indiqué une soixantaine d'heures de jeu juste pour la trame principale... Vous pouvez multiplier par 3 pour profiter de tout ce qu'il y a autour...

Pour l'exemple j'ai passé plus de 3h irl post prologue rien que dans le premier village près du premier camp principal à parler aux gens, flâner dans les boutiques, parcourir les catalogues des marchants, les écuries, lire les notes, les journaux, fouiller, être sollicité par les habitants, sans même participer à un seul mini jeux, ni jouer aux cartes ni aller aux spectacles... et c'est un village riquiqui, basique et rural.

Le jeu se divise en deux grands axes : les missions scénarisées et le monde libre.

En général les missions scénarisées sont plutôt directives et si vous flânez ou perdez du temps le risque d'échec est important, je ne compte plus les retry parce qu'un compagnon se fait descendre ou une cible s'échappe parce que j'étais en train de faire autre chose que ce qu'on me demandait. Essayez de vous concentrez sur ce qui est demandé et tant pis pour le reste.

En revanche le monde libre est totalement dévorant et chronophage. Vous partez pour quelque chose et vous vous retrouvez à crouler sous les missions aléatoires, quêtes secondaires et événements imprévus, les rencontres (humaine ou animal) et les opportunités.

Je passe des heures rien qu'a observer la construction du jeu, ses mécaniques et les comportements des I.A. Ça vie de partout. Faune, flore, écosystèmes, personnes en détresse, gens malintentionnées, agressions diverses, effets climatiques, orages, pluies, boue, neige... Il faut voir les animaux, les volatiles, les prédateurs... Leurs réactions... La nature, les reliefs, la végétation... Les zones habités, les gens qui vaquent à leurs occupations. Il n'y a pas une seule bâtisse qui se ressemble, pas un patelin identique. Les intérieurs hallucinants...

Le jeu demande une totale maitrise des fonctions et surtout une approche réaliste. Il faut absolument vous sortir de la tête que vous jouez à un open world aventure/tps lambda! On se rapproche plutôt de la simu de vie.

Tout demande un enchainement d'action naturelle. Attacher son cheval à un poteau pour éviter qu'il se ballade, soit renversé ou volé! Prendre du matériel dans les sacoches avant de le laisser. Lui ordonner de fuir en cas de danger. Il n'entend pas que vous le sifflez si il est trop loin. Le rassurer quand il est effrayé ou stressé. Le nourrir, le brosser, lui offrir des friandises... Développer le lien de confiance et donc ses aptitudes et de nouvelles capacités...

Il en va de même pour vous, boire du café, chiquer du tabac, prendre des médocs, s'alimenter, dormir... pour récupérer des jauges de noyau. Pister, collecter, fouiller, explorer... mais aussi discuter, menacer des individus, calmer une situation, saluer, rengainé son arme pour ne pas paraître menaçant ou tirer en l'air pour intimider etc... chaque action à une signification et entraîne une réaction.

On est dans un RDR x1000 en terme de possibilités et d'activités. Tout est beaucoup plus réaliste, crédible, ordonné et immersif.

Dans RDR 2 tout à une conséquence. Partout, tout le temps. On est loin du premier assez binaire et répétitif aux quêtes aléatoires random, redondantes et ses actions sans effets ni gravité. Dans RDR 1 vous pouviez faire tout le jeu sans vous servir une seule fois du moindre item tellement le dead eye était pété et tellement on avançait comme dans du beurre dans le moindre gunfight, munition infinie tellement on en ramassait partout etc... Impossible dans le 2 ! Les items et les accessoires servent ! Et ils sont même vitaux... La compréhension, l'utilisation et la gestion des mécaniques des noyaux doit être comprise et maîtrisé.

Ici, ignorer une requête aléatoire ou rembarrer quelqu'un est définitif. Aider ou commettre un méfait sur un quidam peut avoir des conséquences à longs termes. La richesse et la variété des situations sont juste incroyables. Les journaux parlent de vos exploits ou vos méfaits, les gens parlent autour de vous, se souviennent de vos actions en bien ou en mal... Foutez la merde dans un patelin et vous êtes interdit de séjour, recherché, les boutiques vous ferment leurs portes, les autorités vous mènent la vie dure et plus vous faites de connerie plus l'addition est salée. Quant aux forces de l'ordre ce ne sont pas des marioles et ils vous fouteront une raclée.

J'arrive même pas à trouver les mots pour vous décrire le ressenti et la centaine d'anecdotes qui me sont arrivés.

Et la narration ! Putain, les personnages, les caractères, leurs psychologies... Les histoires de fous, complexe et profonde... Les développements sur la durée, les quêtes à tiroir... La qualité générale d'écriture... Et j'en suis qu'a une vingtaine d'heures !

Pour la pseudo lourdeur, inertie du perso et la rigidité des actions je trouve au contraire qu'elle s'accorde parfaitement avec la philosophie du jeu. Essayez de faire faire demi-tour instantanément à un cheval dans la vraie vie... Le rendu de déplacement est hyper réaliste. Tout est une question d'adapter sa vitesse en fonction de la densité de population, des arbres, des rochers, des obstacles, des pentes etc... Il ne faut pas débouler en plein galop au milieu de la ville, bousculer tout le monde, monter sur les terrasses etc...

Vous n'êtes pas dans Assassin's Creed, vous ne courrez pas pendant des heures sans fatiguer, faisant du Parkour sur les toits, bousculant la foule sans réaction et grimpant des tours de 100m de haut à mains nues en 3 secondes pour sauter de la même hauteur. On n'est pas dans du kikoolol Mad Max, L'ombre du Mordor, Batman, Spiderman ! On est dans RDR 2 ! C'est pas le même trip et ça ne doit pas être le même traitement. En quelques heures de jeu ça devient naturel et cohérent avec le style du jeu. Et il y a sérieusement des gens ici qui trouve complexe d'utiliser une roue de sélection ?

Le meilleur exemple sont les bastons au corps à corps bien plus réaliste et authentique que jamais. On sent les coups, les parades, l'essoufflement, la fatigue, les impacts, hématomes, marques, vêtements déchirés, saleté... Les déplacements désordonnés, les vacillements... n'importe qui ayant pratiqué les arts martiaux ou s'étant réellement battu dans sa vie verra le travail et le rendu des impressions d'un combat à mains nues. Bluffant. On est dans le réalisme pas dans Dragon Ball.

Techniquement... Il n'existe rien d'équivalent... c'est du jamais vu... y'a rien à dire. 0 clipping, 0 popping, distance d'affichage de dingue, aucun chargement hors TP, graphismes de malade, niveau de détails jamais vu... ça tourne comme une balle, framerate hyper stable 30fps. (Je suis sur PS4 PRO). On est largement au dessus de God of war reboot et d'Uncharted 4 en matière d'environnement et de monde. (c'est moins le cas en matière de modélisation des persos, des expressions et des visages par contre) mais eux n'ont pas à afficher tout un vrai open world autour.

Bande son, musiques, bruitages, doublages... une référence comme tout le reste... Du voice acting de compétition, on sent le budget acteur monstrueux derrière.

Chaque chose que vous regardez ou que vous écoutez décroche la mâchoire et chatouille les cages à miel. Le top niveau partout, tout le temps, en toutes circonstances. Ce jeu est une démonstration à tous les niveaux et dans tous les aspects.

Mes seuls griefs sont dans les échelles de temps (journée trop courte, nuit qui tombe comme une pierre, on y gagnerait à doubler les temps de journée dans un patch et rallonger la transition jour/nuit).

Les textes sont très lisibles bien mieux que dans GTA V (qui avait reçu un patch pour les améliorer comme Witcher 3). Il y a un fond en bande noire qui permet que tout soit lisible en toutes circonstances. Une bonne idée.

D'ailleurs le jeu fourmille de subtilités... 4 niveaux d'éloignement de caméras au choix à sélectionner très simplement en appuyant sur le pavé tactile (dont la vue à la première personne façon FPS) + une vue cinéma (en restant appuyer sur le pavé tactile) la touche X de suivie pour mater les paysages ou lire les conversations pendant un déplacement accompagné, les différentes vitesses des chevaux etc... On peut bien entendu relire toutes les conversations dans le journal (touche gauche de la croix directionnelle, mission en cours, L1/R1 pour passer du briefing aux récapitulatif de l'histoire) et la map s'affiche instantanément sans passer par le menu, il suffit de rester appuyé sur la touche option...  Eh oui ça sert de savoir se servir de l'interface...

Bref avant que j'y retourne RDR 2 ne se joue pas comme un jeu lambda. Prenez le temps d'apprivoiser les commandes, de comprendre les multiples mécaniques d'action contextuelle (à pied, à cheval, au combat, en ballade...) tout deviendra naturel au bout d'un moment. Ne rusher pas, vivez l'univers, les histoires... Prenez votre temps, flânez, observez, appréciez. Lisez les documents, faites un tour dans les aides, menus, encyclopédies etc... en cas de besoin (touche option). Tout est là pour faciliter la prise en main et l'ergonomie, n'hésitez pas à passer du temps dans les paramètres et personnaliser votre expérience et votre interface.

Profitez, kiffez... un jeu comme RDR 2 y'en a que 2 ou 3 par génération. Il repousse tout ce qui s'est fait dans le genre et tire le jeu vidéo vers le haut. C'est un jeu qui se découvre au fur et à mesure, libérant des pans entiers de territoire, de feature et de gameplay sur la distance et la durée. L'intérêt se renouvelle à chaque session, à chaque étape, à chaque chapitre. Accrochez vous RDR 2 c'est un marathon. Un jeu d'une telle richesse et d'une telle profondeur ne peut pas se jouer comme un vulgaire jeu d'action kleenex basique.

Chaque fois que j'éteins la console je n'ai qu'une hâte c'est de m'y replonger ! Plus je passe de temps là-dedans moins j'arrive à structurer mon futur test... c'est l'avalanche de superlatif tout azimut et le multi n'est pas encore là... La semaine va être longue... Putain quel pied ! Une de mes meilleures expérience de joueur de toute ma vie. Et ça tourne sur une console à 250/300 balles ! Une console !

[AVIS] Red Dead Redemption II / PS4 et XOne

L'avis de Dr Nambu

J'ai vraiment adoré le premier jeu... Là j'avais pas mal d'attentes. Je n'ai pas pu y jouer beaucoup (En gros j'ai terminé le chapitre I en prenant mon temps); mais, j'en ai vu passer des jeux et je peux déjà me faire une idée du titre :

- niveau maniabilité, c'est la douche froide. Le perso est encore plus lourd qu'un Marcus dans Gears of War 1. C'est simple : qu'on conduise une diligence ou qu'on se balade à pied, c'est la même inertie... Le perso est mou, et changer les options de vitesse du curseur de visée ou autre n'aide pratiquement pas. On a l'impression de devoir pousser le stick hors de son logement pour forcer le perso à avancer. Au départ, je me suis dit "bon, c'est comme dans des RPG, tu dois avoir un level up possible pour booster la vitesse de ton perso" mais j'ai l'impression que non. 

Ensuite, pour fouiller le décor, les cadavres ou autres, c'est imprécis de l'enfer. Je ne supporte pas les jeux où il faut laisser enfoncer un bouton pendant 3 plombes pour faire une action de base que l'on va répéter 40 fois par minutes... C'est un non sens, chaque action est douloureusement lente. Pour viser un objet en particulier, bon courage, le jeu s'en charge pour vous mais pas toujours à bon escient. Syndrome Resident Evil 1 : faire une action de base ou se déplacer relève du pilotage fin.

Comme déjà évoqués par d'autres, la roue des armes est mal pensée... Et là encore les changements sont mous. Ce type de menu devrait être vraiment instantané, là ça casse les couilles.

Visuellement, c'est sympa, mais bon beaucoup de jeux aujourd'hui atteignent un standard graphique de l'enfer, et perso, je joue encore à du 8 bits même sur écrans moderne, donc la patte graphique, je m'en tape total. C'est agréable, point. Ca reste de l'habillage, faut pas déconner. je m'en fou complètement que le cadavre de la biche soit super bien animé quand mon cheval bouge; ça ne fait pas un "bon jeu" pour autant.

Le côté film interactif... mouais. Quand je joue à un jeu, j'ai pas envie d'être spectateur. C'est un entre deux mal gaulé je dirais. Pas compliqué d'annoncer 200H de durée de vie quand tu passes 5 minutes à te balader à cheval dans un décor vide... et que tu répètes la séquence toutes les 5 minutes justement. Si j'ai envie de voir un bon western, les films existants me suffisent, on repart sur un classique et on se régale. Pas la peine de réécrire une histoire déjà bien huilée.

Les gunfight... putain c'est mou. Limite une corvée. Ok il y a quelques petits moments random ou les persos s'occupent de leur arme et où ça casse un rythme trop convenu; mais la victoire est assurée: il n'y a pas de challenge. Il suffit de rester planquer, vision de l'aigle / Sang froid, poum poum terminé. Si y'a beaucoup d'ennemis, c'est juste plus long, pas plus dur.

Après, le jeu a l'air hyper complet sur beaucoup d'aspects (exploration, activités annexes à mener, inventaire varié etc...); mais ce qui m'intéresse le plus ce sont les aspects "marrants" : c'est un jeu quoi, il faut s'amuser. Avoir la possibilité de collectionner 500 cartes postales d'animaux, sur le papier, c'est génial, mais au fond : ça apporte quoi ? De l'immersion ? hmm... C'est une simulation de cow boys ? Ben ça a rien de fun de devoir se plier à manger/boire tout le temps; ce sont des contraintes réelles, ça sert à quoi de les transposer dans un jeu ? C'est fun sans doute ?

Le côté "honneur" etc... je ne sais pas ce que ça donne. Sur certains choix on dirait du Telltale game, c'est bien de proposer un peu de profondeur de ce type; mais les mécaniques ont déjà été usées par beaucoup d'autres jeux qui ont tout misé là dessus. On parlait déjà des limites d'un tel système du temps de fable sur première Xbox...

Le perso est sans âme, on sauve John Marston et on préférerait le jouer lui, ne serait-ce que pour son charisme et sa voix qui est bien plus stylée que celle de notre perso (bon là ils pouvaient difficilement faire mieux).

On sent le soin et l'envie de bien faire, mais le jeu manque cruellement de dynamisme. Je joue à Saints Row 2 en parallèle : ben... je m'éclate beaucoup plus =/ Pourtant le jeu est moche, buggé, mais il est dynamique et on peut s'amuser tout le temps, même quand on se balade.

Je pense que je le finirais quand même par respect pour le premier opus; je passerai peut-être un peu de bon temps dans les bordels ou autre, mais ça restera une expérience à mon avis beaucoup trop mollassonne pour en faire là tuerie qu'on nous avait annoncée. Une somme de concepts "bien travaillés" sur le papier ne fait pas un bon titre... à quoi ça sert de conduire une Ferrari quand le constructeur a coincé exprès une enclume dans le volant ? 

[AVIS] Red Dead Redemption II / PS4 et XOne

Publié dans TESTS

Partager cet article

[TEST] Windjammers / Switch

Publié le par Dr Floyd

WINDJAMMERS
Support : Switch
Editeur: DOTEMU
Sortie : 23 octobre 2018

[TEST] Windjammers / Switch

Windjammers est arrivé sur Switch... enfin ! Slip tendu à son max ! Ok, en démat' uniquement, pour l'instant... On ne va débattre là dessus, un jeu de seulement quelques Mo en démat' ce n'est pas un scandale, d'autant que c'est un jeu court, à très petites sessions, et c'est donc pratique de pouvoir y jouer sans contrainte. Perso je préfère donc l'avoir en démat. Retour sur ce jeu cultissime de la Neo Geo !

Pour être culte, il est culte. Souvent cité comme l'un des meilleurs jeux de la Neo Geo, toujours présent dans tous les tops Neo Geo, Windjammers est un jeu de sport simple, mais addictif, à la durée de vie quasi infinie à deux... et là en plus il est jouable online ! Alors c'est exactement le jeu d'origine, agrémenté de quelques bonus, c'est du Windjammers amplifié en fait, de l'émulation avec un petit habillage (très soigné). Mais le jeu de base est donc 100% identique, dans son visuel et son gameplay.

[TEST] Windjammers / Switch

Le principe est on ne peut plus simple : un contre un, vous vous renvoyez un disque, et vous devez tenter de balancer ce disque dans le "but" adverse... Vous marquerez plus ou moins de points en fonction de la zone visée. C'est tout ! Seulement deux boutons : lancer normal et coup en cloche (façon lob)... avec des combinaisons possibles et des coups spéciaux pour donner de l'effet, qu'il faudra maîtriser pour avoir un bon niveau. En défense il est possible de se déplacer rapidement pour rattraper un disque trop éloigné. Jeu basique, mais gamepay addictif, et marge de progression importante... c'est presque du eSport ;)

Une fois fini en solo (pas simple à part en mode facile, ne jouez surtout pas en facile) le jeu n'a plus d'intérêt qu'à 2 joueurs en local ou online... A moins de tenter de faire du scoring (qui s'enregistre online). Et online étrangement j'ai un peu de mal par moment pour trouver des joueurs ! j'espère que ça va s'arranger ?! Mais bon c'est du online basique : match entrainement ou classé, vous obtenez des points et vous consultez le classement mondial. C'est tout.

[TEST] Windjammers / Switch
[TEST] Windjammers / Switch

Je ne parle pas de la réalisation : c'est LE jeu Neo Geo. Ni de l'habillage, très bon et fignolé. C'est parfait. Parlons plutôt des bonus (hors jeu online bien sûr)... ils sont hélas assez insignifiants : Mode infini (sans intérêt), 2 mini jeux (très limités)... Seules les options nous intéresseront vraiment : 16/9, scanline, lissage, musique on/off, Versus sans fil, 3 niveaux de difficulté, et la consultation de vos scores (solo, mini jeux, online)... C'est vraiment léger ! j'aurai préféré plus de personnages, plus de terrains... Mais bon ça ne serait plus Windjammers en même temps... A savoir qu'un vrai Windjammers 2 est en préparation chez DotEmu.

[TEST] Windjammers / Switch

Que dire de Windjammers sur Switch ? Le jeu en lui même c'est ACHAT OBLIGATOIRE... Tout comme les autres classiques Neo Geo dispo sur Switch : Metal Slug, KOF98, Blazing Star, etc... Sauf que là il ne coûte pas 7 balles mais 15 balles... C'est cher payé le petit mode online (pas super fiable pour l'instant) et les quelques bonus... Donc à vous de voir. Impossible de mettre une note du coup, ou alors : 6/6 pour ce jeu 16/32 bit génial... et en même temps 3/6 pour le prix par rapport aux nouvelles options. Les vrais fans du jeu vont craquer, c'est obligé. J'y retourne, jouer à ce jeu en mode portable, c'est top. Là j'essaye de finir le mode solo, je suis une quiche ! En attendant des nouvelles de la suite de Windjammers que nous prépare DotEmu !

Publié dans TESTS

Partager cet article

[TEST] Eternum Ex / Switch

Publié le par Dr Floyd

ETERNUM EX
Support : eShop Nintendo Switch
Développeur : Radin Games
Sortie : 25 octobre 2018

[TEST] Eternum Ex / Switch

Dans la lignée des jeux de Locomalito, développeur indépendant culte, les espagnols de Radin Games, nous proposent à leur tour leur petit jeu rétro inspiré de Ghosts'N Goblins... où Arthur est désormais un vieux papy échappé de l'hospice.

Sir Arthur est désormais un vieil homme qui a quand même vécu une belle vie, faite de gloire et de richesse lorsqu'il était un beau et puissant chevalier... En fin de vie, et ayant perdu tous ses proches, Il décide alors de s'attaquer à la quête ultime de sa vie : la conquête du royaume de Samarnath, lieu maudit certes, mais là où il pourrait trouver les 5 sphères magiques de jeunesse qui lui rendraient toute sa vigueur... pour pouvoir ainsi à nouveau draguer les gonzesses du royaume !?

[TEST] Eternum Ex / Switch

Ce jeu de plateforme/collecte est un petit hommage au retrogaming, et selon moi tout spécialement aux jeux de type Amiga et non arcade... oui ce jeu, dans son concept et sa réalisation, me fait plutôt penser à un jeu de type micro 16bit. Ce n'est pas vraiment "arcade", dans le sens borne de café, mais c'est plutôt dans le genre du jeu de plateforme occidental à l'ancienne. Et bon, ce n'est pas ce que je préfère... Seuls les japonais étaient bons en matière d'arcade dans les années 80 et 90 !

[TEST] Eternum Ex / Switch

Le gameplay est simple : deux boutons, saut et attaque ! Vous allez alors passer votre temps à récupérer des trésors et tuer des ennemis (toujours d'un coup). Une fois tous les trésors récupérés vous déclenchez le passage vers le niveau suivant. C'est hyper basique ! On aime ou on aime pas. Des bonus pourront vous aider comme les boules de feu ou les bombes. Il y a 5 zones de jeu, sur 25 niveaux, difficulté progressive, avec des boss à affronter. Des boss qui détiennent les fameuses sphères de jeunesse, et qui seront assez coriaces.

[TEST] Eternum Ex / Switch

Esthétiquement parlant, c'est propre, fluide, mais très ordinaire... une fois de plus façon "jeu Amiga 16bit de 1992"... Les sprites sont vraiment trop petits selon moi. Seuls les gros boss font penser que la console est quand bien plus puissante qu'un Amiga ;) Quant à la bande son elle est plutôt banale, seule la mini mélodie de lancement nous rappellera les aventures du chevalier au caleçon à petits pois... Globalement ce n'est pas assez sexy pour un jeu qui se veut "arcade", un gros effort aurait dû être fait notamment sur la présentation.

[TEST] Eternum Ex / Switch

A noter qu'il y a deux modes de jeu : un mode console avec quelques vies et 3 continues, et sauvegarde de votre progression à chaque boss. Et un mode arcade illimité sans sauvegarde... sans grand intérêt en fait ! Il y a possibilité de faire du scoring, mais franchement c'est peu motivant, même si votre scoring s'enregistre en ligne.

Eternum Ex est un petit jeu de plateforme à l'ancienne, façon micro 16/32 bit, sans prétention, sans éclats... il pourrait plaire à certains retrogamers aimant les challenges simples. Mais on est loin de la qualité arcade des jeux de Locomalito... Et finalement ce jeu n'a rien à voir avec Ghosts'N Goblins ! Je met la moyenne pour encourager le Studio qui pourra surement faire bien mieux la prochaine fois.

SUPPOS : 3/6

Publié dans TESTS

Partager cet article

[TEST] Super Pixel Racers / PS4

Publié le par Dr Floyd

SUPER PIXEL RACERS
Support : PS4

Existe également sur XOne
Développeur : 21c.Ducks
Editeur : PQube
Sortie : 31 octobre 2018
Testé en démat
Version boite sur Play-Asia

[TEST] Super Pixel Racers / PS4

Tu aimes les gros pixels ? Tu es un vieux barbu et tu as joué et adoré Super Sprint dans ta jeunesse sur borne d'arcade ou sur Atari ST ? Alors j’ai un jeu indy pour toi : Super Pixel Racers. Le jeu de caisse 2D aux méga gros pixels ! "C'est quoi ce jeu de vieux !" a dit un de mes garçonss en découvrant les premières images... Mais il va vite changer d'avis !

Super Pixel Racers est donc un jeu de course 2D façon Super Sprint, où si vous ne connaissez pas (car vous êtes un jeune bytos de 40 ans) façon Micromachines. Mais il y a quand même une subtilité importante à préciser d’entrée : les commandes liées au gameplay. Il y a deux mode de contrôle : contrôle du volant gauche/droite pour tourner le véhicule à 360°… et un mode plus kéké où il faut pointer directement la direction où vous voulez aller. Naturellement le gamer sévèrement poilu choisira l’option 1, sauf que… il n’y a pas d’accélération dans ce jeu ! What ? Oui, la voiture accélère à fond tout le temps et toute seule, seul le bouton drift (qui sert de freinage en même temps) vous permettra de maitriser la piste. Oups.

Départ sous la pluie !

Départ sous la pluie !

C’est spécial… je ne suis pas hyper fan. De ce fait la maniabilité gauche/droite (volant) n’est pas agréable à jouer, on a de mauvaises sensations, comme l’impression de ne pas contrôler vraiment la bagnole. J’ai donc dû opter pour le contrôle direct de la direction via la direction du stick… d’ailleurs conseillée par le jeu/développeurs ! A juste titre, car au moins là on a l’impression de pousser sur l’accélérateur en dirigeant le stick gauche dans une direction… Vous me suivez ou pas ?

Sinon on retrouve le classique bouton TURBO à charger via les drift, pour piquer une pointe dans une ligne droite. Bref, au final si j’ai été un peu déçu des commandes, j’ai fini par m’habituer au gameplay et oublier mes vieux reflexes pro-Super Sprint. A noter enfin que les véhicules se dégradent, fument, prennent feu et explosent. Ca c’est bien sympa.

La poussière vous bouche la vue !

La poussière vous bouche la vue !

Pour ce qui est du contenu, il nous est proposé un mode solo/entrainement, vous choisissez votre voiture, votre circuit, votre type de course, votre méteo (soleil, pluie, neige, nuit), le nombre de véhicules et la difficulté. A jouer en solo contre des IA, contre des amis, ou en ligne. Et bien sur un mode carrière avec 6 classes de courses, et un mix d’épreuves : challenges, time trial, land rush, takedown, rally, etc… Takedown consistant à détruire les voitures adverses façon Burnout ou Destruction Derby ! Le Rally c’est du SEGA Rally (check points) sur des parcours procéduraux (générés pas le programme). Un mode carrière au final bien complet avec beaucoup de coupes à gagner. J’approuve.

Je n’ai pas encore pu tester le online (pas encore déployé au moment de mon test), mais j’imagine que ca va être bien. Déjà on se marre bien avec le multi local ! J'ai joué avec mes enfants, en écran splitté, et ils ont a-do-ré ! On a l'impression de jouer aux petites voitures ! Et ce qu'ils préfèrent ce sont les voitures qui fument, prennent feu et explosent.

Jeu à deux en écran partagé

Jeu à deux en écran partagé

Esthétiquement, c’est une réalisation très gros pixels, comme on en voit souvent chez les indé (Riddled Corpses par exemple). C’est réalisé avec amour, avec des menus clairs, des graphismes charmants, une bande son très correcte, de petits détails sympa, on sent vraiment des développeurs qui aiment leur jeu ! L’amour des développeurs pour leur jeu...  je le ressens ! Bon après certains n'aiment pas ces énormes pixels qui font penser au mode 160x200 de l'Amstrad CPC, mais moi j'aime.

J’adore ce Super Pixel Racers. Et ce malgré ma déception au tout début dans la manière de contrôler le véhicule... Mais je me suis adapté, et maintenant je n’y pense plus. C’est un excellent petit indy game que je vous recommande si vous aimez ce genre de jeu de course rétro, c’est ultra fun et c’est mignon. J'y retourne jouer avec les gamins ! A noter qu'une version boite est prévue, surement à tirage très limité.

SUPPOS : 5/6

     

Publié dans TESTS

Partager cet article

[TEST] Williams Pinball Volume 1 (Pinball FX 3) / Switch

Publié le par Dr Floyd

WILLIAMS PINBALL VOLUME 1 (pour PINBALL FX 3)
Support : Switch

Existe également sur PS4, XOne et PC
Editeur : Zen Studios 
https://blog.zenstudios.com/
Sortie : octobre 2018

[TEST] Williams Pinball Volume 1 (Pinball FX 3) / Switch

Je n'aime pas Pinball FX 3, pour moi des tables fantaisistes ça n'a pas trop d'intérêt... Ok si c'est purement "arcade" (façon Kirby Pinball ou Fantasic Pinball), mais de fausses tables "réalistes" : bof ! D'autant plus qu'elles sont agrémentées d'animations 'jeu video" qui perturbent le joueur : on ne sait plus vraiment à quoi on joue. Par contre comme vous le savez peut-être Zen Studios vient de voler les licences Williams et Bally à Farsight Studio ! Et là ça change tout ! L'arrivée du premier Pack Williams sur Pinball FX3, là oui, ça me tend le slip ! Reste à savoir si ça sera aussi bien que chez le concurrent... voire mieux ?

Trois tables pour 10 boules... le prix est discutable... Mais bon vu que Fish Tales est offert, on peut considérer que cela fait 2,5 boules par table, c'est assez raisonnable. Mais on préférerait pouvoir acheter ses tables à l'unité, même en payant un peu plus cher. Donc, outre Fish Tales, il y a The Getaway: High Speed II, Junk Yard et Medieval Madness. Si toutes ces tables sont bien connues, le chef d'oeuvre c'est bien sur Medieval Madness, considéré par certains comme le meilleur jeu de flipper jamais produit ! Je ne suis pas spécialiste, je ne me prononce pas. J'étais plutôt bornes d'arcade dans ma jeunesse.... et ces tables n'existaient pas à mon époque ! Et oui je suis très vieux !

Fish Tales, la table totalement gratos !

Fish Tales, la table totalement gratos !

Bonne nouvelle : le rendu est très bon, et même supérieur à Farsight Studio (RIP), avec la possibilité de jouer en mode purement réel (pas d'effets spéciaux, pas de bonus), ou en mode disons "Pinball FX" qui rajoute des effets et animations (sans dénaturer le jeu). Le son semble parfait, je ne note pas trop de différences avec les versions Farsight. Autre bonne nouvelle, le rendu de la bille est très correct, pas de traces, pas de flou, et la physique globale des déplacements et rebonds semble très bonne. Et rassurez-vous, même sur Switch, c'est 100% fluide à 60FPS sans le moindre ralentissement (même en mode portable). Quant à l'environnement autour de la table (même si ça ne sert à rien) c'est assez soigné et propre.

Bref, c'est mieux que chez Farsight Studio (RIP) ! Et sur Switch, on peut jouer en mode portable vertical, avec un Joycon dans chaque main, c'est top ! Même si l'écran reste un un peu trop petit pour bien appréhender la structure de la table et la profondeurs des différents éléments (il faut un temps d'adaptation pour maitriser chaque table).

The Getaway: High Speed II

The Getaway: High Speed II

Junk Yard

Junk Yard

Et alors du côté des options de jeu, là il n'y a pas photo ! C'est archi complet ! Tout est paramétrable, il y a plein de modes de jeux et défis, et de tableaux de scoring online ! Le jour et la nuit comparé à Farsight Studio (RIP) qui n'avait jamais fait le moindre effort ! C'est propre et soigné dans la présentation, rien à redire.

Petite critique : Je trouve que Zen Studios aurait du créer un jeu à part pour les tables Williams (et Bally), les mélanger dans le menu avec leurs tables fantaisistes, je ne trouve pas ça forcement top. Je chipote, je sais.

Alors rapidement, les tables, 100% parfaitement émulées", là c'est selon les goûts et les couleurs : Fish Tales (gratos) est plutôt sympa, j'aime bien. The Getaway, j'aime moyen (malgré ZZTop), c'est un peu ennuyeux et difficile.... Junk Yard est un peu mieux (grande surface de jeu, pas mal de possibilités), mais je ne kiffe pas vraiment le thème... Si j'ai pris cette compil c'est bien sur pour le célèbre Medieval Madness ! Thème sympa, fun, complet... Sans ce jeu franchement j'aurai zappé et attendu une nouvelle compil ! Mais bon globalement je suis content quand même. Et j'attend mes tables cultes maintenant... Addams Family... Attack from Mars... Indiana Jones... World Cup Soccer.... Rhaaaaaa !!!!!

La table phare de cette mini compil : Medieval Madness !

La table phare de cette mini compil : Medieval Madness !

Au final le passage des tables Williams de Farsight Studio (RIP) à Zen Studios est une vraie réussite. C'est plus beau, bien plus complet, avec des tonnes d'options... Reste à savoir si vous kiffez les tables actuelles. Tout est question de goûts personnels... Vous pouvez craquer maintenant ou attendre de nouvelles tables. Sinon de toute façon commencez par tester Fish Tales, c'est totalement gratos ! Pas de suppos, c'est franchement trop difficile à noter, il faut être fan de flippers, et aimer ces 4 tables. C'est vous qui voyez !

Publié dans TESTS

Partager cet article

[TEST] Caveman Warrriors / Switch

Publié le par Dr Floyd

CAVEMAN WARRIORS
Support : eShop Switch
Développeur : Jandusoft
Sortie : octobre 2018

[TEST] Caveman Warrriors / Switch

Caveman Warriors est à la base un projet indé Kickstarter un peu inspiré de Joe & Mac et Chuck Rock, et plus globalement des jeux de plateforme du début des années 90, sur console ou Amiga. N'ayant pas trop envie de jouer à ce genre de jeu sur PC (Steam), j'ai attendu cette version Switch. La préhistoire ça m'inspire ! Hongawa !

Merde ! Les Aliens sont en train d'enlever les gamins !

Merde ! Les Aliens sont en train d'enlever les gamins !

Le truc sympa proposé par le gameplay est qu'il est possible de jouer 4 personnages à la fois, une pression sur la gâchette R, et hop vous changez d'homme préhistorique, chacun ayant ses caractéristiques et capacités. Il faudra donc savoir jongler au mieux selon les situations, certains persos étant plus adaptés à certains passages. Voici nos 4 aventuriers :

- Jack, le vrai guerrier polu des Cavernes, bête et méchant, équipé d'une hache.
- Liliana, l'Amazone équipée d'une lance très efficace... et qui peut servir de plateforme quand elle est plantée sur un endroit ou il faut escalader
- Moe, ses pilons en os et son singe pour divertir la galerie
- Brienne, la gonzesse musclée, efficace au corps à corps, et son halo de protection.

Une belle brochette ! La variété du gameplay est de ce fait importante, et la stratégie de jeu a son mot à dire. Parfait.

[TEST] Caveman Warrriors / Switch
[TEST] Caveman Warrriors / Switch

Et ce qui est encore plus sympa, c'est que si vous êtes plusieurs (le Gamopat a parfois des amis) vous pourrez jouer à 4 en même temps (multijoueurs local), plus besoin de Switcher... même si vous êtes sur Switch ;) Là le jeu devient très convivial et plus facile... car en solo c'est un jeu à l'ancienne plutôt difficile : avec des Game Over ! Le gamer imberbe des années 2010 va devoir ouvrir un dico, heu pardon : aller sur Google, pour savoir ce que signifie ce terme.

Comme dans tout bon jeu de plateforme qui se respecte, il y a des boss... et les enfoirés, ils sont assez tordus à battre. En vieux gamer has-been j'ai bien eu du mal à passer le premier. Bon après plusieurs essais, on commence à savoir quel personnage incarner pour le battre, et où se positionner. Mais il faut s'accroche, car le game-over n'est pas loin à chaque fois !

Aussi le jeu propose des zones cachées, donc il y aura un intérêt à refaire plusieurs fois chaque passage si vous êtes un maniaque obsessionnel du 100%.

[TEST] Caveman Warrriors / Switch
[TEST] Caveman Warrriors / Switch

Les niveaux sont variés, monde préhistorique classique pour débuter... et très vite ça dérape avec des ennemis équipés de fusils, tanks et lasers ! Hu ? Il faut dire que les extraterrestres sont de la partie ! On sent aussi des fans de Metal Slug derrière ce jeu. Et autre belle surprise le jeu ne se contente pas de proposer de la plateforme, il y aura des phases de beat'em all, courses et shoot'em up ! Car l'homme des Caverne maîtrise le combat aérien ! Bref, ça fait plaisir ! Pas d'ennuie pour les hommes des Cavernes !

Des défauts ? Oui. La difficulté, parfois agaçante... Vous voulez progresser mais vous bloquez sur un passage, ça finit par énerver. Un défaut si on veut, ça sera un avantage pour le gamer poilu ! Disons que c'est un peu mal dosé. Aussi la réalisation un peu trop classique, en 30 FPS, sans réelle fulgurance visuelle ni sonore... Ca fait plus penser à un jeu Amiga boosté et en HD qu'à un pur jeu d'arcade. Définition trop élevée ? Elle donne un léger aspect 'Flash'... Mais bon je chipote, c'est quand même propre. C'est surtout le 30 FPS je pense qui est le principal problème. 

[TEST] Caveman Warrriors / Switch
[TEST] Caveman Warrriors / Switch

Caveman Warriors est un jeu adapté aux fans de plateforme du début des années 90, du fait de ses game-over et de sa difficulté assez corsée. Mais les 4 personnages jouables en même temps, + le multi local, le tout lié à des situations de jeu assez variées, font que l'ont ne s'ennuie pas et qu'on toujours envie de voir la suite. Ses points négatifs, une difficulté peut-être parfois mal dosée et une réalisation qui manque de pêche visuelle. Mais globalement, vu le prix, c'est une très bonne pêche !

SUPPOS : 4,5/6

[TEST] Super Mario Odyssey / Switch

Publié dans TESTS

Partager cet article

[TEST] Astro Bot Rescue Mission / PSVR

Publié le par Dr Floyd

ASTRO BOT RESCUE MISSION
Support : PS4 VR
Développeur : Team ASOB
Editeur : Sony
Sortie : octobre 2018

[TEST] Astro Bot Rescue Mission / PSVR

Plus de 3 millions de casques vendus, on peut dire que la VR de Sony est une belle réussite... malgré le peu de titres convaincants sur ce support. Y jouer des heures semble irréaliste : Skyrim et DIRT impressionnent mais donnent la nausée, un ami a failli vomir au bout de 15 secondes de Resident Evil 7 ! Et puis cet isolement.... ce manque de confort de jeu.... Cependant ça reste une expérience géniale pour de courtes sessions, et surprise, contre toute attente (du moins contre toutes mes attentes), la VR est super adaptée aux jeux de plateforme traditionnels ! Franchement je n'aurai pas cru ! Si vous êtes sceptique, Astro Bot va finir de vous convaincre !

[TEST] Astro Bot Rescue Mission / PSVR

C'est moi Astro le petit robot, l'ami de la VR

On on pu se rendre compte avec SOS Robots (du disque Playstation VR) que la plateforme via casque virtuel ce n'est pas gadget, ça marche vraiment ! Du coup le concept a été poussé, et le petit robot est aujourd'hui de retour pour un jeu bien plus fignolé et complet ! Cette fois ci il va devoir sauver ses potes robots éparpillés sur 5 planètes (4 niveaux sur chaque planète), avec à chaque fois un boss. En fait c'est de la plateforme 3D hyper classique façon Mario 3D World... mais l'apport du casque change tout.

[TEST] Astro Bot Rescue Mission / PSVR

C'est un jeu Nintendo non ?

Plus besoin de gérer la caméra, de trouver la bonne perspective, vous êtes désormais une sorte de Dieu qui regarde le petit robot se déplacer ! Et l'effet est vraiment génial ! C'est surprenant, on a l'impression quelque part d'assister à une scène en oubliant que nous sommes au contrôle du personnage. Notre héros semble "exister".

Et encore plus surprenant : les contrôles sont parfaits, car on maîtrise parfaitement l'environnement 3D, plus aucun souci de caméra, la caméra c'est vos yeux. Il faut vraiment tester pour s'en rendre compte. Un gameplay old school de plateforme lié au casque Virtuel, franchement c'était improbable ! Et pourtant c'est génial. Tellement génial qu'on se dit que c'est Nintendo qui aurait du "inventer" ce jeu, mais non ça vient bien de chez Sony ! Astro Bot réinvente le jeu de plateforme, tout simplement.

[TEST] Astro Bot Rescue Mission / PSVR
[TEST] Astro Bot Rescue Mission / PSVR

Pas besoin de prévoir un sceau pour vomir

Pour parler purement gameplay, notre petit robot dispose de plein de ressources : jetpack, grappin, pompe à eau, lampe torche... Avec des phases originales, comme des zones aquatiques, et des boss assez sympa. Et puis c'est quand même assez drôle.

Le jeu n'est pas très difficile, il est possible de zapper des robots introuvables, et de revenir plus tard dans le niveau.... De plus il y a les vies infinies et les check-points... amis de la difficulté, passez votre chemin ! C'est ici avant tout une expérience. Même si bien sur certains passages sont délicats, et terminer le jeu à 100% demandera du temps car des défis sont à débloquer dans chaque stage.

Et chose très importante : pas de motion sickness comme dans les autres jeux ! Le fait d'observer la scène plutôt que de d'être dans les yeux du personnage change tout.

[TEST] Astro Bot Rescue Mission / PSVR

A ne pas juger sur des images ou vidéo

Graphiquement rien d'extraordinaire cependant, surtout au niveau des arrières-plans très pauvres, même si le VR sublime les graphismes (la personne qui regarde à coté votre TV va trouver ça moche), mais bien sur le jeu tourne en 60FPS, chose obligatoire en VR. Globalement on peut dire que c'est très propre et mignon. Difficile de se rendre compte via des photos ou même Youtube de l'impression visuelle, ça parait forcement moche et flou. Sur mes images on dirait presque un jeu PS2 ! 

Quant à la bande son elle est vraiment excellente et entraînante. On imagine la même chose pour Super Mario Odyssey, ça serait dingue. Mais non c'est édité par Sony ! :)

Attention Astro Bot ne rend pas les jeux de plateforme traditionnels has-been, la VR reste une expérience... à tester de temps en temps. On prend toujours grand plaisir ensuite à rejouer à Mario Odyssey ou Crash Bandicoot sur un écran plat ;)

Astro Bot est vraiment une approche originale et intelligente de la VR. C'est totalement maîtrisé, ça ne rend pas malade et c'est précis comme un jeu de plateforme Nintendo. Alors même si la durée de vie ne sera pas immense, et même si ça isole, c'est totalement indispensable si vous possédez un casque VR de kéké, car c'est une approche révolutionnaire du jeu de plateforme. Pour une fois que Sony prend un coup d'avance sur Nintendo sans repomper son rival !

SUPPOS : 5/6

Publié dans TESTS

Partager cet article

[TEST] Super Mario Party / Switch

Publié le par Dr Floyd

SUPER MARIO PARTY
Support : Switch
Editeur : Nintendo
Sortie : 5 octobre 2018

[TEST] Super Mario Party / Switch

Retour très attendu de Mario Party après des épisodes 3DS hyper nazes et Wii U très moyens... A priori le cru Switch 2018 est bon, c'est ce que je vais tester en famille avec femme (qui a de grands souvenirs sur Gamecube) et deux de mes enfants. Mais problème d'entrée : nous sommes donc 4...  et je n'ai que 2 joycons... Syntax Error !

La famille du Doc est prête à jouer !

La famille du Doc est prête à jouer !

Bah oui, aucun dingue que cela puisse paraitre, le jeu n'est jouable qu'aux joycons ! (détachés et individuels)... Ce qui veut dire que je devrais investir 80 boules en rab pour y jouer en famille ! C'est assez honteux ! Du coup on a trouvé la solution provisoire : y jouer en duo avec 1 seul personnage (en se passant le joycon entre chaque tour) + 2 joueurs ordi... Vous me suivez ? Allez, que la Party commence !

La Party peut commencer, nous ne sommes pas en 1968 mais en 2018 !

La Party peut commencer, nous ne sommes pas en 1968 mais en 2018 !

On se retrouve face à un Mario Party classique, plutôt digne des versions Gamecube, et c'est une grande nouvelle ! Choix de votre champion, du plateau, du niveau de l'IA si vous ne jouez pas à 4 joueurs réels... et ensuite : Bonne chance ! Car le hasard et les injustices font toujours parti du jeu... cela fait parti du concept ! Hasard des lancers de dé, vol de pièces, coups de pouce, décisions foireuses, étoiles gratuites à la fin selon des règles non connues au départ (!), etc... vous n'avez pas fini de pester ! 

[TEST] Super Mario Party / Switch

Les mini-jeux ? Bah ça reste des mini-jeux, certains sont nuls, d'autres moyens, et quelques uns géniaux... Il y en a 80, c'est beaucoup et peu à la fois, car ils sont très courts... Des mini-jeux gratos à venir via téléchargement ? Espérons, comme c'est déjà le cas dans Mario Tennis ou Arms, où des add-ons viennent régulièrement s'ajouter.

[TEST] Super Mario Party / Switch[TEST] Super Mario Party / Switch

Personnellement je pense que Nintendo devrait quand même mettre un peu plus en avant les mini-jeux pour favoriser (un peu) les bons joueurs... gagner tous les mini-jeux ne vont assure en aucun cas la victoire. Aussi rendre un peu plus long ces mini-jeux... Mais la volonté semble claire de la part de Big-N : permettre à tout le monde, le gamin de 7 ans, la mamie de 80 ans, de pouvoir espérer gagner. C'est un parti pris. Soit.

[TEST] Super Mario Party / Switch[TEST] Super Mario Party / Switch

Niveau réalisation, rien à redire : c'est du Nintendo classique, en 60FPS, coloré et fun visuellement... Le déroulé du jeu n'est pas trop pénible, ça s'enchaine assez bien. Quant au contenu, c'est également du tout bon, les plateaux sont variés, la durée des parties est réglable, et il y différents modes de jeu :

- Mario Party classique,
- Mode Duo, avec 2 équipes de 2, et des règles différentes de déplacement,
- Mode rafting (navigation sur des rapides entrecoupés de mini jeux... hélas peu variés),
- Mode rythmique, façon Wario Ware,
- Un mode libre pour tester les mini-jeux (avec des sous-modes de jeu : combat de cases, Mariothon),
- jeu en ligne.

Il y a franchement de quoi faire... et il y a surement des choses à débloquer, je n'ai joué que quelques heures (3 parties). J'aurai juste voulu retrouver certains mini-jeux cultes du passé, comme certains issus du fameux TOP 100 sur 3DS.

[TEST] Super Mario Party / Switch[TEST] Super Mario Party / Switch

Ce jeu est fait pour être joué façon "apéro", clairement. Hips ! C'est à dire dans le salon, avec apéro dinatoire sur la table basse, quelques alcools (jus de fruits pour les gosses), et en déconnant à donf... Si vous êtes en mode gamer autiste, oubliez vraiment ce jeu ! Si vous n'aimez pas perdre, oubliez aussi ce jeu ! Il n'a aucun interêt en solo, ni même aucun intérêt entre hardcore gamers... c'est fait pour être joué en famille avec les enfants ou avec des amis casu nuls en jeux vidéo. Et là on se marre vraiment à fond ! C'est un excellent jeu de société numérique.

A noter : 0 octet d'installation, 0 patch. De quoi faire rêver un joueur Xbox One !

[TEST] Super Mario Party / Switch[TEST] Super Mario Party / Switch

Il y a plein de petits défaut (de mon point de vu), mais qui n'entachent en rien le plaisir d'y jouer décontractés en groupe devant la télé du salon. Mais il y a un seul réel défaut, mais énorme : les joycons... Déjà le fait de devoir en posséder 4 pour jouer vraiment à 4 et le fait que ces micro-manettes soient chiantes à utiliser, et peu maniables. Drôle de choix de la part de Nintendo ! Choix commercial : vendre du Joycon ? Hélas on peut le penser... Ce qui me fait dire que les versions ultimes sont toujours les version Gamecube ! 

Moi j'pense que Mario Party ça devrait être obligatoire à chaque apéro  Hips !

Moi j'pense que Mario Party ça devrait être obligatoire à chaque apéro Hips !

Super Mario Party est un excellent Mario Party, on retrouve le plaisir qu'on avait sur les versions Gamecube ! Retour aux sources, enfin ! Le gros défaut étant le fait de devoir posséder 4 Joycons, et que ceux ci ne soient pas ergonomiques. On aurait pu aussi espérer une qualité de mini-jeux en hausse... ici pas vraiment. Toujours est-il qu'il vous faut ce jeu pour les soirées "apéro" en famille ou entre amis. Si vous possédez déjà 4 Joycons n'hésitez pas ! Et vive l'apéro !

SUPPOS : 5/6 Si vous possédez 4 Joycons

Publié dans TESTS

Partager cet article

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 > >>