1163 articles avec tests

[TEST] Astro Bot Rescue Mission / PSVR

Publié le par Dr Floyd

ASTRO BOT RESCUE MISSION
Support : PS4 VR
Développeur : Team ASOB
Editeur : Sony
Sortie : octobre 2018

[TEST] Astro Bot Rescue Mission / PSVR

Plus de 3 millions de casques vendus, on peut dire que la VR de Sony est une belle réussite... malgré le peu de titres convaincants sur ce support. Y jouer des heures semble irréaliste : Skyrim et DIRT impressionnent mais donnent la nausée, un ami a failli vomir au bout de 15 secondes de Resident Evil 7 ! Et puis cet isolement.... ce manque de confort de jeu.... Cependant ça reste une expérience géniale pour de courtes sessions, et surprise, contre toute attente (du moins contre toutes mes attentes), la VR est super adaptée aux jeux de plateforme traditionnels ! Franchement je n'aurai pas cru ! Si vous êtes sceptique, Astro Bot va finir de vous convaincre !

[TEST] Astro Bot Rescue Mission / PSVR

C'est moi Astro le petit robot, l'ami de la VR

On on pu se rendre compte avec SOS Robots (du disque Playstation VR) que la plateforme via casque virtuel ce n'est pas gadget, ça marche vraiment ! Du coup le concept a été poussé, et le petit robot est aujourd'hui de retour pour un jeu bien plus fignolé et complet ! Cette fois ci il va devoir sauver ses potes robots éparpillés sur 5 planètes (4 niveaux sur chaque planète), avec à chaque fois un boss. En fait c'est de la plateforme 3D hyper classique façon Mario 3D World... mais l'apport du casque change tout.

[TEST] Astro Bot Rescue Mission / PSVR

C'est un jeu Nintendo non ?

Plus besoin de gérer la caméra, de trouver la bonne perspective, vous êtes désormais une sorte de Dieu qui regarde le petit robot se déplacer ! Et l'effet est vraiment génial ! C'est surprenant, on a l'impression quelque part d'assister à une scène en oubliant que nous sommes au contrôle du personnage. Notre héros semble "exister".

Et encore plus surprenant : les contrôles sont parfaits, car on maîtrise parfaitement l'environnement 3D, plus aucun souci de caméra, la caméra c'est vos yeux. Il faut vraiment tester pour s'en rendre compte. Un gameplay old school de plateforme lié au casque Virtuel, franchement c'était improbable ! Et pourtant c'est génial. Tellement génial qu'on se dit que c'est Nintendo qui aurait du "inventer" ce jeu, mais non ça vient bien de chez Sony ! Astro Bot réinvente le jeu de plateforme, tout simplement.

[TEST] Astro Bot Rescue Mission / PSVR
[TEST] Astro Bot Rescue Mission / PSVR

Pas besoin de prévoir un sceau pour vomir

Pour parler purement gameplay, notre petit robot dispose de plein de ressources : jetpack, grappin, pompe à eau, lampe torche... Avec des phases originales, comme des zones aquatiques, et des boss assez sympa. Et puis c'est quand même assez drôle.

Le jeu n'est pas très difficile, il est possible de zapper des robots introuvables, et de revenir plus tard dans le niveau.... De plus il y a les vies infinies et les check-points... amis de la difficulté, passez votre chemin ! C'est ici avant tout une expérience. Même si bien sur certains passages sont délicats, et terminer le jeu à 100% demandera du temps car des défis sont à débloquer dans chaque stage.

Et chose très importante : pas de motion sickness comme dans les autres jeux ! Le fait d'observer la scène plutôt que de d'être dans les yeux du personnage change tout.

[TEST] Astro Bot Rescue Mission / PSVR

A ne pas juger sur des images ou vidéo

Graphiquement rien d'extraordinaire cependant, surtout au niveau des arrières-plans très pauvres, même si le VR sublime les graphismes (la personne qui regarde à coté votre TV va trouver ça moche), mais bien sur le jeu tourne en 60FPS, chose obligatoire en VR. Globalement on peut dire que c'est très propre et mignon. Difficile de se rendre compte via des photos ou même Youtube de l'impression visuelle, ça parait forcement moche et flou. Sur mes images on dirait presque un jeu PS2 ! 

Quant à la bande son elle est vraiment excellente et entraînante. On imagine la même chose pour Super Mario Odyssey, ça serait dingue. Mais non c'est édité par Sony ! :)

Attention Astro Bot ne rend pas les jeux de plateforme traditionnels has-been, la VR reste une expérience... à tester de temps en temps. On prend toujours grand plaisir ensuite à rejouer à Mario Odyssey ou Crash Bandicoot sur un écran plat ;)

Astro Bot est vraiment une approche originale et intelligente de la VR. C'est totalement maîtrisé, ça ne rend pas malade et c'est précis comme un jeu de plateforme Nintendo. Alors même si la durée de vie ne sera pas immense, et même si ça isole, c'est totalement indispensable si vous possédez un casque VR de kéké, car c'est une approche révolutionnaire du jeu de plateforme. Pour une fois que Sony prend un coup d'avance sur Nintendo sans repomper son rival !

SUPPOS : 5/6

Publié dans TESTS

Partager cet article

[TEST] Super Mario Party / Switch

Publié le par Dr Floyd

SUPER MARIO PARTY
Support : Switch
Editeur : Nintendo
Sortie : 5 octobre 2018

[TEST] Super Mario Party / Switch

Retour très attendu de Mario Party après des épisodes 3DS hyper nazes et Wii U très moyens... A priori le cru Switch 2018 est bon, c'est ce que je vais tester en famille avec femme (qui a de grands souvenirs sur Gamecube) et deux de mes enfants. Mais problème d'entrée : nous sommes donc 4...  et je n'ai que 2 joycons... Syntax Error !

La famille du Doc est prête à jouer !

La famille du Doc est prête à jouer !

Bah oui, aucun dingue que cela puisse paraitre, le jeu n'est jouable qu'aux joycons ! (détachés et individuels)... Ce qui veut dire que je devrais investir 80 boules en rab pour y jouer en famille ! C'est assez honteux ! Du coup on a trouvé la solution provisoire : y jouer en duo avec 1 seul personnage (en se passant le joycon entre chaque tour) + 2 joueurs ordi... Vous me suivez ? Allez, que la Party commence !

La Party peut commencer, nous ne sommes pas en 1968 mais en 2018 !

La Party peut commencer, nous ne sommes pas en 1968 mais en 2018 !

On se retrouve face à un Mario Party classique, plutôt digne des versions Gamecube, et c'est une grande nouvelle ! Choix de votre champion, du plateau, du niveau de l'IA si vous ne jouez pas à 4 joueurs réels... et ensuite : Bonne chance ! Car le hasard et les injustices font toujours parti du jeu... cela fait parti du concept ! Hasard des lancers de dé, vol de pièces, coups de pouce, décisions foireuses, étoiles gratuites à la fin selon des règles non connues au départ (!), etc... vous n'avez pas fini de pester ! 

[TEST] Super Mario Party / Switch

Les mini-jeux ? Bah ça reste des mini-jeux, certains sont nuls, d'autres moyens, et quelques uns géniaux... Il y en a 80, c'est beaucoup et peu à la fois, car ils sont très courts... Des mini-jeux gratos à venir via téléchargement ? Espérons, comme c'est déjà le cas dans Mario Tennis ou Arms, où des add-ons viennent régulièrement s'ajouter.

[TEST] Super Mario Party / Switch[TEST] Super Mario Party / Switch

Personnellement je pense que Nintendo devrait quand même mettre un peu plus en avant les mini-jeux pour favoriser (un peu) les bons joueurs... gagner tous les mini-jeux ne vont assure en aucun cas la victoire. Aussi rendre un peu plus long ces mini-jeux... Mais la volonté semble claire de la part de Big-N : permettre à tout le monde, le gamin de 7 ans, la mamie de 80 ans, de pouvoir espérer gagner. C'est un parti pris. Soit.

[TEST] Super Mario Party / Switch[TEST] Super Mario Party / Switch

Niveau réalisation, rien à redire : c'est du Nintendo classique, en 60FPS, coloré et fun visuellement... Le déroulé du jeu n'est pas trop pénible, ça s'enchaine assez bien. Quant au contenu, c'est également du tout bon, les plateaux sont variés, la durée des parties est réglable, et il y différents modes de jeu :

- Mario Party classique,
- Mode Duo, avec 2 équipes de 2, et des règles différentes de déplacement,
- Mode rafting (navigation sur des rapides entrecoupés de mini jeux... hélas peu variés),
- Mode rythmique, façon Wario Ware,
- Un mode libre pour tester les mini-jeux (avec des sous-modes de jeu : combat de cases, Mariothon),
- jeu en ligne.

Il y a franchement de quoi faire... et il y a surement des choses à débloquer, je n'ai joué que quelques heures (3 parties). J'aurai juste voulu retrouver certains mini-jeux cultes du passé, comme certains issus du fameux TOP 100 sur 3DS.

[TEST] Super Mario Party / Switch[TEST] Super Mario Party / Switch

Ce jeu est fait pour être joué façon "apéro", clairement. Hips ! C'est à dire dans le salon, avec apéro dinatoire sur la table basse, quelques alcools (jus de fruits pour les gosses), et en déconnant à donf... Si vous êtes en mode gamer autiste, oubliez vraiment ce jeu ! Si vous n'aimez pas perdre, oubliez aussi ce jeu ! Il n'a aucun interêt en solo, ni même aucun intérêt entre hardcore gamers... c'est fait pour être joué en famille avec les enfants ou avec des amis casu nuls en jeux vidéo. Et là on se marre vraiment à fond ! C'est un excellent jeu de société numérique.

A noter : 0 octet d'installation, 0 patch. De quoi faire rêver un joueur Xbox One !

[TEST] Super Mario Party / Switch[TEST] Super Mario Party / Switch

Il y a plein de petits défaut (de mon point de vu), mais qui n'entachent en rien le plaisir d'y jouer décontractés en groupe devant la télé du salon. Mais il y a un seul réel défaut, mais énorme : les joycons... Déjà le fait de devoir en posséder 4 pour jouer vraiment à 4 et le fait que ces micro-manettes soient chiantes à utiliser, et peu maniables. Drôle de choix de la part de Nintendo ! Choix commercial : vendre du Joycon ? Hélas on peut le penser... Ce qui me fait dire que les versions ultimes sont toujours les version Gamecube ! 

Moi j'pense que Mario Party ça devrait être obligatoire à chaque apéro  Hips !

Moi j'pense que Mario Party ça devrait être obligatoire à chaque apéro Hips !

Super Mario Party est un excellent Mario Party, on retrouve le plaisir qu'on avait sur les versions Gamecube ! Retour aux sources, enfin ! Le gros défaut étant le fait de devoir posséder 4 Joycons, et que ceux ci ne soient pas ergonomiques. On aurait pu aussi espérer une qualité de mini-jeux en hausse... ici pas vraiment. Toujours est-il qu'il vous faut ce jeu pour les soirées "apéro" en famille ou entre amis. Si vous possédez déjà 4 Joycons n'hésitez pas ! Et vive l'apéro !

SUPPOS : 5/6 Si vous possédez 4 Joycons

Publié dans TESTS

Partager cet article

[SPEEDTESTING] FIFA 19 / Switch

Publié le par Dr Floyd

FIFA 19
Support : Nintendo Switch

Existe également sur PS4, XOne, PC
Editeur : EA
Sortie : 28 septembre 2018

[SPEEDTESTING] FIFA 19 / Switch

Je n'ai pas joué à FIFA 18 sur Switch, car vous le savez je suis un pro-PES ! Il faut dire que PES 2018 et encore plus 2019 déchirent tout sur consoles de salon... mais cette année j'ai décidé de franchir le pas, pour permettre à mes enfants de jouer au foot dans la bagnole ou en vacances... Oh l'excuse bidon du père... Retour rapide après quelques parties hier soir... en solo et avec le gamin. Aux chiottes l'OM !

La réalisation est clairement de type X360-PS3. Mais l'essentiel est là : c'est complet et fluide. Alors si ça passe très bien en mode portable, en mode salon la réalisation datée se voit nettement : manque de détails, visages très moyens, et modélisation 3D hésitante sur les zooms. Les joueurs semblent trembler ! Mais ce jeu est de toute façon fait pour être joué en mode portable. Retournez sur PES pour jouer en mode salon (PES 2018 coûte 5 boules d'occas en ce moment !).

Je n'ai pas eu de remarque du fiston en mode portable, par contre en mode salon :

"C'est mal fait par rapport à la PS4 PRO" le fiston
"Oui, mais tu as vu le support, 1 cm d'épaisseur" le père

Attention je ne dis pas que c'est naze en mode salon, ça fait très bien le job si vous n'avez pas de grosse console de dernière génération, ou pour dépanner en vacances par exemple, pas de souci. C'est un peu comme si vous rallumiez votre PS3. Quoi qu'il en soit ce jeu est le plus beau et complet jeu de foot "sérieux" jamais produit sur une console portable. Il passe merveilleusement bien sur ce support.

"C'est cool de jouer au foot où je veux" le fiston
"C'est ça le jeu vidéo, jouer où tu veux, quand tu veux, sans contrainte" le père

Dans FIFA au moins il y a le Parc des Princes

Dans FIFA au moins il y a le Parc des Princes

Pour le reste, bah tout est là, modes de jeux, commentaires, online, mise à jour des datas, Ligue des Champions (volée à PES), licences, etc... et surtout le mode carrière hyper complet ! Rien à redire, c'est du costaud... plus costaud que PES. 

Par contre je ne suis pas fan du gameplay FIFA, moins fun, moins précis, moins réaliste que PES, mais on s'y habitue. Je configure juste les touches comme dans PES pour ne pas perdre mes repères. A noter qu'il est possible d'y jouer offline, heureusement, mais avec EA je me méfie de tout ! Aussi le jeu fonctionne sans MAJ... même si une petite est proposée d'entrée. Le jeu occupe désormais 73Mo dans la mémoire interne.

Après c'est aussi une question de prix... 60 boules en démat ? C'est une blague ?! Perso je l'ai payé 35€ en préco à la FNAC il y a quelques mois + un guide gratos... là c'est correct. Il se revendra super bien en plus dans 6 mois si mes enfants sont lassés. Qui ne saute pas n'est pas Lyonnais !?

En mode portable, les imperfections ne se voient pas, c'est sympa et agréable

En mode portable, les imperfections ne se voient pas, c'est sympa et agréable

FIFA 19 sur Switch est clairement un jeu portable (pour "dépanner" en mode salon), le meilleur jeu de foot "réaliste" jamais pondu sur ce type de support. En bagnole, si vous avez des garçons à l'arrière fan de foot, vous pouvez faire 1000 bornes sans problème, vous ne les entendrez pas ! Il satisfera le fan de foot, d'autant que l'habillage hyper complet est là. Pas de foutage de gueule : ça exploite plutôt correctement la console et y a du contenu. Ce qu'on espère maintenant, c'est que Konami réagisse, et finisse par porter PES sur Switch ! Et là ça sera l'extase vidéoludique extrême. Ici c'est Paris !

SUPPOS : 4,5/6 en mode portable

Beaucoup moins en mode salon ;)
[TEST] Super Mario Odyssey / Switch

Publié dans TESTS

Partager cet article

[SPEEDTESTING] F1 2018 / PS4

Publié le par Dr Floyd

F1 2018
Support : PS4 (testé sur Pro)
Existe également sur XOne et PC
Editeur/Développeur : Codemasters
Sortie : 24 août 2018

[SPEEDTESTING] F1 2018 / PS4

Si il reste une licence de Codemasters qui tient encore la route, c'est bien F1... Après avoir assassiné DIRT et MicroMachines j'avais peur que F1 finisse par suivre le même chemin, mais non, en 10 ans, depuis le premier opus en 2009 sur Wii, F1 n'a cessé de s'améliorer pour aujourd'hui attendre des sommets vidéoludiques inespérés dans un monde où les gros studios se foutent de la tronche des joueurs. Petit retour très rapide, car je ne vais vous ré-expliquer chaque année ce qu'est un jeu de F1:)

Déjà le moteur graphique a été revu, le jeu réussit l'exploit de tourner en 4K et 60 frame/secondes. Certes, c'est loin d'être indispensable de jouer en 4K, car le gain visuel n'est pas forcément énorme, mais ça fait quand même son petit effet. Ensuite l'immersion est toujours plus dingue, avec beaucoup de scènes intermédiaires en mode carrière, jamais un jeu de caisse n'est aller aussi loin, cela renforce la crédibilité des courses, et l'envie de progresser. Ce qui est bien c'est qu'on peut prendre ça à la légère et zapper, ou alors prendre le tout au sérieux, draguer les gonzesses, et influer quelque peu sur votre carrière. Sinon le contenu global est énorme, les possibilités de paramétrage complètes, je ne vois même pas ce qu'on pourrait rajouter ! J'ose le dire : Pole Position et Enduro sur Atari 2600 ont trouvé leur maître ! Au risque de choquer les rétro-gamers puristes.

C'est moi le Doc, et je vais gagner cette course !

C'est moi le Doc, et je vais gagner cette course !

Et après j'emballe la journaliste !

Et après j'emballe la journaliste !

Reste le gameplay, un détail de nos jours où seul la 4K et les cinématiques comptent. Et bien je le trouve encore affiné et meilleur que d'habitude ! Conduire une Formule 1 devient un véritable plaisir alors que c'était un cauchemar dans le passé sur d'autres licences. Les courses sont acharnées, vivantes, réalistes, immersives (rien que de pouvoir suivre les essais sur écran dans les stands est énorme), l'ennuie est totalement absent, le fun présent malgré le sérieux total de la simulation. Ce jeu est une véritable drogue, rien que les essais ou le "time trial" c'est un jeu dans le jeu, impossible de se lasser. Même si bien sûr ils ne jouent pas dans la même catégorie, relancez derrière Forza Motocrottes ou Gran Turista et vous aurez l'impression de jouer à des jeux Philips Vidéopac.

Je suis un expert, j'ai joué à Pole Position en 1982 et à Speedway sur Videopac

Je suis un expert, j'ai joué à Pole Position en 1982 et à Speedway sur Videopac

La gestion des courbes ? Je l'ai apprise dans Night Driver sur Atari 2600 (pour info le jeu Atari est à droite)La gestion des courbes ? Je l'ai apprise dans Night Driver sur Atari 2600 (pour info le jeu Atari est à droite)

La gestion des courbes ? Je l'ai apprise dans Night Driver sur Atari 2600 (pour info le jeu Atari est à droite)

Malgré l'absence de gros pixels, F1 2018 est le meilleur jeu de Formule Un jamais produit : hyper réaliste, hyper immersif, hyper complet, hyper agréable à jouer. Je dirai même que c'est le meilleur jeu de caisse jamais produit (pour peu qu'on aime la Formule Un). Ce jeu me fait peur : je me dis qu'il va finir par régresser dans le futur ! Je ne pense pas qu'il soit possible de faire mieux sur PS4, donc je m'arrêterai à l'opus 2018 pour cette console. Messieurs de Codemasters, ne lâchez rien et continuer à nous faire rêver sur la prochaine génération. Et please, faites la même chose avec la licence DIRT qui est désormais au fond du trou... Allez, j'offre ma dose de suppos maximale, c'est la fête du slip sur Gamopat !

SUPPOS : 6/6


seal of quality

Publié dans TESTS

Partager cet article

[TEST] Spiderman / PS4 : Ataré écrase l'araignée !

Publié le par Ataré

SPIDERMAN
Support : PS4 (testé sur PS4 Pro)
Développeur : Insomniac
Editeur : Sony
Sortie : 7 septembre 2018

[TEST] Spiderman / PS4 : Ataré écrase l'araignée !

L'Araignée, l'Araignée
Est un être bien singulier
Dans sa toile, il attend
D'attraper les brigands
Attention !
Car l'Araignée est là !

[TEST] Spiderman / PS4 : Ataré écrase l'araignée !

Ha je chantonne cela en attendant la fin de l’installation du jeu (45 minutes), un parfum de nostalgie s’empare alors de moi, quand soudain sans crier garde me voici endossant le costume et plongeant dans le vide. Pas le temps de dire ouf que déjà je virevolte entre les buildings et m’accroche partout. Wouah, un démarrage fracassant, pas le temps de réfléchir. Un tuto plutôt classique pour débuter, ultra « scripté » mais efficace. Mais aussitôt tout s’accélère, quoi ! J’ai envie de prendre mon temps. Profitant d’une pose scénaristique je m’éclipse et me promène dans la ville. Premier constat, un travail de titan a été réalisé et c’est surtout sublime. Pas de fausse note de ce côté-là. Quoi mais que se passe-t-il je dis du bien d’un jeu AAA, ai-je subi un lavage de cerveau à force de fréquenter certains blogs de jeux inondés de pubs de jeu, ai-je « à l’insu de mon plein gré » volontairement succombé au lobby marketing de « Marvel-Mickey » qui passe des reportages dans le journal de l’ami JP Pernault ?

Que Nenni c’est juste le fiston qui voulait aussi jouer à Spidey et du coup je me suis dit pourquoi pas : « Papa va te montrer comment on joue à l’araignée, de mon temps je regardais le dessin animé tu sais fiston »….bon ok le niveau de crédibilité face à un ado tombe à zéro quand je fredonne à nouveau mon générique. Passons à la suite !

C'est vraiment la classe à Dallas... heu non à New York !

C'est vraiment la classe à Dallas... heu non à New York !

Passé le choc de la beauté graphique je leste la PS4 sur la table avec une brique car elle s’envole quand je joue au jeu tant le ventilo tourne fort. Je poursuis ma petite balade. Tout fourmille de vie, on est vraiment dans New York, c’est prodigieusement reproduit et tout grouille de détails, même l’intérieur des building est visible (on peut mater la déco des appartements…c’est ouf). Les détails sont vraiment ultra poussés. La ville est vivante, immense, belle de jour comme de nuit. Se balader de toile en toile vous donne parfois un sentiment de vertige tant le soin apporté aux graphismes et à l’animation est grand. Mais forcément je sens tout de suite la première limite pointer le bout de son nez.

The truman show

Première déception….contrairement à un Infamous il n’y a pas vraiment d’interactions avec «  le monde d’en bas » comprenez que les personnes que vous croisez vous regardent, vous saluent et puis….ben c’est tout. Ok on n’est pas dans GTA….mais merde, oui c’est ça le problème, on ne peut que se promener et faire le bien, on est l’araignée. Trêve de plaisanterie, c’est le concept du super gentil qui veut cela donc bon passons ça n’est pas un point négatif mais une petite déception car on passe la plupart du temps en l’air et l’on n’a pas forcément l’envie de descendre du coup pour filer un ou deux taquets gratos.

Pas le choix donc, je décide donc de me faire quelques bad guys alors c’est parti mon kiki (expression anti ado encore une fois, mon fiston se cache et attends que je lui file la manette).

 

Coucou les gens, c'est moi le gros boulet !

Coucou les gens, c'est moi le gros boulet !

Streets of rage

Après plusieurs phases de combats en mode tuto, on commence très vite à prendre ses marques et à varier les façons de se débarrasser des ennemis. La variété des coups et des approches est assez importante dès le début (elle va énormément s’étoffer ensuite car vous pourrez améliorer vos attaques). On est loin d’un God of Daube 4, carré carré triangle et brisage de nuque…. La variété est assez présente pour se permettre des délires avec les interactions du décors, les esquives, les envolées sauvages, les approches silencieuses, les diversions tout cela est excellent. Très bien. Ok on avait déjà vu ça chez le cousin chauve-souris mais c’est ici plus variée et plus dynamique (Arkham était déjà au top pour son temps). Les combats contre les boss sont trop « dirigés » même si certains combats sont spectaculairement mis en scène, ils sont ultra basiques et prévisibles.

Les missions secondaires offrent pas mal de castagne mais elles sont vraiment trop, trop nombreuses et répétitives. On ne peut que constater que le jeu succombe à cette mode d’allongement de la durée de vie et de l’amélioration de notre perso. Mais si vous voulez être «  tranquille et peinard » laissez tomber vous allez être sollicité toutes les 5 secondes par la police ou par d’autres personnes par le biais des moyens numériques de communications (entre nous, l’activation des tours… merci qui ? merci Zelda Botw, ça m’a bien fait marrer quand même). Bref pas le temps de souffler dans ce jeu, tout repose sur vos épaules. Encore une ville qui a besoin d’un super héros pour tout faire.

1 menu offert pour 1 menu acheté

Vous pourrez améliorer vos attaques, vos tenues et d’autres choses dans des menus et sous menus très complets qui pour une fois ont le mérite d’être assez clairs... même s’ils suivent encore la mode de « l’upgrade raison de vivre de ma journée » ou « je vais mettre sur ma story que je viens d’acheter un nouveau pouvoir pour péter plus haut avec mon héros ». Plus sérieusement on peut peaufiner son personnage en fonction de son style de jeu, c’est vraiment facile et rapide.

Un peu de shoping, je suis classe là non ?

Un peu de shoping, je suis classe là non ?

Skynet ?

Au fil du jeu les combats s’enchainent à un rythme soutenu. Mais alors pourquoi avoir négligé à ce point l’IA des ennemis ? C’est la seconde grosse déception du jeu, on a parfois l’impression de se retrouver face à des joueurs de Fortnite lobotomisés avec le QI de leurs streamers/ Youtubeurs favoris , c’est vous dire le carnage. Franchement j’aurais aimé des ennemis plus malins (coriaces ils le sont, ils volent, s’upgradent classiquement avec l’avancée du jeu comme dans un uncharted classique).

On peut aussi remarquer une grosse répétitivité des ennemis : le groupe de « loubards » en survêtement avec le gros gars plus musclé que les autres…. on le retrouve souvent. Cela me fait penser que je ne passerai sans doute pas mes vacances à New York c’est trop mal famé.

On est à des années lumières d’un Souls mais bon ici c’est un jeu d’action, oui je sais. Certains moments plus ardus auraient été appréciés (en dehors des boss). Toutefois le dynamisme des stratégies de combats rattrape un peu le tout, particulièrement quand on choisit une approche silencieuse. Les QTE sont aussi de la partie et plutôt bien intégrés renforçant une mise en scène digne des tous meilleurs films Marvel. Qui dit bons films d’ailleurs, dit bons méchants, ici pas de souci on en aura pour son argent.

Cible en vue !

Cible en vue !

Bla bla Land

Je n’ai jamais vu un jeu avec autant de dialogues. C’est dingue ça parle tout le temps. Lors de certaines phases (poursuite, boss), il est difficile de se concentrer sur l’action car Spidey parle tout le temps, mais vraiment tout le temps, ok le personnage adore enchainer les blagues et l’humour fait partie de spiderman, d’ailleurs même un boss du jeu lui demande de se taire, mais là c’est juste trop lourdingue. Cela se reproduit à plusieurs reprises et franchement je crois que j’ai fait une overdose de blabla. Toutes les deux secondes un appel pour une urgence, ou pour un nouveau Live de Juju, l’araignée qui peut pas la boucler, des boss qui racontent leur vie en plein combat (que l’on se réécoute en boucle quand on meurt). Je vais me recueillir un mois dans un couvent avec Don Mattrick après ce jeu pour être au calme. Cependant le doublage est très bon en français, c’est un point positif à signaler.

Quoi ? Gamopat vient de publier un test !

Quoi ? Gamopat vient de publier un test !

Pour les amoureux de la culture US ce jeu est une mine d’or. Je ne l’ai pas encore terminé car j’aime peaufiner un peu mon perso. J’en ai vraiment pris plein les yeux en évoluant dans la ville de nuit, splendide. Enfin un jeu qui mérite une classification AAA en attendant Read Dead 2. Mais tout n’est pas rose, une fois les rouages du jeu découvert, on répète inlassablement les quêtes, chasses aux boss et phases plus calmes (infiltrations et énigmes). Même si le scénario est très bon, on sent quand même une lassitude s’installer et c’est un peu dommage. On passe à côté de ce qui aurait pu être une pépite, un chef d’œuvre, il en reste le meilleur jeu Spiderman jamais produit.

Mais que m’arrive-t-il ? Je continue de dire… du bien de ce jeu. Ai-je été piqué dans mon sommeil par une araignée ? Faire de petites parties avec quelques quêtes secondaires c’est toujours sympa en rentrant du
boulot collège. S’élancer entre les immeubles, accompagné par cette petite musique, on sentirait presque le vent sur le masque. Le rêve de devenir spiderman enfin réalisé ? À vous d’en juger. Mon fils et moi on y retourne.

SUPPOS : 
4,5
[TEST] Super Mario Odyssey / Switch

Mais c'est quoi cette pige de merde Ataré Parker ?! Vous êtes viré !

Mais c'est quoi cette pige de merde Ataré Parker ?! Vous êtes viré !

Publié dans TESTS, UNE

Partager cet article

[SPEEDTESTING] MXGP Pro / PS4 Pro

Publié le par Dr Floyd

MXGP PRO
Testé sur PS4 Pro
Existe également sur XOne et PC
Editeur : Milestone
Sortie : 29 juin 2018

[SPEEDTESTING] MXGP Pro / PS4 Pro

Petit retour rapide sur MXGP Pro sorti il y a deux mois, qui fait suite aux MXGP 1, 2 et 3 qui n'ont eu cesse de progresser qualitativement au fil des années. Et à nouveau le jeu franchit un petit cap, avec une progression visuelle et avec des sensations toujours un peu plus réalistes. Pas de miracle, ça ne tourne pas en 60FPS, mais dans un 30FPS très très stable avec un très bon niveau de détails désormais.

On notera l'apparition d'un nouveau terrain de jeu "openworld" en bordure de forêt pour l'entrainement, pas mal. Le jeu est donc encore plus tourné simu, donc il ne faut vraiment pas faire n'importe quoi niveau pilotage, ce n'est pas un jeu d'arcade, oubliez Enduro Racer ! Le débutant choisira "physique standard" obligatoirement pour s'en sortir. Beaucoup de circuits, beaucoup de pilotes en course, on s'éclate bien, même si on souffre.

Toujours des défauts : les temps de chargements entre sessions, des textures qui s'affichent en retard, trop de flous, une IA encore perfectible, peu d'habillage en mode carrière (le reproche principal)... mais on tient là désormais une vraie référence dans le genre. J'adore vraiment ce jeu, on a toujours la sensation de prendre des risques, non stop, et on sort d'une course assez lessivé comme pour un jeu de F1 ! On peut dire désormais que le jeu, sans être au top du top, fait enfin honneur à cette génération. Le meilleur jeu de Milestone sans aucun doute possible.

[SPEEDTESTING] MXGP Pro / PS4 Pro

SUPPOS : 5/6

Publié dans TESTS

Partager cet article

[TEST] Dead Cells / Switch

Publié le par Dr Floyd

DEAD CELLS
Support : Nintendo Switch

Existe également sur PS4, PC
Développeur : Motion Twin
Sortie : août 2018

[TEST] Dead Cells / Switch

Je ne suis pas très fan des Metroidvania (je n'ai pas aimé Castlevania ni Metroid à l'époque, si c'est possible !), souvent soit trop rigides, trop labyrinthe, trop puzzle... Mais Dead Cells m'a attiré, du fait que c'est un rogue-like avant tout, du fait de sa réputation sur PC, et aussi parce que c'est un jeu français créé sur Bordeaux, des nuls en foot, mais très fort en pinard... et peut-être en jeu vidéo ?

Le scénario on s'en tape, sachez juste que c'est axé sur le mystère, le personnage est mystérieux, les lieux et les créatures sont mystérieux... mais le principal est là : l'ambiance est très bonne. C'est un rogue-like, le scénario ne peut pas être son point fort. Mais qui dit rogue-like dit level design procédural et une seule vie, et si on meurt on recommence tout depuis le début ! Et ça j'aime ! Mais le joueur kéké du dimanche lui il n'aime pas ! Contrairement à ce que j'entend un jeu de ce type a une durée de vie bien plus importante qu'un jeu à progression classique (si du moins c'est bien fait). Seule petite concession, mais bienvenue, à force de recommencer vous finirez par disposer de petits bonus qui vous aideront à parcourir plus vite les premiers niveaux. Donc chaque partie apporte quand même quelque chose.

Un petit reproche quand même : le procédural est assez faiblard : si chaque partie est différente, ça se ressemble quand même beaucoup à chaque fois. Mais c'est assez modifié pour éviter la lassitude. Au départ c'est très dur, puis on apprend à survivre via le bon choix des armes, la compréhension des faiblesses ennemies et une dextérité de plus en plus grande grâce au gameplay bien réglé.

[TEST] Dead Cells / Switch
[TEST] Dead Cells / Switch

Car le point fort du jeu, c'est bel et bien son gameplay 2D. Le personnage répond merveilleusement bien, tout est bien fluide dans les déplacements et réactions, on prend un grand plaisir à sauter, esquiver, trancher ou lancer des flèches, et escalader. C'est juste parfait, aucune rigidité comme on le constate souvent dans les Metroidvania. Le tout lié à des graphismes sympa, à un soin du détail qui tue, à des animations précises, et à une fluidité plus que correcte. Bref, le jeu est bien propre sur lui. Seule peut-être la bande son est un peu en deçà ?

Dead Cells peut devenir rapidement addictif (à tel point que j'ai arrêté le Lemon714), à chaque échec vous voulez aller plus loin, faire de meilleurs choix dans la distribution de vos capacités et le choix de vos armes... et vous vous rendez compte que vous êtes de plus en plus fort. Il n'y pas trop de frustrations.

[TEST] Dead Cells / Switch
[TEST] Dead Cells / Switch

Si recommencer non stop un jeu depuis le début (comme à l'époque des jeux 8bit sans sauvegarde) ne vous fait pas peur, ce titre est fait pour vous ! Nous avons ici affaire à un assez addictif "roguelike-vania" au gameplay parfait et à la réalisation très soignée. Un jeu moderne et ancestral à la fois. Ca me plait bien plus que Owlboy (ennuyeux) ou Axiom Verge (limité globalement et terne). A posséder dans votre collection Switch de kéké. J'ouvre une bouteille de rouge pour fêter ça.

SUPPOS : 5/6

Publié dans TESTS, UNE

Partager cet article

J'ai tenté de jouer à Sonic Mania sur Switch...

Publié le par Dr Floyd

Sonic Mania Plus
Support : Nintendo Switch
Editeur : SEGA
Sortie : juillet 2018

J'ai tenté de jouer à Sonic Mania sur Switch...

Sonic Mania, une sorte d'hommage aux Sonic 2D, imaginé par un fan, et édité par SEGA. Comment y échapper sur Switch, en boite, et en "cartouche" ? Impossible ! Même moi qui déteste le hérisson bleu, j'ai acheté le jeu... Ca fait tellement classe un Sonic en support physique "cartouche". Oui je déteste ce hérisson, mais je vais tenter quand même j'y jouer ! Gros effort de ma part. J'ai quand même revendu ma Megadrive Jap' à l'époque suite à la sortie de ce jeu, tellement il m'a dégouté, et j'ai juré fidélité à Mario.

Cet hommage au hérisson bleu joue à fond sur la nostalgie. On y retrouve des stages historiques retravaillés et des stages inédits, des choses déplacées, rallongées, de nouveaux personnages jouables... et plein de bonus. Bref, on a l'impression de jouer à Sonic 1,2,3 et CD version très grosse cartouche Megadrive. Si le stage 1 reste agréable et coloré, le célèbre Green Hill, j'ai vite déchanté avec le stage 2, nul et moche... très très moche.... qui m'a tout de suite donné envie d'abandonner. Heureusement il y a sauvegarde entre chaque niveau. Moche ou pas, je n'aime toujours pas le fond : l'univers du jeu sans intérêt, les personnages et ennemis au charisme d'une huître. Les goûts et les couleurs... certes. Cependant quand je vais parler du gameplay, là il n'est plus question de goûts et couleurs...parce que là il faut arrêter de déconner.

J'ai tenté de jouer à Sonic Mania sur Switch...J'ai tenté de jouer à Sonic Mania sur Switch...
J'ai tenté de jouer à Sonic Mania sur Switch...J'ai tenté de jouer à Sonic Mania sur Switch...

C'est quoi ce gameplay de meeeeerde ?!!!! Bah le même qu'à l'époque bien sûr, un gameplay basé sur la vitesse plutôt que sur la précision, où le level design importe assez peu... à la limite heureusement car ce level design est vraiment nul et plutôt hasardeux. Le score ne sert à rien, le temps ne sert à rien, le système de Rings c'est nul, bref je me fais vraiment chier. Et cette inertie de daube... Certains me disent que je ne sais pas jouer, hu ? Si je sais jouer, mais c'est mauvais, c'est pas fun ! Alors on défonce tout sur son passage, puis soudain le fait de toucher un pixel d'une petite caisse en déplacement vous fait mourrir ! On a l'impression que le jeu est buggé tellement c'est mal fait, approximatif, injuste et plein de bizarreries et de choses illogiques. Un brouillon de jeu de plateforme !!!! Et je ne parle même pas des boss...

Ah je vous avais prévenu, je n'aime pas Sonic ! Je n'arrive pas à comprendre qu'on puisse aimer. Ca se résume à une démo technique 2D... d'ailleurs c'était bien le but de SEGA à l'époque : faire une démo technique des capacités de la Megadrive. Sinon le jeu est bien complet : mode bis, bonus stages (sauf qu'ils sont bien nuls eux-aussi), contre la montre, compétition (jeu en écran partagé), avec des menus funs et bien clairs. Il y a même un petit livret "l'art de Sonic Mania" et on peut retourner la jaquette du jeu pour lui donner un aspect Megadrive. L'enrobage est très bon, rien à redire là dessus, c'est du fan service ! Oui car Sonic a des fans...  aussi étrange que cela puisse paraître ;) Bon j'arrête.

Je n'aime pas Sonic, le gameplay est vraiment trop pourri, voire risible par moments, mais bon ça c'est mon avis et je n'en ai pas changé avec cette "compil" hommage. Cela dit ce jeu est bien fignolé, respectueux de ses origines, et les fans vont surement adorer... Quoi que, j'ai lu des commentaires de fans déçus. Bon, peu importe, moi je le range sur mon étagère, et je ne pense pas y rejouer un jour. Je suis arrivé au stage 3 et j'en ai assez vu. Sonic Mania est une daube intergalactique. Je donne 1 suppo au jeu pour l'aspect "collection". Mais étrangement j'ai envie de garder le jeu.

SUPPOS : 1/6

 

Publié dans TESTS, UNE

Partager cet article

[SPEEDTESTING] Captain Toad: Treasure Tracker / 3DS

Publié le par Dr Floyd

CAPTAIN TOAD: TREASURE TRACKER
Support : 3DS (existe également sur Switch et Wii U)
Editeur : Nintendo
Sortie : 13 juillet 2018

[SPEEDTESTING] Captain Toad: Treasure Tracker / 3DS

Il n’y a pas que la Switch dans la vie, la 3DS est toujours là, et même si elle est en fin de vie, mes enfants, et parfois moi, nous éclatons encore sur cette magnifique console sexy, surtout sur les jeux stars et éternels comme Mario Kart ou Smash Bros, mais aussi sur des jeux annexes comme Mario Sports Superstars (et son très bon jeu de foot). Et il y a encore quelques sorties fun, Wario Ware GOLD me fait de l’œil, et Captain Toad bah je l’ai là devant moi, et je l’ai testé sur 3DS plutôt que sur Switch. Petit jeu de réflexion que j'avais rapidement essayé sur Wii U, et qui me semble bien adapté à la 3DS.

Si vous l’avez déjà sur Wii U (une console de chez Nintendo, il parait), c’est la même chose ! Pour ceux qui ne connaissent pas sachez que c’est un jeu de plateforme-puzzle, mais disons 100% orienté puzzle, la plateforme en elle-même ne nécessite pas de skill particulier, pas de sauts, rien, juste du déplacement. Le Captain Toad va devoir sauver Toadette, capturée par les méchants, le scénario ayant été pondu par Stanley Kubrick à l'époque de 2001 et racheté par Nintendo.

[SPEEDTESTING] Captain Toad: Treasure Tracker / 3DS

Le concept est simple, même un joueur Amiga pourrait le comprendre : un niveau 3D un peu en forme de boite, on peut tourner autour avec la caméra pour voir sous tous les angles, étudier les obstacles et pièges, afin de guider notre valeureux capitaine vers l’étoile magique. A vous de comprendre les mécaniques mis en place par les développeurs dans chaque niveau pour vous coincer. Ce n’est pas du puzzle game de très haut niveau, mais bon ça donne quand même du fil à retordre par moment, et un joueur Amiga pourrait se sentir désemparé. Et puis il y a une certaine rejouabilité, d’autant qu’il y a des choses cachées, comme des mini-jeux. Du bon puzzle game, agréable, propre sur lui.

[SPEEDTESTING] Captain Toad: Treasure Tracker / 3DS

Il y a quelques nouveaux niveaux issus de Mario Odyssey, mais je crois qu’ils remplacent ceux de Super Mario 3D World, donc niveau contenu, bof… c’est limité. L’expérience sera donc très peu différente de la Wii U (à part pour le coté portatif bien sûr), dommage pour les fans de Nintendo qui achètent tous les jeux, un effort aurait été souhaitable. Niveau technique, c’est tout bon pour de la 3DS, on est rarement déçu sur cet aspect avec Big N, le downgrade graphique Vs Wii U est franchement faible, c’est beau, coloré, fluide, et il y a l’apport éventuel de la « 3D relief ». Vous me direz que c’est normal, ça reste visuellement très simple, ou est pas en face de Doom 7 en 4Kéké. Mais quand même, la console portable de 2011 assure toujours.

Captain Toad : Treasure Tracker n’est pas un grand jeu, mais un excellent petit puzzle-plateforme game ! Si vous y avez déjà gouté sur Wii U, c’est la même chose… donc là à vous de voir si vous êtes un Nintendo sex-addict incontrôlable ou pas ;) C’est en tout cas plus simple d’y jouer sur 3DS que sur la Wii U (bien souvent déjà rangée au placard). Par contre si vous découvrez cette licence et que vous aimez les casse-têtes, foncez, ce jeu doit être dans votre logithèque 3DS (ou Switch), sinon ça serait une faute professionnelle-vidéoludique. La 3DS vaincra !

SUPPOS : 4,5/6

[TEST] Super Mario Odyssey / Switch

Publié dans TESTS, UNE

Partager cet article

[PREMIER CONTACT] Mario Tennis Aces / Switch

Publié le par Dr Floyd

MARIO TENNIS ACES
Support : Switch
Editeur : Nintendo
Développeur : Camelot
Sortie : 22 juin 2018

[PREMIER CONTACT] Mario Tennis Aces / Switch

J’avoue que mon premier contact hier avec le très attendu Mario Tennis Aces m’a refroidi… je ne lis que des critiques super positives et je m’en étonne ! Perso je découvre beaucoup de points négatifs à ce jeu et j'ai envie de vous en faire part. Voici un premier retour après quelques heures de jeu...

Je vous rassure tout de suite sur la réalisation technique : c'est magnifique ! Du vrai, du bon 60FPS, sans le moindre petit soupçon de ralentissement. C'est beau et coloré, c'est festif, rien à redire ! Que la plupart des jeux PS4 et XOne en prennent pour leur grade ! Alors, il y à 4 façon de jouer à ce jeu en gros : un mode hyper simplifié (que l’on va zapper), un mode simplifié, un mode normal, et un mode kéké à détection de mouvements (que je ne veux même pas essayer !).

Le mode simplifié délivre un Mario Tennis très classique (proche de celui de Mix Sports sur 3DS), trop classique… car très peu subtil ! On retrouve le style Mario Tennis : des coups chargés, la balle qui ne sort jamais et qui ne touche jamais le filet (ou dans quelques rares cas), avec très peu de variations dans les coups (malgré les 3 types de frappes). On ne peut réellement prendre de risque en jouant avec les lignes ni réellement tenter exactement ce que l’on souhaite, ni réellement tenter des trucs au service… On joue sur des rails et je sens que ça va vite devenir ennuyeux ! Etrange sensation parfois de jouer à un Pong... Par contre ça peut être sympa à 2 en local, le facteur humain aidant à rendre les parties imprévisibles, sauf que, ENORME SURPRISE : ça se joue en écran splitté ! Et là c’est franchement n’importe quoi ! Voir 2 fois le terrain à l'écran, en taille réduite, c’est totalement naze ! Quelle énorme déception ! C'est incompréhensible ! Enfin si, on comprend que c'est pour que les 2 joueurs aient la même expérience de jeu, mais franchement... Y a eu personne chez Nintendo pour dire à Camelot de ne pas faire ça ?!!!

[PREMIER CONTACT] Mario Tennis Aces / Switch

Passons au mode normal, avec les coups spéciaux en rab donc. Quand votre jauge est assez remplie (grâce à vos coup chargés) vous avez accès à des subtilités : ralentir le temps, faire un coup placé puissant à la visée (gyroscope ou stick), rattraper une balle perdue (via le stick droit : pas pratique), ou encore un mega coup si la jauge est à son max. Sauf que tout ça est vraiment confus, ça rend le gameplay assez brouillon et désagréable… Et puis il faut toujours surveiller sa jauge : si elle est suffisante, et elle diminue lors du coup spécial, ce qui peut par exemple couper brutalement votre effet ralenti… C’est assez étrange… Je ne suis pas à l’aise, plutôt que de me concentrer sur le fun, je dois me concentrer sur les commandes et la jauge. Je trouve que c'est mal pensé. Ah oui, j'oublie un truc : on peut casser la raquette de l'adversaire, ce qui peut le faire perdre directement, mouais.

[PREMIER CONTACT] Mario Tennis Aces / Switch

Alors je ne parlerai même pas du ridicule mini mode aventure, qui plaira aux gamins de 7 ans maxi… d’autant plus qu’en fait il cache en réalité le tutoriel du jeu ! Nul de chez nul. Allez encore du négatif : Le nombre de stades hyper réduit, le peu de personnages, le paramétrage des matchs pas directement accessible, et le truc le plus dingue : des matchs en 2 jeux !!! Hu ? Et pas d’option pour changer ça !!! j’espère que ça se débloque par la suite, c’est juste pas possible !? J'ai commencé le mode tournoi, le premier tournoi est du niveau d'un joueur de 4 ans... ça commence mal !

[PREMIER CONTACT] Mario Tennis Aces / Switch

Aie aie aie ! Dans le même genre,  on est très loin de la qualité du gameplay d'un Everybody Tennis, et on regrette aussi cette assistance désespérante dans les échanges, qui font que la réussite passe plutôt par une bonne maîtrise du timing des coups spéciaux. Aussi du tennis où les lignes et le filet ne servent quasiment à rien, j'ai du mal à comprendre, arcade ou pas.... Final Match Tennis est un jeu 100% arcade et il utilise parfaitement les lignes et le filet, où chaque coup est une prise de risque plus ou moins grande.

Etrange jeu de tennis : les coups spéciaux qui cassent les échanges, les parties en 2 jeux, ça respire le jeu fait pour des parties super speeds en online… et non le jeu programmé avec amour pour des gamers. D'ailleurs le fait de proposer 4 types de gameplay montre que Camelot ne savait pas trop où il allait ! Je n’ai pas encore testé le online, il n’y avait personne (normal le jeu n’était pas sorti hier dors de ma découverte). Je reviendrai donc un peu plus tard sur ce test, le temps de continuer à prendre en main, et vous dirai si mes premières impressions négatives se confirment… En l’état actuel des choses je n’ai qu’une envie : ressortir Everybody Tennis sur PSP/PS2… ou Final Match Tennis sur PC Engine. C'est la douche froide.

Publié dans TESTS, UNE

Partager cet article

[SPEEDTESTING] OnRush / PS4

Publié le par Dr Floyd

ONRUSH
Support : PS4
Editeur : Sony
Développeur : Codemasters
Sortie : 05 juin 2018
Loué via Gamoniac

[SPEEDTESTING] OnRush / PS4

OnRush, bordel, par les ex développeurs du meilleur jeu PS3 de tous les temps : Motorstorm (version Complete)... mais aussi par les auteurs de la daube immonde Drive Club... qui a causé la mort de Evolution Studios ! Un jeu de caisse communautaire... LOL... Donc voilà, il y a doute du coup sur ce nouveau jeu ! D'autant que chez Codemasters la qualité n'est plus de mise ces dernières années... Si les premières images et vidéos faisaient vraiment penser à un Motorstorm like, on a vite compris que ça ne serait pas du tout le cas... mais alors pas du tout...

C'est même bien pire que j'imaginais ! C'est clair : ce jeu ne mérite même pas un test ! C'est quoi OnRush ? Du rush a toute vitesse sans subtilité... et sans course ! En gros il n'y a pas d'arrivée ni classement, c'est du stock-car en 2 groupes de voitures lancées à fond.... Le groupe qui marque le plus de points gagne. Un bouton boost, un bouton super boost et voilà... J'ai voulu ralentir ma voiture, elle est aussitôt replacée dans la mêlée... C'est nul, ça n'a aucun sens ! On tourne en rond sur le circuit en attendant le verdict... et on se fait chier grave !!!! On sent bien de toute façon la dérive du jeu vidéo de ces dernières années : amener des idées à la con pour tenter de séduire la masse des non gamers avec un aspect communauté... et des danses à la con à la fin de la partie... Bref, des jeux sans âme, calculés pour faire du fric, et rien d'autre.

[SPEEDTESTING] OnRush / PS4

Et si encore le jeu avait la pèche ! Même pas, le son est naze, le gameplay est mou... malgré la vitesse folle des voiture... un paradoxe ! Y a aucune immersion, aucune adrénaline, aucune envie de défendre son équipe (on s'en tape, que ça soit en solo ou online)... le jeu qui sert à rien ! J'ai rarement eu cette sensation extrême ! Et quel dommage car avec ce framerate parfait en 60FPS et ces crashs il y a avait de quoi faire un jeu de folie ! Je pense bien sur à un remake de Motorstorm 1 ! Produire un bon jeu, non pitié pas ça, il n'y aura pas assez de public, faisons de la merde ! Quel gâchis ! J'ai envie d'arrêter le jeu vidéo.


Le jeu ne méritait même pas un speedtesting en fait, mais je le fais quand même pour vous prévenir : n'achetez pas cette daube intersidérale ! Evolution Studios était mort, bah je confirme qu'ils l'étaient vraiment... et Codemasters va les suivre dans la tombe si ça continue... Parce que entre ça et le dernier DIRT, on touche vraiment le fond du fond ! Les Maitres du Code sont devenus les Maitres de la Merde, les ShitMasters.

SUPPOS : 0/6

Publié dans TESTS

Partager cet article

[TEST] Legendary Eleven / Switch

Publié le par Dr Floyd

LEGENDARY ELEVEN
Support : Switch
Existe aussi sur Steam 
https://store.steampowered.com/app/839300/Legendary_Eleven_Epic_Football/
Editeur : Eclipse Games
Sortie : 08 juin 2018

[TEST] Legendary Eleven / Switch

La Coupe du Monde approche et du coup j'ai envie de tester tout ce qui sort en matière de foot... et franchement y a pas grand chose ! Etonnant d'ailleurs. Après le mini flipper World Soccer Pinball je vous teste un autre jeu indé : Legendary Eleven, sorti hier sur le eShop... mais déjà dispo su Steam en accès anticipé... autant dire que le jeu n'est pas fini ! Oups...

Le jeu n'est pas fini et l'éditeur confirme : il doit apporter de nombreuses améliorations dans les semaines à venir, à commencer par un bug hasardeux qui peut faire planter un match (je n'ai pas réussi à le provoquer cependant). Il dit aussi être à l'écoute des commentaires pour les prochaines versions.... Bon... A noter que le premier patch Switch devrait sortir dans les jours qui viennent, il a été envoyé chez Nintendo pour validation. Il faut s'y faire : sur le marché indé démat', il faut accepter que certains jeux soient des "accès anticipés" (c'est du démat' de toute façon)... Ce qui n'est franchement pas acceptable chez les gros éditeurs, là je pense qu'on est d'accord. Allez parlons du jeu ! 

[TEST] Legendary Eleven / Switch

Le menu est on ne peut plus simple : soit jouer un match amical (par nation, avec un bon choix de pays) soit jouer une coupe comme la Coupe du Monde... c'est tout. La World Cup se joue à 24 (le jeu se voulant rétro ambiance années 70-80), 4 groupes de 6, puis des éliminations directes. Au niveau des options pas grand chose : 2 caméras, des astuces activées ou pas, et la langue (français dispo).  Les options de match : durée, temps, but en or, choix de l'arbitre et niveau de difficulté. Par contre pas de choix de pelouse ni de stade, oups...

Vous avez bien sur la possibilité d'y jouer à 2. Allez hop, un petit France-Brazaaazil !?

France - Brésil ! (Mexique 1986 ?)

France - Brésil ! (Mexique 1986 ?)

Ce qui surprend tout de suite c'est le look des joueurs, avec des jambes fines et très longues... bon pourquoi pas ! Le gameplay se veut assez simple mais au final complet : passe, passe lobée, en profondeur, tir (qu'il est possible de charger en laissant appuyé le bouton), geste technique, tacle, et la gachette pour aller plus vite (prise en compte de la fatigue)... Toutes les règles du foot sont présentes, même le hors jeu, et il y a un replay. Bon, vous le voyez, il y a une volonté simu malgré tout, ce n'est pas 100% arcade. A noter le choix de cartes bonus en début de match pour vous accorder un petit plus comme le super tir, plus de vitesse, de l'endurance, etc....

La difficulté est bien présente, après je n'ai peut-être pas assez joué, il y a surement des techniques à apprendre pour gagner facilement. Bon on ne va se le cacher, ça respire le petit jeu, pas assez bossé et on est un peu paumé entre le côté arcade et le coté pseudo simu... que ce soit niveau gameplay ou niveau réalisation, justement parlons en de cette réalisation.

Parfois on y voit strictement rien, et c'est un match en plein jour !

Parfois on y voit strictement rien, et c'est un match en plein jour !

Car c'est esthétiquement que j'ai le plus de reproches à faire au jeu : c'est sombre, ça manque de fun visuel et de couleurs vives ! Pas de zooms, pas de visages en gros plan (j'aurai espéré des caricatures de joueurs des années 70-80). Et puis la pelouse est franchement laide. Sur les corners on y voit rien, le bout du terrain est dans l'ombre et c'est franchement pas top du tout ! Aussi parfois on confond les joueurs quand les couleurs de maillot sont proches.

De plus on est sur du 30FPS, et ce cumul 30FPS+jeu sombre fait un peu mal aux yeux ! Aussi les menus ne sont pas pas adaptés à la Switch, c'est du transfert Steam/PC vers Switch direct, et ça m'agace ! En mode portable on a du mal à lire par exemple les cartes bonus avant le début d'un match. Un petit ravalement de façade ferait du bien au jeu ! Que le studio prenne exemple sur NBA Playgrounds qui est un modèle du genre ! Bref, y a du boulot !!!

Legendary Eleven aurait pu être un très bon petit jeu de football, il lui manque des stades variés, des couleurs plus vives, des menus adaptés à la Switch et du contenu... Les développeurs auraient dû je pense s'orienter vers un jeu 100% arcade plutôt que de tenter un mix improbable. Après on peut s'amuser quelques jours à tenter de gagner une coupe du monde, le gameplay offre pas mal de possibilités et la marge de progression est importante. Le jeu n'étant pas vraiment terminé, on ose espérer quelques améliorations dans les mois qui viennent, sur Switch et sur Steam. En l'état actuel des choses, son prix est selon moi trop élevé. Développer un jeu de foot est chose compliquée (peu osent !) et j'ai envie de donner sa chance à ce petit jeu, mais il va falloir se retrousser les manches !

SUPPOS : 2,5/6

[TEST] Super Mario Odyssey / Switch

Publié dans TESTS

Partager cet article

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 > >>