La blague Neo Geo Portable ?

Publié le par Dr Floyd

Selon la rumeur SNK serait le point de lancer une Neo Geo AES format portable au Japon. Elle embarquerait 20 jeux : The King of Fighters ’94, World Heroes, Ultimate 11, Top Player’s Golf, Sengoku, Nam-1975, Mutation Nation, Last Resort, King of Monsters, Frenzy, Cyber-Lip, Fatal Fury, Fatal Fury Special, The Art of Fighting, Super Sidekicks, League Bowling, Metal Slug, Magical Lord, Baseball Stars Professional et Samurai Shodown... Certes.

neo-geo-pocket.jpg

Sauf qu'il semblerait bien que cette annonce soit un fake ! La console s'est transformée au fil des heures en clone chinois (une sorte de Dingoo relookée) puis de gros doutes sont apparus, de nombreux sites ayant retiré l'info ! Bref, un poisson d'avril en janvier ?
Et puis de toute façon comment faire rentrer les grosses cartouches AES dans une console de poche ;)

Publié dans NEWS

Partager cet article

[BROCANTE] Atari, Intellivision, Coleco, C64... un stand de folie !

Publié le par Dr Floyd

Attention évènement aujourd'hui sur la brocante de Gamopat ! Le patient Moonbeam revend une partie de sa collection de folie et il y a du très très lourd :

- Jeux Vectrex, Atari 2600, Atari 7800, Intellivision, Colecovision... certains neufs !
- Ordinateur Atari 800XL en boite (+ des accessoires)
- Jeux Commodore C64 en cartouche !
- Magazines Hebdogiciel et TILT
etc...

vente-001.png

vente-003.jpg

Je vous laisse visiter son stand.

Publié dans BONNES AFFAIRES !

Partager cet article

[RETROGAMING] Double Dragon II / Gameboy

Publié le par Tongpall

Double Dragon II : The Revenge
Support : Gameboy
Genre : Beat'em all
Développeur : Technos Japan
Editeur : Acclaim
Sortie : 1991

double-dragon-2-gameboy.jpg

L'histoire se déroule directement après que Billy ait sauvé sa bien aimée Marian des mains des Black Warriors. Billy et Jimmy sont maintenant professeurs en arts martiaux dans un dojo. Ils ont été entrainés par Gordon, le maitre du dojo. La paix règne sur New York quand un rival du nom d'Anderson tue un des élèves de Gordon faisant porter le chapeau à Billy et Jimmy Lee.

Les frères Lee, entrainés comme des grosses masses au combat à main nue partent à la
poursuite d'Anderson, mais Gordon s'est allié avec Anderson (il est persuadé qu'il est dans le vrai et veut punir ses deux élèves). Donc ça veut dire que les deux héros se tapent que des potes/élèves à eux (du coup on se rend compte que c'est une école de fou avec trop de persos !!)

double-dragon-2-001.jpg

Graphiquement, c'est nettement plus classe que le premier opus (qui était déjà bien fait pour du monochrome), les sprites sont nets, les animations des combos sont vachement bien réussies (particulièrement le crochet de fin de combo aux poings). Pour ce qui est du décor, les dégradés blanc/gris/noir nous font bien ressortir les différentes formes et reliefs. Rien à redire pour un jeu Game Boy. Les musiques sont très sympas, intensifiant la baston extrême de la rue ! J’adore la musique des Boss !

double-dragon-2-002.jpg

La jouabilité est un régal, on peut difficilement faire mieux en matière de beat'em all à l'ancienne. Néanmoins, certaines modifications par rapport au premier volet peuvent décevoir. Les niveaux sont toujours basés sur des environnements multi directionnels (déplacements en haut, en bas, à gauche, à droite), ce qui permet au joueur d'éviter certaines attaques notamment contre les boss qui ont parfois des portées de fou !!

Des combos au poing avec A, des combos au pied avec B. Un appui simultané sur A+B vous permet de vous accroupir pour esquiver une attaque (au lieu de faire un coup de pied sauté comme dans Double Dragon 1), et lorsque que vous ré-appuyez une nouvelle fois sur A+B, le héros fait un... SHORYUKEN !!! (Enfin quelque chose qui y ressemble grandement). Voici sur quoi les éditeurs ont travaillé, ce qui parait logique car les frères Lee se sont entraînés au combat de rue dans un dojo réputé où ils sont devenus professeurs !!

double-dragon-2-003.jpg

Autre nouveauté en matière de technique, lorsqu'un adversaire est à terre, avec une bonne distance, un bon timing et le bouton A ou B, votre héros peut sauter sur son ennemi pour lui mettre un coup de poing (dans le foie ou estomac, ou bouliches... c'est vous qui devez imaginer). Notez que ce combo SHORYUKEN + Ecrase bouliches vaut plus de points que n'importe quel combo poings ou pieds + Ecrase bouliches (pour les geeks). Petite régression par rapport au premier Double Dragon, les frères Lee ne peuvent plus ramasser les armes utilisées par leurs adversaires. Ce qui est dommage d'un coté, mais rattrapé par la qualité de la réalisation d'un autre.

double-dragon-2-004.jpg

Au total 4 niveaux dans lesquels vous devrez battre 4 Boss afin de rencontrer Anderson pour lui mettre une branlée à coups de SHORYUKEN + Ecrase bouliches. L'IA de Double Dragon II à été endurcie, en effet les ennemis peuvent esquiver vos attaques et contre-attaquer !!! Ce qui rend la tache plus difficile ! Dans le dernier niveau, vous allez re-rencontrer tous les BOSS que vous avez déjà buté (comme dans tout bon beat'em all qui se respecte). Le jeu se finit très rapidement, quel que soit le mode de difficulté. Je pense que 45 minutes feront l'affaire lorsqu'on connaît le jeu par cœur, 1 heure maximum lorsqu'on galère un peu. Le point fort de ce deuxième opus est le mode coopération 2 joueurs (avec 2 Game Boy bien sûr), qui n'est pas disponible dans le premier (dans le premier on jouait en alternance... Sur une Game Boy certes, mais chacun son tour).

4 suppos compte tenu des 4 seuls niveaux qui se torchent très vite. Mais Double Dragon II est un jeu très prenant et intense qui a un bon goût de reviens-y.

SUPPOS : 4/6
suppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpg

Publié dans RETROGAMING

Partager cet article

6 jeux Serious Sam pour moins de 4€ !

Publié le par Saucisse

serious-sam-promo.png

En ce moment 6 des jeux de la licence Serious Sam sont en vente sur http://www.indieroyale.com/

Le principe de ce site est simple : un prix minimum (3€39 au moment où je rédige cet article), et pour ce prix, ou plus, c'est vous qui voyez, vous repartez avec les 6 jeux ! Le prix monte petit à petit, il reste 72h actuellement.

A vous ensuite de choisir entre les télécharger directement sur votre PC, ou les installer via Steam.

Publié dans BONNES AFFAIRES !

Partager cet article

[AMAZON] Les bonnes affaires de la semaine

Publié le par Dr Floyd

Comme chaque semaine voici les bonnes affaires que l'on peut trouver actuellement sur Amazon.fr, sélectionnées par votre bon vieux Docteur barbu. Et pour rappel le port est gratuit dès 15 euros d'achats.

CONSOLE PS VITA à 234,99€ port gratuit
Si vous voulez recevoir le jour de sa sortie la PS Vita dans votre boite aux lettres, je vous conseille de la réserver dès à présent.



SAINTS ROW THE THIRD sur PS3 à 34,59€ port gratuit
Le "GTA Like" de l'année 2011, le jeu bac à sable le plus dégantée de l'histoire du jeu vidéo tout simplement. Désormais à prix plutôt sympa (34,99€ sur Xbox 360)



DUKE NUKEM FOREVER sur Xbox 360 à 9,95€
A ce prix là il serait dommage de passer à côté de ce nanar ! Il est même à 6,95€ sur PC ! 



KILLZONE 3 sur PS3 à 14,99€ 
Prix très sympa pour l'un des plus récents FPS de la PS3. Il manque juste 1 centime pour le port gratuit, arf.



NBA 2K11 Edition Michael Jordan sur PS3 à 10,95€
Si il ne vous faut pas à tout prix la version 2012, foncez sur l'édition 2011 du meilleur jeu de basket au monde !

Publié dans BONNES AFFAIRES !

Partager cet article

[BUZZ] La prochaine Xbox 6 fois plus puissante !?

Publié le par Dr Floyd

xbox 720

Douche froide au CES de Las Vegas Parano, la Xbox 720 n'a pas été présentée. Mais bon il faut dire que la rumeur semblait bidon, pourquoi Krokosoft aurait présenté sa console dans ce salon plutôt généraliste et pas du tout orienté jeux vidéo. On en revient donc à la rumeur de présentation à l'E3 en juin.


Mais de nouvelles rumeurs circulent aux USA depuis hier... en fait pas grand chose de bien neuf : le processeur Power PC est fabriqué par IBM et Global Foundries, et se nommerait Oban. La carte graphique serait une HD 6670 (ou issue de la série 7000 selon les sources), pour une puissance globale qui serait 6x supérieure à la Xbox 360, de la pure spéculation qui ne veut pas dire grand chose.... par contre la sortie pourrait être repoussée à 2013.

Heuuuuu... Une HD 6670 ? Étonnant, car dans le monde du PC c'est désormais une carte d'entrée de gamme. Bon, cela dit "elle serait dérivée" de la HD 6670, et sachant qu'une HD 6670 c'est très largement plus puissant que la Radeon X1800 de la Xbox 360. Sachant aussi qu'avec une carte totalement has-been de 2005 la Xbox 360 arrive à concurrencer bon nombre de PC actuels, le hardware des consoles étant très bien optimisé. IGN précise aussi que cette carte serait de toute façon plus puissante que celle embarquée dans la Wii U, si ça peut rassurer les fanboys anti-Nintendo.

Des rumeurs qui ne nous avancent pas à grand chose en fait... à part générer le buzz ;)

Publié dans NEWS

Partager cet article

La Sega Dreamcast relancée ?!

Publié le par Exoseth

dreamcast-delta-003.jpg

La Dreamcast... Que d'heures passées sur Crazy Taxi, Skies of Arcadia ou encore Soul Calibur !!!
La production s'est hélas arrêtée il y a un peu plus de 10 ans si je ne dis pas d'âneries. Et bien aujourd'hui, en 2012, un designer français, Elie Ahovi, a décidé de relancer ce petit bijou sous le nom de Sega Delta.

dreamcast-delta-001.jpg

Se voulant la moins encombrante possible, on vire les manettes, on vire aussi l'alimentation. Allez hop, du ménage ! Mais alors, comment nous allons contrôler les jeux ? Tout simplement avec nos nouveaux meilleurs amis : smartphone et tablette (!!!). Delta devrait être compatible avec les appareils fonctionnant sous Android, iOS, Windows Phone et Blackberry. Pour l'alimentation, là je suis plus sceptique puisqu'elle devrait embarquer un chargeur par induction...

dreamcast-delta-002.jpg

Mais ce n'est bien sûr qu'un délire de designer...

Publié dans NEWS

Partager cet article

[RETROGAMING] NBA Showdown'94 / Megadrive

Publié le par Warhol

NBA Showdown'94
Support : Sega MegaDrive
Existe aussi sur Super Nintendo
Editeur : Electronic Arts
Développeur : Electronic Arts Sports
Année : 1994

NBA-94-box.jpg

Sans vouloir absolument copier le désormais célèbre Usul, je dirais qu’il y a deux types de trentenaires : celui qui se rappelle de Michael Jordan et celui qui, comme moi, possède toutes ses cartes Upper Deck et Fleer de l’époque !! En 1994, le premier jouait à NBA Jam, et le second jouait à NBA Showdown ’94 !!!!! 

Plus sérieusement voilà un jeu de basket important puisqu’il s'agit du volet à cheval entre les deux séries mythiques d'Electronique Arts à savoir les "Bulls vs" et les Nba live. Et nous allons voir que s’il n’atteint pas encore la classe de son successeur, ce NBA Showdown tire tout de même bien son épingle du jeu.

NBA-94-001.jpg

Pour commencer parlons du contenu du jeu car NBA Showdown propose pour la première fois de choisir une des 27 équipes de la prestigieuse NBA (auparavant, dans les Bulls vs, il était seulement possible de prendre les équipes ayant participé aux playoffs de l’année antérieure). Et le moins que l’on puisse dire est qu’EA n’a pas fait les choses à moitié puisque l’intégralité des effectifs sont présents et la sortie tardive du titre (avril) aura même permis l’intégration des rookies (joueurs débutants) qui cette année là se nomment, s’il vous plait : Penny Hardaway, Chris Webber ou encore Jamal Mashburn. Le seul joueur absent, en raison d’un problème de licence, est Charles Barkley. Je rappelle au passage que Michael Jordan était à la retraite (sa première) cette année là !

NBA-94-002.jpg

Les modes de jeu ont eux aussi été amélioré car là où son prédécesseur ne proposait que deux modes (exhibition ou tournoi), NBA Showdown propose le «pack» devenu classique à savoir la possibilité de faire une saison (de 26 ou 82 matchs), des playoffs (un tournoi en 4 tours pour les incultes de la grosse balle orange) et bien sûr de simples exhibitions. A noter qu’il y a une sauvegarde par le biais des modes «Cont Season» et «Cont Playoffs». Aussi pour chaque mode de jeu vous pouvez déterminer la durée des quarts temps (2,5,8,12) ainsi que la difficulté (Rookie, Starter et All-Star). Tout ceci créant, pour l’époque, une immersion totale dans le monde de la NBA.

NBA-94-003.jpg

Et même si NBA Showdown représente une petite révolution par son contenu extrêmement riche pour l’époque, il faudra encore patienter un peu pour que les graphismes suivent le même chemin. En effet, lorsque l’on entre dans le vif du sujet, la première vision que l’on a est très proche de celle de son prédécesseur, Bulls Vs Blazers. Il faut quand même avouer, et heureusement, que les sprites se sont affinés, que les couleurs sont un peu moins «flashy» et que la ressemblance des personnages est plus poussée. Ainsi il est facile de reconnaître les joueurs les plus visuellement charismatiques comme Dennis Rodman avec sa crête blonde, Horace Grant et ses «goggles» ou encore Vlade Divac et sa barbe. A noté qu’un sosie de Robin Williams de l’époque (l’acteur, pas le chanteur Pop cocaïnomane) fait la présentation des débuts, mi-temps et fin de matchs !

Mais le principal effort visuel de cet opus tient dans son animation. Cette dernière, bien qu’encore un peu lente (même en version U.S.), est nettement plus soignée que jadis. Les mouvements d’attaques aux paniers ont notamment eu le droit à un relooking très complet et il est possible de voir, selon les caractéristiques et la position des joueurs (physique, sur le terrain), une multitude de layups et dunks en tous genres. La cerise sur le gâteau est, pour la dernière fois dans une simulation EA, la possibilité de «péter le plexi» du panier !!!

NBA-94-004.jpg

Fort de ses nouvelles animations, le gameplay tente de suivre le but visé par EA Sports, à savoir la simulation. En effet, s’il est possible de choisir dans les options du gameplay entre arcade, arcade custom et simulation, c’est cette dernière option qui offre au titre le plus d’intérêt. D’ailleurs le mode arcade de base n’enlève ni les fautes ni les règles mais simplement la fatigue et les blessures... La majorité des gens trouveront ce gameplay un peu rigide car si les commandes sont simples («A» pour tir/saut, «B» pour passe/changer de joueur, «C» pour temps mort/intercepter), l’adversaire vous colle aux fesses (sauf en mode rookie où ce dernier défend encore plus mal que Siaka Tiéné) et il faut un certain temps d’adaptation pour réussir à déborder un joueur sans provoquer une «charging foul» (faute offensive). Donc si les puristes (voir les acharnés, dont je fais partie) utiliseront les très nombreuses et complètes stratégies présentes telles que les «pick and roll», «double screen» ou «isolation» pour déjouer les pots de colle de l’ordi, les autres se retrouveront souvent à donner la balle à leur joueur le plus rapide (donc pas à Divac déjà...) ou à leur gâchette longue distance genre Dan Majerle (ça se prononce «Marley» selon George Eddy ... pourtant aucun lien, comme Karamazov).

nba-94-005.jpg

Enfin pour ce qui est du son, il se résume à sa musique d’intro et aux deux thèmes du menu... Car hormis quelques discrets bruits (un léger bruit de chaussures sur le parquet, le sifflet de l’arbitre et le ballon qui rebondit), le silence règne. Et ce n’est pas le commentateur (certainement parent avec Casper) qui relève le niveau puisque vous ne l'entendrez dire que trois choses : «three !!» lorsque vous marquez un 3pts (et ce n’est même pas systématique comme dans NBA Live 95), «shooting !!» et « oualalalala» lorsque la sirène de fin de jeu s'apprête à retentir. La foule quant à elle, ne s'enflammera que si vous partez au dunk et s'arrêtera avant même votre replacement en défense effectué. Certainement un hommage aux supporters du Stade Rennais...

NBA Showdown’94 est la première pierre de la révolution qu’entame EA Sports en basketball. La richesse de son contenu et ses quelques améliorations techniques ont servi de solides bases pour qu’apparaisse l’année suivante le Hit (non !! pas de Miami) : NBA Live 95.

SUPPOS : 5/6
suppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpg

Publié dans RETROGAMING

Partager cet article

Après le Xbox Live, le PSN... Le Nintendo Network !

Publié le par Dr Floyd

nintendo-network.png

Nintendo semble enfiiiiin vouloir changer
petit à petit de politique vis à vis du jeu en ligne, eux qui sont complètement à la bourre dans ce domaine. On commence d'ailleurs à voir des démos, et bientôt du DLC, sur le eShop de la 3DS, mais ce n'est qu'un début, car un nouveau logo vient de faire son apparition : Nintendo Network.

Un signe fort qui semble vouloir dire que BigN va désormais tenter de copier le PSN et le Xbox Live. Pas une révolution, mais un rattrapage du retard, en espérant que le service soit de qualité et non payant, quelque part un mix entre les deux services online proposés par la concurrence.

Publié dans NEWS

Partager cet article

Zelda Ocarina of Minecraft

Publié le par Dr Floyd

Certains ont du temps à perdre... voire des mois... Comme ces foux furieux fan de Zelda et de Minecraft qui se sont amusés a recréer brique par brique le monde de Hyrule ! Infirmiers, enfermez moi ces grands malades !

Publié dans INSOLITE

Partager cet article

[RETROGAMING] Super Mario Kart / Super Nes

Publié le par Tongpall

SUPER MARIO KART
Support : Super Nes
Editeur : Nintendo
Sortie : 1992 (Japon, USA), 1993 (Europe)

Super-mario-kart-snes.jpg

27 Aout 1992, Shigeru Miyamoto, le maître incontestable de Nintendo, produit officiellement au Japon Super Mario Kart sur la meilleure console du monde. Alors que le tremblement de terre Super Nintendo fait rage, et que certains gamers ce sont à peine remis de leur périple sur A Link to the Past ou bien de la parfaite plates-formes de Super Mario World, Nintendo frappe encore fort avec une adaptation de l'univers de Mario en jeu de course.

super-mario-kart-gamopat-001.png

Tadadadi, dida, dida-dida-di... Tatadi, Tadadi-di-di, tidadi-dida-di, ta-di-da-didi-da...

Bienvenue dans l'univers de Super Mario Kart. La magie Nintendo opère encore avec une innovation surprenante. Et si je vous dis que vous pouvez rouler en Kart avec Mario, Yoshi, La Princesse, Bowser, ou même Donkey Kong JR ! Et que non seulement vous faites la courses, mais que vous pouvez aussi vous mettre sur la gueule afin de terminer premier coûte que coûte ?! Vous penser sûrement que c'est une blague. Et bien non ! Nintendo prouve encore une fois que l'innovation vidéo-ludique est l'ingrédient du succès, et du bonheur des joueurs.


Écran titre, start, 1 joueur ou 2 joueurs, start, GP, Time trial, Match Race ou Battle mode.

C'est en lançant cette cartouche 16-bits grise et en écoutant la musique après le fameux logo Nintendo que vous ressentez déjà une forte excitation et l'impression que vous allez jouer à ce qui pour beaucoup de personnes et de magasines le meilleurs jeu de tout les temps. Bon je n'irais pas si loin, mais je dirais qu'il peut être considérer comme le meilleur jeu 16-bits toutes consoles confondues.

Précurseur dans le style, Nintendo mise sur le coté "fun" dans Super Mario Kart ainsi que sur la rejouabilité qui pour je pense est sans fin. Avec un choix de 8 pilotes, 2 gros, Bowser et DK JR., ayant une vitesse de pointe supérieure aux autres mais étant très lent au démarrage et lourd dans les virages. 2 légers, Koopa et Toad, très maniables, mais facilement bousculés. 2 moyens, Mario et Luigi, qui sont un compromis entre les 2 précédentes catégories, et enfin 2 autres moyens, Yoshi et la Princesse Peach qui sont sensiblement moins maniables que les Mario
brothers et plus rapides.

super-mario-kart-gamopat-002.png

Les Grand Prix :

Tous ce beau monde se joueront la première place dans pas moins de 4 Grand Prix comprenant chacun 5 courses.

Je vous offre un petit récapitulatif des circuit pour attiser vos souvenirs :

Coupe Champignon :
- Circuit Mario 1
- Plaine Donut 1
- Vallée Fantôme 1
- Château de Bowser 1
- Circuit Mario 2


Coupe Fleur :
- Île Choco 1
- Vallée Fantôme 2
- Plaine Donut 2
- Château de Bowser 2
- Circuit Mario 3

Coupe Étoile :
- Plage Koopa 1
- Île Choco 2
- Lac Vanille 1
- Château de Bowser 3
- Circuit Mario 4

Coupe Spéciale :
- Plaine Donut 3
- Plage Koopa 2
- Vallée Fantôme 3
- Lac Vanille 2
- Route Arc-en-Ciel

super-mario-kart-gamopat-003.png

Dans chacune des courses, des options sont à vôtre disposition. Car malgré le fait que Super Mario Kart soit un jeu de course, la team Nintendo a eu la très bonne idée de rajouter des options qui permettront au pilotes de se lancer des pièges afin de finir en haut de classement. Et autant le préciser, si votre coureur ne fini pas dans les 4 premiers, il se voit enlever une des 3 vies qu'il possède !


Les options...
Peaux de bananes, carapaces vertes et rouges (rouges étant à têtes chercheuses), l'étoile, rendant invincible, le champignon, et bien d'autres... Certaines options sont spécifiques aux pilotes contrôlés par l'ordinateur, comme la boule de Bowser ou le champi poison de Peach. Du coup, contrairement aux apparences, ce Super Mario Kart est bien loin d'être un jeu auquel on joue pour se balader en Kart pour se détendre ! Il y a vraiment un challenge monstrueux sachant que la quatrième coupe ne se débloque que lorsque les 3 premières sont terminés, et en plus il y a trois niveaux de difficultés; 50cc, 100cc, 150cc; Et je peux garantir que venir à bout du mode 150cc tiens de la maîtrise et/ou de la chance, et/ou de l'acharnement (qui n'a jamais essayé de faire les GP en 150cc à deux avec un qui fait les courses et un qui attend à coté des options pour poutrer les premiers ?)

Match Race, Time Trial et Battle Mode :

L'acharnement, le défouloir, Super Mario Kart offre plusieurs autre modes de jeu comme par exemple le Time Trial, sur lequel vous améliorerez vos temps sans cesse et vous le partagerez, non pas online bien sur comme dans MKWii, mais sur un petit post-it que vous collerait sur l'écran ou le casier de vos collègues le lendemain au boulot. Le mode Match Race, le moins excitant de tous, vous fera simplement faire une course à un contre un, ce qui pas tellement passionnant. En enfin le Battle Mode, qui est d'après les Mario Kart Fans le meilleur Battle Mode de tous les MK. 4 arènes, un contre un, des options, trois ballons, des options, des options, de la baston. Les ballons représentent le nombre de fois que votre pilote pourra être touché. Ce simple mode vous occupera déjà des dizaines d'heures à deux.

Super-mario-kart-gamopat-004.png

Nintendo et Miyamoto ne font pas dans la demi-mesure lorsqu'ils sortent un jeu de la licence des frères plombiers. Parce qu'à coté d'un gameplay simple mais parfait, les développeurs ont utilisé le fameux Mode 7 propre à la Super Nes qui avait déjà fait ses preuves auparavant avec le super rapide F-Zero. Avec un design coloré, le Mode 7 très bien exploité (on croirait réellement de la 3D), l'univers de Mario est extrêmement bien retranscrit, les différents niveaux vous rappel plusieurs zones explorés par Mario dans Super Mario World, le tout avec des musiques remixées pour l'occasion.

Un gameplay parfait certes, mais ceci veut tout de même dire que les joueurs auront besoin de skill pour exploiter les moindres failles, raccourcis et "gruges" de ce jeu. Après avoir dérapé dans les virages, corrigé ses sauts grâce au bouton de mini-saut, utilisé un champotte pour doubler Luigi en esquivant sont invulnérabilité redondante (Luigi est toujours en étoile), vos coureur aura accès à plusieurs passages secrets ou raccourcis qui pourront être exploités grâce à une plume (pour faire des gros sauts), ou un champotte (qui annule les pénalités de déplacement). Mais le skill n'est pas la seule chose nécessaire ! Une chatte monstrueuse peut vous sauver la vie ! Lorsque pleuvent les carapace rouges, éclairs, étoiles, et que vous courrez sur une course pleine de trous, le passage de premier à dernier et vice-versa peut durer 5 secondes.

Ce n'est que 5 mois plus tard que cet OVNI vidéo-ludique à débarqué dans notre belle France. Mais pourquoi 5 mois plus tard !? Les délais d'exportation étaient complètement ridicules dans les années 90, bref, cette énorme baffe encore donnée par Nintendo et Shigeru Miyamoto avec ce Super Mario Kart au monde entier propose ce qui est le meilleurs opus de la série et même du style, et aussi son précurseur. SMK brule toutes les règles des jeux de voitures habituels et transforme la course en une aventure palpitante est sans précédent.

SMK est un classique qu'il faut absolument posséder, car même aujourd'hui (2011) la rejouabilité est au rendez-vous, on ne s'en lasse pas. On regrette peut-être l'impossibilité de jouer à 4 avec un Multipad.

SUPPOS : 6/6
suppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpg

Publié dans RETROGAMING

Partager cet article

[GEEK] Star Wars Uncut, la version ultime !

Publié le par Dr Floyd

Star Wars Uncut, c'est la version ultime du premier Star Wars de George Lucas ! En réalité un projet lancé en 2009 par des fans. Leur but : refaire le film entièrement en demandant à des groupes de fans de produire 15 secondes d'images... avec les moyens du bord, et c'est surtout ça qui est drôle !

Voici aujourd'hui le résultat ! Cultissime ! Vous avez 2 heures devant vous ???

Publié dans GEEK

Partager cet article