Les puces R4 interdites chez les Rosbeefs

Publié le par Dr Floyd

R4-piratage-ds.png

Belle victoire de Nintendo au Royaume-Uni : La haute Cour de Londres a tranché : les linkers (et donc notamment les fameuses puces R4) sont désormais interdits dans leur pays. Une interdiction importante car c'est le premier marché européen pour Nintendo. 

Car oui, Gamopat et le barbu condamnent fermement le piratage, quel qu'il soit. Et encore plus quand il s'agit de jeux vidéo sur cartouche, ça se respecte un jeu cartouche bordel de sprite !

En attendant la même chose en France où la bataille fait encore rage : Débouté en première instance en 2009, Nintendo est aujourd'hui en appel.

Publié dans NEWS

Partager cet article

Il y a une application PSP pour ça...

Publié le par Dr Floyd

jeu-stupide-jap-psp.jpg

Un concept stupide avec des filles en jupes ? C'est forcement japonais et ça s'appelle aujourd'hui Bijin-Tokei Portable. Une "application" PSP vendue 300 yens à partir du 10 août prochain et qui verra de jeunes filles vous donner l'heure... Oui c'est tout.

Mais je peux vous garantir que ça va fonctionner au Japon, surtout qu'il y aura 1000 photos de 350 jeunes filles en jupes très très courtes....

Publié dans HOT!

Partager cet article

Akai Katana, le nouveau shoot de Cave

Publié le par Dr Floyd

shoot-cave-katana.png

Cave semble se remettre un peu au travail après une période assez fainéante de "recyclage". Après Death Smiles voici un nouveau shoot à l'horizontal : Akai Katana. On a même une vidéo en stock du dernier "location test" :

 



Ça fait vraiment plaisir de revoir des shoots à l'horizontal chez Cave après une overdose de Sama Dodon Esp Mushihime Pachi Galuda. Mais bon ça reste du Cave : du jeu à boulettes pour psychopathes.

> Source

Publié dans NEWS

Partager cet article

GTA V à Hollywood ?

Publié le par Dr Floyd

gta 5

GTA Và Hollywood !? C'est ce que la rumeur semble vouloir répandre... Il faut dire que les personnes missionnées dans la ville pour faire du repérage et prendre des photos ne sont pas vraiment discrètes ! Ce qui risque de décevoir ceux qui espéraient un GTA en France !

Publié dans NEWS

Partager cet article

Croco-News

Publié le par Monsieur Sucre

croconews 03

 Selon le prophète clownesque du jeu vidéo, notre Michael Pachter préféré, la Nintendo 3DS va connaître un succès monstrueux (sans blague ?) et Nintendo pourrait la vendre très chère sans aucun problème, même à un tarif supérieur à 250$. Pachter, l'ami des riches.

 Si on voit déjà circuler des vidéos de Street Fighter X Tekken, le Yoshinori Ono vient de calmer tout le monde en annonçant que le développement ne venait que commencer et qu'il faudrait au minimum encore 2 ans pour le voir débarquer ! Donc ne nous enflammons pas pour un banal jeu de baston qui risque de n'apporter aucune évolution au genre.

 A force de vouloir éradiquer les tricheurs sur Call of Duty Modern Warfare 2 il fallait bien que cela arrive un jour : Suite à une "erreur technique" (encore un stagiaire viré ?) Valve a supprimé 12 000 comptes de joueurs honnêtes ! Mais bon Valve a vite rattrapé le coup en offrant à chaque victime deux copies de Left 4 Dead 2. Zut je n'ai pas été victime de la boulette !

Publié dans NEWS

Partager cet article

Starcraft II, 12 ans après !

Publié le par Dr Floyd

starcraft-logo.jpg

Comment ne pas en parler ? C'est aujourd'hui qu'est sorti Starcraft II... 12 ans après le premier. J'ai l'impression que c'était hier. Le succès était assuré par avance et Blizzard annonce déjà que 750 000 joueurs se sont connectés aujourd'hui ! Bordel de sprite !


Starcraft, c'est plus qu'un jeu vidéo, c'est un phénomène de société, du moins en Corée du Sud où ce jeu est cultissime. Certains économistes vont jusqu'à dire que le pays s'est redressé en partie grâce à ce jeu et l'engouement pour pour le secteur du jeu sur PC. Sauf que lié à ça on a vu apparaître une nouvelle pathologie avec des joueurs complètement dépendants qui ont perdu tout notion de la réalité jusqu'à passer l'arme à gauche devant leur écran.

Sinon, vous saviez peut-être qu'il existe une version console de Starcraft ? Oui oui, Starcraft 64 (voir notre test vidéo), jamais sorti en Europe, même si il existe une version PAL très rare sortie chez les kangourous australiens !

Publié dans NEWS

Partager cet article

Les maîtres du code bossent comme des malades

Publié le par Dr Floyd

Codemasters, les maîtres du code, font leur petit bonhomme de chemin, avec de bonnes licences, sans tomber dans le casual et le ridicule depuis comme l'a fait Ubisoft. James MacDonald, grand maître du code, nous confirme qu'après l'arrivée de la F1 (pour les fans du genre) et du très attendu FPS Bodycount, les grosses licences vont ressurgir :

"Nous avons un lancement majeur avec F1 qui arrivera en septembre et qui est développé dans notre studio de Birmingham, et nous espérons y établir de nouvelles licences. Notre studio de Guildford est en train de travailler dur sur Bodycount, et nous cherchons à pousser cette licence de plus en plus avec l'addition de plus de licences. A Southam ça avance à pleine vapeur avec la prochaine itération de notre série Flashpoint, tout comme les prochains Dirt et Grid. Ce sera intéressant de voir comment tout va se goupiller."

Un nouveau Grid (pourquoi pas), un nouveau Dirt (après un fabuleux Dirt 2) mais aussi un nouveau Flashpoint, et là ce n'était pas gagné car c'est un jeu peu reconnu par le grand public et dont la dernière version a été assez critiqué par les fans de la licence sur PC (même si chez Gamopat on adore)

F1, BodyCount, Grid 2, Dirt 3, nouveau FlashPoint... Ça bosse dur chez Codemasters.

codemasters.jpg
Les maîtres du code en 1985, quand CodeMasters fut créé par deux bytos imberbes (David et Richard Darling) qui programmaient des jeux pour ZX Spectrum... dans leur chambre ! Vraiment une autre époque !

Publié dans NEWS

Partager cet article

Street Fighter III 3rd Strike Online Edition annoncé !

Publié le par KutCobain60

sf3-3rnd-strike-online.jpg

Après Super Street Fighter II Turbo HD Remix Capcom remet ça avec un remake de Street Fighter III : 3rd Strike (auquel est imputé un  "Online Edition"), épisode cultissime sorti à l'origine sur Arcade et Dreamcast. Le jeu vient d'être annoncé à la Comic-Con par l'honorable producteur Yoshinori Ono.


Aucune autre info n'a filtrée (à part le titre !) mais il ne fait aucun doute que ce jeu subira une refonte graphique et sera jouable en online. Et parions un Atari 2600 que ce sera hélas exclusivement en téléchargement (?).

Espérons une réalisation et une refonte HD mieux maîtrisée de la part de Capcom car on se souvient du ratage complet de SSF II HD Remix. Un massacre de ce chef d'oeuvre absolu (le meilleur jeu de baston 2D pour beaucoup de gamers) serait insupportable.

Publié dans NEWS

Partager cet article

Bonnes affaires

Publié le par RueDuCommerce

manettes-rue-du-commerce.png

Partager cet article

Street Fighter Vs Tekken : des images qui bougent !

Publié le par KurtCobain60

st---tekken.png

Pour la Comic-con, les amateurs de baston ont été gâtés avec la présentation attendue des cross-over Street Fighter X Tekken et de Tekken X Street Fighter prévus pour Xbox 360 et PS3.


Pour rappel le premier jeu sera développé par Capcom, et réutilisera le moteur graphique de SF IV, pour un jeu de baston 2,5D. Il sera dirigé par Yoshinori Ono, et développé par les "éminents créateurs de chez Capcom". On sait qu'il y aura un mode Tag Team dans les options. Le deuxième quant à lui est développé par Namco Bandaï, et utilisera le moteur de Tekken 6, donc totalement en 3D.

Allez hop séquence de gameplay de la version Capcom :



La date de sortie, très précise, est fixée à "pas avant un moment". Vous êtes impatient ?

Publié dans NEWS

Partager cet article

[RETROGAMING] Fatal Fury / Arcade & NeoGeo

Publié le par Keneda

fatal-fury-ref.png Fatal Fury
Testé sur : Arcade, Neo Geo AES

Existe également sur Megadrive, Snes, PC Engine, Saturn, PS1, GameGear, NeoGeo Pocket Color, Gameboy...

Editeur : SNK


Sortie : 1991


Nous sommes en 1991, Capcom cartonne avec son hit planétaire : Street fighter II. Mais SNK ne s’en laisse pas compter et décide de lancer son propre jeu de baston. C’est ainsi que Fatal Fury voit le jour.

Terry Bogard est de retour à South Town pour venger la mort de son père. Accompagné de son frère Andy et de Joe, ils sont bien décidés à botter le cul du parrain local, Geese Howard.

Techniquement, le titre n’est pas loin du niveau graphique de son illustre concurrent. SNK ajoute même un petit bonus avec des changements dans les décors entre les rounds (passage du jour à la nuit, du soleil à la pluie). En ce qui concerne les environnements, on retrouve le cahier des charges classique pour ce type de jeu, avec le temple, la rue, la plage… La progression entre ces différents lieux est matérialisée par des déplacements sur une carte.

fatal-fury-001.jpg
I'm fighting in the rain....

Au niveau du gameplay, on est hélas plus proche de Street Fighter I. En effet, on ne dispose que d’un seul coup de poing, d’un seul coup de pied, et d’une projection. Les coups spéciaux sont également présents, mais ceux ci sont à l’instar du jeux précité trop puissants. Rapidement, on ne cherchera plus qu’à se placer et attendre le bon moment pour en placer un, ce qui d’une certaine manière fausse et réduit le gameplay. On se retrouve ainsi à combattre de la même manière contre la quasi-totalité des adversaires. Toutefois contre certains adversaires comme Billy qui attaque fréquemment à distance, il est recommandé d’alterner avec du corps à corps classique.

Cependant les développeurs vont introduire une idée avant-gardiste, le changement de plan. Certes dans ce premier opus, son utilisation est limitée, on ne peut changer de plan soi-même, il faut suivre l’adversaire, soit en se décalant, soit en procédant à une attaque aérienne. Cette idée est indéniablement innovante et va contribuer à aider la série à se démarquer du hit de capcom.

fatal-fury-002.jpg
No shame !

Autre particularité, le soft est jouable à deux, non en versus comme l’on pourrait s'y attendre, mais en coopération ! On pourra donc se retrouver lâchement à deux contre un adversaire. Cependant, cette avantage numérique sera de courte durée, et vous serez forcé de retourner votre veste à l’issu de ce combat et d’affronter votre partenaire. On termine bien entendu par le big boss, Geese howard himself ! On notera ici que ce dernier est bien moins ambitieux que Bison, car il cherche seulement à prendre le contrôle de la ville, alors que son confrère cherche à conquérir le monde !

Bien que recelant quelques bonnes idées, ce soft est en quelque sorte une version 1.5 de Street Fighter, qui plaira surtout aux retro-gamers curieux de découvrir le premier Fatal Fury. Les autres passeront leur chemin.

SUPPOS : 2/6
suppo.jpgsuppo.jpg

Publié dans RETROGAMING

Partager cet article

[TEST] Mirror's Edge / PS3

Publié le par KurtCobain60

 mirror-edge-titre.jpg MIRRO'S EDGE
Support
: PS3
Existe également sur Xbox 360 et PC


Editeur
: EA Games

Développeur : Dice

Sortie
: 2008


En 1981 Donkey Kong invente le jeu de plateformes. En 1997, Super Mario 64 le démocratise en 3D. En 2008, Mirror's Edge le réadapte à la sauce première personne et acrobaties vertigineuses. Attiré par le dernier critère, le Gamopat que je suis n'a pas hésité un seconde en le voyant a 10€ en grandes surfaces. Et cet argent n'est pas perdu, loin de là.

Bon, le scénario ne brille pas par son originalité et est d'un prévisible à couper le souffle. On dirige Faith, une messagère dont la mission consiste à livrer des informations dans une ville aseptisée où tout est sous contrôle, à la Yamakasi bien sur. Mais un beau jour, sa sœurette adorée se retrouve arrêtée pour un meurtre qu'elle n'a pas commis. Son sang ne faisant qu'un tour, Faith va se lancer a la recherche de ceux qui ont montés cette infâme conspiration, pour que la vérité éclate enfin.

Voilà en gros ce qui justifie que l'on se retrouve à crapahuter sur les toits (mais pas que) des immeubles de cette ville. Ville qui par ailleurs se remarque agréablement par un design étonnant, mais charmant. En effet, presque tout est blanc, les quelques couleurs sont claires et filtrées et donnent un effet aseptisé, un peu comme dans un hôpital géant où les habitants seraient tous des Gamopat. On tombe vite sous le charme.

mirror-edge-001.jpg

Le graphisme en général est d'un très bon niveau : les animations sont très soignées, la modélisation des personnages excellente (car même si elle n'est ni photoréaliste, ni cartoon, plutôt un mélange des deux, on accroche vite à ces personnages originaux et hauts en couleur), et les décors, en intérieur comme en extérieur, sont très soignés et donne vraiment envie d'explorer cette ville de fond en combles. Donc un bon point. Par contre, le style des cinématiques, typé manga ne plaira pas a tout le monde (en plus ça ressemble à un clip de Jena Lee).

Passons sur un autre très bon point : le gameplay. Les habitués de FPS retrouveront vite leurs marque dans la maniabilité, si on excepte la présence surprenante des bouton de saut et de baisse sur les gâchette frontales. Malgré tout, on s'y fait très vite, et on enchaîne rapidement les cascades, grâce a une maniabilité intuitive des plus agréables. Le nombre de mouvements réalisables par Faith est assez étoffé, avec des courses murales, de longues glissades sous les obstacles, etc.

mirror-edge-002.jpg

Par contre, le système de combat ne tiens pas vraiment la route, du moins quand il s'agit d'armes a feu. En effet, Faith a la possibilité de désarmer ses ennemis, ou de ramasser leurs armes pour s'en servir contre les autres. Mais malheureusement, ces phases se révèlent vraiment trop molles. De plus, la maniabilité générale s'en retrouve grandement alourdie. Si Faith ne se saisit que d'un pistolet, elle sera toujours capables d'effectuer la plupart de ses mouvements. Mais dès qu'elle passe à un fusil ou autre, plus moyen de sauter, la vitesse se retrouve diminuée de façon drastique, ce qui oblige à lâcher l'arme lors des fusillades. Rageant dans certaines phases. Mais pour ce qui est du corps a corps, on a le droit a du très correct, les coups s'enchaînent bien, et sont réalisables en saut ou en glissade pour en accroître l'efficacité.

Là, nous arrivons au plus gros défaut du jeu, sa durée de vie, qui se limite a deux après midi en mode normal. Surtout que la faible difficulté n'arrange pas les choses. Notons également la présence d'un mode parcours, et d'un contre la montre, tentants vainement de rallonger l'expérience de jeu.

En conclusion, nous avons le droit a un excellent jeu original, trouvable aujourd'hui à un prix dérisoire, mais qui pèche par sa durée de vie dramatiquement courte. On attends la suite.

SUPPOS : 5/6

suppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpg

Publié dans TESTS

Partager cet article