MARIO KART Wii : LE SUCCES AU RENDEZ-VOUS

Publié le par Dr Floyd

Cà y est la "mécanique" Mario Kart Wii est lancée ! Au japon le jeu se serait vendu à 300 000 exemplaires le jour de sa sortie, soit un bien meilleur succès que son prédécesseur Mario kart Double Dash sur la "Wii de 2001" sans télécommande (nom de code Gamecube) qui n'avait fait que 160 000 exemplaires... Mais depuis Nintendo est devenu un expert en bluff marketing ;-) 

Le jeu va t-il battre le record absolu détenu par Super Smash Bros Brawl qui s'est vendu à 1.4 millions d'exemplaires sur une semaine ? Çà va être difficile, attendons les chiffres de jeudi prochain.

Pour la France, comme toujours il est impossible de connaître les chiffres, où alors avec 4 ou 5 semaines de retard, mais on parle de 130 000 exemplaires vendus, ce qui est considérable pour notre cher pays.

Mario Kart Wii est en test dans les labos ultra-secrets de la zone 51 de Gamopat, verdict d'ici quelques jours !

Publié dans NEWS

Partager cet article

RESISTANCE 2 : LA VIDEO QUI DECHIRE TOUT

Publié le par Dr Floyd

Comment ne pas résister à Resistance 2 après une telle vidéo nous dévoilant toute la puissance de la PS3. On y découvre du gameplay "in-game" et plein d'infos croustillantes ! Heu... En fait le genre de vidéo que balancent les éditeurs qui ont un mauvais jeu à sortir...

Il faut dire que Resistance premier du nom n'est pas une franche réussite ; le genre FPS n'étant pas vraiment adapté à la PS3 avec sa manette Dualshock imprécise et sa puissance graphique qui pour l'instant n'est toujours que théorique 18 mois après son lancement !



Publié dans NEWS

Partager cet article

LE ZAPPING DE LA SEMAINE

Publié le par Dr Floyd

Publié dans LE ZAPPING

Partager cet article

TEST : IKARUGA / XBOX LIVE ARCADE

Publié le par Dr Floyd

Developpeur : Treasure
Support : Xbox Live Arcade
Année : 2008




Ikaruga, à la seule évocation de ce nom le Gamopat se met à genoux et idolâtre ce shoot'em up mythique... Mythique certes, mais surtout du fait que ce jeu était un dernier hommage de Treasure à la défunte Dreamcast de Sega.  La réputation de ce titre est-elle vraiment méritée ? Redécouvrons ensemble ce jeu sur le Xbox Live Arcade.

 

Bon, c'est un shoot'em up, on va donc passer le scénario qui ne présente aucun intérêt : il faut casser du vaisseau ennemi, point barre. Ikaruga pourrait sembler très banal : un shoot vertical avec fonds et animations en 3D, mais avec un gameplay 2D (sans oublier les grandes bandes noires sur les cotés...), un bouton pour tirer (tir en continue en laissant le bouton pressé, grrrr...), un bouton pour lancer des missiles quand ils sont disponibles... et ce qui fait tout la spécificité du jeu : un bouton pour switcher entre 2 couleurs : vaisseau blanc ou vaisseau noir. C'est sur cet étrange principe que Ikaruga se démarque.



Les fameuses bandes noires...

Les ennemis sont eux aussi de 2 couleurs : noirs ou blancs. Les tirs de votre vaisseau blanc seront deux fois plus efficaces sur les ennemis noirs, et inversement. Ensuite, les tirs ennemis de votre couleur ne représentent aucun danger pour vous, vous absorbez même leur énergie (ce qui remplit votre jauge de missile)... Enfin, si vous détruisez une ennemi de la même couleur que vous, celui ci lache de petites boulettes à récupérer. Vous suivez ? Un concept vraiment tordu qui ne plaira pas à tout le monde, et je vous le dit clairement, pas au vieux gamopat barbu que je suis !


A noter aussi un système de points bonus : quand vous abattez 3 ennemis de la même couleur, vous créer une "chain", c'est à dire un combo. Abattez ensuite 3 ennemis de l'autre couleur et vous doublez votre bonus de points, et ainsi de suite... Une info importante pour les fanatiques de scoring et de classement ! Et bien sur à chaque fin de stage vous affrontez un big boss coriace.

 


En co-op c'est toujours plus facile !

Alors la réalisation est de très bon niveau, encore faut-il accepter le fait de jouer avec de grandes bandes noires sur les cotés ! Les télés modernes 16/9 n'étant pas trop adaptées à ce genre de jeu d'arcade ! Les animations de fond 3D sont superbes, le tout est ultra fluide, les animations des vaisseaux ennemis sublimes, les musiques sympa... mais çà manque quand même de charisme et de personnalité je trouve. A noter la possibilité d'y jouer à deux en coopération.


Les défauts de Ikaruga sont nombreux : les bandes noires, un concept "puzzle" qui peut agacer, une seule arme, la gâchette toujours pressée, et seulement 5 stages assez courts. Aussi ce shoot'em up est de la famille des "par coeur", c'est à dire qu'il est difficile, mais à force d'y jouer vous apprenez par coeur ce qu'il faut faire pour progresser et finalement venir à bout des 5 stages. Il s'oppose aux shoots "réflexes" où il n'y a pas besoin d'apprendre le jeu par coeur, où seuls les réflexes comptent. Je pense à de très vieux shoot (mais ce sont les meilleurs) comme Xevious ou 1942, où une bonne maîtrise de soit suffisent à aller très loin dans le jeu sans le connaître.



Réalisez des "chains" pour gonfler votre score

Nous sommes sur le Xbox Live, donc tous les records sont sauvegardés, le classement de chaque joueur dans le monde, par stage, par partie, par semaine, etc... C'est ce qui peut vous accrocher à ce jeu : devenir un expert et vous placer parmi les tous meilleurs joueurs mondiaux ! D'ailleurs dès le premiers jour certains ont déjà atteint des scores faramineux, des habitués qui connaissaient bien sûr déjà le jeu par coeur !


Ikaruga, on aime ou on aime pas. Ce système de switch de couleur et de règles absurdes ne me permet pas personnellement de vraiment rentrer dans le jeu... car même pour un shoot'em up je dois me sentir au coeur de l'action, et non pas assister à un étrange puzzle shoot game ! La réputation de ce jeu s'est essentiellement faite "grâce" à la mort de la Dreamcast. Ceci dit je peux comprendre que certains hardcore gamers puissent apprécier. Si vous ne connaissez pas, testez la démo avant tout. En tout cas une très belle initiative sur le Xbox Live.

SUPPOS : 3/6

Publié dans TESTS

Partager cet article

GAME, DROGUE & ROCK'N ROLL !

Publié le par Elodiebo

Amis Gamopats, mauvaise nouvelle, le Doc s’est fait doublé… Apparemment, les pilules de couleur ont l’air d’être un concept plus vendeur que les suppos…

Le site japonais Cyber Gadget, spécialiste des accessoires pour console, a investi dans le marché des pilules pour hardcore gamers.

En effet, deux variétés sont disponibles depuis le 8 avril pour 5,4 € la boite de 30 : l’une à la myrtille pour augmenter l’acuité visuelle, l’autre à l’acide DHA, pour renforcer la concentration des joueurs. Le site conseille une utilisation quotidienne, au rythme de deux par jours.



Nintendo devrait lier un partenariat avec Cyber Gadget pour vendre la Wii : chacun a bien besoin d’une petite pilule magique pour mieux discerner la détection de mouvement de la console de BigN…

Sinon, ruez vous dessus pour jouer des nuits entières à Lea passion Vétérinaire !

Publié dans NEWS

Partager cet article

VERS UNE NINTENDO DS 2 ?!

Publié le par Dr Floyd

Comme Gamopat le répète depuis quelques semaine : la Nintendo DS Lite a tellement connu un énorme succès que le marché est déjà saturé et qu'elle sera de ce fait bientôt en fin de vie.

Et c'est la très grosse rumeur du week-end lancée par Dieu (Famitsu) et Bloomberg Japan : Nintendo devrait présenter sa nouvelle Nintendo DS lors de l'E3 en juillet ! Il est vrai que Nintendo apporte tous les 2 ans une "révision" de son hardware consoles portables, donc ce n'est pas forcement un gros scoop.



Reste à deviner ce que va nous pondre Nintendo... Un simple design amélioré ? De nouvelles fonctionnalités ? où un update hardware, style une meilleure définition graphique, plus de puissance 3D ? Votre pronostic ?

Publié dans NEWS

Partager cet article

TEST FLASH : HOTEL DUSK ROOM 215 / NINTENDO DS

Publié le par Keneda57

Editeur : Nintendo
Developpeur : Cing
Support : Nintendo DS
Année : 2007





Un regard perdu, un coup de feu qui retenti, une silhouette qui s'effondre, un souvenir qui revient à la surface.... Vous pénétrez dans l'hotel Dusk.


Tout d'abord il est difficile de qualifier ce jeu. On pourrait le définir comme un roman interactif entrecoupé de séquences point'n click au stylet. Vous incarnez Kyle Hide, ex-flic, aujourd'hui représentant. Mais très vite on découvrira qu'il ne se limite pas à ce rôle. Il est envoyé pour son travail à l'hôtel Dusk, petit rad au bord de la route. Sur le chemin, il rencontre une jeune fille muette qu'il va accompagner à l'hôtel (en gentleman bien entendu..). Dans ce lieu, il rencontrera des personnes diverses, de l'ex pick-pocket à la bimbo de passage. Tout ces personnages auront un lien avec son passé, et notamment avec la disparition de son coéquipier qui l'a trahi.




Les dialogues, plus ou moins interactifs selon leur importance, se font sur deux écrans de manière verticale. Les déplacements se font au stylet via l'écran tactile. Ce même stylet est utilisé pour examiner les objets et résoudre de petites énigmes qui alternent avec les phases de dialogue. Le tout est cependant assez linéaire, ce qui convient finalement assez bien à ce genre de jeux. Lors de certains dialogues importants qui s'apparentent d'ailleurs plus à des interrogatoires il faudra faire attention à vos réponses et à vos questions pour ne pas braquer vos interlocuteurs et vous prendre un game-over dans les dents.




Graphiquement les phases de dialogue/lecture façon BD sont plutôt réussies et agréables. Les déplacements s'effectuent dans un environnement 3D de facture correcte pour la console, même si hors dialogue la présence des personnages 2D n'est pas du plus bel effet. La bande son est inégale, certains thèmes jazzy colleront bien à l'ambiance alors que d'autres seront vite agaçants.

Le principal intérêt du jeu est bien l'intrigue elle même, tortueuse et à tiroirs comme on les aime. Tout les protagonistes ont un passé lourd que vous prendrez plaisir à décortiquer au cours de la petite dizaine d'heures qui vous y passerez.




Hotel Dusk ne plaira pas à tout le monde. Ses lourdeurs et ses répétitions en décourageront certains. Les autres, portés par la narration, passeront outre ces quelques défauts.


SUPPOS : 3/6

Publié dans TESTS

Partager cet article

LE GAMOPAT EST-IL VIEUX ?

Publié le par BadJoke

Oulah je vous vois venir ! « Comment ?! Nous vieux ?!... Jeune con ! ». Seulement la question se pose…

Mais pour bien poser la question, décortiquons la. En fait qu’est qu’un gamopat ? C’est tout simplement quelqu’un, ni totalement passéiste, ni totalement réfractaire, qui préfère a la blancheur et a la froideur de la technologie vidéo-ludique actuelle, la chaleur et les couleurs ‘kitsch’ des vieux jeux… Bref ce que l’on appelle le ‘Rétro Gaming’, qui est l’une des nombreuses branche du courant appelé ‘Vintage’. Et ce courant n’est pas l’œuvre de vieux de la vieille, regrettant le bon vieux temps et toutes ses bonnes choses, mais bien un courant d’idées lancé par la nouvelle génération. Après ce petit recap’ historique et grammatical, étudions les raisons de ce courant, et plus spécifiquement de la partie, jeux vidéo.

Enfin c’est vrai quoi ! Pourquoi nous, jeunes cons, ayant accès a toute la technologie qui semblait futuriste à nos parents lorsqu’ils lisaient H.G. Wells, Internet, télé numérique, téléphonie portable, mp3, mp4, consoles de jeu plus puissantes que l’ordinateur de Mr Martin, pourquoi diable avons-nous envie de nous saper comme il y a 20 ans, de rouler sur des vieux Vespa, d’écouter nos musiques sur de vieilles platines vinyles et de nous replonger dans les poussiéreux pixels des jeux antiques…

Esquissons une réponse à cette question. Prenons en exemple un jeune, que nous nommeront Ithyphallique, par facilité, mais aussi parce que nous le pouvons. Cherchons ensemble les raisons d’un tel comportement. D’abord dans les raisons les plus évidentes. Ithyphallique est donc un jeune homme, entre 17 et 25 ans. Il a la même vie que ces amis entre les cours, les parents et ses passions. Hors ces passions ont toujours été les mêmes que ces amis. Il joue à la Playstation 3, à PES, GTA IV et autre FPS… Mais Ithyphallique lui, ne ressent pas de plaisir a jouer a ces jeux trop beaux, trop surfait… Un jour en rentrant de cours, il passe devant une vieille vitrine toute poussiéreuse. C’est un magasin de jeux vidéo, qui n’est ni une chaîne, ni un supermarché… Quel choc pour Ithyphallique qui n’était jamais rentré dans un endroit où l’on ne vendait pas des jeux vidéo au poids, sans savoir vraiment ce qu’on vendait… Ce magasin était un drôle d’antre, ou le vendeur ne vous disait pas qu’un jeu était bon pour vous le vendre mais parce qu’il était bon !

Alors le jeune homme entame la discussion avec le vendeur et se rends compte que les jeux vidéo ne sont pas nés avec la PS1… Il entre alors dans un monde merveilleux de pixel, de scénarios cinématographiques, de jeux pas forcement très beaux, mais très attachants, peut être a cause de leurs maladresses, bref dans un monde ou les concepteurs faisaient avec ce qu’ils avait, c'est-à-dire pas grand-chose, et le faisait bien.

Enthousiasmé, il s’achète sa première console, dite rétro. Faisons ici notre première parenthèse. Je ne donnerai aucune indication quand à cette console, mais pour la réalité historique, il faut avouer que les consoles les plus accessibles en magasin sont les 16 bits. Mais ne voulant pas éveiller quelques vieilles querelles quand à la qualité des deux grandes représentantes de cette génération, nous ne feront rien pour provoquer la colère d’une des deux parties.

Ithyphallique achète donc une Mégadrive, car comme le dit le vendeur, c’est la meilleure. Rentrant chez lui il la branche sur sa télé, et joue a ses premiers jeux achetés, Sonic et Street of Rage II, vendu 15€ par le vendeur, qui avait bien gagné sa journée… Et là, c’est le coup final, le feu d’artifice, l’achèvement, la fin des haricots, le point à la ligne.

Le jeune homme tombe amoureux de sa console, et ne tarde pas à faire partager sa folle passion avec ses amis. Certains adhéreront, d’autres non, tout comme certains aiment le rock et d’autre non...

EPILOGUE : Aujourd’hui Ithyphallique et ses amis, en marge des soirée Pizza-Bière-Foot, se font des soirée Pizza-Bière-Kick Off, habillés de vieilles sneakers, en écoutant du Rap US sur leur platine… Jeunesse décadente !

Le lecteur se sent il plus éclairée quand aux raisons qui poussent les jeunes a se tourner vers le passé ? NON ?! Alors je ne vois pas ce qu’il vous faut… C’est vrai quoi… C’est pas compliqué pourtant… Et bien débrouillez vous… Bande de !

C’était, « Le Gamopat, un vieux ? » ou comment faire semblant d’avoir une réponse à une question aussi ridicule qu’inutile, et en profiter pour raconter sa vie.

Publié dans EDITO

Partager cet article

TREASURE BOSSE SUR LA Wii !

Publié le par Dr Floyd

Treasure, le mythique développeur japonais, vient d'annoncer être en train de bosser sur deux titres Nintendo Wii ! Mais on se sait rien, à part le fait que les jeux seront en 3D.

C'est la porte ouverte aux spéculations les plus folles : Radiant Silvergun Wii ? Ikarugawii ? Gunstar Heroes 3D ? ou de nouveaux jeux bien casuals adaptés au large public de la Wii pour en vendre par brouettes
?

Dr Ikaruga Training
?

Publié dans NEWS

Partager cet article

JAPON : LA PSP EN ORBITE

Publié le par Dr Floyd



Une PSP en orbite cette semaine au Japon grace bien sûr à Monster Hunter Portable 2nd G qui fait un malheur. La concurrence est KO debout ! Surtout la PS3 dont la situation devient vraiment préoccupante, à se demander si elle ne va pas connaître le sort de la Xbox 360 ! Quelle drôle de génération de console dont personne ne veut !


  Top ventes consoles / Japon 
31 mars au 6 avril 2008
Semaine 

2008 

Total

1. PSP 120.964 1.229.780 8.831.374
2. Nintendo DS 55.190 1.105.338 22.278.389
3. Wii 44.618 1.100.061 5.716.221
4. PlayStation 3 11.303 357.893 1.999.569
5. PlayStation 2 10.423 177.519 21.104.556
6. Xbox 360 1.452 48.498 555.839

Publié dans TOP DES VENTES

Partager cet article

LE PLEIN DE VIRTUAL CONSOLE

Publié le par Dr Floyd

C'est vendredi, et c'est une assiette pleine de raviolis que vous propose aujourd'hui Virtual Console : 4 titres sur les deux supports dernièrement débarqués : la Sega Master System et le Commodore 64.


WONDER BOY (Master System)
5€, 500 Wii points, 2000 étoiles
Un "garçon merveilleux" dont la copine a été enlevée ! Un célèbre petit jeu de plate-forme sur 9 niveaux, divisés chacun en 4 stages.


FANTASY ZONE (Master System)
5€, 500 Wii points, 2000 étoiles
Un shoot'em up très agréable de Sega façon "Parodius" dans un monde aux couleurs acidulées, pour les fans de Charlotte aux Fraises ;)


IMPOSSIBLE MISSION (Commodore 64, 1984)
5€, 500 Wii points, 2000 étoiles
Un jeu de plate-forme conçu par Epyx. Vous jouez le rôle d'un agent secret chargé de s'infiltrer dans la forteresse d'un professeur fou qui a piraté les ordinateurs de la sécurité nationale. Un jeu de précision "au pixel près" que seuls les gamopats barbus ayant pratiqués en 1984 peuvent apprécier ! Adapté sur tous les micros 8 bits, à l'époque il sort également sur Atari 7800.


CALIFORNIA GAMES (Commodore 64)
5€, 500 Wii points, 2000 étoiles
Un jeu milti-épreuves signé Epyx, non pas de disciplines olympiques mais de sports pratiqués en Californie : le BMX, le fresbee, le footbag, le skateboard, le roller et le surf. Il sera adapté sur les consoles de l'époque : Nes, Master System, Lynx, Megadrive et même Atari 2600 !


A la semaine prochaine pour de nouvelles aventures rétro virtuelles !

> Liste des jeux Virtual Console

Publié dans NEWS

Partager cet article

CHTI BILOUTE BATTLE FOR BERGUES, THE GAME

Publié le par Dr Floyd

Bienvenue chez les Ch'tis est devenu le plus grand succès de l'histoire du cinéma français devant La Grande Vadrouille et il lutte désormais pour battre Titanic ! Le français est vachement cinéphile et sait reconnaître les grands chef d'oeuvres, c'est à dire les films qui passent sur TF1 le dimanche soir.

Le français est-il également gamophile ? Car c'est la nouvelle affligeante de l'actualité vidéoludique : Bienvenue chez les Ch"tis va être adapté en jeu vidéo... C'est Mindscape qui va s'en charger, après avoir pondu les fantastiques Fort Boyard et Question pour un Champion... Bien sûr çà sortira sur toutes les consoles histoire de rentabiliser au max l'affaire.

Quand le jeu vidéo devient une poubelle. Et dire que Titanic et La Grande Vadrouille ne sont même pas sortis en jeu vidéo.

Publié dans NEWS

Partager cet article