1163 articles avec tests

APERCU : SAM & MAX SAUVEZ LE MONDE / XBOX LIVE

Publié le par Dr Floyd

SAM ET MAX SAUVEZ LE MONDE
Support : Xbox Live

Développeur  : Teltale Games



Sortie : 17 juin 2009

Sam et Max débarquent sur le Xbox Live pour de nouvelles aventures délirantes ! Pour les bytos qui ne connaissent pas cette licence culte du point'n click, nos deux compères, Sam le chien, et Max le lapin à tendance psychopathe, sont des policiers qui vont voyager dans des endroits variés et avoir affaire à des personnages encore plus cinglés qu'eux, entre gourous, rats, statue de Abraham Lincoln, nous nageons vraiment en plein délire. Je vous laisse le plaisir de découvrir le scénario par vous même, où plutôt les scénarios car il y a 6 épisodes, pour 6 enquêtes policières.



Sur cette version XBLA les voix sont en anglais mais bien sûr le texte est en francais. Dommage, mais l'avantage est que l'on profite d'une VO exceptionnelle. Pas de souris dans ce point'n click, il faut donc utiliser le stick pour diriger le curseur et cliquer avec A. Les déplacements ne sont pas très rapides et il y a de nombreux aller-retour un peu galère. Rien ne vaut la souris (ou le stylet) pour ce style de jeu. Sinon la difficulté n'est pas énorme, les habitués du genre n'auront pas trop de mal à en venir à bout, disons 2 à 3 heures par épisode.

la réalisation est bonne : design cartoon, décors sympa et personnages bien animés. C'est plutôt réussi. La bande son est excellente, sauf si bien sûr vous ne supportez pas le rosbeef ! Les thèmes musicaux jazzy sont agréables.

Les fans de point'n click peuvent se laisser tenter, si du moins vous aimez les aventures délirantes et le grand n'importe quoi... Ceux qui ont adoré ce jeu dans les années 90 sur PC peuvent sans problème se laisser tenter.

SUPPOS : non évalué

Publié dans TESTS

Partager cet article

TEST FLASH : RAINBOW ISLANDS REVOLUTION / DS

Publié le par Keneda

Rainbow Islands Revolution
Support : Nintendo DS




Editeur : Atari

Développeur : Rising Star Games


Sortie : 2006

Rhaaaaa Rainbow Islands… Sans aucun doute l’un des meilleurs jeux de plate-forme des années 80, voir l’un des meilleurs jeux des années 80 tout court. Quelle joie de l'accueillir dans une nouvelle version sur Nintendo DS. Heu comment ??? Le jeu se joue entièrement au stylet ? Aie…..

Rainbow Islands, fausse suite du célèbre Bubble Bobble, est un must de la plate-forme signé Taito : sc
rolling vertical, gameplay riche et ultra addictif, il posséde toutes les qualités ! Des qualités qui n’ont hélas pas supportées un portage sur DS. Au lieu d’avoir recours à deux boutons, un pour sauter, un pour utiliser son arc en ciel multi-fonction, on n’utilise ici que son stylet ! 

Oui mais alors comment faire pour sauter ? Et bien cela n’est plus possible, Bub ou Bob (renommée ici familièrement Bubby et Bobby) sont emprisonnés dans une bulle que l’on dirige librement au stylet. Ce même stylet vous servira également à tracer vos arcs en ciel fétiches. Hélas, ces derniers ont perdu beaucoup de leurs fonctions. En effet, ils ne vous serviront plus comme plate-forme, ou comme bouclier pour emprisonner vos ennemies, mais uniquement comme arme d’attaque. Il vous suffira alors de cliquer sur l’ennemi en traçant une petite ligne pour le faire disparaître.



L’impossibilité de tracer un trait vers un ennemi proche de vous du fait de la double utilisation du stylet (déplacement et attaque) rend le tout très imprécis et mollasson. On est vite tenté de s’arrêter en bas de l’écran, de cliquer sur tous les ennemis pour tout nettoyer, et de passer à l’écran suivant. L’intérêt en termes de gameplay frôle le néant ! Mais où est donc passé le jeu de plateforme jouissif que nous adorions ?

Vous l’aurez compris, cet opus "révolution" est un véritable massacre du Rainbow Islands d’origine. Un soft qui ne présente absolument aucun intérêt. Si c’est ça la révolution, je préfère encore m’encarter à l’UMP.

SUPPOS : 0.5/6

Publié dans TESTS

Partager cet article

APERCU : WOLFENSTEIN 3D / XBOX LIVE ARCADE

Publié le par Dr Floyd

WOLFENSTEIN 3D
Support : Xbox Live Arcade

Existe également sur 3DO, Jaguar, Snes, Gameboy Advance...

Développeur : id Software

Sortie : juin 2009

Prix : 400MS Points

Plus besoin de présenter Wolfenstein 3D. C'est l'un des jeux les plus mythique de l'histoire, le jeu qui a engendré Doom, et qui est donc à l'origine des doom-like, aujourd'hui appelés FPS. Il entre facilement selon moi dans le top 10 des jeux les plus importants jamais créés.


Vous vous retrouvez prisonnier dans un château nazi et allez essayer d'en sortir en faisant face aux nazis et à leurs chiens. Les bases du FPS sont créées : vue à la première personne, des armes à récupérer, des trousses de secours, des passages secrets... avec Adolphe Hitler himself en boss de fin de niveau !

En 1992 ce jeu est une révolution, se déplacer en 3D dans les yeux du personnage avec des graphismes 3D texturés, une bande son choc, c'était un véritable choc, du jamais vu, un nouveau genre de jeu venait de naître. Et chose incroyable : il était distribué en shareware (10 niveaux gratuits), il était donc possible d'y jouer sans dépenser un rond.



Les graphismes et la réalisation sont d'origine (et heureusement !) avec des textures à très gros pixels et un sol/plafond non dessinés. Cette version XBLA s'adresse aux ultra-fans qui souhaitent y jouer sur tous les supports ou aux bytos qui découvrent le jeu vidéo et qui se doivent de tester cette légende. Et à 400 MS Points c'est tout à fait raisonnable.

SUPPOS : 6/6

Publié dans TESTS

Partager cet article

[TEST] GRAND CHELEM TENNIS / Wii

Publié le par Dr Floyd

  GRAND CHELEM TENNIS
Support : Nintendo Wii


Éditeur : EA

Développeur : EA Sports




Sortie : juin 2009



Je suis assez excité à l'idée de tester Grand Chelem Tennis sur Wii. Parce que j'ai envie de jouer à autre chose qu'au tennis de Wii Sport (ou au daubesque Virtua Tennis 2009), parce que l'accessoire WiiMotionPLUS est livré avec le jeu et parce que les avis autour ce jeu divergent.

 

Le branchement du WiiMotionPLUSdequoi se fait en 2 secondes, juste un clic, une sécurité, et aucune configuration. Sauf qu'on se retrouve avec un filet garni assez absurde : une télécommande (affublée de boutons mal placés), un appendice MotionPLUSoumoins, une dragonne de sécurité, un fil reliant au NunChuckNorris et même un étui plastique pour y placer la wiimote et le gadgetPLUS... C'est çà simplifier la façon de jouer ?

 

En 25 ans la façon de jouer s'est énormement simplifiée n'est ce pas...

 

 

En tout cas EA a décidé de marquer le coup pour son arrivée dans le tennis : NaTal, FeTerer, Sampras, Tsonga... et des mega stars du passé comme McEnroe (la grosse star de ce jeu) ou même Navratilova ! Pas mal. Pas de photo réalisme dans ce jeu mais un design simple et proche de la caricature. On aurait pu penser que cela est un point faible, mais pas du tout, les joueurs sont parfaitement reconnaissables, on y reviendra dans la partie réservée à la réalisation. Niveau modes de jeux le principal est là : entraînement, mode solo, mode carrière (plus sérieux et plus réussi que les jeux lourdinges de Virtua Tennis), mode multijoueurs (avec écran splitté verticalement), mode online. Peu de stades : les 4 grands stades du tournoi du Grand Chelem plus leurs cours annexes, mais c'est suffisant.

 

 

Grand Chelem Tennis est donc le premier jeu à utiliser les capacités du WiiMotionPLUScasual, celui ci étant censé améliorer la précision de la wiimote... Et là on devient rapidement sceptique : pour avoir tester le jeu avec et sans WiisanséMotionPLUS je peux vous dire que les différences sont minimes ! On arrive un peu mieux à placer sa balle mais globalement c'est quasiment aussi imprécis ! Il faut de plus utiliser quand même des boutons : le A pour lober et le Z pour amortir, car le MotionpourtantPlus ne peut détecter ce genre de coup... Et comble absolu : je me suis aperçu qu'en faisant n'importe quoi (une petite secousse de la wiimote devant soit) suffit à renvoyer la balle sans problème !!! Je ne parle même pas des nombreuses incohérences : des "bugs" de placement automatique de votre joueur, des coups mal ou pas détectés, et une grosse difficulté à placer des smashs... On retrouve sinon toujours ce décalage de quelques dixièmes de secondes entre vos gestes et ce qui se passe à l'écran, défaut bien connu que le MotionpourtantPLUS ne peut pas corriger bien évidemment.




Alors il est possible d'y jouer avec ou sans ChuckNorris : avec, vous devez alors déplacer votre joueur, ce qui génère moins de coups incohérents mais ce qui n'est pas très convivial : déjà à cause du fil, et puis ce mélange de gameplay classique et de reproduction de coups est assez déstabilisant et peu immersif au final. A noter que sans ChuckNorris vous pouvez quand même influencer un peu les déplacements de votre joueur avec la croix en l'obligeant à monter au filet... mais bonjour l'ergonomie.



On peut hélas déjà tirer des conclusions sur le WiiMotionPLUSdéçu : celui-ci n'est qu'un gadget rajouté sur le déjà gadget Wiimote... Cela dit au final c'est bien plus convaincant que le Tennis de Wii Sports. On a même parfois l'impression de s'y croire quand (un peu par chance) vos coups se reproduisent à l'écran. Ça reste sympa pour faire un peu de sport devant l'écran ou pour se marrer avec des amis lors d'une soirée apéro, mais ce n'est en aucun cas un jeu de gamer ! Pour cela je vous renvoie plutôt à Everybody Tennis sur PS2 ou à la référence absolue : Final Match Tennis sur PC Engine.

J'en reviens à la réalisation. Même si les graphismes sont simplistes, comme je vous le disais les personnages sont parfaitement reconnaissables et le lissage de l'ensemble est totalement réussi. Je préfère largement ce genre de design aux graphismes HD moches et sans saveur de Top Spin 3. De plus les différents gestes techniques et "tocs" des joueurs sont parfaitement reproduits ! S'ajoute à cela une parfaite maîtrise de la gestion des caméras et une partie sonore exceptionnelle (la meilleure jamais vue dans un jeu de tennis). On peut juste reprocher l'environnement trop cheap avec un public moche et des décors extérieurs façon Wii Sport, mais ce n'est finalement pas du gênant, ils s'intègrent sans problème dans le style graphique du jeu. Il y a peu de stades, mais tout comme pour les joueurs, ceux ci sont parfaitement reconnaissables.  Globalement l'habillage est vraiment excellent.

Au final Grand Chelem Tennis c'est le tennis de Wii Sports en beaucoup plus complet et plus réussi visuellement, mais aussi beaucoup plus immersif. Le WiiMotionPLUS n'apporte hélas pas grand chose. Dommage que EA n'ait pas prévu un mode à la manette classique, car ce jeu avait tout pour plaire : un style graphique sympa, une bande son géniale, et un vrai respect des règles avec les balles qui sortent. Bref, à défaut d'être un grand jeu, c'est sûrement le meilleur jeu apéro de la Wii.

SUPPOS : 3/6

 

 

Publié dans TESTS

Partager cet article

UNE SALLE D'ARCADE DANS LES HAUTES-PYRENEES !

Publié le par Aktaroo

Les salles d'arcade sont devenues rares, je vous propose d'en découvrir une dans le coin où j'habite, à Cauterets, Hautes-Pyrénées, 1200 habitants, altitude 1000 mètres ! Tout d'abord il faut imaginer un petit village de montagne, au fond d'une vallée, où même l'été le soleil disparaît à 17h, et malgré tout incroyable : une salle d'arcade !



Il y a une partie réservée aux flippers, sans compter les billards, les baby foot et autres jeux à palais....



Penchons nous sur les bornes d'arcade, vous en connaissez forcement quelques une :

Tokyo Cop


Une course poursuite de folie dans les rues de Tokyo entre la police et les bandits ! Vous devez rentrer dans la voiture du suspect jusqu'à son arrêt ! Pas de circuits, mais la ville pour terrain de jeu ! Ça secoue et ça vibre ! Les graphismes sont du niveau PS2, et petite particularité, en l'absence de système de sauvegarde des records, au game over le jeu vous attribue un password qui vous permet de comparer vos scores sur le site web du jeu. Une borne très agréable.




Ferrari challenge 2

Là j'ai moins rigolé... la borne est impressionnante, mais n'ayant pas le permis (oui pour ce jeu, je pense que c'est important !) j'ai galéré comme un poney... Le cockpit avec ses trois écrans est de grande classe, le siège, les vitesse et les enceintes derrière la tête, on s'y croirait vraiment ! Mais j'ai piloté comme une merde :-) Une grosse référence de SEGA en tout cas !




Lucky & Wild

Du Out Run avec des flingues et plein de méchants ! Jouable à trois : un au volant et deux avec les flingues, le délire peut commencer ! Ça va vite, on nous lance des grenades, des tonneaux, on nous pose des bombes sur le capot et on se fait doubler par des voitures qui nous tirent dessus !  Un grand jeu... mais avec des graphismes "32 bits".




Mon coup de coeur : Hammer


Un écran tactile, un marteau en plastique, et six mini jeux débiles ! Le but de chaque mini jeu étant d'arriver à un minimum de 50% de réussite, si vous y parvenez on vous propose alors une "loterie" (comme sur une machine à sous) et si vous aligniez trois dessins, vous gagnez un des jouets qui sont stockés au dessus de l'écran ! J'adore ! Le jeu étant toujours squatté par des gamins je n'ai réussi qu'à jouer une seule fois (après autorisation des gamins bien sûr...)




Les autres bornes...


Il y a aussi Silent Scope 2, Sega Rally, Soul Calibur, Metal Slug, Nba Jam... des classiques !




Cette salle d'arcade est une très bonne surprise, en famille ou entre amis, il y en a vraiment pour tous les goûts ! Les deux gérants tiennent cette salle depuis 23 ans... et quand on voit le matos en arrière boutique (des pièces détachées en pagailles) on hallucine ! En haute saison la salle est ouverte jusque 2h du matin. Cela fait vraiment plaisir de tomber sur un endroit pareil !


Si vous passez dans le coin n'hésitez pas !

"La salle de jeux" 65110 Cauterets

Publié dans TESTS

Partager cet article

COMIX ZONE DISPONIBLE SUR XBOX LIVE ARCADE

Publié le par Dr Floyd

COMIX ZONE
Support : Xbox Live Arcade

Développeur : SEGA


Sortie : juin 2009

Jeu d'origine : 1995 sur Sega Megadrive
Disponible également sur Sega Megadrive Collection


Prix : 400MS Points

Comix Zone est un Ovni dans le monde vidéoludique. Une bande dessinée dont vous êtes le héros ! Un hit de la Sega Megadrive sorti en 1995 et qui fait aujourd'hui son retour sur Xbox Live.

Vous êtes un dessinateur qui un soir d'orage voit le méchant de sa BD rejoindre le monde réel ! Vous allez prendre sa place et vous balader de case en case, dans une sorte de beat'em all où le méchant dessine lui-même au crayon les ennemis en temps réel !

Le jeu est totalement identique à la version Megadrive, il est juste possible d'ajuster l'image en hauteur et largeur et de lisser les graphismes, sans oublier le classement mondial des meilleurs scores. Je vous laisse découvrir le test de ce chef d'oeuvre sur Gamopat TV !

> Test vidéo de Comix Zone

Publié dans TESTS

Partager cet article

TEST : SHADOW OF THE COLOSSUS / PS2

Publié le par Boba Fett

  SHADOW OF THE COLOSSUS
Support : Playstation 2


Développeur : Sony

Editeur : Sony




Année : 2006


4 ans après nous avoir émerveillé avec Ico, Fumito Ueda récidive avec une seconde œuvre plus épique mais surtout, plus violente. Analyse d’un titre culte.

L’histoire commence dans une contrée perdue. Un homme du nom de Wanda dépose le corps sans vie d’une femme sur l’autel d’un temple abandonné. Une voix retentit et lui propose un marché : la vie de sa bien-aimée lui sera rendu s’il parvient à tuer les 16 colosses habitants la région. Wanda accepte et part immédiatement en chasse, armé de son épée magique et de son arc, avec pour seul compagnon Argo, son cheval.



Le principe du jeu est simple puisque toujours constitué sur le même schéma : rejoindre le lieu où se trouve le colosse en suivant le faisceau de son épée, découvrir le colosse, chercher son point faible, chercher comment l’atteindre, y planter son épée, répéter l’opération sur tous les points faibles, assimiler l’essence du colosse, rejoindre le temple pour y découvrir la prochaine destination. Cela pourrait être répétitif et pourtant, grâce à la variété des adversaires proposés, chaque affrontement est un pur bonheur. De même, se rendre sur le lieu du combat est un régal de par les décors enchanteurs traversés ou les chevauchés à travers la plaine. Enfin, on peut toujours se balader librement pour le plaisir de l’exploration ou partir à la recherche des fruits et des lézards qui augmentent la barre "d’agrippement" (pour grimper plus longtemps sur les colosses et autres structures).



Soutenue par des graphismes somptueux, l’ambiance, onirique, se met rapidement en place pour nous plonger dans un univers triste et violent. La violence n’est pas à proprement parlé graphique même si les effusions de sang sont nombreuses, elle est morale. En effet, un homme tue des êtres dont il ne sait rien et qui ne lui ont rien fait uniquement car on lui a dit que cela ramènerait son amour à la vie. La tristesse est quand à elle ressentie lors de la chute des colosses et leur fusion avec le héros. Le scénario, captivant, révèle également son lot de sentiments, avec un final très intéressant.

Pour couronner le tout, la bande-son est tout simplement sublimissime. En plus des très bons bruitages, la musique atteint des degrés de perfections rares. Contrairement à Ico qui se caractérisait par sa quasi-absence de composition, les musiques de Shadow of the Colossus brassent une gamme d’émotions très large et d’une infinie justesse.

Au final, peu de titres peuvent se targuer d’être aussi poignant que Shadow of the Colossus, le rendant totalement incontournable pour tout passionné de jeux vidéo voulant expérimenter des œuvres fortes. En seulement 2 titres, Fumito Ueda s’est taillé une place de choix dans le panthéon des grands créateurs.

Suppos : 6/6

Publié dans TESTS

Partager cet article

TEST : WALLACE & GROMIT EPISODE 1 / XBLA

Publié le par Dr Floyd

WALLACE & GROMIT'S GRAND AVENTURES - EPISODE 1

Support : XBLA
Existe également sur PC


Développeur : Telltale Games



Sortie : mai 2009

Le Point & Click, genre phare à la fin des années 80 sur ST et Amiga, puis sur PC au début des années 90, a toujours ses fans. Que de souvenirs : Space Quest, les râteaux de Larry, Monkey Island, Sam&Max, etc... Si ils ont fait leur grand retour sur Wii et DS grâce aux nouveaux contrôleurs (stylet et wiimote) ce genre reste très rare sur Xbox 360 !

Pour ceux qui ne connaissent pas cette série d'animation en pâte à modeler, ce sont les aventures de Wallace, le maître un peu idiot sur les bords mais très inventif, et de son chien intelligent Gromit. Nous avons droit ici à une aventure inédite ou Wallace s'improvise apiculteur. Mais comme ça ne marche pas trop il tente de faire pousser des fleurs de manière accélérée. Les situations les plus plus loufoques vont se succéder ainsi que la rencontre avec des personnages atypiques. Bref, nous sommes bien dans le trip de la série.



C'est un point'n click "classique" : interaction avec les objets et décors et combinaison d'objets,  à la différence prêt que vous déplacez le personnage au stick et que vous vous placez devant les éléments sur lesquels vous voulez agir. Alors bien sûr ce n'est pas aussi efficace que sur PC mais on a pas trop le choix !
Les énigmes sont assez logiques, il suffit de regarder partout et de tout ramasser, même les choses les plus inutiles finiront par servir.



La réalisation est vraiment de bonne qualité avec des graphismes exceptionnels pour un jeu XBLA. Les musiques originales et les voix sont assurées par les doubleurs de la série. Bref on se croirait presque dans un épisode de la série. Le jeu coûte 800MS Points, ce qui peut paraitre bon marché, mais il faut savoir qu'il est très court et qu'il va se découper en différents épisodes téléchargeables...

Les fans de Wallace et Gromit possédant une Xbox 360 peuvent se jeter sur cet épisode. Les codes du point'n click sont respectés, la réalisation est de qualité, et le jeu est totalement fidèle à la série et donc plein d'humour.

SUPPOS : 4/6

Publié dans TESTS

Partager cet article

TEST FLASH : SOS FANTOMES (GHOSTBUSTERS) / PS3

Publié le par Dr Floyd

  SOS FANTOMES (GHOSBUSTERS)
Support : PS3

Existe également sur Xbox 360


Editeur : ATARI

Développeur : Terminal Reality


Sortie : juin 2009


Il y a 25 ans le film Ghostbusters fait un carton au cinéma et Activision l'adaptera alors sur la plupart des supports de l'époque (Atari 2600, C64, MSX, etc...). Étonnant de voir ressurgir le jeu en 2009 dans une nouvelle adaptation signée Atari et Terminal Reality.

Ghostbusters, c'est une équipe de fous furieux qui chassent les fantômes dans la ville de New York à l'aide de leurs packs à protons. C'est une aventure inédite qui est proposée ici où vous êtes un jeune bytos qui rejoint la célèbre équipe pour de nouvelles aventures ectoplasmiques ! Vous allez donc parcourir la ville et chasser du fantôme, mais hélas ce n'est pas du tout un jeu "bac à sable" avec une ville ouverte, c'est totalement linéaire par niveaux, mais ceux-ci sont quand même assez grands.



Comment capturer un fantôme ? Il faut commencer par l'affaiblir à coup de protons, mais faites attention à ne pas surchauffer votre pack. Puis vous devez le capturer tel un cow-boy avec son lasso, il se débattra pour essayer de s'échapper, assommez le en le cognant sur les décors. Enfin amenez votre fantôme par dessus le piège posé au sol, et hop il sera enfermé dans la petite boite ! Les capacités de votre pack évolueront au fil du jeu afin de varier le gameplay, grâce aux inventions de Spengler et à l'argent que vous gagnerez à chaque capture. Vous disposez aussi d'un psychotensiomètre, qui vous sert à repérer les ectoplasmes.



Le jeu est vu à la troisième personne, avec l'utilisation classique des deux sticks pour vous diriger et les gâchettes pour le tir. La réalisation n'est pas exceptionnelle, le design est sympa et les effets de lumière réussis, mais le framerate n'est pas toujours à son avantage et les graphismes n'ont rien d'exceptionnel. On appréciera quand même le moteur physique du jeu qui permet de tout retourner dans une pièce. Du coté de la bande son c'est génial car on retrouve tous les effets, voix, et musiques d'origine !

Ghosbusters est un jeu plutôt banal et répétitif mais je pense que les fans du film ne doivent pas passer à côté car c'est un bel hommage avec beaucoup de références et avec les "vrais" acteurs de l'époque. Le jeu respire vraiment les années 80 avec sa bande son géniale.

SUPPOS : 3/6


Ghostbusters sur Commodore C64 en 1984 (Activision)



Ghostbusters sur MegaDrive en 1990 (SEGA)

Publié dans TESTS

Partager cet article

TEST : SHINOBI / XBOX LIVE ARCADE

Publié le par Dr Floyd

SHINOBI
Support : XBLA / Arcade


Editeur : Sega

Développeur : Sega


Année : 2009 (version arcade 1987)


Le Gamopat barbu connaît bien sûr Shinobi, un jeu d'arcade de Sega sorti en 1987. Il deviendra vraiment célèbre auprès du grand public avec la version Master System puis les adaptations Megadrive. Le Xbox Live accueille aujourd'hui la version arcade du jeu.

Vous dirigez un ninja en mission pour délivrer des otages. Celui ci peut s'abaisser, sauter, et grimper sur un plan supérieur. Ses armes : le coup de pieds, le sabre (lorsque vous êtes proche des adversaires), et surtout le lancé des fameux shuriken. A noter aussi la possibilité d'utiliser un super-pouvoir qui balaye tout sur l'écran.

Le jeu se déroule façon beat'em all avec des ennemis qui apparaissent de manière régulière. Il y a 5 niveaux à parcourir au total, avec des boss et des bonus stages où il faut shooter du ninja. Vous pouvez régler le niveau de difficulté et utiliser les continues. Le jeu est assez difficile, mais très court, et avec un peu de patience on en vient à bout.



Le jeu accuse son âge, 1987... Les animations et graphismes font vraiment vieillot et la bande son est très (trop) discrète. Le jeu fait plus penser à un titre Atari ST ou Amiga qu'à un hit d'arcade. La conversion est cependant parfaite, avec (heureusement) une parfaite fluidité du jeu. A noter qu'il est possible d'y jouer en plein écran mais cela déforme l'image originale de la version arcade.

A réserver uniquement aux vieux barbus fan de Sega et des jeux d'arcade des années 80. Difficile de donner une note, c'est surtout un achat coup de coeur au prix plutôt raisonnable de 400MS Points.

Publié dans TESTS

Partager cet article

TEST FLASH : FULL METAL ALCHEMIST / DS

Publié le par Keneda

FULL METAL ALCHEMIST : DUAL SYMPATHY

Support : Nintendo DS


Editeur : Bandai

Développeur : Destineer

Sortie : 2005 (Japon), 2006 (US)


Pourtant relativement populaire dans notre pays, aucune adaptation de l’œuvre de Hirumo Arakawa n’a vu le jour chez les fromages qui puent. Jetons un coup d’œil sur le dernier opus en date sorti sur DS en 2006.

Le choix du beat‘em all apparaît comme étant le plus judicieux pour une adaptation de FMA, bien qu’il ne permette pas vraiment de se rendre compte de l’ambiance mélancolique de l’animé. Le gameplay est à priori très basic, un bouton pour sauter, et un bouton pour frapper et enchaîner les combos. La possibilité d’utiliser l’alchimie, via l'écran tactile, apporte un peu d’originalité et de diversité au gameplay. Il vous sera donc par exemple possible d’ériger rapidement un mur pour vous protéger de projectiles ou de passer à l’offensive en créant un canon. Cependant on est loin d’atteindre la richesse de la référence du genre sur DS : Viewtifull Joe. Suivant le niveau, on sera amené à diriger trois personnages différents, sans que cela influe énormément sur la façon de jouer.




Techniquement le jeu est correct, sans plus. On aurait aimé des personnages aux sprites plus fins. Les décors sont plutôt réussis, bien qu’un peu vides pour certains. Les cut-scènes sont illustrées par de très beaux artworks tirés de l’animé. On a également droit à des passages plus orientés plateforme, sans grand intérêt, tout comme les mini-jeux au stylet, qui constituent malheureusement un passage obligatoire sur DS.

La bande son quant à elle est très inégale. On alterne entre le meilleur, avec les thèmes de la série, et le médiocre, avec les thèmes propres au jeu. Enfin, la durée de vie est assez limitée, comptez deux heures grand maximum pour le finir de bout en bout. Le jeu est assez simple dans son ensemble, hormis certains boss qui nécessiteront un minimum de réflexion quant à la méthode à adopter pour les terrasser.

FMA Dual Sympathy s’avère être un beat'em all tout juste correct, qui conviendra avant tout aux fans de l’animé.

SUPPOS : 2,5/6

Publié dans TESTS

Partager cet article

TEST : REAL RACING / iPHONE - iPOD TOUCH

Publié le par Yoann91


REAL RACING
Support : iPod Touch / iPhone


Editeur :
Firemint 

Date de Sortie : 6 Juin 2009


Prix :
7,99€ sur l'AppStore


Après de nombreuses simulations de conduite ratées sur l'AppStore, Real Racing était attendu comme le Messie par les fans du genre. Le jeu de Firemint mérite t'il vraiment ce statut ?


On dispose au départ de deux voitures et trois circuits, et comme dans tout bon jeu de course les autres sont à débloquer dans le mode carrière (34 voitures et 9 circuits à débloquer). Pour jouer, nous avons le choix entre 5 modes de jeu : carrière, contre la montre, course rapide et enfin multijoueurs local ou en ligne. Le mode carrière est vraiment très complet avec une cinquantaine de courses à gagner pour finir le jeu.



Du côté de la réalisation, Real Racing nous montre que l'iPhone n'a vraiment rien à envier à la PSP de Sony. Avec une vue "cockpit" et des circuits vraiment bien réalisés, le jeu prend une longueur d'avance sur ses adversaires directs de l'Appstore, mais aussi sur ceux des consoles portables concurrentes, d'ailleurs les fans n'hésitent pas à le désigner comme le nouveau Gran Turismo. (Sans les bugs de collisions bien sûr !).



Quand un jeu sort sur iphone, il est très souvent injouable à cause de l'absence de stick ou de croix directionnelle, mais ici à la stupeur générale, Real Racing est lui très facile à prendre en main. On dirige la voiture à l'aide de l'accéléromètre et on ne doit s'occuper que du freinage (La voiture accélère toute seule) mais heureusement les développeurs ont pensé aux "puristes" en intégrant la possibilité de choisir la façon dont on veux conduire (accéléromètre ou flèches directionnelles, accélération et freinage automatique ou manuel).

Avec un mode carrière très complet, de nombreuses voitures à débloquer et une réalisation digne de la PSP de Sony, Real Racing s'impose facilement comme le meilleur jeu de course de l'iPhone à l'heure actuelle.
Seul ombre au tableau l'IA qui est selon moi un peu trop nerveuse.

SUPPOS : 5/6

Publié dans TESTS

Partager cet article