236 articles avec une

Windaube 10, la meilleure bouse de Microsoft ?

Publié le par Dr Floyd

Windaube 10, la meilleure bouse de Microsoft ?

Bah voilà c'est fait les kéké de chez Microsoft ont présenté hier leur nouvelle version de Windows, la 10, la 9 ayant été aspirée par un trou noir (l'astronaute Cooper enquête à ce sujet)

Windaube 10, la meilleure bouse de Microsoft ?

La main sur le coeur, Microsoft offre cette nouvelle version aux possesseurs de Windows 8, 8.1 et Windows Phone 8.1. Si vous êtes encore sous DOS 3.3 n'espérez aucun geste, les enfoirés. Un OS on va dire "all-in-one" car dédié aux PC, tablettes et smartphones.

Alors quoi de 9 en matière de fonctionnalités et gadgets inutiles ?

- un mode Continuum pour détecter automatiquement si il y a un clavier ou pas (pour nous mettre automatique en mode tuiles ou pas).
- un vrai menu démarrer (vous savez le menu qui sert à éteindre le PC) en 2 colonnes, avec à droite les fam... fumeuses tuiles, une sorte de fusion entre Windows 7 et 8.1 en fait,

Windaube 10, la meilleure bouse de Microsoft ?

- un accès rapide aux paramètres (comme le WIFI),
- Task View pour créer des bureaux virtuels, un truc de kéké,
- un centre de notification (les messages chiants de android vous connaissez déjà !),
- un assistant vocal Cortana, toujours pour copier sur les smartphones, pour ceux qui aiment avoir l'air con à causer à de l'électronique,
- un explorateur Windows a priori amélioré (on ne pouvait faire pire de toute façon),
- un panneau de config plus complet,
- un nouveau navigateur nommé Spartan ! Adieu Internet Explorer ????
- un Windows Store compatible à la fois PC, tablettes et smartphone,
- OneDrive, l'outil de stockage en ligne, renforcé,
- quelques nouvelles applications ou applications améliorées.... en espérant que le surpuissant PAINT soit toujours là... hum...
- des liens avec la Xbox One, la fameuse console qui cartonne... avec par exemple la possibilité de jouer aux jeux XOne via streaming... les connectés à 1mega apprécieront.

Bon j'arrête là, je pense avoir cité l'essentiel. Je retourne sur Mac OS. Non plus sérieusement, tout cela va dans la bonne direction : le regroupement PC/Tablette/Smartphone, le Windows Store unifié, le bureau qui mixte Windows 7 et 8.1... Ca me donnerait presque envie d'acheter un nouveau PC en 2015, mon 386DX40 commençant à ramer un peu.

Publié dans GEEK, UNE

Partager cet article

This is the niou Nintendo 3DS

Publié le par Dr Floyd

This is the niou Nintendo 3DS

Sans réelle surprise Nintendo a présenté cet après-midi sa console New 3DS déjà sortie au Pays du Soleil Levant. Elle sortira le 13 février prochain chez les fromages qui puent, en 4 déclinaisons : blanc ou noir en version classique, noir ou bleu en version Depardieu XL. Faites votre choix.

A noter que pour la version classique NIntendo proposera des coques optionnelles pour ceux qui veulent se prendre pour la Valérie Damidot de Nintendo. Et Xenoblade Chronicles 3D sera le premier jeu à exploiter cette console un poil plus puissante, mais il ne sortira pas avant le 2 avril, ça c'est ballot.

This is the niou Nintendo 3DS

Le Satoru n'a pas donné le prix mais on peut penser à un euro-entubage aligné sur le prix en dollars : 169€ en classique, 199€ en XL. Le Gamopat poilu va t-il se laisser tenter le jour J ? Attendre la sortie de Xenoblade ? Ou alors zapper la console car il a l'impression de se faire passer pour un oiseau de la famille des colombidae ? Moi ça sera le jour J, je vous laisse, je vais manger quelques graines.

This is the niou Nintendo 3DS

Publié dans NEWS, UNE

Partager cet article

[RETROGAMING] Dune / Mega CD

Publié le par Sylesis

Éditeur : Virgin
Support: MegaCD
Existe aussi sur : PC (Dos, Amiga)
Développeur : Cryo
Genre : Aventure
Nombre de joueurs : un
Nombre de disques : 3 disquettes ou 1 cd (PC), 1 disque ( megaCD)
Sortie : 1992 (PC), 1993 (MegaCD)

[RETROGAMING] Dune / Mega CD

"Un commencement est un moment d'une délicatesse extrême. Sachez donc que l'on est en l'an 10191. L'univers connu est dirigé par l'empereur Padisha Shaddam IV. Mon père. A cette époque la plus précieuse substance de l'univers est l'Epice, le Mélange. L'Epice accroit la longévité. L'Epice amplifie le champs de conscience. L'Epice est vitale aux voyages dans l'espace. L'Epice a fait des navigateurs de la Guilde Spatiale des mutants après quatre mille ans d'usage, car ils absorbent le gaz orange qui leur permet de replier l'espace. C'est à dire, de transporter n'importe où dans l'univers, sans se déplacer. Ah oui, j'oubliais de vous dire : l'Epice n'existe que sur une seule planète dans tout l'univers."

[RETROGAMING] Dune / Mega CD

Dune est un jeu qui a une place spéciale dans mon coeur. J'en ai découvert l'existence dans le premier Megaforce que j'ai acheté, été 1993. L'article de preview m'avait assez impressionné.
Plus tard, j'ai gagné lors d'un concours un livre de Ron Hubbard : le premier roman que je lisais pour le plaisir. Ma lecture finie, j'ai repensé à Dune, et me suis souvenu que le jeu était l'adaptation d'une série de livres. Je suis allé à la librairie la plus proche et suis revenu avec les premier tomes du cycle. L'histoire n'a pas été évidente à digérer surtout à 14 ans, mais elle venait de me donner goût à la littérature fantastique. J'ai terminé le cycle puis attaqué le Mythe de Cthulhu, la Ballade de Pern, la Belgariade... Je n'ai plus décroché depuis. Comme quoi tout arrive : un jeu vidéo qui pousse à la lecture, on s'attendrait plutôt à l'opposé.

Quelques temps après l'article sur Dune, un ami a eu en cadeau dans le magazine Megaforce un petit disque contenant des musiques du Megacd. Il me l'a prêté et j'ai alors découvert l'intro du jeu Dune, avec l'explication de la princesse Irulan précédemment citée. J'ai été tellement charmé que peu après avoir rendu le disque, je le rachetais à son propriétaire. Il reste pour moi un objet chéri et a été le premier disque que j'ai inséré dans le Megacd 2 que j'ai acheté il y a quelques années.

Voila pour l'anecdote personnelle.

[RETROGAMING] Dune / Mega CD

Dune développé par le studio francais Cryo est adapté du film de David Lynch, lui même adapté de l'oeuvre de Frank Herbert. L'auteur nous présente un univers dans un futur assez lointain avec un gouvernement basé sur la noblesse : l'empereur gouverne l'univers connu avec les maisons nobles. Au début de l'histoire, la maison des Atréides dirigée par le duc Leto vient de recevoir en fief la planète des sables Arrakis, source de la plus précieuse ressource de l'univers : l'Epice. L'exigence de l'empereur est simple : l'Epice doit couler ! Bien que flairant un complot de la part de ses ennemis héréditaire, les Harknonnens, le duc n'a d'autre choix que d'obéir et se rendre à Arrakeen, l'une des rares villes de la planète.

Le jeu se déroule à la première personne et vous incarnez Paul Atréide, le fils du duc. Les déplacements se font grâce un petit pavé sur la droite, les flèches permettant d'aller dans une direction. Les bouton directionnelles de la manette Megadrive servent à déplacer un pointeur à l’effigie du faucon des Atreides : un peu moins évident qu'avec une souris, mais relativement satisfaisant malgré tout car le pointeur est attiré vers les points cliquables.

En bas à gauche de l'interface se trouve l'indicateur jour-nuit et la date depuis le début du jeu. Juste à coté se trouve les personnages accompagnant Paul. Lors des rencontres avec d'autres personnages, l'interface de dialogue se résume aux options "parler", "demander de vous suivre" et "faire répéter la dernière phrase" . N'hésitez pas à utiliser plusieurs fois l'action parler : les personnages ont souvent plusieurs choses à dire.

Selon les situations, vous devrez demander à divers compagnons de vous accompagner dans vos voyages afin de faire avancer le scénario. Vous pouvez leur parler à tout moment en cliquant sur leur portrait et leur demander de vous quitter : ils attendront votre retour sagement. Parfois ce sont eux qui vous demandent de se joindre à vous, ou de vous quitter.

[RETROGAMING] Dune / Mega CD

Au cours de l'aventure, Paul devra très régulièrement se déplacer : d'abord en ornithoptère, véhicule à l'apparence de libellule, puis à dos de vers de sables. L'Empereur a donné une mission aux Atréides : continuer l'exploitation de l'Epice. Pour celà, Paul devra visiter les sietchs - les refuges du peuple indigène d'Arrakis, les Fremen - et les convaincre de travailler pour lui à la récolte de l'Epice.

Le gameplay qui semble simple à l'origine dévoile progressivement sa richesse : pour être exploitée, une zone devra d'abord être prospectée par une troupe spécialisée, puis seulement alors l'exploitation pourra être commencée. La récolte ira plus vite si vous donnez à la troupe une moissonneuse et un orni. Au début Paul devra se déplacer sur chaque sietch pour donner des ordres, mais à mesure que ses pouvoirs de prescience s'accroitront, votre personnage pourra contacter des troupes à une certaines distance, voir plus tard sur toute la planète.

On découvre alors un aspect gestion et de stratégie rarement voir jamais vu sur le support de Sega : ceux qui veulent du dépaysement en auront pour leurs crédits. Ce qui est également surprenant, c'est qu'il n'y pas de frontières bien délimités entre les aspects du jeu. On a pas l'impression de faire tantôt de l'aventure, tantôt de la gestion de ressources : simplement on joue et on incarne Paul, sans distinction de rôles. Un peu comme un tableau aux multiples motifs se fondant les uns dans les autres avec harmonie.

De fait, la découverte de l'aspect gestion se fait tout en douceur, sans besoin de tutoriels venant casser l'ambiance. On notera également que charger et sauvegarder pourra se faire à Arrakeen en allant dans la chambre de Paul et en se regardant dans le miroir, c'est là également que l'on verra l'influence de l'Epice sur Paul qui aura les yeux bleus de l'Ibad : très belle intégration de la fonction à l'univers.

Une prise en main aisée ne signifie par pour autant un jeu simpliste. A mesure que l'on avance, il faudra gérer la production, délaisser des secteurs appauvris en Epice pour envoyer des troupes récolter ailleurs. Vous pourrez également les faire devenir des soldats ou des écologistes, tout en gardant un oeil sur leur niveau d'expérience dans leur domaine et leur moral : attention à vos choix et ne vous précipitez pas dans vos décisions car il existe plusieurs façons d'obtenir un gameover. J'en ai d'ailleurs vu deux durant ma prise de photo pour ce test.

Pour vous aider, il est possible à l'écran des cartes d'obtenir un résumé du conflit vous opposant aux Harkonnens, en cliquant sur le globe en bas à gauche : on peut y voir l'occupation de la planète, la production d'Epice et le charisme de Paul.

[RETROGAMING] Dune / Mega CD

Mais outre le gameplay, Cryo a réussi un véritable tour de force technique avec cette adaptation. Dune est un univers complexe, et pourtant les développeurs ont réussi à créer un rendu véritablement crédible. J'ai mentionné la bande-sonore en parlant de l'introduction : le reste du jeu n'est pas à la traine.

Il y a déjà les voix : chaque personnage a sa voix digitalisée, et en français je vous prie. Du moins si vous choisissez cette langue au démarrage, l'autre disponible étant l'anglais. Les voix parfaitement reconnaissables les unes des autres, c'est un plaisir d'entendre chaque personnage. Mais à coté de ca, il y a la composition majestueuse de Stéphane Picq, qui a réalisé de superbes musiques. Je cite notamment celle que l'on entend entre autre à l'écran titre : Chani's Eyes. Il n'y a rien à dire, juste à écouter, et savourer. Ces musiques et voix sont la raison pour laquelle le jeu existe sur PC aussi bien sur disquette que sur CD, support encore peu commun en 92. Sur Megacd, le disque exploite avec brio les capacités sonores de la machine.

Le jeu est également une réussite au niveau des graphismes : vous avez vu plus haut une image de l'intro, qui est un extrait du film de Lynch digitalisé, mais également les représentations des personnages dans le jeu avec Chani. Un véritable travail de recherche a été fait pour créer des personnages crédibles par rapport aux livres mais aussi charismatiques.

Outre les personnages, les séquences de vol en ornithoptère et de voyage en ver nous montrent un défilement du paysage parfaitement fluide : un prodige pour l'époque, un beau spectacle encore maintenant. Au passage, je tiens à mentionner que ces déplacements ne sont pas juste des jolies séquences servant à meubler : même si on peut se rendre automatiquement à destination, on peut changer la direction de déplacement en dirigeant le "véhicule" vers la droite ou la gauche en utilisant les flèches adéquats dans l'interface. En fait, vous aurez même à explorer par vous même sans destination bien indiqué : on vous dira par exemple que vous trouverez de nouveaux sietchs en allant vers le sud-ouest à partir de tel endroit.

Je parle depuis le début d'adaptation de l'univers de Frank Herbert. En voyant celà, le fan qui récite la Litanie contre la Peur en cas de stress se dira peut être que ce jeu n'est pas pour lui car il connait déjà chaque ligne de l'histoire en VO comme en VF : que ce fan ( et les autres) se rassure. Le studio Cryo n'a pas simplement retranscrit chapitre par chapitre l'histoire : il l'a adapté au gameplay mis en place. Les modifications ne sont pas drastiques et le déroulement est globalement le même, simplement il y a des petits changements dans les relations entre les personnage ( Harah mentionne que son mari a été tué par un jeune homme, mais sans lien avec Paul) et certains personnages n'apparaissent tout simplement pas, comme le docteur Suk. De fait on peut jouer et pleinement apprécier ce titre quelque soit sa connaissance de l'univers : le connaisseur saura simplement dans quelle direction les choses vont dés la mention de certains lieux ou personnages.

En se lançant dans l'adaptation d'une oeuvre aussi riche et complexe que Dune, Cryo aurait pu échouer de multiples manières mais réussit un tour de force : proposer une histoire qui passionnera tant le néophyte que l'averti. En mêlant plusieurs genres en un ensemble homogène, Cryo a créé un jeu mémorable, notamment considéré comme le fondement de la stratégie en temps réel. Un jeu unique dans le registre du Megacd, à découvrir ou redécouvrir. Je terminerais en disant juste une petite chose : depuis que j'ai acheté le Megacd 2, je n'ai acheté qu"un seul jeu, un titre que j'ai absolument voulu me procurer pour y jouer sur le matériel d'origine, et c'est celui ci.

SUPPOS : 6/6

suppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpgsuppo.jpg

Publié dans RETROGAMING, UNE

Partager cet article

[RETROGAMING] Prisoner of Ice

Publié le par Sylesis

Éditeur : Infogramme, Chaosium (détenteur des droits d'exploitation des jeux de la licence l'Appel de Cthulhu), Vent d'Ouest (adaptation bd)
Développeur : Infogramme
Scénaristes : Hubert Chardot, Thomas Mosdi ( pour l'adaptation bd)
Dessinateurs ( bd) : Lucien, Etienne Leroux, Freddy Emm
Genre : point and click
Nombre de joueurs : un
Support: PC, Mac, Bande Dessinée
Existe aussi sur : Playstation, Saturn (au Japon)
Nombre de disques : 1 cd
Sortie : 1994, 1995

"Je laisse ces notes à l'attention de quiconque trouvera mes travaux : ceci est le fruit de mes recherches sur les Prisonniers des Glaces. Dans le cas où vous souhaiteriez dévoiler ceci au public, je vous supplie de bien peser en votre âme et conscience les conséquences de votre acte : la connaissance est sacré, mais il est également des savoirs impies, si vils qu'ils ne peuvent que corrompre leur détenteur, son âme fut elle trop fragile."

"Mon premier contact avec le prisonnier remonte à la quatre-vingt-dix-septième année du vingtième siècle : nous étions proche de la fin du millénaire, peut être était-ce un signe. Je venais de trouver dans une librairie un curieux ouvrage qui avait attiré mon attention : la trilogie de l'horreur, comportant trois disques."

[RETROGAMING] Prisoner of Ice

Poussé par je ne sais quelle lubie, je me le suis procuré et l'ai ramené à mon logis afin de pouvoir l'examiner. L'artefact comprenait en fait des jeux, dont voici le détail :
- Dark Seed 2, paru en 1995
- Shadow of the Comet, paru en 1993
- Prisoner
of Ice, paru lui aussi en 1995

L'ouvrage lui même est un récit dessiné basé sur le titre Prisoner of Ice, ou était-ce l'inverse ? L'histoire était intéressante, et je la consultais régulièrement."

[RETROGAMING] Prisoner of Ice[RETROGAMING] Prisoner of Ice[RETROGAMING] Prisoner of Ice

"Quelques années plus tard, je mis la main sur un autre livre traitant des prisonniers des glaces, cette fois attaché du sous-titre "La Geôle de Pandore" . Je compris alors que le récit dont j'avais pris connaissance n'était que le deuxième fragment, certes indépendant, d'un ensemble plus grand. Les trois grimoires avaient été édités par Vent d'Ouest, mais portaient également le sceau du Tatou Multicolore, tout comme le jeu. J'appris également que le manuscrit trouvé dans la librairie n'était pas le seul, et qu'un autre sous l'étiquette PC-Soluce avait été édité quelques temps auparavant, avec toujours le fameux disque sur le prisonnier des glaces.

Quelque chose toutefois me perturbait tandis que je comparais mes divers notes : la chronologie. Les ouvrages dessinés sont datés de 1994 alors que le jeu Prisoner of Ice, qui pourtant semble en être à l'origine, date lui de 1995. Je devais trouver la raison dans ces dates elles mêmes.

Outre ma connaissance des disques, j'ai également une certaine affinité avec les ouvrage illustrés comme ceux ci, et je sais que sauf cas exceptionnels, des ouvrages se suivant sont invariablement séparés dans le temps par un intervalle de plusieurs mois. Or nous avions ici trois ouvrages sortis simultanément d'après les faits récoltés. Soit il s'agit d'une erreur dans la datation de mes sources, soit nous avons affaire à une conjonction dont la conclusion était le support digital. Une hypothèse d'autant plus probable que le scénariste des trois ouvrages et du jeu est le même. Visait on une sorte d'expérience multimédia ?

* Le premier opus nous offre le récit du conservateur de la bibliothèque de Buenos aire, qui raconte à son ami John l'aventure qui dans sa jeunesse l'a poussé sur les trace d'un aïeul conquistador. Une expédition qui rapidement a viré à l'angoisse, puis au cauchemar lors de la découverte d'une cité perdue et de la mystérieuse porte du soleil.

* Le glaive du crépuscule est lui aussi un récit durant l'entre-deux-guerres, mais cette fois d'un patient anglais souffrant de maladie psychique. Il fait part à son psychiatre de rêves successifs se déroulant dans un futur où l'Allemagne est sur le point de gagner une guerre grâce à un ouvrage maudit : le Necronomicon.

* Enfin le troisième récit met en scène deux expéditions scientifiques, une britannique et une allemande, en direction du pôle sud. Il s'agit de l'adaptation d'une célèbre nouvelle de HP Lovecraft : "Les Montagnes Hallucinées".

L'ensemble forme une trame cohérente, bien que chaque pièce prise individuellement semble indépendante. Je compris qu'un élément permettait de les unir les uns aux autres : le disque."

[RETROGAMING] Prisoner of Ice

"Le disque dont je dispose est celui fourni avec la trilogie horrifique. Il est entièrement français et comporte même la solution des énigmes. Ses concepteurs ont été jusqu'à intégrer au support une série de sauvegardes permettant d'atteindre la majorité des étapes.

Je note également que j'ai été particulièrement surpris de la facilité d'utilisation du disque à l'époque moderne : je n'ai eu besoin d'AUCUNE assistance pour profiter du contenu. C'est suffisamment rare de nos jours pour devoir le mentionner. A noter également que l'installation du support ne créé en fait qu'un répertoire destiné aux sauvegardes, le jeu se faisant par accès disque exclusivement."

[RETROGAMING] Prisoner of Ice

"Le jeu se présente sous la forme d'un pointe et clique dans lequel on dirige un militaire américain du nom de Lieutenant Ryan. Il se déroule en 1937 et commence à bord du sous-marin britannique HMS Victoria. Chaque personnage dispose d'une voix et vous devrez parler avec chaque protagoniste afin d'avancer dans l'histoire. L'intégration dans la trilogie de l'horreur aux cotés de Shadow of the Comet sorti deux ans plus tôt n'est pas fortuite : Prisoner of Ice peut être vu comme une suite, les personnages principaux de l'un apparaissant dans l'autre.

L'interface est relativement simple : un bouton pour se déplacer, parler et prendre les objets, un pour agir ou les utiliser. L'accès à l'inventaire se fait en positionnant le pointeur au dessus de l'image. Une pression sur le bouton 'échap' permet de sauvegarder ou charger la partie. Bien que le jeu consiste en une série de puzzles traditionnels au genre, votre personnage aura plusieurs fois l'occasion de mourir. Le titre est particulièrement amical avec cet aspect car il crée automatiquement une sauvegarde baptisée "joker", juste a
vant l'évènement tragique."

[RETROGAMING] Prisoner of Ice

"La réalisation graphique du disque est relativement satisfaisante, voir plaisante de nos jours. De même l'aspect sonore n'est pas désagréable et l'aventure est dépaysante. L'amateur du Mythe des Anciens devrait trouver de quoi assouvir sa curiosité vidéoludique.

Le talon d'Achille de l'expérience est hélas sa brièveté : un explorateur aguerri ne mettra pas plus de quelques heures pour démêler l'intrigue, moins encore s'il fait appel à l'aide fournie dans le support. J'ajouterais toutefois que le dénouement peut se produire de deux manières, mais que je n'en ai trouvé qu'une seule pour l'instant : l'autre implique, semblerait
il, un paradoxe temporel."

"Ceci conclu mes travaux, et c'est ici que je décharge sur vos épaules la responsabilité du devenir de mon oeuvre. Ne cherchez pas à me retrouver : j'ai bouché tous les angles de la pièce, toutes les intersections, mais je les entends dans les murs cherchant une faille, un passage jusqu'à notre dimens..."

Publié dans RETROGAMING, UNE

Partager cet article

[RETROGAMING] Ristar/ Megadrive

Publié le par Mael_b

Ristar
Support : Megadrive
Existe également sur Game Gear
Développeur : Sonic Team
Editeur : SEGA
Année : 1995

[RETROGAMING] Ristar/ Megadrive

En 1995, Ristar n’a pas fait grand bruit. La faute à la sortie d’une nouvelle génération de consoles qui occupait tout l’espace vidéo-ludique. Pourtant, la Megadrive sortait d'une année 1994 de très haut vol et 1995 s'annonçait aussi bonne. Il est donc temps de rétablir l'équilibre car Ristar montre tout le savoir faire de la Sonic Team sur la 16 bits de SEGA.

[RETROGAMING] Ristar/ Megadrive

Nous incarnons donc Ristar, une étoile dotée de pouvoirs extraordinaires. Et cela va lui être bien utile pour boter les fesses du démoniaque Greedy, qui s'empare de la constellation de Valjee ou il sème la terreur et la désolation. Le héros local (et accessoirement père de Ristar) a été capturé et ne peut empêcher les méfaits de Greedy. Voilà en gros le scénario du jeu qui est moins original que l'aventure qui nous est proposée au court de 7 niveaux qui sont autant de planètes.

Le jeu commence par une vidéo d'introduction qui présente la situation et désigne Ristar comme le dernier espoir des habitants de la galaxie. On est ensuite directement envoyé sur la première planète. Celle-ci permet de se familiariser avec le gameplay du jeu. Et force est de constater que les premières minutes de jeu sont un peu déroutantes. On avait pris l'habitude de sauter sur les ennemis pour les tuer mais ici, il n'en est rien. Pour tuer nos adversaires, il faut les agripper pour ensuite les assommer avec un bon vieux coup de boule !

Coup de boule en préparation !

Coup de boule en préparation !

En fait, les bras de Ristar sont justement l'élément autour duquel tourne tout le gameplay puisqu'ils permettent non seulement d’assommer les adversaires mais également de se pendre ou de grimper à peu près partout dans le paysage. Et là ou la Sonic Team a fait un travail remarquable c'est justement que la prise en main du héros se passe bien malgré ces éléments de gameplay un peu inhabituels. En fait, tout est réglé au millimètre et le premier niveau suffit à comprendre les rudiments du jeu. Le premier boss est dans la même veine puisqu'il n'oppose finalement que peu de résistance. Ce premier niveau fait donc office de didacticiel mais il conserve son intérêt malgré tout.

On est très souvent dans ce genre de situations...On est très souvent dans ce genre de situations...

On est très souvent dans ce genre de situations...

On enchaîne donc avec la seconde planète ou la difficulté est un peu plus élevée. On découvre la capacité de notre étoile à faire quelques brasses dans un environnement marin. En explorant un peu plus les niveaux, on découvre également qu'il existe des niveaux spéciaux. Ces derniers sont accessibles par l'intermédiaire d'un pic ou notre étoile peut s'agripper pour s'envoler dans les airs. Il conviendra de récolter un objet par niveau spécial (un par planète) qui permettra, à la fin de l'histoire de révéler des passwords.

Le second niveau se passe facilement. C'est à partir du 3ième niveau que les choses se corsent. L'action devient plus rapide et des pièges bien pensés apparaissent. Des mini-boss viennent également ajouter au challenge des sous niveaux. Arrive enfin un quatrième niveau qui fait intervenir des éléments de casse tête. et des boss de plus en plus compliquer à battre. Heureusement, l'augmentation de la difficulté est parfaitement gérée. Le jeu n'est pas trop compliqué pour ne pas dégoutter le joueur mais pas trop simple non plus pour qu'on se prenne au jeu et que l'on souhaite toujours aller plus loin.

Le niveau 4-1 fait intervenir des éléments (simples) de casse-tête

Le niveau 4-1 fait intervenir des éléments (simples) de casse-tête

Et c'est véritablement au niveau 5 que la difficulté demande au joueur de se concentrer. L'opposition des boss nécessite plusieurs essais. Mais la magie du jeu fait qu'on y revient avec plaisir. Ainsi, après un boss de niveau particulièrement difficile, on passe a un niveau 6 assez chaud (au propre comme au figuré !). Le boss est quant à lui assez simple. Les plus courageux enchaîneront donc avec le 7ième et dernier niveau qui est l'inverse du niveau six. Les sous chapitres sont assez simples mais le boss de fin est extrêmement difficile. Personnellement il m'a fallu de nombreux essais avant d'en voir le bout. Je n'ai pas souhaité trouver d'aide sur internet. Du coup, l'apprentissage du pattern m'a pris du temps. Mais la satisfaction de la victoire n'en est que plus grande !

Ce boss me semblait difficile...... jusqu'à ce que je rencontre le boss final !

Ce boss me semblait difficile...... jusqu'à ce que je rencontre le boss final !

Alors, une fois terminé, est ce qu'on peut dire que le jeu à des défauts ? Franchement, pas vraiment. Il y a un ou deux passages qui m'ont fait pester mais finalement en posant la manette quelques minutes et en y revenant tête reposée, on fini par les passer. Seul le boss de fin est vraiment difficile et peut, éventuellement, décourager les joueurs les moins obstinés.

Ristar est donc un grand jeu pour la 16 bits de SEGA est cela peut s'expliquer très facilement. Déjà, comme je l'ai dit, le gameplay est parfaitement réglé et la difficulté bien dosée. On tient là les deux éléments clef de la réussite d'un jeu. À cela peut s'ajouter une animation hyper travaillée et fluide et des graphismes d'une très grande finesse. On arrive alors à un hit qui méritait une notoriété bien plus importante. Cela aurait été plus juste !

SUPPOS : 5,5/6

Publié dans RETROGAMING, UNE

Partager cet article

CEREMONIE DES SUPPOS D'OR 2014: EDITION SPECIALE PC

Publié le par Vavalboss

CEREMONIE DES SUPPOS D'OR 2014: EDITION SPECIALE PC

Mesdames et Messieurs, Ladies & Gentlemen, soyez les bienvenus pour cette édition spéciale des désormais célèbres SUPPOS D'OR. Cette année, et pour la première fois dans l'histoire de Gamopat, nous allons célébrer un support bien souvent délaissé par notre cher hôpital, l'ordinateur, plus communément appelé le PC. A l'occasion de ce nouvel événement, 4 catégories, dont 2 inédites, ont été créées afin de satisfaire au mieux les critères d'exigence des votants.

Catégories


Top 10 Jeux Multi Plateformes 2014
Catégorie récompensant les 10 meilleurs titres Multi Plateformes de l'année. Les membres du forum pouvaient voter pour 3 jeux, à classer par ordre de préférence (1er jeu= 3 points; 2ème jeu= 2 points; 3ème jeu= 1 point).

Top 10 Exclusivités PC 2014
Catégorie récompensant les 10 meilleures Exclusivités PC de l'année. Le système de vote est le même que celui qui a été utilisé pour le Top 10 jeux Multi Plateformes 2014 (hors Bêta et jeux à accès anticipé).

Meilleure Bêta (ou jeu à accès anticipé) 2014
Catégorie récompensant la meilleure Bêta de l'année. Les votants n'ont pu choisir qu'un seul jeu, celui remportant le plus de suffrages gagne.

Pire jeu 2014
Catégorie récompensant la grosse Bouse spéciale PC qui aura fait pleurer du caca par les yeux de nos chers Gamopat. Le système de vote est le même que celui qui a été utilisé pour la Meilleure Bêta (ou jeu à accès anticipé).

CEREMONIE DES SUPPOS D'OR 2014: EDITION SPECIALE PC

TOP 10 PC 2014 (JEUX MULTIPLATEFORMES)

10ème, 9ème & 8ème place

The Binding of Isaac: Rebirth, un superbe Dungeon Crawler exigeant et gore à souhait, confirme les très bonnes impressions que nous avait laissé le premier opus. Vive les cacas !

Shovel Knight, un intense jeu de plateformes maintes et maintes fois primé pour ses qualités old school qui ont fait craquer le Gamopat barbu.

Les Chevaliers De Baphomet 5 : La Malédiction Du Serpent, sympathique point & click qui marque le retour du genre sur le devant de la scène.

7ème, 6ème & 5ème place

Dragon Age: Inquisition, Action-RPG fantaisiste qui revient fort après un second épisode qui aura divisé la communauté.

Soldats Inconnus: Mémoire de la Grande Guerre, extraordinaire jeu d'aventure made in Ubisoft qui m'a personnellement ému aux larmes...

Mercenary Kings, sorte d'hybride entre Metal Slug et RPG. Un jeu exigeant qui mérite le détour.

4ème place

On commence à rentrer dans le vif du sujet. Le suppo en chocolat est donc décerné à... South Park: Le Bâton de la Vérité, un excellent RPG qui aura échappé à la censure sur PC. Des barres de rire en perspective, à tester d'urgence même pour les réfractaires de la série.

3eme place

Wolfenstein: The New Order, qui marque le grand retour des FPS oldschool disposant d'une vraie barre de vie! Un titre excellentissime sur tous les points. Beau, fun, diversifié, jouissif et doté d'une durée de vie solide, il mérite amplement de figurer en haut du top.

CEREMONIE DES SUPPOS D'OR 2014: EDITION SPECIALE PC

2ème place

Alien Isolation, un huit clos intraitable qui remet la licence sur les bons rails après la catastrophe Colonial Marines de l'année dernière.

CEREMONIE DES SUPPOS D'OR 2014: EDITION SPECIALE PC

1ere place

Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs, le moment que vous attendiez tous est arrivé... Le grand vainqueur de notre Top 10 Jeux Multi Plateformes sur PC est le grand, le beau, l'unique... Far Cry 4!!!! Grosse grosse surprise de la part de cet open world immersif et intense qui permet à Ubisoft de garder la tête hors de l'eau après les catastrophes Watchdogs et Assassin's Creed Unity. Un FPS qui ne renouvelle pas foncièrement la formule, mais qui reste d'une efficacité et d'une solidité à toute épreuve. Le Kyrat n'a pas fini de vous dévoiler ses surprises, et le Doc vient de faire trois tours dans son slip. Un très bel exploit, bravo à lui !

CEREMONIE DES SUPPOS D'OR 2014: EDITION SPECIALE PC


Notre Top 10 Jeux Multi Plateformes vient de toucher à sa fin. Je vous conseil de rester bien installés, car notre Top 10 Exclusivités PC commence... MAINTENANT !

CEREMONIE DES SUPPOS D'OR 2014: EDITION SPECIALE PC

TOP 10 PC 2014 (EXCLUSIVITES)

10ème, 9ème et 8ème place

Tropico 5, l'éternel jeu de stratégie dictatoriale à l'humour potache. Pas de grands bouleversements dans cette nouvelle édition, mais suffisamment de nouveautés pour renouveler l'intérêt de la licence. A noter qu'il sortira en début d'année prochaine sur nos chères consoles de salon. Prenez garde, ce titre est chronophage...

Dungeon of The Endless, un jeu de gestion-stratégie mêlant Rogue Like et Tower Defense.

Broken Age, un point & click enchanteur mais un peu (trop) facile par le créateur de Day of The Tentacle et Grim Fandango, Tim Schafer. La suite arrive l'année prochaine, et le soft sera bientôt disponible sur vos consoles de salon favorites.

7ème, 6ème et 5ème place

Legend of Grimmrock 2, un RPG Dungeon Crawler extrêmement dur et exigeant. Prêt à vous perdre dans les dédales d'une île mystérieuse ?

Civilization: Beyond Earth, le fameux jeu de stratégie au tour par tour qui vous invite à faire une petite escale dans les confins de la galaxie. Diriger des colons a rarement été aussi grisant.

he Vanishing of Ethan Carter, vous proposant de mener une enquête suite à la disparition d'un jeune garçon. Un titre audacieux qui se laisse aisément parcourir. Un voyage à ne surtout pas manquer !

4ème place

La médaille en chocolat revient à... This War of Mine, un jeu de stratégie vous invitant à survivre dans un milieu hostile plongé en pleine guerre. Gestion des ressources, exploration et protection de vos compagnons d'infortune seront vos principales tâches. Une virée en enfer dont vous ne ressortirez pas indemne...

3ème place

La première marche du podium est occupée par le désormais célèbre Elite Dangerous, le tant attendu jeu de combats spatiaux par David Braben. Un titre ambitieux et profond qui risque de vous faire passer plusieurs nuits blanches.

CEREMONIE DES SUPPOS D'OR 2014: EDITION SPECIALE PC

2ème place

La médaille d'argent dans la catégorie des Meilleures Exclusivités PC 2014 revient à Divinity: Original Sin, un jeu de rôle "à l'ancienne" qui nous rappel les heures de gloire d'un certain Baldur's Gate. Un titre qui s'est hissé facilement à la deuxième place de notre classement. Un incontournable pour tout amateur qui se respecte.

CEREMONIE DES SUPPOS D'OR 2014: EDITION SPECIALE PC

1ere place

Deuxième médaillé d'or de notre grande cérémonie dédiée au PC. Il est long, il est dur, il est doux et amère à la fois. Il s'agit non pas d'un phallus (oui, toi au fond, avec ton esprit mal placé, je t'ai vu), mais de l'excellent, du fantastique... Wasteland 2! Ce jeu de rôle prenant place dans un univers apocalyptique truste "finger in the nose" la première marche du podium, et plus encore. Un hit instantané, un chef d'oeuvre qui fera date dans l'histoire du jeu sur PC. Un superbe vainqueur pour un jeu qui l'est tout autant, bravo à lui !

CEREMONIE DES SUPPOS D'OR 2014: EDITION SPECIALE PC

Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs, notre cérémonie arrive bientôt à son terme. Avant de nous quitter, il ne nous reste plus qu'à décerner nos suppos subsidiaires.

Meilleure bêta PC


Pour cette première édition, un seul titre s'est distingué de la masse. Il s'agit du très addictif The Forest, un jeu de survie en mode FPS qui vous mettra aux prises d'une tribu locale bien peu fréquentable. Un jeu qui ne cesse de s'améliorer au fil du temps, et qui risque de vous filer un bon nombre de sueurs froides. Bientôt disponible sur PS4 !

Pire jeu 2014 PC

5 titres se disputent la place de la grosse bouse de l'année. Il s'agit de Bound By Flame, DayZ, Watchdogs, Rambo et Lords of the Fallen. Des titres qui nous auront fait pleurer de caca par hectolitres de part leur gameplay au ras des pâquerettes et de leur technique à la ramasse, pour le plus grand malheur de nos machines reluisantes et rutilantes. Nous ne les félicitons pas, sortez le goudron et les plumes!

 

Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs, Ladies & Gentlemen, notre grande cérémonie touche désormais à son terme. L'année 2014 a été riche en excellents titres comme en mauvais. Notons tout de même que le PC reste la plateforme du moment grâce à sa ludothèque incroyable, ses exclusivités de qualité, ses bêtas prometteuses et ses titres prenant de plus en plus de risques, notamment du côté de la scène indépendante. Restez sur vos gardes, 2015 nous réserve encore plus de surprises !

Les membres du jury, personnifiés en l’occurrence par un redoutable salaud, moi, tient à remercier chaleureusement l'ensemble des votants, sans qui cette première édition n'aurait pu aboutir. En espérant que le plaisir ait été au rendez-vous. Il ne nous reste plus qu'à vous souhaiter une très bonne année à tous. Bonheur, santé, fortune et expériences vidéo ludiques de qualité sont tout le mal que nous pouvons vous souhaiter. Rendez-vous fin 2015. Allez, salut maintenant !

Publié dans FOCUS, UNE

Partager cet article

[Test Hardware] La Nomad de Sega

Publié le par Sylesis

Editeur : Sega
Date de sortie : 1995 (USA)
Supports : Cartouches (512 à 4048ko)
Puissance : 16 bits (console de quatrième génération)
Nom de code : Venus
Résolution écran : 320*224
Dimensions : L 19cm ; H 10 à 10,5 cm ; P 4,5 à 5cm
Alimentation : adaptateur secteur 9 volts Genesis 2 ou 6 piles AA.

Faite un test et demandez dans un groupe de vous citer une console portable Sega. Vous aurez des réponse sérieuses citant "Game Gear", et des réponses moqueuses disant "Ouha l'autre : facile, y a que la Game Gear !". Et vous en aurez peut être qui vous diront "La Nomad". Oui, la Game Gear n'est pas la seule console portable de Sega : sortie en 1995, la Nomad a également été prévue pour partir en voyage avec vos chères (chers ?) jeux Genesis/Megadrive. Parlons donc un peu de cette bête.

 [Test Hardware] La Nomad de Sega

Lister les dimensions c'est bien : avoir une échelle visuelle de la machine, c'est mieux. Voici donc à qui ressemble la Nomad par rapport à une Game Gear : tout en angles, une taille relativement similaire bien qu'un peu plus épaisse, 6 boutons pour être compatibles avec tous les jeux, Start et Mode pour l'utilisation des boutons supplémentaires. Les molettes pour la luminosité et le volume du son ont été placé sur la face inférieure.

Ce l'on ne voit pas sur cette photo toutefois, c'est que la Nomad demande en plus un boitier amovible pour les piles, qui se clipse à l'arrière. Et là du coup la machine prend encore de l'épaisseur. On passe donc du registre de la console "portable" à celui de console "transportable". La Game Gear n'était pas favorisée par rapport à la Game Boy, là vous pouvez carrément oublier l'idée de jouer dans le métro.

Comme je ne possède pas le bloc de piles, je n'ai pas pu tester l'autonomie. Je peux cependant dire que l'écran fonctionne par rétro-éclairage avec néon. Celui ci est toutefois beaucoup moins gros que pour la portable 8 bits, grâce à l'évolution technique : l'ensemble écran-néon-diffuseur ne mesure pas plus de 1cm d'épaisseur dans la console.

Soit, la console n'est pas portable mais ça ne gène pas tout le monde : je n'ai presque jamais mis de piles dans ma Game Gear et ça ne m'a pas empêché de l'adorer. Une fois câblée, la console ressemble à ceci :

 [Test Hardware] La Nomad de Sega

Hein 3 fils au lieu d'un seul ?

Oui, on touche aux particularités de la Nomad. La petite n'est pas juste une Game Gear upgradée pour faire tourner des jeux Genesis/Megadrive, elle dispose également de deux connecteurs supplémentaires :

- un port manette sur le coté inférieur : ce connecteur permet de jouer à deux à des titres comme Streets of Rage, le premier jouer prenant la Nomad, le deuxième la manette. Oui enfin en principe, car ma manette n'était pas reconnue et SoR ne m'a proposé que le mode 1 joueur. La console ici testée a été vendue "pour pièces" et a demandé des réparations à divers endroits, aussi est il possible que le port manette soit également défectueux et que je sois passé à coté du problème.

- un port vidéo : lui il vous permet littéralement de brancher la Nomad sur une tv via le câble de la Genesis/Megadrive 2. En fait, la Nomad peut se résumer à une Genesis 2 portable car elle utilise les même connectique. J'ai testé, et approuvé.

Loin d'être un simple gadget, on peut littéralement dire que le port vidéo a sauvé la Nomad de la poubelle de l'histoire. Pourquoi ?

Parce que la Genesis 2 utilise un signal composite : de moins bonne qualité que le RGB de la Genesis 1, mais qui a l'avantage de ne passer que par un fil, et d'être utilisé par encore beaucoup de petits écrans vidéo modernes.

Il faut savoir que la Nomad souffre régulièrement de problèmes d'écran : c'est ce que j'ai constaté en naviguant sur la toile, mais aussi en recevant la mienne avec un magnifique rond de pixels morts au milieu. Une Game Gear avec ce genre de problème ira à la poubelle : trop compliqué de trouver un écran similaire, puis de souder la nappe fil par fil. Avec la Nomad par contre, on peut prendre un écran de taille comparable pourvu qu'il génère un signal composite. Les plus utilisés pour ça sont des écrans vidéos pour les caméras de recul de voiture. En soudant l'entrée du nouvel écran sur la sortie composite du port vidéo, on retrouve une image et donc une console fonctionnelle. Après, la qualité d'image dépend de celle de l'écran et des réglages : les plus bricoleurs modifient la coque de la Nomad pour rendre disponibles les boutons poussoirs de réglage. Pour ma part, je n'ai pas fait ce choix, désirant garder l'esthétique d'origine de la console : je me suis contenté de réparer les (multiples) pannes de la console que j'avais acheté. En conclusion donc, le port vidéo a permis un remplacement satisfaisant des écrans.

Je mentionne depuis le début plutôt "Genesis" que "Megadrive" pour bien vous faire comprendre que la Nomad n'est pas sortie en France, elle n'est sortie qu'aux USA où la Megadrive se nomme Genesis. Conséquence de cela ? Tous les jeux européens ne passent pas. Au début les jeux n'étaient pas zonés, comme c'est le cas pour le Streets of Rage visible plus haut. Hélas arrivé à une certaine époque, le zonage est arrivé, et des jeux comme Streets of Rage 2 ne fonctionne pas sur la machine, sauf en la modifiant. Adieu mes envies de Rocket Knight Adventure au chaud dans le lit avec du matériel d'origine ; par contre un excellent Shadowrun, c'est possible.

D'un autre coté, le fait d'avoir une Genesis portable offre de multiples possibilités amusantes, comme d'empiler Sonic 3 avec Sonic et Knuckle. Pour que vous ayez le bloc de piles, vous êtes garanti d'être remarqué dans le train. A voir aussi si on peut brancher un 32X sur la console. Le Master Converter, première version, ne rentre pas quant à lui.

 [Test Hardware] La Nomad de Sega

Je résume donc :
- massive, surtout avec les piles,
- peut nécessiter le remplacement de l'écran d'origine,
- ne peut pas faire tourner tous les jeux officiels à cause du zonage.

Que penser donc de cette console ? "Soit belle et tait toi ?". Pas forcément : sa particularité de se brancher sur écran en péritel m'a récemment été utile : je réparais une télé cathodique à la cave il y a quelques jours et j'avais besoin d'une source de signal, quelque chose que je puisse bouger facilement. J'ai donc instantanément pensé à... la Nomad. Elle ne m'encombrait pas malgré les deux câbles branchés, me donnait quelque chose à afficher sur la tv et une fois celle ci en état, j'ai pu jouer un peu à Sonic & Knuckle pour me détendre du boulot réalisé.

Non ce qui me dérange avec cette machine, ce n'est pas la technique : c'est l'année de sortie, 1995. En 1995, la Genesis vit ses derniers moments : des cartouches sont sorties jusqu'en 1997 mais Sega a déjà préparé la relève avec la Saturn, sortie en 1995 aussi. Pourquoi donc employer des efforts pour développer une machine alors qu'elle est presque obsolète dés la sortie des cartons ? Je ne sais pas : mauvais choix stratégique ou temps de conception plus long que prévu, peut être. De même, pourquoi la réserver au marché japonais et américain : en Europe aussi, on aime les Sega 16bits, bon sang.

La Nomad, console peu connue surtout en Europe, et peu mémorable. La faute n'est pas à attribuer au hardware où on trouve de bonnes idées (possibilité de jouer à deux en branchant une manette, de la brancher sur l'écran), malgré une console assez volumineuse, il faut le reconnaitre. Non le problème vient qu'elle est sortie à un moment où elle n'avait plus sont utilité (les derniers gros titres sont sorti quelques mois avant) et pas partout dans le monde. Un peu comme si Sega s'était demandé si ca valait vraiment la peine. Dommage, parce qu'il y a nombre de jeux que j'aurais voulu jouer officiellement sans devoir embarquer une télé à l'époque, ou passer par émulateur maintenant. A défaut, la console reste un bel objet pour le collectionneur, et un beau puzzle pour le bricoleur : je parle d'ailleurs de mes mésaventures avec la mienne içi.

Partager cet article

Sony tease la Playstation 5 !!!

Publié le par Dr Floyd

Sony tease la Playstation 5 !!!

Je pense qu’il y aura une PS5 […] Toutefois, je ne sais pas quelle forme elle aura. Elle pourrait être une console physique ou elle pourrait être dans le cloud.

Masayasu Ito, Miami-Vice-Président Playstation Japan

Tout comme Nintendo l'a fait il y a quelques jours, Sony tease à son tour sa future console... où plutôt future console virtuelle, car ils envisagent de passer en 100% cloud ! Ce qui confirmerait les orientations prises par la firme avec le rachat de Gaikaka et le service Playstation Apocalypse Now. Etonnant quand même que d'en parler maintenant, surtout quand on se souvient du Mattrick Gate chez Krokosoft en 2013.

Cependant est-ce une bonne idée que ce claowwwwd !? Se dirige t-on avec ces consoles dans les nuages vers un crack mondial du jeu vidéo comme en 83 ? En France c'est quasiment certain tellement les accès internet sont disparates... et le seront encore dans quelques années, fracture sociale assurée. Ajouté à cela le démat' sur console qui peine à décoller et le cloud-gaming toujours au point mort sur PC... Sans compter les serveurs qui surement seront totalement saturés. Et puis on a vu ce qui est arrivé à Microsoft quand ils ont voulu clairement s'orienter vers le full-internet... Ils peinent aujourd'hui à s'en remettre.

Bon, hélas à terme je pense qu'on est condamné plus ou moins à cette façon de jouer... mais c'est surement encore trop tôt pour la génération de consoles à venir, trop tôt pour le consommateur (il faut je pense passer une génération complète de joueurs pour le faire accepter, c'est à dire une vingtaine d'années, soit encore 10 ans)...

On est foutu ? On peut fermer Gamopat et lancer Gamocloud ? Pas si sûr.... j'ai l'impression qu'il restera toujours une place pour une vraie console à la maison, espérons que Nintendo suive cette voie (je le pense) et que Sony et Krokosoft se prennent une belle branlée par BigN avant de faire marche arrière.

Joyeux Noël et... à demain pour le teasing Microsoft de la Xbox Two ?

Publié dans NEWS, UNE

Partager cet article

Cadeau de Noël : Bomb Jack sur MSX 2 !

Publié le par Dr Floyd

Cadeau de Noël : Bomb Jack sur MSX 2 !

Si le fameux jeu d'arcade Bomb Jack n'est jamais sorti à l'époque sur MSX, il existe cependant une version homebrew de grande qualité sur MSX2. Il fut réalisé en 2004 par le groupe espagnol Kralizec.

Distribué à l'origine en disquette, quelques cartouches furent réalisées à l'époque. Kralizec ne développe plus sur MSX depuis quelques années, mais notre partenaire Repro-Factory à obtenu leur agrément pour réaliser une nouvelle fournée de cartouches !

Bomb Jack MSX2 est très certainement la meilleure adaptation de Bomb Jack sur ordinateur 8bit et c'est à n'en pas douter la meilleure conversion arcade de tous les jeux MSX ! La preuve en vidéo :

Bordel de sprite rotatif multicolore ! Impressionnant, c'est exactement comme l'arcade ! Bref, c'est un incontournable si vous avez la chance de posséder cet ordinateur mythique ! Et chez Repro-Factory, les prix sont exceptionnels : 22€ la cartouche en précommande ! Le jeu vous sera expédié courant janvier 2015.

Publié dans RETRO NEWS, UNE

Partager cet article

[Test Hardware] Le Super Scope de Nintendo

Publié le par Sylesys

Éditeur : Nintendo
Genre : accessoire de tir
Support : Super Nintendo
Nombre de jeux compatibles : 9 cartouches
Sortie : 1992

Alors comme ça mon entrainement avec le Menacer vous a pas suffit et vous en redemandez, hein ? Et même le soldat Dugenoux est là, et avec un caleçon propre en plus : mais c'est Noël avant l'heure, dites donc ! Figurez vous que ca tombe bien , mes chers petits, car je viens justement de mettre la main sur une nouvelle pièce d'artillerie et que à coté de ca un lance-grenade lourd pourrait passer pour un pistolet à amorces acheté dans une kermesse...
Messieurs dames, ouvrez vos paquetages : je vous présente aujourd'hui le Super Scop
e !

[Test Hardware] Le Super Scope de Nintendo

Hé oui les enfants, la semaine passée je vous ai briefé sur un fusil multi-rôles aussi bien utilisable en assaut qu'en embuscade, mais aujourd'hui je vous parle d'un véritable bazooka. Ceux qui ont les neurones contigus vont remarquer une coïncidence : même année de sortie que l'autre modèle et même technologie, et on branche aussi aussi le récepteur sur le port 2. A croire que c'est le même ingénieur qui a bossé dessus. Tiens, et comme par hasard il est aussi livré avec un lot de six entrainements ! Moi je vous le dis, il y a une taupe quelque part dans cette histoire...

Les munitions ? Six cartouches de AA glissées par l'arrière. Ca au moins c'est commun : même en plein désert, tu trouveras encore du ravitaillement. Non désolé, le triple-A, on y a plus droit.
Là encore, pas la peine de me demander combien de temps tu vas pouvoir triper avec. Je peux juste te dire que le calibre a trois positions réglables sur le dessus : je-tire-pas , je-tire, je-tire-dans-le-tas-comme-un-viandart.

Munchowski, au lieu de te refaire une beauté avec ton couteau, tu vas répéter les consignes pour tes camarades mal-comprenants :
_ on met 6 piles AA dans le fond, comme des suppos
_ on branche le récepteur sur le port manette 2
_ et on oublie pas d'allumer le gun, ni de le mettre en full-auto si on veut jouer à Rambo !

Maintenant passons à l'assemblage !

[Test Hardware] Le Super Scope de Nintendo

Ceci, soldats, est un Super Scope entièrement assemblé, version droitier.
"Chef, comment on voit qu'il est pour droitier?" , qu'il me demande, le Dugenoux ... Parce que la lunette est à gauche du foutu canon !
Oui, parce que la lunette se met aussi bien à droite qu'à gauche : elle se glisse facilement dans l'encoche prévue sur le canon. Pour l'enlever, il suffit d'appuyer sur un petit élément verrouillant l'ensemble : ca coulisse tout seul et vous tombe dans la main délicatement.

Comme je vous l'ai expliqué, ceci est un bazooka : on le pose sur l'épaule, on tient la poignée dans une main, et on pose l'autre main sur le canon. Le bébé dispose trois boutons :
- une sur la poignée, qui permet de faire apparaitre un curseur à l'écran, enfin d'après l'ingénieur.
- un gros bouton rouge sur le canon : c'est lui qui fait la bouillie de pixels quand vous appuyez dessus.
- un bouton de pause, pour faire... une pause. mais aussi recalibrer l'artillerie en pleine mission.

Et que ceux qui se croient malins oublient : la lunette, vous me la laissez sur le canon ! Pourquoi ? Parce que sans elle, bon courage pour viser ! En théorie on peut utiliser le bouton de la poignée pour avoir le curseur, mais en pratique c'est pas si pratique : sur mon modèle soit le bouton ne sert pas comme indiqué sur la notice, soit il est mort, donc je dois viser avec autre chose. Et ce autre chose, c'est la lunette et son viseur : tu colles ton oeil à l'oculaire, soldat, c'est ultra-précis.

C'est ok pour le briefing ? Alors direction le stand de tir et au pas de course : le dernier arrivé aura l’empreinte de ma semel
le tatouée sur les fesses pendant une semaine !

[Test Hardware] Le Super Scope de Nintendo

Avant d'attaquer, vous allez me calibrer ce scope : ca se fait dans du velours, même les gars de la troisième division en seraient capables. Dés l'allumage, on vous demande de viser le centre d'une cible : visez le bien avec l'oculaire, et faite feu. On vous demande ensuite de confirmer votre réglage en tirant sur la même cible : si touchez où vous visiez, vous êtes paré. Donc j'avais promis un stand de six entrainements et nous arrivons à ... ca. Non, il n'y a pas d'erreur : deux stands chacun divisés en trois sections.

Le premier s'appelle Blastris. Vous ignoriez qu'on pouvait jouer à Tetris au lance-roquette ? Maintenant vous savez. Donc ces trois sections :
- Blastris A : des pièces de Tetris avancent vers la droite, sans que vous puissiez les bouger. Tout ce que vous pouvez faire est tirer dessus pour en détruire certains blocs : vous avez droit à deux tirs par pièces, qui se cumulent si vous ne les utilisez pas. Le but est de former cinq lignes sans remplir l'écran pour passer au niveau suivant.
- Blastris B : des blocs de couleurs sont en bas, des blocs de couleurs tombent. Le but est de faire des alignements de trois blocs de même couleur pour les faire disparaitre ( ca vous rappelle le Columns de Sega ? Pour une fois que c'est Big N qui copie). Votre rôle dans l'histoire est de tirer sur les blocs qui tombent afin de les faire changer de couleur pour former les alignements nécessaires. Attention, tous les blocs ne peuvent pas changer de couleur.
- Mole Patrol : en gros, vous devez dégommer des taupes ( oui, j'avais bien dit qu'il y avait une taupe quelque par dans cette histoire). En l’occurrence, il y en a des violettes et des roses. Les violettes doivent être éliminées dans un temps imparti, les roses ne comptent pas et accélèrent le défilement du temps : en gros, vous oubliez les roses !

Ah oui et quand je parlais de recalibrage pendant la mission, c'était pas pour faire mumuse avec ma langue : en appuyant sur pause, une cible vous propose de régler à nouveau votre visée, mais vous pouvez réappuyer simplement sur pause si vous voulez reprendre sans rien toucher.

[Test Hardware] Le Super Scope de Nintendo

Le deuxième stand, LazerBlazer, vous met aux commandes d'un vaisseau durant trois scénarios : interception, engagement, confrontation. Globalement, vous avez cinq points de blindage, un quota d'ennemis à abattre, un radar et une jauge de carburant : vous devez éliminer les ennemis sans perdre tout votre blindage ni manquer de carburant pour passer au niveau suivant.

Les sections ont beau être différentes, elles se ressemblent quand même pas mal ( à part chez Blastris) et donc parler de six jeux n'est pas évident : j'ai cherché sur le web comment accéder à ce que je croyais être le reste du menu lorsque j'ai vu l'écran titre. Mais finalement, ce n'est pas ce qui me dérange le plus avec le super scope :
- premièrement, il y a le curseur de visée : bouton cassé ou pas, je ne sais pas, mais je ne l'ai jamais vu. Pire, je trouve l'idée de devoir enfoncer un bouton pour le voir idiote : chez Sega au moins, on décide dans le software si on le veut ou pas.
- utiliser un bazooka pour jouer, c'est sympa sur le papier. En pratique la position des deux bras avec le scope est crevante au bout d'un moment : mon épaule fracturée il y a dix-sept ans ne remercie pas Nintendo. Et là du coup on a pas trop envie de prolonger les parties même si le Blastris sauce Sega a l'air sympa.

Aucun reproche par rapproche à l'ergonomie de visée, par contre : l'oculaire permet de tirer avec une précision qui m'a surprise.

Il faut croire que les éditeurs n'y ont pas cru car seuls 9 jeux sont disponibles. Tiens, comme chez Sega : à croire que les accessoires de tir ne sont pas solubles dans les 16 bits. Ca s'est rattrapé à la génération suivante, avec des Virtua Cop et Time Crisis.

Beaucoup de similitudes se retrouvent entre le Menacer de Sega et le Super Scope de Nintendo : ca ressemble à une arme de guerre, ca propose six jeux et ca a fait un bide. Il y a quelques moments intéressants dans la cartouche fournie avec l'engin, mais sa maniabilité n'est pas de tout confort et le bébé est assez encombrant. On le trouvera plus souvent en boite sur une étagère que sur l'épaule d'un joueur.

Publié dans RETROGAMING, UNE

Partager cet article

Shigeru tease la prochaine console de Nintendo !

Publié le par Dr Floyd

Shigeru tease la prochaine console de Nintendo !

Bien que nous soyons occupés à travailler sur les jeux pour la Wii U, nous avons des équipes de production qui planchent sur des idées sur ce que pourrait être la prochaine console. Je pense que lorsque nous sortirons ce prochain système, vous pourrez vous attendre à voir Mario prendre un nouveau rôle dans un nouveau jeu.

Shigeru Miyamoto

Mais quel coquin ce Shigeru ! Bon, on sait très bien que dès la sortie d'une console des ingénieurs bossent déjà en secret sur la suivante en Zone 51, c'est pareil chez Sony ou Krokosoft... Mais de là à le dire publiquement aussi vite tout en annonçant un "nouveau jeu"...

Que cela signifie t-il ? Que la prochaine console Nintendo débarquera très rapidement, genre en 2016 ? Et ce nouveau rôle de Mario ? Que pourrait faire de nouveau notre plombier favoris ?

En attendant, pour ceux qui ne l'ont pas encore fait : payez vous une Wii U. Le top du gameplay ancestral, le top des jeux bien finis sans patch, le top des jeux fluides. Bref, la top des consoles. Je suis passé VRP pour BigN, vous ne le saviez pas ?

Publié dans NEWS, UNE

Partager cet article

LES GAMOPAT ET SUPPOS D'OR 2014 !

Publié le par Dr Floyd

LES GAMOPAT ET SUPPOS D'OR 2014 !

Ladies & Gentlemen, voici le moment tant attendu des GAMOPAT et SUPPOS D'OR 2014 ! 11ème édition ! Une cérémonie récompensant chaque année les meilleurs jeux vidéo consoles sur support physique de l'année.

Sélection :
La sélection s'est faite sur les jeux consoles 2014 support physique : PS4 et XONE depuis la sortie de ces deux consoles, ainsi que X360, PS3, Wii U, 3DS, PSVita depuis le 1er décembre 2013 jusqu'au 30 novembre 2014.

Voici la liste des 8 prix :
- Gamopats de bronze, d'argent et d'or : les 3 jeux préférés du Doc en 2014
- Suppos de bronze, d'argent et d'or : les 3 jeux préférés des patients du forum en 2014 (sur vote)
- Le Suppo Demat' de 2014 : le jeu démat' préféré des patients en 2014,
- La Bouze d'or : la plus grosse déception de 2014 des patients de Gamopat !

Let'seeee goooo !

LES GAMOPAT ET SUPPOS D'OR 2014 !

Les GAMOPAT D'OR 2014
Les jeux préférés du Doc

Une année très difficile pour établir un TOP 10 : changement de génération, impliquant la présence de 7 consoles sur le marché, et puis beaucoup de portages HD impliquant la nécessité d'une grosse réflexion : ces remakes HD de grande qualité peuvent-il intégrer ce top ? Bref, des questions existentielles.

10. THE LAST OF US REMASTERED PS4
TOMB RAIDER DEFINITIVE EDITION PS4
GTA V HD PS4 & XOne

Petite entorse au règlement avec ces 3 titres à égalité. Ces 3 portages HD sont les 3 meilleurs jeux PS3/Xbox 360 des Gamopats d'Or 2013. Ce n'est pas un hasard si ont été portés en HD, ils offrent à nos consoles next-gen d'entrée les meilleurs TPS de la génération précédente revus en HD, en 60FPS pour Last of Us et Tomb Raider (sur PS4), et avec une vue FPS incroyable pour GTA V rendant le jeu totalement hallucinant. Ces conversions sont exceptionnelles et en font dans l'absolu les 3 meilleurs jeux de 2014 (GTA V aurait été élu sans problème jeu de l'année si ce n'était pas une conversion) mais ils ont déjà été récompensé l'an passé, donc cette dixième place honorifique leur va bien.
http://gamopat.com/2014/08/test-the-last-of-us-remastered-ps4.html
http://gamopat.com/2014/02/test-tomb-raider-definitive-edition-ps4.html
http://gamopat.com/2014/12/speedtesting-gta-v-ps4.html

9. BRAVELY DEFAULT 3DS

Je ne suis pas forcement fan de ce genre de RPG Japonais, mais il faut bien avouer que l'esthétique de ce jeu est totalement envoutante ! Et puis bon dans son genre c'est un très grand jeu. Et quel plaisir de se faire un petit RPG super soigné sur une console de poche.

8. BAYONETTA 2 Wii U
Le chapitre d'introduction le plus fou de toute l'histoire du jeu vidéo ? Du grand n'importe quoi absolu, du délire visuel pur, bref du pur Platinum Games ! Un jeu qui a dû nécessiter une très grande application de la part des développeurs, car c'est au top niveau pour la Wii U, on croirait sans problème voir un jeu PS4. Après c'est un genre de beat'em up très particulier, il faut aimer les folies de Platinum. Je ne suis pas le fan n°1 de ces jeux et se des scénarios à la Japonaise totalement déconcertants, mais je sais récompenser un travail titanesque pour en arriver à un tel délire visuel et à un gameplay, brouillon en apparence, mais profond en réalité.
http://gamopat.com/2014/11/test-bayonetta-1-2-wii-u.html

7. DONKEY KONG COUNTRY TROPICAL FREEZE Wii U

Fabuleux jeu mais 7eme, car quelque part j'ai l'impression de rejouer pour une 3ème fois au même jeu, après les versions Wii et 3DS, déjà récompensées dans le passé. Certes c'est un nouvel épisode. Un jeu de plateforme fantastique, indispensable, hyper soigné, en 60FPS, un vrai jeu de gamer hardcore, mais qui présente un tout petit défaut à mes yeux : il est trop orienté apprentissage par coeur des parcours... Mais c'est un choix de gameplay, donc ma critique est à prendre avec du recul !
http://gamopat.com/2014/02/test-donkey-kong-country-tropical-freeze-wii-u.html

6. RYSE SON OF ROME XOne

Quel sandale ! Un jeu honteusement descendu par la presse vidéoludique totalement conditionnée par les jeux standardisés. Ce sont les premiers à réclamer de nouveaux jeux et quand ils arrivent ils sont descendus car le gameplay est différent des autres beat'em up ! Je ne vais pas y aller par 4 chemins : Ryse révolutionne le beat'em up en le rendant plus réaliste, plus axé sur le pur réflexe (plutôt que sur les combos par coeur en fermant les yeux). Ici on a vraiment l'impression de combattre, le tout dans un environnement original qui change des démons. Hélas cette tentative risque de rester sans suite vu l'accueil. Rassurez vous messieurs les testeurs "pro" on va vous remettre vos God of War-like.
http://gamopat.com/article-test-ryse-son-of-rome-xbox-one-121551056.html

5. PES 2015 PS4

Le retour du messie ! Le meilleur jeu de foot depuis PES 5 et 6 tout simplement ! Le retour d'un vrai gameplay lié à une réalisation enfin qui décolle : 60FPS en toutes situations, public enfin bien modélisé, plus de détails autour du terrain... Et ce qui est dingue c'est que dans le même temps EA nous propose un FIFA 15 totalement à la ramasse ! Ca y est, PES est enfin redevenu le meilleur jeu de football. Pourquoi seulement 5ème vu l'attente depuis quasi 10 ans ? Car quelques petits détails fâchent : seulement 12 stades et un défaut d'IA étrange : en solo si vous menez au score et que vous gardez la balle en défense, personne ne vous attaque, et vous pouvez terminer le match en faisant la passe à 10 ! Un "bug" énorme ! A noter que la version PS4 propose un rendu largement supérieur à la version XOne.
http://gamopat.com/2014/11/test-pes-2015-ps4.html

4. SUPER SMASH BROS 3DS et WIi U

Comment départager ces 2 versions ? Impossible ! Certes la version Wii U est la plus complète, mais la version portable s'en sort à merveille ! On ne présente plus ce jeu : un défouloir fou qui rend hommage à Nintendo. On aime... ou on aime pas. Perso je ne suis pas fan du gameplay proposé, mais je reste fasciné par le rendu visuel incroyable, et puis c'est un super défouloir comme je le disais, avec la possibilité folle d'y jouer à 8, et puis cet aspect scoring presque infini tellement il y a de possibilités. Mais rien que pour admirer les animations et les fonds animés, c'est un must-have !
http://gamopat.com/2014/12/test-super-smash-bros-wii-u.html

*GAMOPAT DE BRONZE*
SHADOW WARRIOR PS4

Surpris ? Portage de la version PC qui était elle même un remake du doom-like peu connu des années 90. C'est le grand retour du vrai FPS sur nos consoles ! Action frénétique, framerate en 60 FPS, vraie "barre de vie" avec kits... de l'action, rien que de l'action (avec un peu de recherches) et une idée géniale : le mélange des armes à feu avec le combat au Katana, qui génère des scènes d'action totalement folles !!! Le jeu démarre doucement, et puis dès le second niveau on devient accro et on retrouve nos sensations perdues des années 90, celles de Doom, Duke Nukem et Blood ! Indispensable !
http://gamopat.com/2014/11/test-shadow-warrior-ps4.html

LES GAMOPAT ET SUPPOS D'OR 2014 !

*GAMOPAT D'ARGENT*
MARIO KART 8 Wii U

Que dire ? C'est Mario Kart, en pleine forme, avec 32 circuits, une finition exceptionnelle, 60FPS, et l'arrivée des parcours "à l'envers" qui finalement ne changent pas grand chose au gameplay. Fini les erreurs de la version Wii et son gameplay de kéké à la wiimote avec les motos. Des courses multi très fun et l'aspect time-scoring toujours aussi présent, mais hélas pas de vrai classement détaillé. Pourquoi 2ème ? Car Nintendo ne prend aucun risque et ne fait pas évoluer son jeu. J'aimerai un jour autre chose que le classique mode solo et ses 4 courses, j'aimerai un jour que Nintendo prenne des risques avec des modes de jeux originaux (comme un Indianapolis 500, un mode sans IA truquée, etc...). Toujours est-il que c'est le meilleur Mario Kart de salon jamais proposé.
http://gamopat.com/2014/06/test-mario-kart-8-wii-u.html

LES GAMOPAT ET SUPPOS D'OR 2014 !

*GAMOPAT D'OR*
WOLFENSTEIN THE NEW ORDER PS4/XONE

Avec Shadow Warrior, ce Wolfenstein marque ENFIN le retour du vrai FPS sur console ! Deux la même année, je frôle la crise cardiaque ! Action fun et frénétique (même si parfois on peut jouer en infiltration si on veut !), barre de vie et kits, scénario varié et prenant (salop.. de nazis !), réalisation colorée et en 60FPS, c'est le bonheur absolu ! Préférez la version PS4 qui propose une meilleure définition graphique. Certes il y a quelques soucis d'IA parfois, mais franchement peu importe, on est là pour tout dézinguer !!! J'ai hélas peur que ce jeu ait connu un succès trop mitigé (il a été fortement soldé pour la fin d'année)... Mais j'ose espérer que les éditeurs oseront nous ressortir dans les années à venir des jeux comme Shadow Warrior ou Wolfenstein qui franchement nous font revivre ! On a enfin l'impression de jouer et de ne plus regarder des films interactifs !!!!
http://gamopat.com/2014/05/test-wolfenstein-the-new-order-ps4.html

LES GAMOPAT ET SUPPOS D'OR 2014 !

Une très bonne année pour une année de transition qui d'habitude ne nous propose pas grand chose ! Des portages HD de haute qualité, les jeux classiques très réussis, et le retour du vrai FPS ! Le bonheur ! Une année qui voit la Wii U et la PS4 sortir grand vainqueurs, c'est le combo idéal de consoles de salon ! Et Nintendo meilleur éditeur de très loin. On notera sinon en dehors de ce top un très bon Call of Duty (si si) pour une fois et un toujours fabuleux NBA 2K15 (mais ne présentant pas assez d'évolutions pour réapparaitre dans le top).

LES GAMOPAT ET SUPPOS D'OR 2014 !

LES SUPPOS D'OR 2014
Le choix des patients

Les goûts du Doc tout le mondes en tape ? Alors préférez les SUPPOS D'OR, le choix des patients de Gamopat ! 148 membres de Gamopat ont voté pour cette cérémonie, voici les résultats :

10. SOUTH PARK LE BATON DE VERITE P3/X360
Petite surprise pour ce jeu qui a séduit le Gamopat. Ca trou l'cul non ?

9. ALIEN ISOLATION PS4/XONE
THE LAST OF US PS4
DARK SOULS 2 PS3/X360

DONKEY KONG COUNTRY TROPICAL FREEZE Wii U
Un combo de jeux à égalité, avec la présence de Alien Isolation (que personnellement je n'ai pas aimé, réalisation trop à la ramasse) et du très hardcore Dark Souls 2 qui compte de nombreux fans sur le forum.

4. SUPER SMASH BROS Wii U
GTA V PS4/XOne
GTA V reste une expérience fantastique, avec une immersion totale grâce au mode FPS. Et Super Smash Bros, c'est du fan service pour les amoureux de jeux vidéo que nous sommes.

* SUPPO DE BRONZE*
BRAVELY DEFAULT 3DS

Sorti en décembre 2013, mais personne ne l'a oublié ! Considéré par beaucoup de patients comme le meilleur RPG de la 3DS.

* SUPPO D'ARGENT*
BAYONETTA 2 Wii U

La folie Platinum ! Normal mes patients sont dingues... et amoureux de la sorcière sexy ? Un jeu qui rend jaja les possesseurs de PS4 et XOne !

* SUPPO D'OR*
MARIO KART Wii U

Très largement en tête des votes, Mario Kart est une valeur sûre comme toujours ! C'est toujours le même jeu certes, mais c'est tellement fun et bien réalisé qu'on adore à chaque fois ! Nintendo for ever ?

LES GAMOPAT ET SUPPOS D'OR 2014 !
LES GAMOPAT ET SUPPOS D'OR 2014 !LES GAMOPAT ET SUPPOS D'OR 2014 !

Tout comme pour les GAMOPAT D'OR, Nintendo sort grand gagnant de ce classement, et encore plus la Wii U, clairement console de l'année 2015 pour mes malades ! Face aux trop nombreux jeux patchés et buggés, aux temps d'installations honteux (pour les petites connexions), retour aux sources du gameplay ancestral, retour à Nintendo, le dernier fabricant/éditeur à respecter le joueur. Continuez comme ça Monsieur Nintendo !


*SUPPO DEMAT* 2014
SOLDATS INCONNUS MEMOIRES DE LA GRANDE GUERRE X360/PS3/PS4/XONE
Elu meilleur jeu démat' de 2014 sans contestation possible (25% des votes !). Comme quoi tout n'est pas pourri chez Ubisoft ! On trouve en deuxième position le génial Shovel Knight et en 3ème position Child of Light. Perso j'aurai voté pour TxK sur PSVita (le nouveau Tempest de Jeff Minter) et Geometry Wars 3 sur PS4, fantastique jeu de pur scoring.

LES GAMOPAT ET SUPPOS D'OR 2014 !


*BOUZE D'OR* 2014
WATCH DOGS / tous supports de Ubisoft

LES GAMOPAT ET SUPPOS D'OR 2014 !

"Watch Daube" La grosse déception de 2014... Mais on pouvait s'en douter tellement Ubisoft est désormais habitué à nous mentir. Un "open world" nullissime, au gameplay brouillon, à l'intérêt néant, et à la réalisation très moyenne. Et ça continue chez Ubisoft avec le honteux Assassin's Creed Unity en cette fin d'année, totalement buggé et à chier. Hélas cet éditeur a un pouvoir publicitaire énorme, et continue à bien vendre malgré les demandes de boycott des fans qui fleurissent sur le web. Ubisoft a clairement décidé de vendre de la merde au grand public, en faisant du forcing marketing, en achetant les journalistes, c'est sur ce secteur casual qu'il y a le plus d'argent à se faire. Honte à vous Mr Guillemot ! A quoi bon se faire du fric juste pour faire du fric, sans passion ? Voulez vous mourir riche ou laisser une trace dans l'histoire du jeu vidéo ?


Voilà, c'était la cérémonie des GAMOPAT D'OR 2014, franchement un bon cru par rapport à la conjoncture (changement de génération qui d'habitude génère une année très calme). Comme d'habitude peu de nouvelles licences (Bravely Default, Ryse, Alien Isolation) mais hélas on a l'habitude. Mais quand même : Portages HD de grands jeux, un GTA V remaster de folie, le retour de PES, le retour des "Doom Like", quelle année bordel de sprite rotatif multicolore !!!! Et un grand vainqueur : la Wii U ! N'en déplaisent aux fans de "high-tech" pro-dernières technologies.

Cependant l'inquiétude monte, 2014 à vu l'arrivée sur PS4 et surtout sur Xbox One des jeux en kit avec patchs à gogo de dizaines de Go... Une pratique honteuse qui coupe même du jeu vidéo une partie du public qui ne dispose pas de grosse connexion internet. Espérons que cela ne va pas durer. On a vu aussi Ubisoft nous quitter avec des jeux honteux et buggés... On a vu la PSVita nous quitter définitivement... On a a vu une Xbox One à la ramasse sur de nombreux jeux, n'arrivant pas à proposer le 60FPS comme sur PS4...

Bref, tout n'est pas rose, le plus inquiétant restant ces jeux vendus non terminés qui sont sont en train de transformer l'art vidéoludique en produits de consommation de type jeux smartphone. Espérons que Nintendo garde le cap dans le futur pour nous proposer systématiquement des jeux finis et non buggés, sans patch, et sans installation.


A l'année prochaine pour de nouvelles aventures ! Bonnes fêtes de fin d'année ! Et vive le gameplay ancestral !

Publié dans FOCUS, UNE

Partager cet article

<< < 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 > >>