1163 articles avec tests

TEST : ELDER SCROLL IV OBLIVION / XBOX 360

Publié le par Dr Floyd

Développeur : Bethesda
Editeur : 2K Games
Support : Xbox 360
Année : 2006


Elder Scroll IV Oblivion était le jeu le plus attendu depuis le lancement de la Xbox 360. 4e opus de la série culte des jeux de rôle Elder Scroll, c'est le dernier héritier des vrais jeux de rôle dans la lignée de la série Ultima des années 80. Alors est-ce le RPG ultime ?


Tout débute plutôt mal, vous êtes en prison ! Heureusement, coup de bol ou signe du destin, l'Empereur vient utiliser un passage secret qui se trouve dans votre cellule (bah voyons !) pour fuir de mystérieux agresseurs. Il en profite alors pour vous confier une mission des plus importante avant de mourrir : sauver son royaume. Pas de problème... vous êtes l'élu !



Allez hop en route !

Vous en profitez alors pour définir vos caractéristiques comme dans tout bon jeu de rôle qui se respecte : race, signe, classe, compétences... Vous créez même le visage de votre héros. Vous possedez plusieurs caractéristiques (force, endurance, agilité, etc...), des points de santé, de fatigue et de magie. En fonction de vos choix vous serez plus ou moins doué dans certains domaines, le guerrier sera expert des combats bien sûr, le mage expert en magie et le voleur expert en discrétion. Pour monter de niveau il faudra faire évoluer vos compétances majeures (et être très patient !).


Liberté de jeu

C'est la caractéristique principale de la série et c'est ici à nouveau très réussi. Vous pouvez suivre la quête principale qui est très prenante, ou faire ce que vous souhaitez, visiter les villes et villages, effectuer les quêtes secondaires, rencontre des gens, flaner dans les forêts et montagnes, cueillir des fleurs, fabriquer des potions, "nettoyer" les donjons et ruines, voler les pauvres gens... Vous pourrez même acheter (ou voler!) un cheval pour vous déplacer plus rapidement. Aucun chemin à suivre, vous pouvez aller ou bon vous semble sur la carte, sachant que plus vous vous éloignez des sentiers connus, plus vous risquez de rencontrer de la "racaille".

(C'est là qu'on repense au fameux RPG immonde "Fable" de Lionheart qui se voulait revolutonnaire...)



Cà c'est moi... Quoi ?! Elle vous plait pas ma tronche ?

Dans Oblivion la gestion du temps qui passe est un élement important : Les jours et les nuits défilent, et contrairement à Morrowind les magasins ferment la nuit. Les personnages "non-joueurs" ont une bonne IA et peuvent même parler entre eux et ainsi vous apprendre des choses intéressantes. Le système de dialogue a été revu, avec un beau zoom sur le visage du personnage rencontré, celui ci aura différents fiacès en fonction de la conversation. Il reste encore des problèmes de traduction, mais bon cà peut aller malgré tout.

Les combats ont fait l'objet d'un petit lifting depuis Morrowind, la gestion arme/bouclier est efficace, et les combats sont agréables (si j'ose dire !). Il est conseillé de jouer en mode 1ere personne, bien plus immersif que la vue 3e personne où le personnage semble "flotter".

La gestion des nombreuses options (selection d'objets, d'habits, de sorts, cartes, détails de missions...) est très bien faite, après un petit temps d'adaptation vous navigerez facilement dans les menus.


Belle réalisation

Vous découvrirez un excellent moteur graphique, le moteur Havok de Half Life 2. Les graphismes sont impressionnants, la distance d'affichage est affolante... On est absorbé littéralement dans le jeu, la végétation est entièrement animée, les ruines et édifices sont superbes, les donjons sont sombres (n'oubliez pas votre torche !), le ciel est fabuleux, de jour comme de nuit, et les passages vers Oblivion terrifiants. Vous pouvez rester en admiration devant un bout de paysage... avec une vue dégagée qui peut porter à plusieurs km ! Vous etes vraiment plongé dans un autre monde qui vous fait oublier la réalité (et le temps qui passe... bonjour les nuits blanches !). Quant aux musiques elles sont très bien adaptées au jeu, elles sont épiques à souhait et font penser au Seigneur des anneaux.



Admirez ces graphismes et la profondeur de champs !

Le framerate n'est pas parfait par contre... tout spécialement lors des temps de chargement (le jeu chargeant en continue les décors en fonction de votre emplacement)... Cela est encore plus visible lors des déplacements rapides à cheval. Mais le jeu reste 100 % jouable, pas d'inquiétude. Les temps de chargement lors de l'entrée ou de la sortie d'un batiment sont quant à eux assez correct.


Malgré ses défauts, inconsistance du framerate, quelques bugs, dialogues parfois mal traduits, nous restons en admiration totale devant un jeu aussi complet, aussi immersif, apportant un sentiment de liberté totale. Le rêve absolu de tous les gamers des années 80 fans de Ultima, qui à l'époque devaient se contenter de "cases" pour déplacer leur personnage et avoir beaucoup d'imagination. Aujourd'hui cette imagination se concretise directement en visuel à l'écran ! Chapeau ! Le plus beau et plus grand jeu de rôle de l'histoire du jeu vidéo.


Akalabeth (Ultima 0), là ou tout a commencé en 1979 ! Le graphisme a légérement progressé depuis :-)

SUPPOS : 6/6

Publié dans TESTS

Partager cet article

TEST : GHOST RECON ADVANCED WARFIGHTER XBOX 360

Publié le par Dr Floyd

Avec Fight night Round 3, Tom Clancy's Ghost Recon Advanced Warfighter (ouf!) est peut etre le jeu qui était le plus attendu pour le lancement de la Xbox 360... Très attendu surtout par les fans de la série, car ghost Recon reste un jeu particulier, le FPS anti-bourrin par excellence. Il a été repoussé de quelques mois mais le voici enfin. Allez hop sur le billard !

Nous sommes en 2013, le CPE est bien installé, Sarkozy a été réélu Président de la République et 3DRealms annonce la sortie proche de Duke Nukem Forever.. par contre au Mexique ç'est moins drôle : Les chefs d'état américain et Mexicain sont pris en otage ! Arf !



"Chef on a repéré un restaurant Mexicain !" 

Mais pas de problème, vous êtes justement sur place et vous disposez d'un
équipement dernier cri, 2013 oblige ! Les informations s'affichent sur votre casque Virtual reality Nintengo Go, elles sont assez nombreuse, portant un peu à confusion au début. Toutes les touches de la manette servent à quelque chose, il vous faudra aussi de ce coté un temps d'adaptation avant de tout maitriser : les différentes vues (soldats, drone...), la carte 3D, les ordres (limités) que vous transmettez (via la croix directionnelle), etc...

Coté gameplay, on est proche de Ghost Recon 2, donc beaucoup moins tactique que le premier Ghost Recon. Hélas diront certains (moi !), tant mieux diront d'autres ! Ubisoft a voulu toucher un public très large. Enfin bon attention : ce n'est pas du tout un jeu d'arcade, foncez dans le tas et vous serez aussitôt RIP, une balle pouvant suffire à vous achever ! le champs de bataille est assez grand, des tas de chemins différents pouvant être pris pour arriver à vos objectifs, donnant une très bonne impression de liberté. Et comme toujours vous choisissez vos camarades de combat et vos armes. Il y a 12 missions solo dans le mode "campagne", l'intérêt semble un peu inégal, les missions de nuit étant un peu confuses.

Coté réalisation, c'est correct, les personnages sont bien modélisés, Mexico est assez bien détaillé (même si les rues sont désertes !) Les effets spéciaux sont très réussis, les explosions magnifiques. L'arrivée en hélico avec le survol de Mexico (avec une distance d'affichage énorme) est très impressionnant, en 3D temps réel, çà vous place tout de suite dans l'ambiance ! Par contre coté framerate çà ne fait pas vraiment "next-gen", il est disons comparable aux précédents opus sur Xbox, mais bien loin de la fluidité d'un Call of Duty 2 ! Mais bon, pour un jeu orienté tactique, ce n'est pas génant. Pas de panique hein, le jeu ne rame pas ! Coté IA on est un peu déçu du comportement général de vos coéquipiers... capables de tirer sur des murs ou de pas réagir à certaines situations... et certains ennemis qui resteront à quelques metres de vous derrière un mur sans même réagir à votre présence... Vidéo gag par moment !

On retrouve un mode Xbox Live et un mode multijoueur avec écran partagé. Le mode multi-joueur est plutôt moyen (restrictions de gameplay). Je n'ai pas testé le xbox live mais les premiers échos parlent d'un jeu bien trop bourrin sans coté tactique, surtout quand il y a trop de joueurs sur la même partie. Dommage. Autre déception, il n'y plus la même liberté dans le mode solo de "construire" ses parties comme on le souhaite. Décevant pour la durée de vie.

Au final un jeu semi-next-gen, plutôt bien réalisé, mais pas assez tactique pour les vrais fans de Ghost Recon et trop tactique pour les fans de FPS ! Bref on est un peu paumé ! On aurait aimé aussi un environnement plus sauvage et des modes de jeu solo plus efficaces. Mais en tout cas Ghost Recon AW est une assez bonne référence, pour l'instant, dans la pauvre ludothèque de la Xbox 360. Un poil déçu quand même.

Mise à jour du 01/04/2006
Après quelques heures de jeux l'énervemement prends le dessus : vos personnages sont vraiment très très cons, l'IA n'a rien de next-gen de ce point de vue... Et le graphisme, certes réussi, devient vite répétitif (marre des rues de Mexico !), et on commence à s'apercevoir des quelques "facilités" honteuses choisies par les programmeurs comme ces reflêts dans les vitres (qui reflêtent toutes le même "faux décor" pré-dessinné... Arf, çà ne le fait vraiment pas !!!!).

Mise à jour du 03/04/2006
L'absence de coté tactique commence à être vraiment trop énérvant, on se cherche en permanence, ne sachant plus à quel type de jeu on joue. Finalement ce jeu est une déception (ou n'aurait pas du faire parti de la série Ghost Recon). Je pense avoir trouver sa bonne notation avec 3,5 suppos.

SUPPOS : 3,5/6

Publié dans TESTS

Partager cet article

TEST : FIGHT NIGHT ROUND 3 / XBOX 360

Publié le par Dr Floyd

Editeur : EA Sports
Support : Xbox 360
Année : 2006


Fight Night, le jeu de boxe de Electronic Arts, possedait déjà un gameplay bien rodé sur les consoles 128 bits. Visuellement superbe (lors des démos de l'E3 dernier) le jeu devenait alors très attendu... même pour le Gamopat qui n'est pourtant pas ultra-fan des jeux pondus par Electronic Arts !




Dans Fight Night vous contrôlez les gants de votre personnage grâce au stick analogique droit et non avec les boutons... Très délicat au début cette technique devient très vite intuitive. C'est la grande originalité et force de ce jeu.

Pas de changement donc dans le gameplay de ce 3e opus, il faudra chercher les nouveautés du coté de la réalisation et de divers détails comme les jauges. En effet par défaut les jauges sont absentes du jeu, vous jouez sans le moindre indicateur à l'écran : déroutant au départ mais vraiment génial avec le temps : à vous de deviner dans quel état physique est votre boxeur, ceci aidé par la superbe réalisation technique et les commentaires de Jean Claude Bouttier. Enfin presque aidé : il existe de nombreux bugs incroyables dans ces commentaires, le Jean Claude se trompe en permanence de boxeur, et c'est vraiment très très génant ! COMMENT peut-on laisser des erreurs pareilles dans un jeu vendu plein pôt ?! Encore un jeu EA terminé à la va vite pour l'Europe...

Ceci dit l'absence d'indicateurs est sûrement une chose qui va se développer sur les consoles next-gen, la réalisation graphique pouvant prendre le relais pour vous faire ressentir la forme de votre personnage.

A noter quelques bugs de collision entre les gants et les personnages qui se voient surtout lors des replay, ce n'est pas méchant, mais ca fait désordre parfois de voir un poing traverser le corps de l'adversaire. (Çà doit aussi faire très mal ?!).


La vraie évolution

On la trouve donc du coté visuel, et heureusement quand même, car nous changeons de génération de console ! Les boxeurs sont superbement modélisés, la peau est criante de réalisme, avec la sueur qui se reflète sur le corp. les visages qui se déforment au fils des rounds, vous finirez presque par concurrencer John Merrick dans Elephant Man. 

Les décors sont bien sympathiques également, avec des effets de lumière et de lens-flare. Le public, modélisé en 3D de façon moyenne, s'agite dans tous les sens, mais on aurait espéré un peu mieux car les "modèles" sont peu nombreux et ils font tous la même chose en même temps... Encore un détail, mais c'est agaçant !  

Passez en HD et la qualité graphique du jeu monte d'un cran, rendant alors le jeu vraiment "next-gen". Le tout reste très fluide.


Modes de jeu

Coté modes de jeu : entraînement, jeu direct, ESPN Classics (pour revivre les grands matchs de l'histoire), xbox-live et l'incontournable mode carrière où tel Rocky vous tenterez de gravir les échelons par amour pour Adrièèèèène. Votre but, devenir le champion du monde. Hélas ce mode n'a pas vraiment évolué depuis les opus 128 bits et fait vraiment pauvre, on ne sent vraiment pas monter en puissance, on ne voit pas de classement, on continue à jouer dans de petites salles après avoir été champion, etc... toujours ce problème de finition !


Un bon jeu EA

Au final, le meilleur jeu de la série sportive de EA, le seul qui réussit à combiner réalisation superbe (même si la 360 peut faire mieux) et gameplay efficace. On aurait aimer une vraie évolution du jeu en plus de l'aspect visuel, mais ne boudons pas notre plaisir. Un gameplay réussi chez EA, franchement il ne faut pas passer à coté de çà si du moins la boxe est un sport qui vous intéresse un minimum.

Le seul bémol qui fait chuter la note de 1 suppo, c'est le manque de finition et les bugs : commentaires buggés, public mal géré, menus trop simples, mode carrière bâclé. Un jeu sorti trop vite ! Mais EA doit vendre, la qualité çà passe après...

SUPPOS : 4/6

Publié dans TESTS

Partager cet article

TEST FLASH : GOTTLIEB PINBALL CLASSICS PSP

Publié le par Dr Floyd

Alàlà Macadam Bumper sur Amstrad CPC ! Alàlà Pinball Dreams sur Amiga !Alàlàlàlàlà Devril Crush sur Pc Engine !!! Que de superbes souvenirs rétro... J'attendais du coup ce Gottlieb Pinball Classics sur PSP avec une certaine impatience !




Au programme, 11 des meilleurs flippers de la marque reproduits très fidélement. Chaque flipper à même sa fiche très détaillée, son historique et aussi sa description pour bien comprendre comment "peter" le high score ! Très sympa.

Vous pourrez participer au mode Arcade, au mode Gottlieb Challenge où il faudra atteindre un score précis pour passer à la suite, et un mode défi qui vous permettra de débloquer des options. Sans compter le mode tournoi en multi-joueurs.

Coté réalisation, le jeu s'en sort pas mal du tout. Les graphismes sont superbes, même si çà peut faire un peu fouilli sur le petit écran de la PSP. L'écran horizontal de la PSP n'est finalement pas trop génant. Il est cependant possible de jouer à la verticale mais c'est un peu moins pratique coté touches, les gachettes L et R étant remplacées par 2 boutons croix et triangle. Les réactions de la boules sont tout à fait convaincantes.

Un jeu sympa pour les fans de flipper, et un type de jeu idéal pour une console portable. Même si je regrette toujours les bons vieux jeux de flippers 2D des années 80 !

SUPPOS : 4,5/6

Publié dans TESTS

Partager cet article

TEST : TOCA RACE DRIVER 3 / XBOX

Publié le par Dr Floyd

Editeur : Codemasters
Support : Xbox
Année : 2006

Après un excellent Toca Race Driver 2, le meilleur simulateur de conduite automobile sur la génération "128 bits", Codemasters remet çà une troisième (et dernière) fois... Gamopat fait chauffer le bitume...




 

 

 

 

 

 













Complet !

Tout commence plutôt très bien, l'intro est réussie, les menus sont clairs, les options sont nombreuses : world tour, championnat, course simple personnalisables, mode on-line, le tout sur 80 circuits et 70 véhicules sous licence. Le plus impressionnant en commençant à découvrir les courses du world tour est la diversité ! Toca se veut être une simulation complète de tout ce qui peut rouler sur 4 roues : F1, Buggy, Rallye, Super Tourisme, Off Road, Karting, camions, courses sur ovale, j'en passe et des meilleurs ! Du complet de chez complet. On a même parfois l'impression de changer de jeu d'une course à l'autre !


Évacuons les défauts tout de suite...

Reste quelques inconsistances dans le gameplay, dans la plupart des courses vous criez au génie, tant la maniabilité et la difficulté vous semblent bien réglées, mais dans quelques unes vous finissez par vous énerver (contrôler les vieux bolides est très frustrant !) en raison soit d'une maniabilité hasardeuse ou d'une difficulté mal réglée... Défaut déjà présent dans Toca 2. A noter que le gameplay du mode Rallye s'est un peu amélioré, même si on pouvait espérer encore mieux. Dernier tout petit défaut : l'apparition de commissaires de courses qui vous infligent parfois des pénalités de façon un peu exagérée.


L'IA

Elle est de très très bon niveau, à des années lumières devant Gran Turismo : les pilotes doublent, provoquent des accidents, partent en tête à queue, vous percuttent, vous bloquent le passage... Bref, c'est vivant ! Le pieds ! On pourrait tout de même reprocher à cette IA d'être un peu trop "légère" dans les virages serrés où on profite souvent pour en doubler quelques uns...


La réalisation

Coté réalisation, on reste dans la même tendance que le 2e épisode : c'est sobre et efficace. Rien de fabuleux graphiquement certes, mais l'essentiel est bien là : 60 im/sec en permanence, condition essentielle pour une simulation automobile (que Forza en prenne pour son grade), sans le moindre ralentissement... Et pourtant çà pourrait ralentir avec  jusque 20 véhicules en même temps, de beaux reflets en temps réel, des déformations en temps réel, et une IA de qualité. La bande son est de grande qualité également, on sent bien le "moteur". Bravo à Codemasters pour sa parfaite maîtrise technique. A noter aussi des cinématiques (dans les stands) de bonne qualité qui vous plongent dans l'ambiance aussitôt.

















Votre Mentor... La classe avec sa blouse de bleu-bite...



La liberté !

En mode "libre" vous pouvez choisir le type de course de votre choix, le nombre de tours, la difficulté, le nombre d'adversaire, et différents réglages... De quoi "construire" la course dont vous rêvez ! Rien ne vous empêche de créer par exemple des courses sur ovale de 200 tours avec arrêts aux stand... Si vous avez bien réglé la difficulté du jeu à votre niveau vous vous retrouverez à faire des courses palpitantes façon Indy 500 ! J'avoue avoir un faible pour les courses de Buggy ou toutes les courses sur terrain abîmé... tout ceci donne un petit goût de Destruction Derby bien agréable !


La simulation auto ultime

Au final, on peut dire que Toca 3 est la simulation ultime sur 128 bits. Il explose le daubesque Gran Turismo 4 sur tous les niveaux (sauf graphiquement). Il explose aussi Forza, il est plus fluide, plus immersif, plus complet, bien plus varié, bien plus fun et avec une IA de bonne qualité. Toca 3 restera à coup sur comme le meilleur jeu de caisse sur 128 bits, malgré quelques mauvais réglages de difficulté sur certaines courses du world tour.

Certaines mauvaises langues vous diront que le comportement des véhicules de Gran Turismo est meilleur, mais vraiment cela se ressent à peine, et c'est tellement compensé par un gameplay génial et ludique (sorties de piste, adversaires "vivants", déformations, chocs, variété des courses) que cet argument ne vaut rien. De plus il est vendu à 45 euros. Chapeau. On attends maintenant la même chose sur Xbox 360 (miam) ! Indispensable. Le meilleur jeu de "caisses" de sa génération.


SUPPOS : 5,5/6

Publié dans TESTS

Partager cet article

DEAD OR ALIVE 4 / XBOX 360

Publié le par Dr Floyd

Developpeur : TEAM NINJA
Editeur : TECMO
Support : XBOX 360
Année : 2005, sorti en janvier 2006 en France



Le jeu de combat annoncé comme le "messie" de la Xbox 360 est enfin là ! Le jeu qui devait booster les ventes de Xbox 360 au Japon ! Ceci qui devait montrer au monde entier les capacités extraordinaires de la console ! Zoom sur le premier jeu de "jeunes filles à forte poitrine qui ont la haine" sur Next-Gen.






















AUCUNE SURPRISE

Pas de surprise en effet si vous connaissez déjà Dead or Alive 3 sur Xbox :  c'est du DOA tout craché, avec pour seul changement un rythme de combat à la hausse.
On retrouve toujours les mêmes modes de jeu, aucune initiative de la part de Team Ninja ! Les developpeurs de jeux de combat semblent rester en admiration depuis 15 ans devant Street Fighter 2 ou Tekken : Time Trial, Survival, Story (on se demande vraiment quelle histoire tellement c'est débile), le tout avec des "continue" infinis (c'est fini les bornes d'arcade, on ne met pas de pièce sur Xbox 360 les gars !)...

Bref, vous faites rapidement le tour du jeu, comme d'habitude, et seul le mode On-Line viendra sauver la mise ! Un mode on-line plutôt efficace qui sauve en fait le jeu de l'ennuie total... Ca vous permet aussi sans la moindre expérience de battre n'importe qui en faisant n'importe quoi avec la manette...


PAS DE "CLAQUE" TECHNOLOGIQUE

La réalisation technique, c'est la grande qualité de la série DOA ! Déjà superbe sur Dreamcast, le jeu devenait éblouissant graphiquement sur Xbox... Dead or Alive 3 reste surement le plus beau jeu de la Xbox !

On attendait donc des merveilles sur Xbox 360. Sauf qu'il ne faut pas oublier que le saut de génération n'est plus aussi évident qu'auparavant. Entre la Megadrive/Super Nes et la PS1/N64, il y avait un fossé technologique (2D vers la 3D), entre la PS1/N64 et PS2/XBOX/NGC/Dreamcast la différence se faisait au niveau des textures et des effets. Aujourd'hui entre une Xbox et une Xbox 360, il n'y plus aucune évolution majeure, et les différences paraissent forcement moins évidentes, comme lors d'un changement de PC.





















C'est malgré tout assez beau. Les environnements sont superbes, les combats se font sur plusieurs niveaux comme avant, les décors sont un peu plus interactifs (mais çà reste vraiment sommaire, voire inutile), et l'animation 60 img/sec est éblouissante. On pourra constater cependant que la console mouline en permanance tel un aspirateur bas de gamme... et que de légers "freeze" ne passent pas innaperçu...

Disons que le style graphique du jeu ne rend pas spécialement hommage aux capacités de la console, les personnages font toujours aussi "plastique" et sont vraiment peu expressifs. Cependant on reste en admiration devant les tenues qui ondulent le long du corp de ces charmantes jeunes femmes à forte poitrine ! Le genre masculin est représenté mais beaucoup moins charismatique.... Certains personnages sont même vraiment ratés. On sent bien la préférence des programmeurs... Quels cochons ces Japonais !


GAMEPLAY

Coté gameplay, le jeu est beaucoup trop "speed" pour être intéressant : vous n'avez pas la moindre seconde pour souffler ou pour admirer l'environnement graphique. Les combats se deroulent à un rythme de malade, et on finit par se lasser complêtement de tripoter les boutons comme un fou furieux. Pour tout vous dire on est contant de ressortir un bon Street Fighter juste après !


Au final Dead or Alive 4 est malgré tout un bon jeu de combat 3D dans son genre... mais pitié, faites évoluer ce genre qui stagne complétement, embourbé dans des règles de gameplay datant de l'ère des "gros pixels" ! On y revient de temps en temps malgré tout, pour profiter de la réalisation technique et pour tenter de progresser sur le Live Mondial. En solo le jeu fini rapidement sur l'étagère avec beaucoup de poussière dessus...

SUPPOS : 3/6

Publié dans TESTS

Partager cet article

TEST : SHADOW OF THE COLOSSUS / PS2

Publié le par Dr Floyd

EDITEUR : SONY
SUPPORT : PS2
ANNEE : 2006 (Europe)


Shadow of the Colossus a fait beaucoup parler de lui lors de sa sortie, cette "fausse suite" de Ico est-elle en fait un jeu vidéo classique ou une véritable oeuvre d'art ? Question existentielle que s'est posé le monde très très cultivé du jeu vidéo !


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 











LA REALISATION

Shadow of the Colossus est certes magnifique, l'animation de votre cheval est parfaite, les paysages sont envoûtants, la caméra dynamique vous permettant de tourner et zoomer à volonté autour de votre personnage.

Alors ou est le problème ? Essentiellement du coté du framerate un peu poussif, des couleurs choisies, et du "vide" des immenses paysages... le tout pouvant donner parfois une fausse impression de jouer à un chef d'oeuvre sur PS1 ! Mais en même temps le jeu donne l'impression que la PS2 "crache ses poumons" (expression entendue un peu partout au sujet de ce jeu). Contradictoire !!!???

Cette impression de puissance vient en fait des décors qui semblent s'étendre à l'infini et à la dynamique exceptionnelle des caméras. Mais tout ceci n'est qu'illusion car la surface de jeu n'est pas si immense, votre cheval arrivant très vite à destination aux quatre coins de la carte. De plus les décors sont très dépouillés, et à par vous et votre cheval, peu de choses viendront animer la scène... si quelques lézards... et les Colosses bien sur !

Bref, dire que la PS2 crache ses poumons est un peu exagéré... et ferait bien rire les programmeurs de chez Criterion (Burnout, Black).


LES COLOSSES

La découverte des monstres est un moment très fort, vous vous rendrez alors compte de ce que l'on peut ressentir aux pieds de "King Kong" !!! Votre but sera de les tuer en les "chevauchant", tout ceci se fait assez simplement à la manette, mais le gameplay est vite gâché par un framerate tombant bien trop bas, rendant cette phase très délicate, pour ne pas dire énervante ! 

Cependant, escalader ces monstres de plusieurs dizaines de mètres reste quelque chose d'exceptionnel, un vrai grand moment de jeu vidéo la première fois !
























LE SCENARIO

Le scenario est aussi sujet à polémiques : chevauchée en cheval, colosse à combattre, re-chevauchée en cheval, re-colosse.. jusqu'à la fin. Avec de petites phases d'escalade douteuses pompées sur Prince of Persia. Le seul but du jeu est de trouver 16 colosses et de les tuer. La durée de vie est courte si vous allez à l'essentiel, 8 heures... mais plus longue si vous passez votre temps à flâner au milieu des paysages.... magnifiques... mais très vides.


CHEF D'OEUVRE OU PAS ?

Fans de tuning et pros de la gâchette, au revoir ! Ce jeu n'est pas du tout fait pour vous ! Amis de la poésie bonjour ! 

Shadow of the Colossus est un jeu fait de "sensations" qui est devenu aussi culte que Ico. C'était bel et bien le but recherché par Sony. Un bon moment si pour vous jeu video ne rime pas seulement avec action mais aussi avec contemplation. Hélas une fois le court moment d'extase passé (après avoir vaincu 2 ou 3 monstres) la lassitudes s'empare du joueur.

Un jeu qui ouvre malgré tout en ce début 2006 "des portes" vers des jeux Next-Gen  qui devront offrir la même magie avec beaucoup plus de contenu.


SUPPOS : 3/6

Publié dans TESTS

Partager cet article

TEST : CALL OF DUTY 2 XBOX 360

Publié le par Dr Floyd

Editeur : Activision
Support : Xbox 360
Année : 2005


Call of Duty a marqué son époque sur PC. Le voici de retour pour le lancement de la Xbox 360 sur laquelle il est considéré par beaucoup comme le meilleur jeu du line-up. Qu’en est-il en réalité ?


Le jeu vous propose 3 campagnes bien distinctes : Russe à Stalingrad sous la neige, Britannique dans le désert et Américaine sous en Normandie, avec toute une série de missions dans chaque campagne qu'il faudra réussir pour débloquer les autres. Egalement au programme un mode multijoueurs en ligne pour ceux équipés d'un bon débit... C'est tout et c'est vraiment très peu.


UN JEU POP CORN

Le gameplay est très banal, disons le tout de suite ! Rien de neuf depuis la série Medal of Honor ! Vous suivez bien souvent des chemins tout tracé, avec beaucoup de scripts, des décors qui ne se détruisent pas (ni même les vitres !!!!), le ciel figé…

Honteux sur une console next-gen ?! On pourrait le penser, mais l’ambiance du jeu est tellement exceptionnelle que çà passe sans problème ! Call of Duty est en effet un jeu d’ambiance "pop corn" !



Pas un moment d’ennuie dans ce jeu grâce à son ambiance exceptionnelle : Les scripts sont de très grande qualité, les situations variées et les bruitages, voix, gestion des particules (explosions, tirs, neige, feu, nuages de fumée…) vous plongent littéralement dans la partie comme jamais un FPS de guerre ne l'a fait. Tout ceci couplé à une IA plutôt bonne : les soldats se cachent, renvoient les grenades et scrutent vos mouvements.

Coté maniabilité c'est parfait, grâce à l'excellente manette de la 360 et à la fluidité absolue du jeu. On en oublie le couple souris-clavier des FPS sur PC. Le doom-like devient enfin quasiment aussi jouable sur console que sur pc.


PAS DE KIT MEDICAL !?

Un peu déroutant au début : la gestion de votre niveau de vie. Ici plus de barre de vie, ni de "Med Kit" auquels nous étions habitué ! Si vous êtes touché l’écran devient rouge, et vous devez vous mettre a couvert aussitôt pour récupérer, sinon vous risquez de perdre votre vie. Une fois planqué, vous récupérez en quelques secondes. Absurde et trop facile ? On le pense au départ, mais l’action est tellement soutenue que çà reste difficile (du moins a partir du mode Commando que je vous conseille dès la 1ere partie). Ce nouveau système n’est finalement pas plus absurde que la barre de vie (Récupérer sa vie instantanément en touchant un kit médical, n’est ce pas irréel également ?).


LA XBOX 360 EXPLOITEE DES LE LINE-UP ?

Oui et non. Le jeu fait honneur à la 360 si on considère que c’est simplement une copie de la version pc. Le jeu propose une fluidité exceptionnelle ! 60 img/sec en permanence, quelque soit la complexité de la scène ! Il faut voir les dizaines de soldats ennemis vous foncer dessus avec des nuages de fumée partout sans le moindre problème ! Impressionnant, voire jamais vu !! Les graphismes en HD sont magnifiques et dignes d'un gros jeu sur PC, et l'ambiance sonore de grande qualité.

On sent bien que la Xbox 360 "se ballade" avec ce jeu, ce qui nous promet certainement de très grands jeux à l'avenir avec beaucoup plus de détails et des moteurs physiques bien plus poussés. Au final un excellent jeu à posseder absolument si vous avez loupé Call of Duty sur PC. Le jeu est juste beaucoup trop court, un conseil : ne débutez pas au niveau de difficulté facile. Sans aucun doute possible le meilleur jeu du line-up de la console.
.

Suppos : 5/6

Publié dans TESTS

Partager cet article

TEST : PRO EVOLUTION SOCCER 5 / PSP

Publié le par Dr Floyd

PRO EVOLUTION SOCCER 5
Support : PSP
Editeur : Konami
Dévelopeur : Konami
Année : 2005

PES est une adaptation très attendue sur PSP, c'est tout simplement le meilleur jeu de football jamais créé, et le football sur portable c'est jusqu'à présent le néant total (comment çà Fifa ?). On a donc hate de savoir si la PSP est capable de reproduire fidelement ce chef d'oeuvre de la PS2.

Il faut bien se mettre en tête avant tout qu'une console portable ne se prête pas à une pure simulation, les possibilités de contrôle et de confort de jeu n'étant pas les mêmes. Ne nous attendons donc pas à retrouver toutes les sensations "128 bits"...




















Ce qui frappe aussitôt dès le menu d'accueil : Le mode Ligue des Masters a disparu, bon on se dit que c'est pas trop grâve... Cependant pourquoi avoir supprimé toutes les coupes ? Vous devrez ainsi vous contenter de six championnats et d'un championnat internationnal ! Tout ceci est tout de même très léger ! Mais les limitations ne s'arretent pas là, attention c'est parti : suppression des challenges, un mode 'modifier' très réduit, un magasin PES ridicule, un seul et unique stade (!!!), plus de découverte de la formation adverse lors des choix stratégique de début de match, plus de commentaires lors des matchs (mais là c'est normal, la PSP n'aurait pas pu suivre avec son format UMD, et de toute façon les commentaires de PES sont à c....), seulement trois caméras, plus de ralentis de fin de match. Voilà je pense avoir cité l'essentiel des "oublis" !!!


Mais alors c'est une daube ce jeu !? Et bien non, car le principal est toujours là : le gameplay ! Le jeu est très agréable, les animations de bon niveau, le scrolling latéral légèrement "flou" est cependant acceptable, les graphismes exploitent plutôt bien la PSP, les joueurs restent correctement modélisés, et l'IA semble identique à la version 128 bits. Sur le terrain le jeu est donc excellent et sans concurrent. On attrape juste rapidement des crampes à positionner correctement les mains autour de la console !

On peut comprendre qu'il fallait supprimer quelques options par rapport à la version 128 bits, mais pourquoi avoir supprimé les coupes ? Et pourquoi un seul stade ? Quel dommage ! Cependant ce jeu est de loin le meilleur jeu de football sur console portable... en attendant mieux, beaucoup mieux, l'année prochaine.

SUPPOS : 4/6

Publié dans TESTS

Partager cet article

[TEST] NEED FOR SPEED MOST WANTED / XBOX

Publié le par Dr Floyd

NEED FOR SPEED : MOST WANTED
Support : Xbox
Éditeur : Electronic Arts
Année : 2005

Oh non encore une série Electronic Arts qui n'en fini plus ! Si ce jeu etait plutôt culte a ses débuts, il a dérrapé durant l'aire de la PS2 dans une mode "underground trod'laballe" complètement naze afin d'assurer un max de vente auprès du grand public. EA nous promet pour les 10 ans du jeu une version qui va nous réconcilier avec la série... Sacré EA... ils savent qu'ils font de la merde en général et ils assument !

Un scénario à deux balles, vous et votre caisse dans une ville où vous êtes libre de circuler comme vous voulez... un peu comme dans GTA sans pouvoir sortir de la bagnole et sans vie extérieure (merde pas de passants à écraser !)... Il Faudra participer à des courses pour gagner du fric, avoir de plus belles caisses, séduire les gonzesses et pour pouvoir affronter les 15 affreux Mad Max sans cervelle du jeu. La nouveauté, ou plutôt le retour aux sources, c'est la police qui risque de vous gêner dans vos délires autoroutiers, en vous obligeant à de folles courses poursuites. Fini aussi la mode "city-underground", ici la plupart des courses se font de jour et avec des virées "à la campagne". Ouf !


Point fort du jeu : l'ambiance "rapide & furieuse" façon série B avec un bande son assez rock. Entre les losers qui vous défient, les belles gonzesses, les ripoux de flics, et les belles caisses à customiser, y a pas à dire, on est plongé dans l'ambiance... A noter l'incrustation de personnes réelles dans les décors pixelisés, vraiment bien fait, qui rappelle les grandes heures des jeux pc du début des années 90 ou les jeux 3DO !



Coté réalisation, pas de piétons, la ville est morte, mais bon la console aurait eu peut-être du mal à suivre alors ne râlons pas... Les graphismes sont plutot jolis mais hélas le framerate est un peu bizzare (comme pour les versions underground). Le jeu est fluide sans vraiment l'être, avec beaucoup de légers ralentissements qui ne passent pas inaperçus... Mais globalement c'est acceptable (mieux que le tout mou Forza Motorsport par exemple). Le point fort de la réalisation reste les effets : effets de vitesse, la pluie, le soleil... c'est magnifique. On peut reprocher aux graphismes d'être trop répétitifs cependant, on a vraiment du mal à s'y retrouver dans la ville (heureusement il y a une map).

Coté gameplay, bon c'est de l'arcade, mais on reste un ton au dessus des ennuyeux Burnout 3 et 4 (ou l'ont peut conduire les yeux fermes !). La vitesse n'est pas exagérée comme dans Burnout (ou l'on croit jouer à Wipeout avec certains véhicules !). Le point faible ce sont les collisions ridicules... Mais là Burnout a fait très fort ! Enfin l'IA est quant à elle plutôt correcte.

Pour conclure, un Need for Speed qui nous réconcilie enfin un peu avec la série.... une ambiance "bien naze série B" réussie, qui fait un peu penser à un très bon jeu EA (si si) dans un autre genre : Def Jam Vendetta Underground....  Un meilleur framerate sur Xbox (on a ici l'impression d'un simple portage de la version PS2), des crashs plus poussés et des graphismes un peu plus variés, et le jeu aurait été une bombe vidéoludique.

SUPPOS : 4/6


Publié dans TESTS

Partager cet article

TEST : MARIO KART DS / NINTENDO DS

Publié le par Dr Floyd

Editeur : Nintendo
Support : Nintendo DS
Année : 2005



Mario est super débordé en ce moment, entre le tennis, le foot, le basket, le baseball... sans compter les "party"... Sauf que les jeux sont souvent un peu décevants. On attendait donc au tournant la star de la série Mario : MARIO KART sur la DS !


Mario Kart, vous connaissez forcement (ou alors vous etes un sacré bleu byte). Un concept simple, des courses de kart dans l'univers de Mario, avec des projectiles pour retarder l'adversaire. Une premiere version culte sur SNES, puis un bonne adaptation sur N64, une version GBA, bon qui faisait que qu'elle pouvait, une version Gamecube très jolie mais dont on attendait encore plus peut-être... Alors que vaut la version Nintendo DS ?




Nintendo a très bien bossé, rassurez vous ! De petites surprises vous attendent : Vous pouvez choisir un kart classique (comme à la bonne vielle époque) ou un kart loufoque (comme dans Double Dash) propre à chaque personnage. Fini les 2 personnages par Kart (ouf !). C'est aussi le retour des sauts et des dérapages un peu plus accessibles, quelques nouveaux objets à lancer, et une petite nouveauté sympa : "l'aspiration", pour les dépassements. Tout ceci nous donne un gameplay fabuleux, car contrairement aux apparences, ce jeu est hyper technique et permet une progression énorme et quasi permanente dans votre technique de conduite pour gagner des millièmes de secondes.

Coté réalisation, rien à dire, c'est aussi du très beau travail, la 3D est très fluide, et les graphismes corrects pour de la DS. Nous nous situons en fait très largement au niveau de la version N64. Et avec un "plus" génial : le double ecran, qui permet d'avoir soit la map du circuit, soit une vue du ciel de la course !

Coté coupes, il y a au départ 2 nouvelles coupes de 4 circuits chacun, et 2 coupes de circuits rétro (avec des adapatations de circuits des versions SNES, N64, GBA et Gamecube ! rhaaaaa). Vous pourrez au fil du temps débloquer 2 nouvelles coupes normales et 2 coupes rétro... Ce qui nous fait au total 32 circuits ! Du jamais vu ! Il y a bien sur les mini jeux et surtout le mode time trial, le mode culte, ou tous les fans du monde entier essayent de battre le record du monde du meilleur temps sur chaque circuit ! (Il suffit de voirs les sites encore actifs dédiés aux records sur Mario Kart SNES et N64 pour comprendre !).


Bref, Mario Kart reprend le meilleur de toutes les versions : meilleurs circuits, meilleur gameplay, meilleures options ! Je ne vous parle meme pas du mode multijoueurs (plusieurs consoles avec 1 seul jeu) et du mode wifi via internet qui vous permet de jouer avec le monde entier (une petite révolution). Un jeu culte et indispensable sur DS.



SUPPOS : 6/6

Publié dans TESTS

Partager cet article

TEST FLASH : OPERATION FLASHPOINT ELITE / XBOX

Publié le par Dr Floyd

Editeur : Codemasters
Support : Xbox
Année : 2005


Le voici le voià enfin Operation Flashpoint sur Xbox avec on ne sait plus combien d'années de retard ! Enorme hit du PC il y a quelques années (2001 !) considéré alors comme la référence absolue en matière de simulateur de "p'tain d'guerre", il est de retour dans une version Xbox identique à la version PC, add-ons inclus. Un véritable simulateur de soldat "bitos bleu bite", avec possibilité de piloter des véhicules et même des hélicoptères. La grosse particularité de ce jeu, outre son réalisme poussé, est l'aire de jeu : immense, et sans "barrière", sans "couloir", sans scripts à gogo.


Vous voilà en liberté flanant au gré du vent dans les près... veinard !

Alors là attention : les newbies vont jeter le jeu par le fenêtre au bout de 5 minutes de test, tellement les graphismes des décors environnents sont ternes et moyens (par contre les soldats et les véhicules c'est plutôt pas mal). Des couleurs ternes et "délavées" qui vous mettent cependant dans l'ambiance, vous donnant l'impression d'être vraiment dans la merde ! Certes la Xbox peut mieux faire, mais il faut savoir qu'ici tout est misé sur la simulation et que le terrain de jeu est "sans frontière" sur des dizaines de km2... Devant vous l'horizon à perte de vue, et la possibilité d'aller où vous voulez, chose très très rare dans les jeux !!!! Petite déception : le framerate, déjà poussif à l'époque sur un pc moyen, il le reste sur Xbox, même si cela reste tout à fait jouable, le framerate restant constant. Avec une aire de jeu aussi grande sans chargement et un champ visuel énorme on ne s'attendait bien sur pas à un framerate 60 images sec ! Bon il est vrai que l'on espérait une refonte du moteur graphique (vu le temps de developpement !), c'est la déception de ce jeu. Bref, amateurs de spectaculaire, de graphismes qui pêtent, passez votre chemin, ici nous ne sommes pas là pour admirer les textures mais pour une p'tain d'guerre réaliste.

Tellement réaliste qu'une balle bien placée suffira à vous mettre à terre, vous n'êtes plus Rambo dans Call of Duty ou Medal of honor, mais un pauvre bleu bite qui n'a qu'un seul objectif : penser à tout, regarder partout, afin de revenir vivant. Même le plutôt réaliste Brothers in Arm se trouve relégué au titre de doom like pour fan de la petite maison dans la prairie. Revenir vivant... c'est pas gagné... les habitués aux jeux d'action cités juste avant risquent de vite se décourager, soit par la difficulté, soit par le manque de fun. Et pourtant en insistant on découvre un jeu terriblement réaliste et prenant qui vous plonge au coeur du combat. Tellement réaliste qu'il vous faudra parfois marcher longtemps dans la nature, vous faire conduire à l'arrière des camions, sans que rien ne se passe. Un vrai "+" qui permet de vous plonger dans la scène et de vous laisser le temps de réflechir sur le sens de la vie et la stupidité de la guerre ! De quoi acheter ensuite La Ligne Rouge en DVD...


L'hélico enfin ! je rentre à la maison retrouver Germaine !

On ne va pas refaire le test complêt d'un jeu qui date, il est vraiment identique à la version pc, l'IA est excellente et le passage de la souris à la manette s'est bien déroulé. Le pilotage des véhicules n'est pas trop aisé comme sur pc, mais bon on s'y fait.

Un jeu à réserver aux fans de Ghost Recon par exemple (en sachant que le réalisme est bien plus poussé encore), aux accros de jeux guerre soucieux de réalisme, aux fans de jeux intelligents (mais pas forcement très beaux), et aux fans de jeux offrant une grande liberté d'action !

Espérons une future version "next-gen" avec une refonte totale du moteur graphique, et là le nombre de suppos passera à 6 sans problème !

SUPPOS : 4/6

Publié dans TESTS

Partager cet article