RETRO-GAMING : WONDERBOY III THE DRAGON'S TRAP / SMS

Publié le par Elodiebo

Support : SEGA Master system
Année de sortie : 1989
Genre : Action-Rpg/Plate-forme


wonderboy-box.jpg

Après Wonder Boy premier du nom et son homme des cavernes à poil lançant le marteau, puis le preux chevalier de Wonderboy II, notre héros du troisième opus, suite directe du II, doit retrouver sa forme humaine en se sortant du « Piège des Dragons ».

Ce jeu garde le principe de plateforme de la série, tout en ayant un petit côté RPG. Vous faites évoluer l’équipement du personnage, son charisme et sa barre de vie avec des cœurs cachés dans des coffres. Wonderboy III est basé sur un système de password à rallonge, donnés gracieusement par un cochon pirate et fumeur, dans l’église du village. Son sosie vend les armes et protections nécessaires au « level-up » dans les différentes boutiques disséminées dans le jeu.

wonderboy-01.jpg
Un vendeur pas très catholique !

Le scénario, certes peu original, est centré sur une malédiction à rompre en retrouvant la Croix de la Salamandre. Il permet d'explorer un monde à part entière en toute liberté, par étapes, selon votre « forme » du moment : le désert et sa pyramide, un bateau englouti, un palais asiatique... Des décors simples et assez diversifiés, aux couleurs chatoyantes.

wonderboy-02.gif

Les différentes métamorphoses exploitent à merveille un gameplay novateur pour l'époque : la souris grimpe partout, le piranha nage (sic), le lion détruit tout sur son passage et l'oiseau atteint des zones insoupçonnées.

wonderboy-03.gif
Un jeu renversant non ?

Cette réalisation sobre mais de qualité offre une jouabilité bien pensée, agréable et une animation des personnages très fluide, avec des sprites originaux et vraiment sympas.

wonderboy-04.png
Toutes les métamorphoses du héros : l’abus d’OGM est dangereux pour la santé !

Comme tout jeu de plateformes 8-bits, la musique, de type MIDI, simpliste et répétitive, a la fâcheuse tendance à rester dans la tête une fois la console éteinte. Et oui, il fallait bien trouver un petit défaut…

Quant à sa durée de vie, elle est de 6 à 10h, suivant votre niveau d’équipement. La difficulté du jeu reste néanmoins progressive et bien dosée, avec un boss-dragon qui vous attend à la fin de chacun des 5 mondes. Le but étant de traverser ceux-ci sans perdre, pour avoir le droit de l’affronter. Une fois tous vos cœurs et vos potions épuisés (3 maximum), c’est retour à la case départ. Un bon petit défi à l’ancienne !


wonderboy-05.png
Le dragon pirate : à s’arracher les cheveux ! 


En conclusion, un jeu qui exploite parfaitement les ressources de la Master System, avec des graphismes colorés, une maniabilité agréable et intuitive, et une durée de vie conséquente pour l’époque. La série des Wonderboy est à mon goût injustement méconnue, surtout cet épisode, qui est pourtant l'un des meilleurs jeux de la Master system !

Cet opus est également sorti sur Game Gear et PC Engine, sous le nom de Dragon’s Curse, avec des différences quant au design des personnages. Cette série ne s’arrête pas là, et continue sur Megadrive avec
Wonder Boy in Monster World. A noter que la numérotation diffère au Japon et en Europe, et qu’il existe un autre Wonder Boy III sur la Megadrive. A s’emmêler les pinceaux ! 


SUPPOS : 5/6

undefinedundefinedundefinedundefinedundefined

Publié dans RETROGAMING

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

E


Pour moi c'est tout simplement le meilleur jeu du genre sur 8 bits .


J'avoue avoir été choqué par la qualité de ce jeu à sa sortie tant ce jeu écrasait la concurrence . C'est non seulement un bon jeu de plateforme mais c'est aussi un jeu d'action/aventure de tout
premier plan . Ce qui fascine tout d'abord dans ce jeu c'est la liberté d'aller où on veut sur terre , dans les airs , sous les mers , sous terre et dans le ciel . De plus au fur et à mesure
qu'on change d'apparence ( dragon , humain , souris , aigle , lion etc... ) les possibilités de déplacements sont de plus en plus vastes . Quel plaisr par exemple de voler ( aigle ) ou de pouvoir
marcher sur le plafond ou sur les parois ( souris )


Je trouve que Wonder boy III sur SMS est bien mieux pensé et plus prenant que Wonder boy V sur Mégadrive !


Ce jeu aurait mérité , à mon avis 6/6



Répondre
P
Jeu culte ! Stoooooo
Répondre
T
Il FAUT la MS sur la virtual console pour CE jeu !!!
Répondre
Y
Je n'ai jamais réussi à sortir du labyrinthe...ce jeu m'a rendu fou !
Répondre
R
Rhaaaaaa !!!! Wonder Boy III ...Aujourd'hui encore, l'un de mes jeux préféré !J'ai du le finir 3 ou 4 fois ... J'essaye le speed run ...=D
Répondre
D
La vraie, la seule, l'unique mascotte de SEGA !!Mais rien ne vaut WB in monster World.
Répondre
N
En effet excellent test qui rend bien honneur au jeu. Bravo, que de souvenirs...
Répondre
B
Que de souvenirs ce jeu! Bon test, qui m'a donné envie de me le refaire...
Répondre
X
LE meilleur wonderboy de la MS; un petit conseil pour bien l'apprécier, jouez y sur SMSADVANCE en gameboy sp ou micro, avec les save states c'est du bonheur.
Répondre
G
Ca existe des filles sur Gamopat ? Hum... Je vais venir plus souvent Sympa le test
Répondre
L
bravo pour ce test. Un(e) digne Gamopat(e), parole de testeur. ;)
Répondre