THE GUITAR HERO KID

Publié le par Dr Floyd

Publié dans HUMOUR

Partager cet article

THE BITMAP BROTHERS

Publié le par Usebu



Ce studio de développement, basé à Wapping (Est de Londres) a été fondé en 1987 par Mike Montgomery, Steve Kelly et Eric Matthews. A l’origine de nombreux jeux sur micro 16 bits (Atari ST et Amiga) devenus cultes aujourd’hui, les Bitmap Brothers imposent une « touch » : un design, un gameplay, un environnement qui font qu’un jeu des Bitmap Brothers se reconnaît tout de suite !


Leurs deux premiers jeux sortent en 1988 et sont déjà des OVNIS pour l’époque : Xenon, un des premiers shoot’em up sur cette génération de micro, et Speedball, un jeu de sport futuriste.

En 1989, Xenon 2 : Megablast, laisse pantois la plupart des joueurs, grâce à des graphismes très stylés, et surtout une bande son explosive, signée « Bomb the Bass ». Les Bitmap Brothers s’essayent alors à un autre genre avec succès et sortent Cadaver, un jeu d’aventure en 3D isométrique.


Xenon 2

En 1990, ils confirment leur succès en offrant une suite phénoménale : Speedball 2 : Brutal Deluxe, un jeu inégalé à ce jour (comment ça je suis passionné par ce jeu ?).


Speedball 2

> Speedball 2 : le test


Toujours marginaux, les Bitmap Brothers quittent l’éditeur Mirrorsoft pour rejoindre Renegade Software en 1991, éditeur dont ils sont à l’origine. Ils en profitent pour sortir GODS, un jeu de plateforme/action/réflexion se passant dans la grèce antique. Toujours en 1991, ils s’essaient au jeu de plateforme pur avec Magic Pockets.


Gods


En 1993, c’est la sortie de Chaos Engine, un jeu d’action/tir vue de dessus encore une fois très réussis.

Malheureusement, cette époque sonne aussi le glas pour une équipe qui fait des merveilles en 2D, mais qui n’aura pas su évoluer vers le nouveau marché de la 3D, imposé par des PC de plus en plus puissants, et par les consoles 32 bits.

En 1996, ils développent Chaos Engine 2 sur Amiga. Les autres sorties restent anecdotiques, d’autant qu’en 1998, Steve Kelly et Eric Matthews quittent le navire.

Sortiront tout de même en 2000 un décevant Speedball 2100 sur Playstation et Z : Steel Soldiers sur PC.

Les Bitmap Brothers refont tout de même parler d’eux actuellement avec la prochaine sortie sur PC du jeu remake de Speedball 2 par les développeurs allemands Froggster, projet auquel ils ont été associés.

Publié dans FIRMES MYTHIQUES

Partager cet article

LE PREMIER BUNDLE PS3 !

Publié le par Dr Floyd

La rumeur court : même si Sony n'a rien confirmé un pack Playstation 3 + Motorstorm serait sur le point de sortir pour la "modique" somme de 619,99 euros.

On a même une photo à vous montrer provenant d'un
site de vente belge. D'après eux le pack serait disponible dès ce mercredi 27 juin !



Mr Sony, on confirme ?

Publié dans NEWS

Partager cet article

LA PSP SE DEBRIDE... MAIS LA BATTERIE SE BRIDE !

Publié le par Dr Floyd

Saviez-vous que les batteries de la PSP sont tellement gourmandes que Sony a du brider le processeur de la PSP à sa sortie ! En effet celle ci est bridée à 266Mhz alors qu'elle devrait tourner à 333 Mhz !

Sony vient d'annoncer que le prochain firmware (3.50) de la PSP débloquera de façon définitive le bridage de la console. Bienvenue sur votre PSP "next-gen" à 333 Mhz ! Les jeux déjà sortis ne profiteront pas de cette accelération, mais dès à présent les jeux en cours de développement en profitent grace à la mise à jour du kit de développement.

La qualité finale des jeux ne devrait pas être grandement améliorée, au mieux un peu plus de fluidité dans les jeux difficilement perceptible. Le hardware reste le même et les commandes seront toujours aussi imprécises et pénibles !

Non en fait la grand nouveauté sera qu'au lieu de recharger votre batterie toutes les 2 heures, vous allez la recharger toutes les 1h30 !!! Si Sony a fait attention de ne pas choquer le con-sommateur à la sortie de la PSP en proposant des batteries ridicules, aujourd'hui il n'a plus honte et dévoile les réelles capacités de ses batteries !

Comment en 2007 on peut encore proposer une console portable avec des batteries aussi ridicules ? Tout le succès de Nintendo depuis 1989 et la Gameboy vient de là, se sont les seuls à avoir compris qu'une portable sert à être transportée !

Publié dans NEWS

Partager cet article

LE COPAIN DE E.T. AIME L'INTELLIVISION !

Publié le par Dr Floyd

Publié dans RETROPUB!

Partager cet article

UN PATIENT GUERI AUX USA

Publié le par Dr Floyd


Un patient semble-t-il guéri vend sa collection sur ebay, sauf qu'il est un peu trop gourmand...

Lien vers l'annonce

Publié dans INSOLITE

Partager cet article

MANHUNT 2 ANNULE ??!!

Publié le par Dr Floyd

"Take-Two suspend la production de Manhunt 2 au regard des récentes décisions prises par le BBFC et l'ESRB. Mais nous continuons à soutenir ce fantastique jeu" Take Two.

Devant tous les problèmes venant géner la sortie de manhunt 2, jeu ultra-violent, Take Two préfère pour l'instant suspendre la sortie du jeu qui était prévue pour le 10 juillet.

Le jeu à été classifié Adult Only aux USA et ne pouvait donc être vendu dans les réseaux de distribution habituels, et il a même été complétement interdit au Royaume Uni ! la France s'en fout, mais suite à cette décision ne vous attendez pas à pouvoir trancher des gorges à la Wiimote...

Seule solution semble t-il pour Rockstar : revoir sa copie et rajouter des champignons, des fleurs et des papillons dans son jeu ?

En même temps ils savent très bien à quoi s'attendre avec ce genre de jeu et c'est à se demander si ce n'est pas fait exprès pour se faire un nouveau coup de pub monstrueux.

Publié dans NEWS

Partager cet article

KAZ FRAPPE DE KUTARAGITE

Publié le par Jayetbobfr

Après les déclarations tonitruantes de notre ami Kaz Hirai atteint de Kutaragite aigue sur la sortie de 380 jeux PS3 dont 180 sur le PSN d'ici mars 2008, Sony rectifie le tir :

En fait, il s'agit de l'ensemble des sorties mondiales et non de jeux uniques. Par exemple, le territoire US devrait acceuillir environ 145 jeux dont 40 en téléchargement.

Bref, on passe de 380 jeux à un peu plus de 100 en fait... Le nez de Kaz commence à s'allonger comme celui de Ken... Il lui faudrait un petit programme d'entrainement cérébral sur DS pour apprendre à compter.

Publié dans NEWS

Partager cet article

RETRO-GAMING : SKIES OF ARCADIA / DREAMCAST

Publié le par Jayetbobfr

Editeur : SEGA
Développeur : OverWorks
Support : Dreamcast
Année : 2000, 2001
Existe aussi sur : GameCube sorti en 2003 (pour la version Legends)





L’HISTOIRE :

L’histoire se situe à Arcadia, un monde où les continents flottent dans le ciel suite à une catastrophe planétaire. La surface toxique de la planète a contraint ses habitants à vivre dans le ciel sur ces bouts de terres flottants et à sillonner le ciel à bord de navires volants tout cela grâce aux pierres de lune jadis causes de la catastrophe.

C’est dans cet univers que vous incarnez Vyse, un pirate des airs. Son périple commence quand lui et ses collèges prennent d’assaut un navire de guerre de Valua (le grand empire maléfique du jeu). Ces pirates plus des Robin des bois que vils forbans sans honneur sauve une mystérieuse jeune fille du nom de Fina, prisonnière dans ce navire. A partir de là, les choses se précipitent et l’empire valuan recherchant la jeune fille à tout prix, prend d’assaut votre base, Fina et vos compagnons sont fait prisonniers et les soldats de l’empire laissent votre foyer à moitié détruit. Pour Vyse, il n’y a plus 36 solutions, accompagné de sa fidèle amie Aika, il décide de partir au cœur de l’empire afin de les sauver.



Ainsi commence cette aventure faite d’exploration, de découvertes et de batailles. Le scénario est somme toute classique. D’un coté, nous avons des héros assez archétypaux, Vyse toujours optimiste, généreux et confiant, son amie Aika, une fille de caractère et la gentille Fina, douce et pure jeune fille. De l’autre, des méchants aux gros rires sarcastiques avec l’égocentrique Teodora, impératrice de Valua et surtout l’ambitieux Général Galcian. Mais force est de constater que même si l’histoire ne surprend guère, elle demeure tout de même passionnante avec ses nombreux rebondissements, les personnages restent très attachant de part leurs caractères et manient souvent un sens du second degré salutaire. On est ici à cent lieux des crises existentielles pseudo freudienne de personnages de certains RPG japonais dont je tairais le nom par pudeur.



LA RÉALISATION :

Le travail de l’équipe OverWorks est exemplaire, les décors sont très diversifiés et travaillés aux moindres détails, le monde d’Arcadia possède de nombreuses îles regroupées en 6 grands continents. Les navires sont beaux et chacun a sa personnalité, se déplacer dans l’univers d’Arcadia est agréable et permet d’admirer chaque île sous tous les angles.
Mais c’est surtout le travail apporté à la modélisation des personnages qui est à retenir : le design et les animations les rendent très expressifs donc vivants et donc très attachants. Les choix au niveau des couleurs et des textures sont de bons goûts, n’en déplaisent à d’autres jeux…

Les combats sont très agréables à voir et les effets de lumière pour les magies et les coups spéciaux ne manquent pas de pêche.

Quant à la bande son, elle n’a rien d’exceptionnelle mais elle est très dépaysante et contribue parfaitement à l’ambiance de chaque continent d’Arcadia. A noter que les personnages n’ont pas de voix quasiment, cela se réduit à un « YES » ou un « OKAY » de temps en temps. Mais il ne faut pas oublier le gros rire satanique des méchants, hilarants à souhait donc géniaux.



LE GAMEPLAY :

Nous arrivons ici au cœur du jeu, il faut distinguer ici deux types de batailles :

- Les combats aléatoires normaux :
Ceux-ci se font au tour par tour des plus classiques, on doit rentrer les ordres pour chaque personnage (4 au max) pour le tour à venir et chacun exécute son attaque ou son sort selon sa vitesse.
La principale innovation du jeu au niveau des combats sont les ES (ou points d’esprit). Ces ES sont des points qui vous sont attribués à chaque tour selon les personnages et leur niveau. Ils sont indispensables pour exécuter des sorts et les coups spéciaux, leur gestion est primordiale surtout que les ES sont mis en commun pour tout le groupe, donnant au combat un aspect stratégique.
Chaque personnage se distingue par des statistiques différentes et surtout par leurs coups spéciaux (des coups destructeurs pour Vyse et des sorts de défense pour Fina par exemple).
Les sorts sont divisés en 6 éléments et on fait progresser les magies d’un élément selon celui de l’arme. Détail appréciable : on peut changer l’élément de l’arme en plein combat.

- Les batailles navales :
Pendant le jeu vous serez amené à livrer des batailles aériennes contre des navires ennemis ou des monstres gigantesques. Leur déroulement se fera comme un combat classique mais avec un aspect tactique renforcé. En effet, à chaque tour, vous avez une indication des coups ennemis à venir et c’est à vous de bien choisir vos ordres avant de lancer le tour selon les capacités de votre navire et celles de l’adversaire sous peine de très mauvaises surprises.


Beaucoup seront rebutés par le tour par tour que certains pourront trouver dépassé, de surcroit le déroulement des combats est assez lent et les combats aléatoires arrivent très (trop) fréquemment.

Dans la deuxième partie du jeu, une dimension de gestion apparait, vous serez amené à posséder votre propre navire et vous créerez votre propre base. Vous devrez ainsi recruter des membres d’équipages qui renforceront les capacités de votre navire et vous devrez investir dans votre base pour la pourvoir d’installations utiles (la moitié de votre argent y passe si ce n’est plus, soyez avertis !)


DUR
ÉE DE VIE :

Comme tous bons RPG qui se respectent Skies of Arcadia vous tiendra en halène pendant longtemps. Hormis la quête principale, de nombreuses quêtes annexes vous sont proposées. Une dimension exploration s’ajoute à tout cela. En effet, dans chaque ville vous trouverez une Guilde qui cherche et répertorie tous les lieux inexplorés ou oubliés. À vous de les trouver en explorant consciencieusement la carte à bord de votre navire et ainsi vendre vos découvertes à bon prix à la Guilde. Attention, beaucoup de lieux sont difficile à trouver (renseignements vagues, lieux à trouver en mouvement !) et le Christophe Colomb qui sommeille en vous sera essentiel pour tous les découvrir.
Sinon comme moi vous pouvez passer votre temps à améliorer votre base et à le peaufiner dans les moindres détails.


EN CONCLUSION :

Skies of Arcadia est un jeu incroyable qui a ruiné de nombreuses heures de ma vie, son univers est un réel enchantement et on s’y attache très rapidement.

Notes pour la version GameCube :
Le jeu est exactement le même graphiquement que sur Dreamcast, ce qui est un peu léger pour la console. Toutefois, les add ons de cette version ne sont pas négligeables :
- Découvertes supplémentaires à chercher
- La quète des poissons lunes et les combats face à Piastol qui éclaire des points obscures du scénario (appréciable !)
- De nouveau pirates mis à prix par la Guilde. Les affronter représente un sacré challenge (les imposteurs, ils m’en ont donné du mal ces trois là !)
Tous ces ajouts ainsi qu’un prix de vente préférentielle à sa sortie (50€) font que cette version conserve la même note que la version Dreamcast.


SUPPOS : 5,5/6 (testé par Jayetbobfr)

Publié dans RETROGAMING

Partager cet article

SEGA RALLY NEXT-GEN

Publié le par Dr Floyd

Une petite vidéo de SEGA RALLY prévu cet automne sur XBOX 360 et PS3... Le retour du gameplay efficace de la célèbre version Saturn de 1995 ?



C'est du moins ce que veut nous faire croire SEGA :

" Nous voulons réaliser une mise à jour pour les consoles next-gen' pour de nouveaux joueurs. Nous essayons donc de reprendre les caractéristiques, l'essence, ce qui a fait du jeu originel un succès et d'améliorer tout ça pour les prochaines générations de consoles. Nous travaillons beaucoup sur des choses comme la prise en main des véhicules. Dans le premier Sega Rally, le comportement des voitures était si accessible et si amusant : c'est quelque chose qu'il fallait absolument retrouver avec ces versions "


Publié dans NEWS

Partager cet article

SHIGERU MIYAMOTO

Publié le par Jayetbobfr

Shigeru Miyamoto est une personnalité importante du jeu vidéo dont le destin se confond avec la firme Nintendo.



Shigeru Miyamoto est né le 16 novembre 1952 à Sonobe, petit village près de Kyoto. Le jeune Shigeru se passionne très tôt pour le dessin, les marionnettes et la musique (c’est un très bon joueur de guitare) mais aussi le baseball et les mangas.

En 1970, à l’âge de 18 ans, il entre au Kanasawa Municipal Arts and Grafts College où il étudie le dessin industriel, ses études ne le passionnent guère et il met 5 ans à décrocher son diplôme.

Mais c’est en 1977 que les choses deviennent intéressantes pour nous car c’est cette année qu’il entre chez Nintendo en temps que directeur artistique. En fait, c’est le père de Shigeru qui pousse son ami Hiroshi Yamauchi (président de Nintendo de 1949 à 2002) à l’engager. Et oui ! Miyamoto a été pistonné !! Son premier travail au sein de la compagnie consiste à la fabrication du design de boîtes de jouets.

Le succès de Nintendo dans les jeux vidéo commencé par la Color TV Game 6 et ensuite les bornes d’arcade pousse Yamauchi à confier la réalisation d’une borne d’arcade à Shigeru Miyamoto. Celui-ci développe le jeu en 3 mois sur un concept novateur (le 1er jeu de plateforme) : il s’agit de Donkey Kong sorti en 1981 qui rencontre un immense succès (c’est la naissance de Mario alors appelé Jumpman). Suivront en arcade, Dong Kong Jr et Mario Bros.


Donkey Kong, jeu devenu mythique !

En 1983 sort la Famicom (la NES), la 1ère console de la société, il contribue au design de la manette avec Gunpei Yokoi.

En 1984, Il obtient sa propre équipe de développement appelé Joho Kaihatsu (l'équipe de divertissement) ou R&D4 et créé plusieurs jeu pour la console. Notamment Super Mario bros en 1985 qui pose les bases définitives des jeux de plateformes et qui reste à ce jour le jeu le plus vendu de tous les temps (40 millions !!!).


Super Mario Bros, les bases définitives du jeu de plateforme

En 1986, Il créé The legend of Zelda, 1er jeu d’aventure à scrolling horizontal avec un monde ouvert que l’on peut explorer à sa guise et qui permet une sauvegarde de sa progression (via une pile incluse dans la cartouche).
Il créera ensuite des suites à ses hits dont le célèbre Super Mario Bros 3.

En 1989 sort la Game Boy où il y adapte tous ses grands hits.

En 1990 sort la Super Famicom (Super NES), qui lui doit l’invention des touche L et R et voit l’arrivée de Super Mario World, Zelda a link to the Past mais surtout du mémorable Mario Kart et de Star Fox, un jeu de Shoot en 3D grâce à la puce Super FX inclus dans la cartouche.



La Nintendo 64 sorten 1996, il contribue au design de la manette avec l’introduction du stick analogique. Mario64, la référence du jeu de plateforme en 3D est suivie du mythique Zelda Ocarina of Time en 1998



En 2001, sort le GameCube dont il conçoit une fois de plus la manette et créé le jeu Pikmin en s’inspirant de ce qu’il a vu dans son jardin.

Depuis la N64, il ne réalise plus et se contente de superviser les projets, il prodigue ses conseils et réoriente les projets. Mais cela ne l’empêche pas d’être très impliqué sur le développement des consoles Nintendo notamment la DS et bien sur la Wii.


Pour conclure, Shigeru Miyamoto reste et restera une personnalité mythique du jeu vidéo dont le nom rime souvent avec référence et innovation. Il demeura comme l’un des créateurs ayant posé les bases de nombreux concepts.



Liste des jeux qu’il a réalisés ou qu’il a simplement supervisés :
Donkey Kong ; 1981 ; en arcade
Donkey Kong Jr ; 1982 ; en arcade
Mario Bros ; 1983 ; en arcade
Wild Gunman ; 1984
Excitebike ; 1984 ; sur NES
Hogan's Alley ; 1984
Duck Hunt ; 1985 ; sur NES
Super Mario Bros ; 1985 ; sur NES
The Legend of Zelda ; 1986 ; sur NES
Super Mario Bros. 2 ; 1986 ; sur Famicom (NES Japonaise)
Super Mario Bros. 2 ; 1988 ; sur NES (version occidentale)
Super Mario Bros. 3 ; 1988 ; sur NES[/color]
Zelda II: The Adventure of Link ; sur NES
1988-Radar Mission ; 1991
F-Zero ; 1991 ; sur SNES
The Legend of Zelda: A link to the past ; 1991 ; sur SNES
Super Mario Kart ; 1991 ; sur SNES
Super Mario World ; 1991 ; sur SNES
Wave Race ; 1992 ; sur Gameboy
Kirby's Dream Land
; 1992 ;
The Legend of Zelda: Link's awakening; 1993 ; sur Gameboy
Star Fox ; 1993 ; sur SNES
Super Mario All-Stars
; 1993 ; sur SNES
Donkey Kong Country ; 1994 ; sur SNES
Yoshi's Island ; 1995
Super Mario 64 ; 1996 ; sur N64
Wave Race 64 ; 1996 ; sur N64
Pilotwings 64 ; 1996 ; sur N64
Kirby Super Star ; 1996
1080° Snowboarding ; 1998 ; sur N64
The Legend of Zelda: Ocarina of Time; 1998 ; sur N64
F-Zero X; 1998 ; sur N64
Yoshi's Story ; 1998 ; sur N64
Mario Kart 64 ; 1997 ; sur N64
Lylat Wars (Star Fox 64) ; 1997 ; sur N64
Super Smash Bros. ; 1999 ; sur N64
Mario Party ; 1999 ; sur N64
Mario Golf ; 1999 ; sur N64
The Legend of Zelda: Majora's Mask ; 2000 ; sur N64
Paper Mario ; 2001 ; sur N64
Mario Tennis ; 2001 ; sur N64
Kuru Kuru Kururin
; 2001 ; sur GBA
F-Zero: Maximum velocity ; 2001 ; sur GBA
Mario & Luigi: Superstar Saga ; sur GBA
Super Smash Bros. Melee ; 2001 ; sur GameCube
Luigi's Mansion ; 2001 ; sur GameCube
Pikmin ; 2001 ; sur GameCube
Super Mario Sunshine ; sur GameCube
Metroid Prime ; 2002 ; sur GameCube
The Legend of Zelda: The Wind Waker; 2003 ; sur GameCube
Mario Kart Double Dash ; 2004 ; sur GameCube
Paper Mario: la Porte millénaire ; 2004 ; sur GameCube
Pikmin 2 ; 2004 ; sur GameCube
Metroid Prime 2: Echoes ; 2004 ; sur GameCube
Super Mario 64 DS ; 2005 ; sur Nintendo DS
Nintendogs ; 2005 ; sur Nintendo DS
Mario Kart DS ; 2005 ; sur Nintendo DS
Mario & Luigi : Les frères du temps ; 2005 ; sur Nintendo DS
Donkey Kong Jungle Beat ; 2005 ; sur GameCube
New Super Mario Bros. ; 2006 ; sur Nintendo DS
The Legend of Zelda: Twilight Princess ; 2006 ; sur Wii et Gamecube
The Legend of Zelda: Phantom Hourglass ; 2007 ; sur Nintendo DS
Super Mario Galaxy ; 2007 ; sur Wii
Mario Party 8 ; 2007 ; sur Wii
Super Paper Mario ; 2007 ; sur Wii
Super Smash Bros. Brawl ; 2007 ; sur Wii

Publié dans LES IDOLES

Partager cet article

VENTES JAPON : LE CHOC !

Publié le par Dr Floyd

C'est le choc au Japon : La Xbox 360 vient de connaitre un boum de ventes la semaine dernière pour presque ratrapper une PS3 à l'agonie !

Et ceci malgré la sortie de Ninja Gaiden Sigma sur la next-gen de Sony qui n'a eu aucun effet sur les ventes ! Absolument étonnant ! La Xbox 360 profite elle un peu de la sortie du RPG Eternal Sonota.

Autrement rien de neuf : Nintendo domine le Japon, et le monde, seule la PSP tente de s'accrocher à ce qu'elle peut.

La Xbox 360 devant la PS3 au Japon ? Question de semaines ?


Vente de consoles - Japon Semaine

2007

Total

1. Nintendo DS Lite 118.684 3.653.991 11.099.965
2. Wii 65.521 1.815.351 2.734.994
3. PSP 33.359 1.011.858 5.543.987
4. PlayStation 2 11.974 392.095 20.483.650
5. PlayStation 3 9.481 471.436 928.994
6. Xbox 360 7.583 112.060 376.762
7. Game Boy Advance SP 472 18.330 5.932.704
8. Game Boy Advance Micro 371 20.755 579.762
9. GameCube 223 8.226 4.177.694
10. Game Boy Advance 24 713 9.375.900
11. Nintendo DS 0 2.216 6.607.353

Allez, un deuxième choc pour voir cette fois ci vraiment la Xbox 360 devant la PS3 ! Eternal Sonota a en effet fait mieux que Ninga Gaiden Sigma ! C'est la panique au QG de Sony !

Jeu Console Semaine

Total

1. DS Medjikara Training DS 63.439 220.810
2. Eternal Sonata X360 49.334 49.334
3. Ninja Gaiden Sigma PS3 46.307 46.307
4. Wii Sports Wii 34.223 1.721.611
5. Programme du Dr Kawashima Avancé DS 24.901 4.374.525
6. Wii Play Wii 22.161 1.399.060
7. New Super Mario Bros. DS 19.297 4.539.176
8. Oendan 2 DS 16.879 156.867
9. More English Training DS 15.855 288.570
10. Dr Kawashima : Quel âge a votre cerveau ? DS 15.405 3.467.764

Publié dans NEWS

Partager cet article