La GBA fête ses 10 ans

Publié le par Dr Floyd

gba-console.jpg

C'est le 21 mars 2001 que sortait au Japon la remplaçante de la Gameboy Color. La GBA, console absolument géniale sur le papier, aussi puissante que la Super Nes, voire plus, mais toujours aussi injouable que la Gameboy. Pourquoi ? L'absence de retro-éclairage. C'était franchement la galère, il fallait toujours disposer d'une source de lumière à proximité et bien orienter la console. Ça parait incroyable aujourd'hui quand on y repense...


Heureusement la GBA SP résoudra ce problème et on pourra profiter de ses fabuleux jeux, Super Mario Advance, Mario Kart, Castlevania, Gradius, F-Zero, Advance Wars, Kuru Kuru Kururin, etc...  que de bons souvenirs !

Publié dans NEWS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

M

Moi j'ai eu la SP couleur doré avec la triforce dessus dans le pacque avec minish cap !!


Répondre
P

Très très bonne console, sans doute LA console portable de prédilection. Bien qu'excellente, la logithèque pour ma part est trop composée de remakes SNES alors que bizarrement, on l'annonçait comme
étant 32 bits... Citons les classiques: Pokémon Rubis et Saphir, Zelda The Minish Cap, Mario Kart Super Circuit ou encore Wario Land 4... La liste est longue.


Répondre
P

Bon anniversaire la GBA! J'y joue encore.

Plombée à ses débuts, malgré son chouette design, fallait jouer sous un spot, on a vu des tentatives custom de retro éclairage (l'after burner) puis 1+ an plus tard, le messie de la portable : la
gba SP reste LA console portable pour jouer dehors + autonomie.
La 'brighter edition' sortie bien plus tard remplace les écrans par la même technologie que la nds, avec des couleurs affichées éclatantes.

Une ludothèque bourrée de perles, fallait aller chercher du côté import pour en trouver.

En parallèle avec la popularisation des linkers avec des cartouches flash, de moins en moins chère, la console aura connu une scène homebrew dynamique beaucoup de release épatantes ou que l'on
croyait impossibles.

Portages divers, émulateurs de concoles et arcade 8-bit créés par des génies "flubba", "loopy", "kuwanger" et "dwedit" autant si pas plus performants que leurs homologues de l'époque.

Et même un interpreteur de jeux sierra (GBAgi)
une époque dorée déjà lointaine...

mais des projets encore actuels comme la traduction de Mother qui était réservée au japon http://earthboundcentral.com/mother12/

ou encore l'emulateur Gameboy color de kuwanger, goomba


Répondre
P

Achetée Day One dans sa version Blanche Cette console ne m'aura pas beaucoup servi hélas, la piètre qualité de l'écran non rétro éclairé en étant la cause. Je me suis rattrapé depuis avec la DS !


Répondre
J

injouable car pas rétro-éclairée... aujourd'hui c'est à la lumière du jour qu'on put pas jouer... quel bond en avant!


Répondre
B

Une console 2D exceptionnelle qui n'a absolument pas à rougir aujourd'hui face à la DS ou la 3DS !


Répondre
Z

faut dire aussi que la première gba était désigné par un français vivant à tokyo, il a du oublié ce détail^^'


Répondre