Il y a 20 ans mourrait la SEGA Dreamcast

Publié le par Dr Floyd

Il y a 20 ans mourrait la SEGA Dreamcast

Il y a 20 ans, jour pour jour, SEGA décide d'abandonner la SEGA Dreamcast, un jour sombre pour l'industrie du jeu vidéo... Une surprise totale et absolue pour les joueurs et fans de SEGA qui ne s'y attendaient vraiment pas. La console avait connu des débuts fulgurants, mais le marketing agressif (et mensonger) de Sony pour lancer sa PS2 a eu raison de cette fantastique console... La Dreamcast a vraiment marqué la fin de l'industrie vidéoludique destinée en priorité aux gamers pour devenir une industrie de consommation de masse auprès du très grand public.

Nous avons eu 18 mois formidables. La Dreamcast était en feu - nous pensions vraiment pouvoir y arriver. Mais ensuite, nous avons eu un objectif de vente venant du Japon qui disait que nous devions gagner x centaines de millions de dollars d'ici les fêtes et vendre x millions d'unités de matériel, sinon nous ne pourrions tout simplement pas continuer à exister (....) J'ai dû virer beaucoup de gens, ce ne fut pas une journée agréable. Ainsi, le 31 janvier 2001, nous avons dit que Sega quittait le marché du hardware. Nous vendions 50 000 unités par jour, puis 60 000, puis 100 000, mais ce n'était tout simplement pas suffisant.

Peter Moore

Publié dans NEWS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

G
Console beaucoup trop surestimée qui a eu le destin qu'elle méritait. Elle restera comme la moins bonne des 128 bit même si elle n'a pas démérité. Et Sega avait flingué son capital sympathie avec une belle succession de matos daubé du fion: Mega CD, 32X, Saturn, Nomad... Le public a fait confiance à $ony plutôt qu'à Sega, un comble quand on voit à quel $ony a tiré le jeu vidéo vers le fond de la cuvette des chiotttes au cours des 20 dernières années!
Répondre
D
C'est toujours la même rengaine depuis 20 ans, la Dreamcast a été tué par Sony et la PS2, c'était une console formidable supérieure à tout ce qui se faisait à côté et elle était parfaite en tout point. La vérité c'est que la Dreamcast est morte à cause de Sega qui n'a pas été géré convenablement et qui manquait d'argent pour continuer après les fiascos à la chaîne qu'ont été le Mega CD, le 32X, la Saturn et j'en oublie. Quant à la console elle accueillait de très bon jeux mais beaucoup d'éditeurs tiers ont fuit Sega suite à la gestion catastrophique de la Saturn, la console elle-même n'était pas exempt de défauts, je peux citer par exemple un seul stick analogique sur la manette alors que la concurrence avait compris depuis longtemps qu'il en fallait deux pour naviguer avec aisance dans des jeux en 3D.
Répondre
S
Shenmue?

Merci! ;)
Répondre
T
Je me rappelle qu'à l'époque j'étais désespéré par la campagne marketing française, beaucoup trop conceptuel alors qu'il suffisait de montrer Soulcalibur ou Code Veronica, point barre ! Personne ne connaissait cette console autour de moi, par contre tout le monde attendait la PS2 et ses graphismes dégueus tout aliasés.
Répondre
S
L'image illustrant l'article est issue d'un jeu?

Merci pour votre réponse ;)
Répondre
K
L'image vient de Shenmue.
M
il ne faut pas oublier qu'elle était la console la plus facile a pirater en soft
un cd de boot utopia et la copie du jeu et roule ma poule du coup moins de ventes en magasins.
Répondre
M
Si il y a bien deux événements consécutif qui ont marqué ma vie de gamer, c'est les débuts et la fin de la Dreamcast !
L'ascenseur émotionnel était tout simplement trop fort pour le fan de Sega que j'étais, du haut de mes 18 ans.
Une désillusion total, et la fin de ma véritable passion pour le jeu vidéo.
Depuis... ça n'a tout simplement plus jamais été pareil T_T
Répondre
M
Accabler la ps2 pourquoi pas mais pas seulement il faut savoir que Nintendo n'était pas loin de Sega au niveau vente de console avec le semi échec de la n64 et les difficiles débuts de la gamecube mais ils ont tenu bon grâce aux jeux internes.Ce qui a vraiment foutu en l'air la Dreamcast ceux sont d'une part les événements du 11 septembre 2001 qui ont bloqués beaucoups de développements et d'autre part les semi échec des deux shenmue sur lesquels Sega comptait beaucoup pour booster les ventes quasiment tous le staff travaillait sur les jeux environ 300 personnes toute l'énergie de la boite fut employé sur ces jeux , Yu Suzuki un précurseur trop tôt hélas car la console aurait pu être un bon complément pour la ps2.Enfin je me souvient du prix prohibitif de la ps2 au départ j'ai entendu beaucoup de gamers préférer prendre une dreamcast et un lecteur dvd en complément. Seulement le marketing agressif de Sony a fait le reste...
Répondre
B
La PS2 c'est le diable... vaderetro ps2!
Répondre
D
Je suis assez d’accords sur le fait que la PS2 a été la répétition de l’Atari 2600. Le seul truc qui a peut être évité un deuxième "crash" du JV, c'est que les marketeux avaient retenu certaines leçons du passé.
Répondre
S
J'ai relancé Sonic adventure hier sans le savoir, comme quoi ! Entièrement d'accord avec l'article, 2001 a marqué la fin du jeu vidéo au détriment de la consommation de masse. Qu'on le veuille ou non, la Playstation 2 est la console qui a tiré vers le bas toute l'industrie (après la PS1), Nintendo a suivi plus tard avec la WII afin de rendre le jeu vidéo accessible à tous, afin d'enterrer définitivement les jeux destinés aux joueurs avertis.

Et aujourd'hui ? La situation est similaire, le jeu vidéo s'est enfoncé davantage dans la consommation de masse avec le jeu en ligne payant, les abonnements à la demande (Xbox Game Pass), et généralisation des contenus téléchargeables payants. Comme l'a dit le rédacteur de cet article dans DOOM-CASTLEVANIA, l'avenir est aux jeux indépendants auprès de ceux qui sont réellement passionnés et qui en connaissent les rouages. Et puis honnêtement, entre télécharger un jeu indépendant ou acheter un jeu dans le commerce qui n'a plus sa notice et qui ne dispose de pas tout son contenu sur le disque (quand ce jeu n'est pas disponible qu'en dématérialisée), il n'y a pas photo ! Autant pirater le jeu sur PC et ça revient au même que de payer un jeu dématérialisée et engraisser une industrie corrompue ! Pour le reste, vive SEGA qui est plus mort que toi et FUCK CONY !
Répondre
K
Le game pass permet aussi à certains indés de développer leurs jeux grâce à l'apport financier de microsoft, pareil pour les exclus Epic (Control par exemple, du gros indé certe mais indé quand même)
C
Ouarf ouarf, à te lire on croirait presque que sega était le dernier tenant du jeu vidéo de qualité alors qu'il n'y avait pas pire marketeux à la mord moi le noeud qu'eux ! (blast processing, segadoes...). Ils ont réalisé d'excellents jeux d'arcade, réussir à maintenir une seule console à flot (grâce au lavage de cerveau outre atlantique), mais pour le reste...
Et croire que le jeu vidéo n'est devenu qu'une histoire de pognon que depuis la PS2, c'est un peu naïf !
S
Quelle tristesse ! A l'époque, ce fut un véritable coup de poignard, je faisais partie de ceux qui ne s’y attendaient vraiment pas du tout. Tant de formidables licences qui se sont endormies avec la Dreamcast (certaines auraient d’ailleurs mieux fait de le rester). Sega a laissé Nintendo seul sur le terrain du jeu video. Dommage car les deux firmes devaient sans cesse rivaliser d’ingeniosité et de nouveautés.
Aujourd’hui : 2 constructeurs de hardware qui imaginent et developpent leurs produits en misant sur la puissance, au detriment du jeu.
Il y a 20 ans, c’est toute une partie du monde videoludique qui a disparu.
Répondre
B
Et avec le titre de cet article meurt la grammaire.
Répondre
I
Sauf qu'il s'agit d'une faute d'orthographe et non de grammaire ;)