Michel Ancel accusé de harcèlement ?

Publié le par Dr Floyd

Michel Ancel accusé de harcèlement ?

Et si l'étrange départ en "retraite" de Michel Ancel cacherait une histoire de harcèlement ? C'est ce que laisse entendre le journal Libération. Michel Ancel serait totalement imbuvable et autoritaire envers les équipes de développement de chez Ubisoft, provocant crises et dépressions. Ce qui expliquerait par exemple le report éternel de Beyond Good & Evil 2.

Fake news ? L'intéressé m'a pas manqué de répondre au plus vite aux accusations sur Instagram :

"Fake New

Prenez quelques personnes en colère et jalouses et laissez-les parler au nom de centaines. Publiez rapidement les articles pour qu'ils se combinent avec ceux sur harcèlement sexuel chez Ubisoft, relayés dans d'autres articles. Est-ce sérieux ? C'est ce que vous attendez d'un journal national. Je me battrai pour la vérité, car de telles accusations sont une honte. J'ai travaillé dur sur chacun de mes projets et j'ai toujours eu du respect pour les équipes. Ces accusations sont fausses.

1- Gestion toxique : Je ne dirige pas l'équipe. J'apporte une vision, puis les producteurs et les managers décident quoi faire, quand et comment. Ce sont des personnes puissantes dans la réalisation de projets aussi importants. Pourquoi le journaliste n'en parle pas ?

2- Je change toujours d'avis : Faux. Par exemple, j'ai passé des années à expliquer pourquoi la ville ne devrait pas être refaite de zéro. Des heures à expliquer que les personnages étaient assez bons et n'avaient pas besoin d'être refaits. Pareil pour les planètes et tout. Mais parfois, certaines personnes de l'équipe ont changé les choses malgré mes conseils. Les gestionnaires sont là pour résoudre ce problème.

3- La démo de 2017 était fausse et était une vidéo : Faux. La démo 2017 était solide et a rendu possible la démo 2018. Contrairement à ce qui est dit dans l'article, la démo de 2018 avait les bons détails, utilisait un véritable système de streaming, une génération procédurale, et était jouable en ligne. C'était un chef-d'œuvre de la technologie.

L'article de Libération contient de fausses informations révélées par un petit nombre de personnes qui souhaitent me détruire et détruire les projets. Cela ne peut pas être fait sans que je combatte toutes les lignes de cet article. J'ai offert au journaliste l'opportunité de prendre suffisamment de temps pour examiner toutes les erreurs. Voyons ce qu'il va faire."

Publié dans NEWS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lebeauf 03/10/2020 21:04

Enquêter sur Michel Ancel, c'est comme s'attaquer au général de Gaulle ou à Johnny Halliday, bon courage les gars !

twinsen 03/10/2020 18:52

Normal qu'il se défende, mais je soupçonne Libération d'avoir de sérieux arguments également^^, son comportement était connu depuis longtemps en interne. Curieux de voir la suite de cette enquête en tout cas.

erikrom 01/10/2020 08:06

cette facilité a baver sur nos star , si j'étais ubisoft je te nettoierai tout ces baveux qui salisse dans l'ombre , Michel Ancel bénéficie d'un respect de la communauté qui est tel qu'il fait des jaloux forcement . Michel pourquoi n'a tu pas fondé ton studio , ton seul nom ferai vendre n'importe quel projet .

ntm 29/09/2020 17:35

le doc est une pute a 90€