J'ai plus de logement mais j'ai un C65 désormais

Publié le par Dr Floyd

J'ai plus de logement mais j'ai un C65 désormais

J'ai craqué, je suis l'heureux gagnant de cette enchère... 81450 € ça peut paraitre un peu cher, mais il faut savoir que le C65 est le futur successeur de la Rolls des micros 8bit, le C64. L'avoir en avant première avant tout le monde, c'est une chance ! Du coup j'ai investi dans un écran 4K pour bien en profiter... sauf que j'ai du vendre ma maison. Je dors dans ma bagnole, mais le problème c'est qu'il ne se branche pas sur l'allume cigare. J'ai p'être fait une connerie ?

Publié dans INSOLITE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

sebastien berger 09/11/2017 11:50

jamais vu

ericb59 09/11/2017 07:55

Mince je ne connaissais pas ... C'est un prototype ?
Y a quoi dedans pour le faire tourner ? processeur 16bits ?
Ca serait cool un article sur cette bécane !

ericb59 09/11/2017 12:53

Merci pour ces précision Barbarian_Bros.
C'est vrai que 1989/1990 c'est quand même tard pour sortir un 8bits.
Mais la machine à de quoi plaire ... 2 SID !! Rhaaaa ! purée quel dommage de ne pas l'avoir commercialisé quand même !

Barbarian_Bros 09/11/2017 12:27

Le successeur du C64, nommé C65 ou C64DX selon les prototypes (et C64GS dans certains articles par comparaison avec l'Apple IIgs) a été annoncé non officiellement dans le magazine Compute!'s Gazette fin 1989.
Sa création a fait l'objet de fortes oppositions au sein de Commodore, le marketting y voyant le '8bits ultime' pour enterrer Amstrad et autres, et les ingénieurs lui prédisant le même destin funeste que le 'Commodore Plus/4' et certains craignant que ce '8bits trop évolué' fasse concurrence directe à l'Amiga sur certains secteurs du marché.
Mi-1990 Commodore décide de créer ce successeur au C64.
Fin 1991 Irving Gould annule le projet pour que Commodore se concentre sur le CDTV, l'Amiga 1200 et l'Amiga CD32.

*Processeur : CSG 4510 R3 cadencé à 3.54MHz. Puce custom regroupant un cpu CSG 65CE02 (version 8/16bits du MOS 6502) combiné avec 2 MOS 6526 CIA (Complex Interface Adapters), 1 interface Série UART et un mapper mémoire (le 65CE02 étant limité à 64ko de RAM comme le 6502).

*RAM : 128Ko de base. Trappe sous la machine permettant d'ajouter une carte d'extension pour atteindre un maximum d'1Mo de RAM.

*Puce Graphique VIC-III (CSG 4567 R5). Affiche jusqu'à 256 couleurs sur une palette de 4096 (320×200 256c, 640×200 256c, 640×400 16c, 1280×200 16c, 1280×400 4c). Compatible avec tous les modes vidéos du VIC-II du C64. Mode Texte de 40 ou 80 colonnes de 25 caractères. Genlock pour synchronisation avec une source vidéo externe, contrôleur DMA intégré.

*Son : 2 SID (CSG 8580 R5), Son stéréo avec contrôle séparé du volume, des filtres et de la modulation sur chaque canal (un SID par canal).

*Lecteur disquette intégré 3.5" double-face double-densité, disquettes de 880ko. Compatible avec les disquettes 800Ko du lecteur C64 3.5" 1581.

*128ko de ROM incluant le Commodore Basic 10.0 (le C64 utilise la CBASIC 2.0) avec gestion directe du lecteur disquettes.

*Un '64 mode' permet la compatibilité avec les programmes C64. Un port DIN 6 broches permet d'ailleurs de brancher un lecteur 5.25" 1541/1571 ou un lecteur 3.5" 1581. Mais il n'y a pas de connecteur pour les cartouches C64.

*Connectique : 2 ports 'Atari' DB9 pour les joysticks. Port d'extension 50broches. Port CBM 488 6 broches pour lecteur disquette C64 externe (1541/1571/1581). Port pour lecteur 'rapide' C65 externe (mini DIN-8). Port parallèle 24 broches. 2 RCA pour la sortie son stéréo. Sortie vidéo RGB 9 broches (type DE9F 'VGA' ). Sortie vidéo composite DIN-8. Sortie RF.