L'Atari STE plus fort que l'Amiga 500 ?

Publié le par Dr Floyd

L'Atari STE plus fort que l'Amiga 500 ?

Coup de massue sur la tête des pro-Amiga, voici ce qu'est capable de faire un Atari STE :

Ca déchire le slip bordel de sprites ! Vague de dépressions chez les amigalistes !? Cette démo technique est l'oeuvre d'un certain Douglas Little qui est en train de coder un moteur de jeu pour Atari STE, avec scrollings multidirectionnels fluides et multicolores ! On se rend compte alors que le STE n'a jamais été exploité à l'époque... il aurait peut-être dû sortir un peu plus tôt et être vendu un peu moins cher (3290F en 1990 alors que le STF ne coutait que 2990F en 1987).

Vous pouvez même télécharger la démo. Atari a définitivement battu Commodore ? Venez en débattre sur le fofo ;)

Publié dans RETRO NEWS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

P
ATARIste, comme beaucoup de personne je clamais que mon STE était supérieur à l'Amiga, mais aujourd'hui je peux affirmer que les seuls points où le ST(E) avait un avantage étaient: la capacité d'affichage en 640x400 pixels à 70Hz plus confortable pour les applications pros. Le 2eme avantage de l'ATARI était la présence en standard de prises midi bien utiles aux musiciens voulant relier leur synthé à un ordinateur. Pour tout le reste, il n'y a aucun avantage du STE par rapport à l'Amiga:
-Blitter du STE: l'Amiga en avait un aussi.
-Son DMA: le STE avait 2 canaux là où l'Amiga en avait 4. Donc pour arriver à 4 voies sur STE et jouer les fameux .MOD, il fallait logiciellement mixer 2 canaux avant de les envoyer dans le DAC (G ou D), ce qui consommait déjà du temps machine (c'était bien pire sur STF qui n'avait même pas de DAC, qu'il fallait émuler logiciellement via le YM2149 par la technique de la PWM ce qui ne donnait qu'une seule voie "digitale").
-Le nombre de couleurs affichables était limité à 16 parmi 4096 en basse résolution (honte aux concepteurs du STE de n'avoir pas fait évoluer ce point par rapport au STF). Il était bien possible par la technique des rasters de changer sur interruption HBL la palette de couleur à chaque ligne (3200 couleurs affichées sur STE) même plusieurs fois par ligne, mais cela prenait comme pour le son, du temps machine.
-la fenêtre affichée était fixée par le hardware à 320x200 en basse résolution. Il était bien possible de faire de l'overscan par une astuce logicielle très gourmande en temps machine, alors que sur Amiga, le hardware savait faire de l'overscan en natif.
-Le STE apportait un scrolling hardware. L'Amiga disposait de cette fonctionnalité également
-Le STE n'avait pas de sprites hardware, l'Amiga oui.
-L'Amiga peut afficher 64 couleurs en mode EHB, avec 0 implication du soft, sans parler du mode HAM (4096 couleurs entièrement affichées par le Hard).
Bien entendu toutes ces fonctionnalités et les coprocesseurs associés avaient besoin d'accéder simultanément à la mémoire ce qui imposait des compromis mais le STE souffrait exactement de la même problématique.

La mémoire du STE pouvait être étendue à 4Mo avec ajout de SIMM (réel avantage car ce sont les même mémoires que pour le PC d'époque), la mémoire de l'Amiga 500 pouvait être étendue jusqu'à 9Mo!

Ponctuellement le STE pouvait plutôt bien imiter l'Amiga sur l'une des caractéristiques, mais toutes ces fonctionnalités simultanées pour produire un jeu comme Agony ou Lionheart sur STE cela n'était tout simplement pas possible. Il y a bien des démos très impressionnantes sur STE ou même STF (l'excellente "dark side of the spoon" de ULM), mais dans une démo, tout est prédéfini à l'avance et sauf exception, il n'y a aucune interaction avec l'utilisateur.
Répondre
P
Le seul truc que l'amiga avait de plus, c'était plus de couleurs par défaut, mais c'était tout à fait contournable, plusieurs jeux et programmes ont montré qu'on pouvait avoir plus de couleurs grâce à une technique de clignotement invisible à l'oeil nu (faire par exemple clignoter en une seconde 49 fois le blanc et une fois le noir, 48 fois le blanc et deux fois le noir et ainsi de suite), bio challenge (160 teintes avec cette technique), spectrum 512 (512 teintes) etc...
Répondre
P
De plus, il ne faut pas confondre la technique de clignotement visant à générer de nouvelles couleurs pour étendre la palette, et Spectrum 512 qui ne créé pas de nouvelles couleurs, mais permet sur STF d'afficher simultanément les 512 couleurs par une astuce logicielle très gourmande en temps CPU qui change la palette de couleurs 3 fois par ligne d'image affichée.
P
Non, le nombre de couleur, c'est le seul point que le STE avait identique par rapport à l'Amiga: 4096 couleurs. Le STF en avait moins (512).
V
"S'il y a des codeurs ou graphiste STe, je serais partant pour faire un jeu de plateforme 2D"

Je ne suis pas graphiste mais je te soutiens pour ce projet!
Répondre
P
Vous voulez encore programmer pour atari ste de nos jours ? Vous êtes encore plus amoureux que moi de l'atari st ;)
Ce serait peut-être mieux de passer à un OS plus récent et ouvert, comme Linux par exemple :)
J
Connaissant parfaitement le hardware de l'atari STe (beaucoup de programmation en assembleur), je peux vous dire que l'on est loin d'exploiter la puissance hardware du STe.
Pour moi les deux machines se valent je pense. Même si je ne connais pas bien le hardware de l'amiga.

S'il y a des codeurs ou graphiste STe, je serais partant pour faire un jeu de plateforme 2D
Répondre
J
Connaissant parfaitement le hardware de l'atari STe (beaucoup de programmation en assembleur), je peux vous dire que l'on est loin d'exploiter la puissance hardware du STe.
Pour moi les deux machines se valent je pense. Même si je ne connais pas bien le hardware de l'amiga.

S'il y a des codeurs ou graphiste STe, je serais partant pour faire un jeu de plateforme 2D
Répondre
B
Euh les collisions ne sont même pas gérées là il me semble... C'est pas un véritable jeu !

Je retourne sur ça :
https://www.youtube.com/watch?v=MeY9kOot9iI
Répondre
A
Le problème de l'AMIGA à l'époque c'est que ces jeux d'arcade étaient d'abord développé pour ATARI ST puis ils étaient converti pour l'AMIGA.
Pourquoi ? Car ils ont le même processeur (Motorola 68000). Mais l'architecture de leur carte mère sont différente. Et comme l'ATARI ST était plus "faible" que l'AMIGA, les développeurs commençaient toujours sur l'ATARI en se disant qu'ils auraient un résultat supérieure sur AMIGA sans optimiser les routines pour celui-ci.
C'est pourquoi les gros jeux d'arcade sont parfois des vrais m..... sur AMIGA. Comme UN Squadron, Dynasty Wars, Human Killing Machine du studio Tiertex/US GOLD.
D
Tu devrais pourtant aller sur la version ST tellement supérieure :
https://www.youtube.com/watch?v=4aAEmRnpToU
:-)
D
Ben... Je comprends pas:
- c'est pas multidirectionnel?
- c'est ptet mieux que la conversion originale mais l'exploit est où? Celui de faire tourner ça sur STE?

Si c'est un exploit c'est que le STE c'est vraiment naze! :-)

Quel malheur que le proprio de ce superbe site soit un STiste; une telle propagande sur la page d'accueil c'est triste...
Répondre
J
Voilà... le STE c'est un peu le CPC+ d'Atari...
Répondre
P
Concrètement c'est vrai que cela n'a pas changé beaucoup de choses dans les jeux et programmes par rapport à l'atari STF.
A
Urbinou +10 !

Amiga Rules !
Répondre
U
Le Doc a un slip fabriqué par Puma pour se déchirer si facilement ! Quand on commencera à apercevoir un scrolling différentiel, on pourra estimer qu'il se rapproche de l'Amiga. En attendant, on est même pas encore au niveau d'un C64 :-p
Répondre